Bienvenue sur EveryBodyWiki ! Créez un compte ou connectez vous pour participer, améliorer ou créer un article, une biographie (la vôtre ?), une page entreprise...


Fusillade de Saint-Just

De EverybodyWiki Bios & Wiki


Fusillade de Saint-Just
Date
Lieu Saint-Just, Puy-de-Dôme (Drapeau de la France France)
Type Fusillade de masse
Morts 4 (dont l'auteur)
Blessés 1
Auteurs Frédérik Limol
Motif Violence domestique
Coordonnées Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 606 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France) <div style="position:absolute;border:none;line-height:0px;top:Erreur d’expression : opérateur < inattendu.%;left:Erreur d’expression : opérateur < inattendu.%;">
Fusillade de Saint-Just

La fusillade de Saint-Just est une fusillade de masse survenue le dans le hameau de Saint-Just, dans le Puy-de-Dôme, en France lors de laquelle trois membres de la gendarmerie nationale ont été tués et un quatrième a été blessé.

Déroulement[modifier]

Saint-Just (Puy-de-Dôme), commune où s'est déroulé le drame.

Peu après vingt et une heures, le , trois gendarmes se sont rendus dans une résidence en réponse à des violences conjugales. Le suspect, identifié comme étant Frederik Limol, 48 ans, faisant partie de la mouvance survivaliste[1],[2], a tiré sans avertissement des coups de feu blessant un gendarme qui succombera à ses blessures et en blessant un autre. Après que Frédérik Limol a mis le feu à sa maison, il a tué deux autres gendarmes. Selon le maire de Saint-Just François Chautard, la maison de Frédérik Limol a été détruite par l'incendie. Limol a été retrouvé mort à proximité de sa voiture après avoir perdu le contrôle de celle-ci[3]. La presse a révélé, par la suite, que le tueur avait piégé sa voiture pour que celle-ci actionne une arme à feu à l'ouverture de la portière avant droite[4].

L''ex-épouse du tireur avait plusieurs fois alerté les forces de l’ordre et porté plainte[5].

Victimes[modifier]

Les gendarmes tués sont Cyrille Morel, 45 ans, Remi Dupuis, 37 ans et Arno Mavel, 21 ans[6].

Réactions[modifier]

Le président français Emmanuel Macron a publié sur son compte Twitter : « Ils intervenaient pour secourir une femme victime de violences conjugales dans le Puy-de-Dôme, trois gendarmes ont été tués, un quatrième blessé. La Nation s'associe à la douleur des familles. Pour nous protéger, nos forces agissent au péril de leur vie. Ce sont nos héros »[7]. Le ministre français de l'Intérieur, Gérald Darmanin, a affirmé, qu'au regard de l'histoire de la Gendarmerie nationale, cet événement est l'un des « plus tragiques »[3].

Notes et références[modifier]

  1. « Gendarmes tués dans le Puy-de-Dôme : « Je vais être un killeur de keufs » », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 3 janvier 2021)
  2. Damien Mestre, Jean-Luc Boujon et Thibaud Le Meneec, « Trois gendarmes tués : qui était le forcené "survivaliste" de Saint-Just ? », sur Europe 1, (consulté le 25 décembre 2020).
  3. 3,0 et 3,1 AFP, « L’homme qui a tué trois gendarmes dans le Puy-de-Dôme voulait commettre un « carnage » », Le Monde, (consulté le 25 décembre 2020).
  4. Mélanie Vecchio et Clément Boutin, « Gendarmes tués dans le Puy-de-Dôme: l'auteur des coups de feu avait piégé son véhicule », sur BFM TV (consulté le 31 décembre 2020).
  5. Amaelle Guiton et Sonia Reyne, « Avant le drame de Saint-Just, un ex-conjoint insaisissable », sur Libération.fr, (consulté le 3 janvier 2021)
  6. Laure Bretton, « Hommage aux trois gendarmes tués, début de polémique sur les violences conjugales », sur Libération.fr, (consulté le 3 janvier 2021)
  7. « "Ce sont nos héros" : l'hommage d'Emmanuel Macron aux trois gendarmes tués dans le Puy-de-Dôme », LCI, (consulté le 25 décembre 2020).

Erreur Lua dans Module:Catégorisation_badges à la ligne 170 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).


Autres articles des thèmes Années 2020 années 2020 ET Puy-de-Dôme Puy-de-Dôme : 13e étape du Tour de France 2020

Autres articles des thèmes années 2020 ET Criminologie Criminalité : Massacre de Gugulethu, Prise d'otages de Loutsk, Tuerie de Baakline

Autres articles du thème Années 2020 années 2020 : Pandémie de Covid-19 en France par région, Tuerie de Baakline, Référendum constitutionnel gambien de 2021, 2021, Explosion de Kōriyama, Attentat de Chaman, Tournoi international de football du Congo 2020

Autres articles du thème Puy-de-Dôme Puy-de-Dôme : Route départementale 211 (Puy-de-Dôme), Route départementale 434 (Puy-de-Dôme), Soldats fusillés pendant la guerre de 14-18, 13e étape du Tour de France 2020, Soldats fusillés pendant la Première Guerre mondiale, Soldats fusillés du Puy-de-Dôme, Gare de Clermont-Les Vergnes

Autres articles du thème Criminologie Criminalité : Centre for the Study of Terrorism and Political Violence, Prise d'otages de Loutsk, Idéologies d'extrême droite, Massacre de Gugulethu, Idéologies d'extrême gauche, Tuerie de Baakline


Cet Article wiki "Fusillade de Saint-Just" est issu de Wikipedia. La liste de ses auteurs peut être visible dans ses historiques et/ou la page Edithistory:Fusillade de Saint-Just.


Les cookies nous aident à fournir nos services. En utilisant nos services, vous acceptez notre utilisation des cookies.