Georges Lauret

De EverybodyWiki Bios & Wiki
Aller à :navigation, rechercher

Georges Lauret (20 juin 1904 - 7 juillet 1996) est chef du service obstétrique de l'hospice de Rouen sous l'occupation allemande durant la Seconde Guerre mondiale. Il cache dans son service une mère juive et ses deux filles, qu'il fait passer pour malades[1] de janvier 1943 à la libération de Rouen. Il sera reconnu Juste parmi les nations[2] en 2004, à titre posthume[3], à la demande de Paulette et Gaby Ganon, les deux petites filles juives qu'il a sauvées. Il est le seul Juste parmi les nations à Rouen.

L'histoire de Georges Lauret est racontée dans le livre Les Miraculées[4] de Sébastien Bailly.

Une plaque à la mémoire de Georges Lauret est apposée le 13 mai 2016 dans le hall de la maternité du CHU de Rouen[5].

Notes et références[modifier]

  1. Le bon docteur Lauret et les trois juives, Ouest-France
  2. Notice de Georges Lauret sur le site AJPN
  3. Notice sur le site du Comité français de Yad Vashem
  4. Les Miraculées, Sébastien Bailly, Editions des Falaises, 2016.
  5. France 3 Normandie, « Hommage Georges Lauret », (consulté le 14 mai 2016)

Erreur Lua dans Module:Catégorisation_badges à la ligne 170 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).


Autres articles du thème Médecine médecine : Jean-Pierre Franceschi, Hôpital général Laïkó, Mouboumou, Ligue nationale contre l'obésité, Alexandre Michkine, Synergologie, Michel Brack

Autres articles du thème Seconde Guerre mondiale Seconde Guerre mondiale : Commission juridique italo-allemande, Nathan Lévy, Pie XII et la Résistance allemande, Georges Le Calvez, Jacques Breyer, Hans-Georg Mannaberg, Camps d'extermination polonais

Cet Article wiki "Georges Lauret" est issu de Wikipedia. La liste de ses auteurs peut être visible dans ses historiques.