Bienvenue sur EveryBodyWiki ! Créez un compte ou connectez vous pour participer, améliorer ou créer un article, une biographie (la vôtre ?), une page entreprise...


Jean Baranton

De EverybodyWiki Bios & Wiki


Demander une suppression de contenu


Jean Baranton (Orléans, 16 mai 1924 - Verrières-le-Buisson, 27 juillet 2014) fut un missionnaire catholique de l'ordre des Pères blancs. De 1953 à 2007, il fut missionnaire au Burundi où il fonda le Mouvement Eucharistique des Mariés, la plus importante association familiale du Burundi.

En 1972 et 1993, il assiste aux massacres qui ont lieu sur le sol burundais, où il continue ses activités d'aumônier à Gitega avant d'être nommé à Muyinga, puis à Bujumbura.

En 1985, il publia une vie des Saints en langue kirundi.

Il participa également à la création de la Congrégation des sœurs de Sainte-Bernadette et à celle des sœurs de Sainte-Marguerite-Marie-Alacoque.

Jeunesse et formation[modifier]

Jean Baranton est né à Orléans en 1924, où il étudia à l'école Sainte-Croix. En 1937, il change d'établissement et entre à l'école Saint-Euverte. A partir de 1942, il fait part à ses proches de sa volonté de devenir prêtre. En 1943, il obtient le baccalauréat sciences et langues, puis celui de philosophie en 1944. Il passe ensuite un trimestre de l'année 1945 au Grand Séminaire d'Orléans avant d'être admis au noviciat des Pères blancs à Kerlois, dans le Finistère. Le 27 octobre 1945, il y revêt la gandourah blanche de la congrégation des Pères blancs.

En 1947, il rejoint le séminaire de la Maison-Carrée à Alger. Puis, en octobre 1950, il est envoyé en Tunisie, au séminaire de Thibar, où il prête serment le 26 juin 1951. Il est ordonné prêtre à Carthage en avril 1952.

Vie en Afrique[modifier]

A l'été 1953, il est nommé au Burundi. Son premier séjour au Burundi dure sept ans durant lesquels il ne peut revenir en France. Il devient vicaire à Rumeza et commence également à apprendre la langue locale, le kirundi. Il assiste à quatre cents baptêmes d'adultes pour apprendre à prononcer le kirundi. Il visite les malades, donne des sacrements, instruit le catéchisme et célèbre la messe. Le 20 avril 1955, il devient professeur au séminaire de Mugera. En septembre 1960, il rentre en France passer l'hiver dans sa famille avant de repartir pour le Burundi où il devient vicaire à Giheta. Il y vit l'indépendance du pays le 1er juillet 1962. Il est nommé curé de Kitwenge en 1963 où il entreprend la construction d'une église qui sera consacrée en 1966.

Liens externes[modifier]

Erreur Lua dans Module:Catégorisation_badges à la ligne 170 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).


Autres articles du thème Catholicisme catholicisme : Christianitas, Saints en Égypte, Onorato Faissola, Pastorale sociale, Communauté Pantokrator, Paroisse Du-Bon-Pasteur, Guy Pagès

Autres articles du thème Burundi Burundi : Barbara Ndimurukundo-Kururu

Cet Article wiki "Jean Baranton" est issu de Wikipedia. La liste de ses auteurs peut être visible dans ses historiques.