Bienvenue sur EveryBodyWiki ! Créez un compte ou connectez vous pour participer, améliorer ou créer un article, une biographie (la vôtre ?), une page entreprise...


Intersyndicale nationale des internes

De EverybodyWiki Bios & Wiki



L'Intersyndicale nationale des internes ou ISNI est le principal syndicat représentatif des internes en médecine et chirurgie de France, revendiquant 19 000 membres sur les 30 000 internes[1].

Structure[modifier]

L'ISNI est une inter-syndicale. À ce titre, ce sont les internats des villes (les bureaux d'internats ou syndicats de ville) qui adhèrent à l'ISNI, et non les internes directement. Ainsi, l'Assemblée Générale de l'ISNI représente 28 internats des 28 villes avec CHU en France, à travers la voix des présidents d'internats, ou de leur(s) représentant(s).

Les villes que fédère l'ISNI sont les suivantes : Amiens[2], Angers[3], Antilles-Guyane[4], Besançon[5], Bordeaux[6], Brest[7], Caen[8], Clermont-Ferrand[9], Dijon[10], Grenoble[11], Lille[12], Limoges[13], Lyon[14], Marseille[15], Montpellier[16], Nancy[17], Nantes[18], Nice[19], Océan Indien, Paris[20], Poitiers[21], Reims[22], Rennes[23], Rouen[24], Saint- Étienne[25], Strasbourg[26], Toulouse[27], et Tours[28].

Les membres du Bureau de l'ISNI sont élus par les Membres de l'Assemblée Générale, une fois par an lors de l'Assemblée générale du mois d'octobre.

Les assemblées générales de l'ISNI ont lieu une fois toutes les 6 semaines. Il y a donc en moyenne 7 assemblées générales par an. Les Membres pouvant y siéger sont les administrateurs des villes à jour de leur cotisation et les représentants des associations de spécialités (présentes sans pouvoir de vote)[29].

Organisation[modifier]

Le travail de l'ISNI se fait selon 6 grands pôles principaux.

Pôle formation[modifier]

La réflexion et le travail de fond sur la formation initiale des internes en médecine occupent une place importante à l’ISNI. En voici quelques exemples :

  • réflexion sur la démographie médicale, sujet d’actualité largement débattu : Les besoins de santé publique sont à prendre en compte avec responsabilité mais toujours dans l’intérêt des internes. L’ISNI travaille en collaboration avec et au sein de l’ONDPS[30] pour définir au mieux les besoins des internes ;
  • maquette de formation enseignement théorique : La collaboration avec les ministères de l’Enseignement supérieur et de la Recherche mais aussi celui de la Santé permet de réfléchir à une grande réforme de l’internat et du post-internat (maquettes de formation, enseignement théorique et pratique) par l’intermédiaire de la CNIPI (Commission nationale de l’internat et du post-internat) mais aussi de la CPNES (Commission pédagogique nationale des études de santé) ;
  • évaluation des formations en troisième cycle des études médicales : cette évaluation est en cours de réalisation et sous l’égide de l’AERES ;
  • financement et organisation des choix de stage, des stages hors subdivision — dits « interCHU » — et des années recherches en collaboration avec la DGOS[31] ;
  • réflexion sur l’évolution de l'internat et du post-internat, et d’une démarche proactive et militante à court terme, pour assurer un post-internat de qualité à l’ensemble des internes qui en ont besoin pour terminer leur formation.

Pour remplir ces missions, l'ISNI siège dans de nombreuses commissions, dont certaines sont citées ci-dessus. Et ceci afin de proposer les avancées et améliorations nécessaires pour le statut des internes, tout en s’adaptant à l’évolution de la société. La Conférence des doyens, participe également activement à ces réflexions.

La mission de ce pôle est donc de préserver, faire augmenter le nombre de postes d'hospitalo-universitaires, obtenir une bonne répartition des internes par spécialité et subdivision, réformer les maquettes de formation, mettre en place au niveau national un système d'évaluation de l'organisation de la formation en troisième cycle dans chaque spécialité et faculté, accompagner et défendre les droits des internes.

Pôle hospitalier[modifier]

Plusieurs pistes de travail animent le bureau de l’ISNI et son assemblée générale :

  1. la valorisation du métier de médecin à l'hôpital public et la communication sur les offres d'emplois ;
  2. la mise en place de nouveaux contrats hospitaliers pour les médecins ;
  3. la valorisation de l'Interne sur son terrain de stage que ce soit à l'hôpital public ou en stage extra-hospitalier ;
  4. l’amélioration du statut de l’interne et la reconnaissance du travail effectué, sur le plan salarial et extra salarial.

Pôle libéral[modifier]

  1. Défense de la liberté d'installation qui est un des fondements de l’exercice médical ;
  2. amélioration et diversification de la rémunération des médecins libéraux ;
  3. valorisation du métier de médecin dans les cliniques privées ;
  4. formation initiale : ouverture de terrains de stages d'internes dans le libéral et les cliniques privées, de postes d'assistants à temps partagé dans le libéral et les cliniques privées

Pour remplir ces missions, l'ISNI est présent dans les instances suivantes :

  • participation aux négociations conventionnelles ;
  • relations étroites avec les structures de soins publiques, comme avec les grands groupes de cliniques français ;
  • conférence des doyens de médecine pour les stages en libéral ;
  • commission nationale de l'internat et du post-internat pour la séniorisation du cursus ;
  • ministère de la Santé et de l'Enseignement supérieur et de la Recherche ;
  • syndicats de médecins libéraux.

Pôle affaires internes[modifier]

Le pôle Affaires internes organise et assure la gestion interne de l’ISNI, il garantit le fonctionnement démocratique de la structure et sa pérennité financière et administrative.

Pôle communication[modifier]

Il s’articule autour de plusieurs axes :

  1. le Magazine H[32], reçu directement par chaque interne dans son service hospitalier ou à domicile. Six numéros par an, qui comportent un ou plusieurs dossiers thématiques sur les sujets d'actualité ;
  2. le Guide des villes et des spécialités : ouvrage remis à jour annuellement, permet au étudiants en sixième année de faire leur choix de discipline et de spécialité mais aussi le choix de leur ville d’internat avec toutes les clefs en mains ;
  3. le site de l'ISNI[33] : pivot de la communication de l’ISNI, a pris une nouvelle apparence, et permet une communication rapide et efficace du national et local et vice versa, mais aussi de manière transversale d’une ville à une autre ;
  4. Forum de discussion et mailings listes des Internes en médecine permettent une large discussion autour des projets communs ;
  5. sur les réseaux sociaux, l'ISNI est présente sur Facebook[34], Twitter, Instagram et LinkedIn;
  6. l'Université de Rentrée de l'ISNI se déroule en général fin octobre/début novembre et constitue un temps fort de l'InterSyndicale
  7. guide et tutoriels : Guide de l'Interne, du président d'Internat, de l'installation et de la prise de fonction en permanence et au plus près des internes ;

Pôle partenariats[modifier]

L'ISNI s’associe à des partenaires dans l'intérêt de son réseau.

Ces partenariats sont décidés en assemblée générale. Il est proposé aux internats et aux internes, un ou plusieurs partenaires dont l'ISNI se porte garant pour la qualité des services et produits proposés. L'objectif de l'ISNI et des internats est de potentialiser la force de représentativité de son réseau pour discuter des meilleures offres pour les internes. L'ISNI rassemble les volontés et les besoins des internes, par la voix de leur internat membre, pour trouver le partenaire le plus enclin à répondre à leurs demandes. La force de l'ISNI est sa capacité de diffusion d'informations à tous les internes de France.

Autres missions[modifier]

  • Relations avec le CNOM[35] (conseil national de l'Ordre des médecins) ;
  • relations avec la presse ;
  • relations avec les associations nationales de spécialité et les collèges d'enseignants ;
  • relation avec le EJD-PWG[36] (Permanent Working Group of European Juniors Doctors, Fédération Européenne, regroupant les syndicats nationaux de jeunes médecins les plus représentatifs de chaque pays de l’UE).

Actualités[modifier]

Après les mobilisations de l'automne 2012, l'ISNI a obtenu de nombreuses avancées pour les internes et notamment la revalorisation de la prime de sujétion[37], le doublement des années-recherche[38] ainsi que la mise en place d'un groupe de travail ministériel sur les conditions de travail des internes.

Le 10 décembre 2019, l'ISNI a déposé un préavis de grève illimitée[39] avec des revendications[40] portant à la fois sur la crise de l'hôpital public et sur la revalorisation du statut des internes de France et d'Outre-Mer[41]. Les internes demandent donc :

Concernant la défense du système de santé :

  • La suppression de l’article 3 du PLFSS 2020,
  • Un Objectif National de Dépenses d’Assurance Maladie (ONDAM) minimum à 4,4%,
  • Une reprise intégrale de la dette des hôpitaux par l’État et non par la Sécurité sociale.

Concernant l’amélioration de leur statut de praticien en formation :

  • Un décompte horaire du temps de travail des internes et un paiement des heures supplémentaires,
  • Une politique d’aide au logement indexée sur les prix de l’immobilier,
  • Une revalorisation des indemnités de gardes,
  • L’investissement de fonds publics pour notre formation,
  • Le maintien des règles concernant l’obtention des licences de remplacement.

Le syndicat est inquiet de la mise en place à marche forcée de la phase de consolidation (dernière phase de l'internat suite à la réforme du 3e cycle engagée en 2017). Les inquiétudes se concentrent notamment sur la mise en place d'une nouvelle procédure de choix de stages par un algorithme, appelée dans la réforme "big matching" et dont les contours ne sont pas encore connus à ce jour (date de mise à jour: 1er février 2020)[42].

La mobilisation du 10 décembre 2019 a été suivie par près de 60% des internes de France et d'Outre-Mer soit environ 16 000 grévistes[43]. Ce mouvement est l'occasion de mettre en lumière la dégradation des conditions de travail et de formation des internes qui a un impact direct sur l'augmentation des risques psycho-sociaux au sein de cette population. La philosophe Cynthia Fleury participe de cette prise de conscience et alerte les pouvoirs publics de l'urgence de la situation[44].

La ministre de la Santé et des Solidarités Agnès Buzyn annonce une série de mesures dès le 15 décembre 2019[45] qui sont jugées insuffisantes par les internes et leurs représentants conduisant à la poursuite du mouvement[46].

Notes et références[modifier]

  1. « ISNI : InterSyndicale Nationale des Internes », sur ISNI (consulté le 1er février 2020)
  2. Amiens
  3. Angers
  4. Antille-Guyane
  5. Besançon
  6. Bordeaux
  7. Brest
  8. Caen
  9. Clermont-Ferrand
  10. Dijon
  11. Grenoble
  12. Lille
  13. Limoges
  14. Lyon
  15. Marseille
  16. Montpellier
  17. Nancy
  18. Nantes
  19. Nice
  20. Paris SIHP SRP-IMG
  21. Poitiers
  22. Reims
  23. Rennes
  24. Rouen
  25. Saint-Etienne
  26. Strasbourg
  27. Toulouse
  28. Tours
  29. « Statuts de l'ISNI », sur ISNI (consulté le 1er février 2020)
  30. Observatoire national de la démographie des professions médicales
  31. Direction Générale de l’Offre de Soins
  32. Magazine de l'ISNIH
  33. Site internet de l’ISNIH
  34. l'ISNI est présent sur facebook
  35. CNOM
  36. PWG
  37. http://isni.fr/communique-lisni-se-felicite-de-la-revalorisation-de-la-prime-de-sujetion-pour-les-internes/
  38. http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000027731508&dateTexte&categorieLien=id
  39. « Hôpital: les internes appelés à une grève illimitée à partir du 10 décembre », sur Challenges (consulté le 1er février 2020)
  40. « Les internes se déclarent en grève », sur ISNI, (consulté le 1er février 2020)
  41. Site le parisien.fr, article de Yann Foreix "Hôpital : les internes appelés à la grève illimitée à partir de mardi", consulté le 5 juillet 2020
  42. « Grève des internes », sur ISNI, (consulté le 1er février 2020)
  43. « « Austérité » à l’hôpital, temps de travail « délirant » : les internes entrent en grève », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 1er février 2020)
  44. « « Les internes des hôpitaux ne doivent plus “en baver” » », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 1er février 2020)
  45. « L'exclu : l'interview à 38°C d'Agnès Buzyn », sur What's Up Doc, (consulté le 1er février 2020)
  46. « Réponse des internes à la Ministre Agnès BUZYN : Des cacahuètes pour les internes ? », sur ISNI, (consulté le 1er février 2020)

Erreur Lua dans Module:Catégorisation_badges à la ligne 170 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).


Autres articles des thèmes Médecine santé ET Associations associations : Fondation AVEC, Partenaires pour la santé mentale, Fondation du souffle, Congrès mondial de naturopathie

Autres articles des thèmes Associations associations ET Syndicalisme syndicalisme : SORAP, Liste de personnalités de l'UNEF, Génération entreprise, Fédération nationale des syndicats d'internes en pharmacie et biologie médicale, Union des coopératives étudiantes de France

Autres articles du thème Médecine santé : École d'orthèse de Lomé, Fondation AVEC, Congrès mondial de naturopathie, Sylvie Angel, Ceylor, Clinique Bois-Cerf, AK-47 (cannabis)

Autres articles du thème Associations associations : Forum international sur l'humeur et les troubles anxieux, Entreprendre pour apprendre, Fédération nationale des médecins radiologues, Inf'OGM, Profluid, Love money pour l'emploi, Carisport

Autres articles du thème Syndicalisme syndicalisme : Global Labour University, Syndicat des psychologues de l'Éducation nationale, Syndicat des personnels administratifs des services extérieurs de l'Éducation nationale, Mohamed Boutazir, Alain Girard (journaliste), Tendance pour l’unité syndicale, L'Enseignant


Cet Article wiki "Intersyndicale nationale des internes" est issu de Wikipedia. La liste de ses auteurs peut être visible dans ses historiques et/ou la page Edithistory:Intersyndicale nationale des internes.