Bienvenue sur EveryBodyWiki ! Créez un compte ou connectez vous pour participer, améliorer ou créer un article, une biographie (la vôtre ?), une page entreprise...


Jacques Robin (professeur)

De EverybodyWiki Bios & Wiki



Demander une suppression de contenu


Jacques Robin est né le à Lyon et est décédé le à Annecy. Son père Georges Robin était ingénieur chimiste chez Auguste et Louis Lumière et mélomane. Jacques Robin l'a suivi dans ces deux directions : la chimie et la musique en étant pianiste confirmé, compositeur amateur et chef de chœur.

Formation[modifier]

Il a fait l'essentiel de ses études à Lyon, à la Faculté des Sciences et à l'École Supérieure de Chimie Industrielle de Lyon (ESCIL) où il a obtenu simultanément en 1949 la Licence ès Sciences et le diplôme d'ingénieur ESCIL.

Les équipes de recherche de l'industrie ayant été dispersées par la guerre, il a été approché par la Société d'électrochimie-UGINE dès ses études pour faire sa thèse et venir ensuite reconstituer les équipes scientifiques. En 1953, il a reçu le grade de Docteur ès Science à l'Université de Paris, à la suite d'un travail sur la constitution et la stabilité de solutions solides à base d'oxyde de cobalt, préparé sous la direction du Professeur J. Bénard.

Parcours professionnel[modifier]

Tout d'abord Ingénieur de recherche, il a été promu en 1954 chef d'un service de recherche analytique aux Services Centraux de Recherche de la Société d'électrochimie-Ugine (devenue plus tard Pechiney-Ugine-Kuhlman). Le Recteur Jean Capelle, fondateur (1957) et premier Directeur Général de l'INSA (Institut National des Sciences Appliquées) de Lyon, le sollicite pour devenir, en 1960, chargé de l'enseignement de la chimie industrielle au département de Chimie et créer ainsi la spécialisation pour les étudiants de la première promotion arrivés en quatrième année.

En 1969, il est nommé Professeur titulaire et Directeur Général de l'INSA de 1969 à 1973. En 1974, bien que le Ministre Joseph Fontanet lui ait proposé un poste prestigieux à l'étranger[réf. nécessaire], Jacques Robin préfère rester fidèle à l'INSA et choisit de retourner à la direction du laboratoire de Chimie Industrielle qu'il a créé. Les recherches portent sur des méthodes d'analyse susceptibles d'être appliquées à des problématiques industrielles :

  • Spectroscopie atomique (flamme et plasma)
  • Électrochimie
  • Chromatographie en phase gazeuse.

Il a dirigé plus d'une quarantaine de thèses, fait de nombreuses communications et publications y compris sur l'enseignement de la chimie analytique et de la chimie industrielle, réalisé deux films (produits par le Service du Film de la Recherche Scientifique) et coordonné la publication du livre "Méthodes électrochimiques d'analyse".

Il a établi très tôt des relations avec des Universités allemandes d'abord Aix-la-Chapelle et Karlsruhe, puis en parallèle de ses autres responsabilités, il a élargi son domaine d'action en étant officiellement chargé de toutes les relations de l'INSA avec les Universités allemandes de 1973 à 1983.

Il a ensuite été nommé, de 1983 à 1987, Directeur du Département de Génie Physique des Matériaux, puis Directeur des Relations Internationales de l'INSA de 1987 à sa retraite en 1993.

Organisations professionnelles[modifier]

Membre du conseil du Groupement pour l'Avancement des Méthodes Spectrographiques (GAMS) et président de l'une de ses commissions de travail, puis de son groupe Sud-Est, Jacques Robin a coopéré à l'organisation des colloques spectroscopiques internationaux de Lyon (1961) et de Grenoble (1975).

Il a été nommé membre de la Commission des titres d'ingénieur de 1972 à 1980 et élu au Comité Consultatif des Université (1975-1980) puis au Conseil national des niversités (1987-1992).

International[modifier]

Jacques Robin a réalisé de nombreuses missions à l'étranger, soit pour participer à des congrès de spectroscopie ou à des réunions de commission de l'IUPAC, soit dans le but de coopération avec certains pays (Algérie, Tunisie...) soit au titre des Affaires Étrangères ou des Relations Internationales de l'INSA (Allemagne, Autriche, États-Unis, Canada, Angleterre, Irlande, URSS d'avant 1989, Pologne, Tchécoslovaquie, Égypte, Arabie Saoudite, Japon, Belgique, Pays-Bas, Suisse, Espagne, Portugal...).

Il a été membre de l'Union internationale de chimie pure et appliquée (IUPAC 1967-1987), en particulier de sa commission de spectrochimie qu'il a présidé de 1977 à 1981. Il a organisé l'Assemblée générale de cette Union Scientifique Internationale à Lyon en 1985.

Il a été membre des comités de lecture de plusieurs revues internationales de chimie analytique et de spectroscopie.

Distinctions[modifier]

  • Directeur Honoraire de l'INSA de Lyon
  • Sénateur "honoris causa" de l'Université de Karlsruhe
  • Commandeur des Palmes Académiques
  • Chevalier de l'Ordre National du Mérite depuis 1976
  • Officier de l'Ordre National du Mérite depuis 1997.

Erreur Lua dans Module:Catégorisation_badges à la ligne 170 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).


Autres articles du thème Chimie chimie : Carbone surnuméraire, CropLife Canada, Industrial and Mining Water Research Unit, Louis Bretonnière, Udo Kragl, Fédération Force ouvrière de la chimie, Bernard Vidal (chimiste)


Cet Article wiki "Jacques Robin (professeur)" est issu de Wikipedia. La liste de ses auteurs peut être visible dans ses historiques et/ou la page Edithistory:Jacques Robin (professeur).


Les cookies nous aident à fournir nos services. En utilisant nos services, vous acceptez notre utilisation des cookies.