Jacques Saraben

De EverybodyWiki Bios & Wiki
Aller à :navigation, rechercher


Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value). Jacques Saraben est un peintre, dessinateur, photographe, doctorant en histoire de l'art, né en à Périgueux.

Biographie[modifier]

Jacques Saraben est né en 1939 à Périgueux. Il est le fils des peintres et illustrateurs Julien Saraben et Gabrielle Varailhon-Saraben[1]>

il est membre titulaire de l'Académie des Arts et des Lettres du Périgord.

Travaux[modifier]

Pour la réalisation d'une thèse de doctorat sur les peintres anglais[2], la toute première dirigée en France sur cette période de la peinture britannique, Jacques Saraben rencontre à Londres, en mars 1972, le peintre Francis Bacon[3] avec qui il se lie d'amitié et réalisera de nombreux reportages photographiques et interviews[4] du peintre de 1972 à 1978. Sa première interview, dans l'atelier du 7, Reece Mews sera partiellement reproduite dans la revue Art Press no 215[5]. Cette même année, grâce à l'aide de Francis Bacon, Jacques Saraben rencontre et interviewe les peintres anglais les plus célèbres du moment, notamment David Hockney, Peter Blake, Patrick Caulfield, Bridget Riley[1]...

À partir de 1973, Jacques Saraben expose dans de nombreuses galeries et musées, notamment la galerie Condillac[6], la galerie du musée de Beaux-Arts de Bordeaux, au salon du dessin du Grand Palais en 1978[7].

En 1973, Jacques Saraben rencontre Pierre Molinier à Bordeaux et réalisera l'année suivante deux reportages photographiques chez lui[8] ainsi qu'une série de portraits à l'encre et au crayon. Un des portraits de Pierre Molinier par Jacques Saraben est exposé lors de l'exposition 100 ans de portraits aquitains puis acquis par le Musée des beaux-arts de Bordeaux[9]. Ses photographies et dessins de Pierre Molinier sont reproduits dans de nombreux livres sur l'artiste notamment Pierre Molinier : Présence de l'exil de Jacques Abeille (Opales/Pleine Page, 2005), Pierre Molinier et la tentation de l'Orient de Pierre Petit (Opales/Pleine Page, 2005) ou encore Le livre des cendres d'Emmanuelle, dernière parution d'Emmanuelle Arsan (Le Sélénite, 2017)[10].

Pour le festival SIGMA, Jacques Saraben présente en 1974 un travail plurimedia autour de Francis Bacon, intitulé Bacon et son visage.

En , Jacques Saraben, spécialiste de la peinture anglaise[11], est invité par The Byron Society où présente un diaporama de ses recherches à la Chambre des lords et, en 1977, il signe la préface du catalogue de l'exposition De Gainsborough à Francis Bacon organisée par le Musée des beaux-arts de Bordeaux[12] qu'il présente au Prince Charles[13].

En 1989, alors président des Artistes Indépendants d'Aquitaine, il filme les grands artistes bordelais dans leurs ateliers puis expose lors du 60e Salon où sera « dévoilé » pour la première fois la toile Le Grand Combat de Pierre Molinier, prêtée pour l'occasion par Roland Dumas[14].

En 1991,il initie une collaboration avec le poète Kenneth White avec qui il expose à Bordeaux, puis en 1991, au Salon de La Rochelle. En 1994, il participe à l'atelier géopoétique de Kenneth White lors de l'événement La Poésie de la Terre et signe plusieurs portraits pour le livre Le monde ouvert de Kenneth White (1995)[15].

À partir des années 1990, Jacques Saraben produit les illustrations de nombreux ouvrages de Michel Testut, Gérard Marty, Jacques Abeille...[16]

Le , une photographie réalisée par Jacques Saraben dans l'atelier de Francis Bacon en 1972 est vendue aux enchères par Artcurial au profit de l'écrivain Pierre Guyotat et sera adjugée 3 100 euros (Catalogue Artcurial 87, donation, amis de Pierre Guyotat.)

En 2017, une de ses photos réalisées chez Pierre Molinier illustre l'édition de Le livre des Cendres d'Emmanuelle de Louis-Jacques Rollet-Andriane (Emmanuelle Arsan) paru aux éditions Le Sélénite[17].

Conservation[modifier]

Peintures et dessins[modifier]

  • Musée des beaux-arts de Bordeaux, Portrait de Pierre Molinier, dessin[9].
  • Institut universitaire de technologie Bordeaux Montaigne, Bordeaux, fresque murale de l'amphithéâtre.
  • Église de Vergt (Dordogne), Résurrection et Chemin de croix, quinze huiles sur toiles.

Photographies[modifier]

En 2018, trois photographies de Francis Bacon par Jacques Saraben entrent dans la collection de la Fondation Francis Bacon de Monaco.

Publications (sélection)[modifier]

  • Galerie des Beaux-Arts de Bordeaux De Gainsborough à Bacon (préface du catalogue de l'exposition, 1977)
  • Jacques Abeille, Présence de l'exil, Opales/Pleine Page, (ISBN 2-913406-20-3)
  • Pierre Petit, Pierre Molinier ou la tentation de l'Orient, Le Sélénite, (ISBN 2-908799-79-0)
  • Pierre Gonthier et Bernard Giraudel, Dordogne, le plus proche des pays lointains, La Lauze,
  • Michel Testut, Petits matins, Itinérances,
  • Molinier et Chaveau, Entretien, Pleine Page,
  • Louis-Jacques et Rollet-Andriane, Le livre des cendres d'Emmanuelle, (Le Sélénite, (ISBN 979-10-96287-13-0)

Notes et références[modifier]

  1. 1,0 et 1,1 >Françoise Cheyrou, « Jacques Saraben, l’Art sans frontière - Esprit de Pays Dordogne-Périgord », Esprit de Pays Dordogne-Périgord,‎ (lire en ligne, consulté le 22 mars 2018)
  2. JACQUES SARABEN et Jean Béranger, « Les tendances des arts graphiques en grande-bretagne depuis 1945, plus particulierement la peinture », [s.n.], (consulté le 22 mars 2018).
  3. (en) Herve Vanel, Francis Bacon, Entretiens, Ed. Carré, coll. « Arts & esthétique » (no 5), (lire en ligne).
  4. « Bacon à pleine bouche. Beaubourg ouvre les oeuvres de Francis Bacon comme des portes, saluant la naissance d'un classique. », Libération.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 20 mars 2018)
  5. Art Press, Art Press n°215, , Francis Bacon par Jacques Saraben (interview)
  6. « CCFr | Base Patrimoine : Jacques Saraben: Galerie CondillacBordeaux, 20 avril-8 mai 1976  / [préf. de Paul Gayrard] », sur ccfr.bnf.fr (consulté le 21 mars 2018)
  7. « LES EXPOS & EVENEMENTS », sur jacques.saraben.free.fr (consulté le 20 mars 2018).
  8. « Αφιέρωμα στον Pierre Molinier, πρωτοπόρο του body art και μαιτρ της φετιχιστικής χαρτοκοπτικής. », LiFO,‎ (lire en ligne, consulté le 29 mars 2018).
  9. 9,0 et 9,1 « Joconde - catalogue - dictionnaires », sur www2.culture.gouv.fr (consulté le 21 mars 2018).
  10. « Pleine page rechercher », sur editeur.pleinepage.fr (consulté le 20 mars 2018).
  11. Pauline Pieri, « L’académie s’étoffe et délivre des prix », SudOuest.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 22 mars 2018).
  12. Gilberte Gilberte Martin-Méry, Dennis Farr, Lindsay Errington, James White et Jacques Saraben, La Peinture britannique de Gainsborough à Bacon, Galerie des Beaux-Art (lire en ligne).
  13. Suzanne Boireau-Tartarat, « Jacques Saraben, regard révélateur », En Périgord, le plus proche des pays lointains,‎
  14. Jacques Saraben, Soixantième anniversaire des Artistes Indépendants d'Aquitaine, Mécénart, , 72 p.
  15. Michèle Duclos, Le monde ouvert de Kenneth White: essais et témoignages, Presses Univ de Bordeaux, (ISBN 9782867811609, lire en ligne).
  16. « Worlcat identity »
  17. (en) « Le Sélénite - Livre des cendres d'Emmanuelle », sur Le Sélénite (consulté le 20 mars 2018).

Sources[modifier]

  • Site officiel de Jacques Saraben.
  • Revue Art Press no 215.
  • Articles du journal Sud-Ouest.
  • Catalogues de la Galerie Condillac.
  • Catalogue Salon du Dessin au Grand Palais (1978).
  • Catalogue Artcurial, vente au profit de Pierre Guyotat.

Liens externes[modifier]

  • Erreur Lua dans Module:Autorité à la ligne 424 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).

Erreur Lua dans Module:Catégorisation_badges à la ligne 170 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).


Autres articles du thème Peinture peinture : David Robesson, Giovanni Guida, André Béton, Dominique Vervisch, Nicolas Depetris, Frob, Jean-Yves Guindon


Cet Article wiki "Jacques Saraben" est issu de Wikipedia. La liste de ses auteurs peut être visible dans ses historiques et/ou la page Edithistory:Jacques Saraben.