Bienvenue sur EveryBodyWiki ! Créez un compte ou connectez vous pour participer, améliorer ou créer un article, une biographie (la vôtre ?), une page entreprise...


Jacques Demorgon

De EverybodyWiki Bios & Wiki

Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).

Jacques Demorgon, né le [1], est philosophe et sociologue aux Universités de Bordeaux, Reims, Paris.

Il a été formateur et consultant à l'ENA. Il a été expert auprès de l’Unesco et de l’Ofaj où il a conduit des recherches-actions expérimentales[2] et de longue durée sur les situations multi, trans et interculturelles de groupes trinationaux en rencontre résidentielle[3].

Il étudie les genèses interculturelles des sociétés, pour fonder, en acte et en pensée, le projet d'une cosmopolitique de civilisation.

Il publie des textes (livres et articles de fond et pratiques): en Algérie (El borhane[4]), Allemagne (Campus[5], DFJW[6], Nomos), Chine, France (A.Colin, Economica[7], L'Harmattan[8], OFAJ, Retz), Moldavie (Francopolyphonie, Intertext), Pologne, Roumanie[9] (Editura Fundatiei România de Mâine), Suisse (Berg, L'âge d'homme), etc.

Il est rédacteur en Chef de Synergies Monde Méditerranée, l'une des 34 revues internationales du Réseau GERFLINT présidé par Jacques Cortès.

Biographie[modifier]

Une humanité meurtrière 1929-1945[modifier]

La singularité de Jacques Demorgon peut être aujourd’hui comprise à travers « l’antagonisme ensembliste » qui, en acte et en représentation, est au cœur de l’existence et de l’œuvre. En effet, il y a là très tôt une (dé)singularisation précoce et renforcée. Première est l’immersion immense de l’individu dans une histoire qui l’engloutit. Une naissance en 1929, dix ans en 1939, sont des dates qui ne peuvent guère passer pour dépourvues de significations. Il les évoque dans son entretien tardif avec Philippe Blanca et Markus Molz[10].

Formation diversifiée impliquée : philosophie et sociologie[modifier]

La 2e (dé)singularisation met en cause le choix d’un avatar précis d’existence et d’une carrière calibrée pour l’accomplir. D’entrée, la formation se vit ouverte. Une première et une terminale au Lycée Jacques Decour (Rollin) avec Émile Lablénie et Jean-Pierre Vernant. Un double cursus d’études à la Sorbonne en philosophie (Hypolitte, Alquié, Jean Wahl) et en sciences humaines (Lagache, Anzieu, Piaget, Gréco, Gurvitch, Poirier). Il y ajoute l’esthétique (Souriau) et la physiologie (Soulairac, Pichot). En même temps, il est vendeur à la Librairie Caffin, Gare du nord. Il y rencontre Marcelle Besse, avant qu’elle ne devienne géographe-historienne. Il intègre ensuite l’enseignement secondaire comme maître d’internat aux lycées d’Orléans puis de Melun. Il fait un séjour au Centre de Cure d’Aire sur l’Adour.

Mariage en 1952, trois enfants naissent : Jacques-Emmanuel ; Laurence ; François-Sébastien.

Une titularisation comme professeur certifié en philosophie doit beaucoup au hasard : celui d’un Georges Pompidou, 1er ministre, député du Cantal qui, à la rentrée1963, ne peut laisser sans titulaire, le poste de professeur de philosophie au lycée de Mauriac. Cet enseignement se prolonge à la postcure MGEN de Maisons-Laffitte. En cours, une thèse de sociologie sur la chanson à succès (1947-1967), sous la direction du Professeur Roger Daval, conduit à intégrer l’enseignement supérieur. Cela en 1970 à l’université de Bordeaux III dont l’Iut « Carrières du journalisme et Animation socio-culturelle » est dirigé par Robert Escarpit.

Une ethnologie européenne 1963-1989[modifier]

Le Traité révolutionnaire de l’Élysée, 1963. L’Ofaj-Dfjw -

La crise internationale des jeunesses et le bureau des recherches à l’Ofaj-Dfjw

Observations participantes en rencontres de base et séminaires de longue durée

Le terrain des rencontres tri nationales : une ethnologie de l’Europe

L’interculturel : panacée idéologique, exploration. Invention du « multi, trans, inter »

La critique du culturel, a fortiori du culturalisme, se déploie sur le plan synchronique en produisant l’analyse contrastée de la (dés)adaptation « multi, trans, inter »[11].

Les histoires spécifiques et les fils rouges de l’histoire 1989-2000[modifier]

Étude critique des cultures dans l’histoire plurimillénaire planétaire

La critique du culturel, a fortiori du culturalisme, se déploie aussi sur le plan diachronique de l’histoire constamment aux prises avec les cultures. Elle en est bouleversée mais elle les bouleverse aussi. Il y a donc une inséparabilité de fait. Cette prise en compte et en charge - en acte et en représentation – commune des cultures et de l’histoire va se mettre en œuvre sur la très longue durée plurimillénaire et sur la planète entière. L’histoire d’abord identitaire événementielle, datée, située, ponctuelle, limitée, devient plurielle et ses grandes fonctions se révèlent et se découvrent à travers les trois grandes Figures de l’humain, en acte et en représentation (ci-après). En même temps, l’histoire ne peut pas être isolément globale, elle est inévitablement interdépendante des histoires spécifiques liées aux grands champs de l’expérience humaine. L’histoire globale a été systématiquement travaillée à partir de ceux-ci. Dès les années 1980, Jacques Demorgon est attentif à l’œuvre d’Emmanuel Todd qu’il invite dans les séminaires de l’Ofaj et dont il présente l’œuvre en cours, à l’université de Reims. Todd étudie le champ spécifique de l’histoire évolutive des systèmes familiaux sur 5000 ans et sur la planète entière. Ce champ spécifique est en interdépendance constante avec l’histoire des grandes Activités humaines instituées et des Formes de société.

Le champ spécifique de l’histoire des sports de compétition dans l’œuvre de Demorgon

Il en va de même en ce qui concerne l’histoire spécifique des sports de compétition qu’étudie lui-même Jacques Demorgon (Les sports dans le devenir des sociétés. Médias et médiations, 2005). L’humanité scindée s’y révèle brutalement. D’une part, dans son expression politico-religieuse, elle sature les Activités humaines : Entre rituels religieux prégnants en temps de paix et activités militaires omniprésentes en temps de guerre. D’autre part, dans sa nouvelle expression à dominante « économico-informationnelle », une partie de l’humanité tient, à distance relative, les Activités religieuses et militaires. Par contre, elle invente une culture sportive compétitive qui symbolise la dynamique concurrentielle informationnelle et commerciale.

Le champ spécifique de l’histoire familiale dans l’œuvre de Todd

Pour Todd, la culture guerrière des empires a privilégié l’autorité des pères et la solidarité des frères, créant « la famille communautaire » exogame et endogame. Le statut féminin s’en est trouvé gravement dégradé et, en conséquence, durcie et appauvrie, l’éducation des enfants : au détriment d’un autre développement de l’histoire humaine. Cet autre développement, Todd le met en évidence à partir des Formes familiales qui ont précédé leurs modifications en contexte guerrier. Là où sur la planète les empires sont retardés dans leur apparition pour des raisons climatiques ou autres, les tribus subsistent avec des Formes familiales liées aux périodes prénéolithiques des chasseurs, pêcheurs, cueilleurs. Ces formes sont dites « nucléaires » dans la mesure où la famille courante se limite au noyau des parents et des enfants, certes englobé dans des communautés plus vastes mais souples. La liberté et l’égalité y ont une part plus grande que celle plus tard limitée dans les empires. Ces conditions ne sont pas étrangères aux écarts culturels de la Grèce antique et de l’Europe postérieure.

Champ spécifique historique du progrès technoscientique dans l’œuvre de Cosandey

Ces deux fils rouges de l’histoire – évolutions des sports et des familles – se confirment encore à travers un 3e fil rouge, celui de l’histoire spécifique du progrès scientifique et technique. Il est étudié de la même façon, planétaire et millénaire, par David Cosandey. Amorcé en 1997 et confirmé en 2007. Pour Cosandey, les empires, qu’il nomme « État universel », même s’ils sont arrivés en s’aidant du progrès scientifique et technique, ne s’en soucient plus guère au sommet du pouvoir. Cependant, dans tous les moments où les empires se retrouvent affaiblis – vaincus par les tribus, divisés en royaumes concurrents de taille et de ressource relativement semblables – des rivalités guerrières s’installent. Des alternances de guerre et de paix conduisent les gouvernants à chercher des moyens inconnus de l’emporter. D’où alors un développement des recherches scientifiques et techniques jusqu’au moment où, grâce aux unes et aux autres, un royaume devient le vainqueur. Au fil de l’histoire, ce progrès scientifique et technique, d’abord privatif, se diffuse et se cumule, devenant une ressource nouvelle disponible au cœur de la culture humaine. Cette dimension de l’Information est alors une matrice d’unification nouvelle des humains. Les acteurs économiques, jusqu’ici contrôlés par l’alliance des pouvoirs politiques et religieux, vont s’appuyer sur cette Information tout à fait en mesure de renforcer leurs pouvoirs.

La grande donne d’une tragique histoire destinale est à l’œuvre renforçant une humanité scindée. Seule la dynamique d’ensemble des trois Figures de l’humain peut en rendre compte.

Les trois Figures de l’humain
Une archéologie 2000-2010

Les trois régimes de science : une épistémologie entière 2010-2020

Les pesanteurs et la grâce de l’anthropologie : l’écologie et la néoténie[12]

Une cosmopolitique antagoniste ensembliste

Publications[modifier]

Jacques Demorgon est l'auteur de nombreux articles parus notamment dans les revues Synergies du Gerflint(http://gerflint.fr/Base/base.html.)

Il a écrit de nombreux ouvrages et a contribué à des ouvrages collectifs , notamment :

  • Jacques Demorgon, L'HOMME ANTAGONISTE Editions Economica, Paris 2016. "Les humains se voient doubles: bons ou méchants, héros ou lâches, prodiges ou monstres. Or l'humain n'est pas double, il est antagoniste. Tragédies et miracles ne cessent. Se poursuivent aussi observations, analyses, études. Plusieurs ici, accessibles et reliées".
  • Jacques Demorgon, Complexité des cultures et de l'interculturel. Contre les pensées uniques, Economica, Paris 2015 (5e édition). Au-delà de corrections et d'ajouts divers, notons surtout : un chapitre 11 entièrement nouveau intitulé "Devenirs des cultures à l'échelle du monde". Il aborde 4 points: I/Centration sur l'Europe. Oubli de la planète et de l'Homme. II/ La fabrique du "nous" et le secret des antagonismes. III/Géopolitique, transpolitique, cosmopolitique. IV/ L'universel au risque des civilisations.
  • Jacques Demorgon, Déjouer l'inhumain. Avec Edgar Morin, Préface de Jacques Cortès, Economica, 2010.
  • Jacques Demorgon, Complexité des cultures et de l'interculturel. Contre les pensées uniques, Economica, 2010.
  • Jacques Demorgon, Nelly Carpentier, "La recherche interculturelle fondamentale. L'intérité humaine cachée" in P. CARR e.a., Les faces cachées de la recherche interculturelle, L'Harmattan, Paris, 2010.
  • Jacques Demorgon, "L'interculturel entre ajustement et engendrement. Pour une cosmopolitique: tribus, royaumes, nations et monde" in Synergies Pays Germanophones no 2/2009, parution sur le thème : L'intercuturel à la croisée des disciplines: théories et recherches interculturelles, état des lieux.
  • Jacques Demorgon, Critique de l'interculturel. L'horizon de la sociologie. Economica, 2005.
  • Jacques Demorgon, "Les sports dans le devenir des sociétés." L'Harmattan, 2005.
  • Jacques Demorgon, L'histoire interculturelle des sociétés. Pour une information monde, Economica, 2002.
  • Jacques Demorgon, Jean Moreau, Le Vénérable et le Philosophe, Detrad, 2008.
  • Jacques Demorgon, Evelyne Will, Nelly Carpentier Guide interculturel pour l'animation de réunions transfrontalières, Saint-Paul, 2007.

voir aussi :

  • Jacques Demorgon, De como vivir y pensar las relaciones culturales ? Resumen: in Synergies Chili no 5, p. 29-40.
  • Jacques Demorgon, Henri Van Lier in Synergies Monde Méditerranéen 2.
  • Marie-Nelly Carpentier, Jacques Demorgon, e.a., Nous les autres et les autres. Confrontations, tiers et médiation Ofaj-Dfjw. 2008.
  • Marie-Nelly Carpentier, Jacques Demorgon, Burkhard Müller, Johanna Muller-Ebert, Wir, die Anderen und die Anderen. Interkulturelles Lernen und MultikulturalitätDfjw-Ofaj, Berlin, Paris, 2007.
  • Jacques Demorgon, Dany-Robert Dufour, Klaus Eder, Hans Nicklas, Europa-ein politischer Mythos. Europäische Identität und nationale Staatsbürgerschaften, Dfjw-Ofaj, Berlin-Paris, 2006.
  • Jacques Demorgon, Dany-Robert Dufour, Klaus Eder, Hans Nicklas, L'Europe un mythe politique. Identité européenne et citoyenneté nationale', Ofaj-Dfjw, 2006.


Distinctions[modifier]

2017 : docteur honoris causa de l'Université Libre Internationale de Moldavia: http://www.europahotel.md/fr/news/ulim/renumitul-savant-francez-jacques-demorgon-a-devenit-doctor-honoris-causa-ulim

Notes et références[modifier]

  1. Demorgon, Jacques (1929-....), « "BnF Catalogue général »
  2. Jacques Demorgon, L'exploration interculturelle. Pour une pédagogie internationale, Paris, Armand Colin, 1989 (éd. or.), 328 p. (ISBN 2-200-37180-2), Première partie. Pour une reconnaissance des spécifiés interculturelle de la rencontre internationale. I./ Exploration, expérimentation, recherche-formation. p. 37 à 59.
  3. Jacques Demorgon, L'exploration interculturelle. Pour une pédagogie internationale., Paris, Armand Colin, 2e éd. 1991, 328 p., Troisième partie. Pour un développement des rencontres internationales de jeunes, pages 211-298
  4. Jacques Demorgon, Etienne Klein, La science est-elle née en Occident? le monde appartient à ceux qui se lèvent Occidentaux. Une étude de l'oeuvre de David Cosandey., Alger, El borhane, , 140 p. (ISBN 978-9961-708-44-6)
  5. (de) Hans Merkens, Jacques Demorgon, Gunter Gebauer (Hg.), Kulturelle Barrieren im Kopf, Frankfurt/Main, Campus Verlag GmbH, , 220 p. (ISBN 3-593-37628-8)
  6. (de) Jacques Demorgon mit Breiträgen von Nelly Carpentier, Hans Lenhard, Burkhard Müller, Kritische interkulturelle Situationen und ihre Interpretation, Berlin, DFJW (https ://www.ofaj.org/resources/flipbooks/arbeitstexte_25/index.html)
  7. Jacques Demorgon, L'homme antagoniste, Paris, Economica, , 414 p. (ISBN 9782717868708)
  8. Jacques Demorgon, Les sports dans le devenir des sociétés. Médiations et média, Paris, L'Harmattan, , 266 p. (ISBN 2-7475-7849-6)
  9. (ro) Jacques Demorgon, Omul antagonist, Bucuresti, Editura Fundatiei România De Mâine, , 304 p. (ISBN 978-606-20-0223-7)
  10. Markus Molz et Philippe Blanca, « Un entretien avec Jacques Demorgon », Le croquant,‎ , p. 39-57
  11. Jacques Demorgon, « 2.3./ La (dé)culture de la relation humaine « multi, trans, inter » », sur Word World (par Jacques Demorgon) (consulté le 4 février 2020)
  12. Jacques Demorgon, L'homme antagoniste, Paris, Economica, , 414 p. (ISBN 9782717868708), Quatrième partie: L'éternel enfant: l'humain néotène

Liens externes[modifier]

  • Erreur Lua dans Module:Autorité à la ligne 424 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
  • Erreur de script : le module « Bases recherche » n’existe pas.
  • site officiel

Erreur Lua dans Module:Catégorisation_badges à la ligne 170 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).


Autres articles des thèmes Philosophie philosophie ET Sociologie sociologie : L'Homme expliqué aux femmes, Michel Freitag, Moral Politics (George Lakoff), Non-modernité

Autres articles du thème Philosophie philosophie : Pensée spéculative, Psychosocionomie, Michel Deseille, Préférentialisme, José Seknadjé-Askénazi, Florian Forestier, Corentin de Salle

Autres articles du thème Sociologie sociologie : Liste des associations membres de l'Association internationale de sociologie, Robolution, Jean-Samuel Beuscart, L'Écriture de la jalousie, Influence de l'immigration sur la criminalité des pays d'accueil, Caractère sectaire des Témoins de Jéhovah, Segment professionnel


Cet Article wiki "Jacques Demorgon" est issu de Wikipedia. La liste de ses auteurs peut être visible dans ses historiques et/ou la page Edithistory:Jacques Demorgon.