Bienvenue sur EveryBodyWiki ! Créez un compte ou connectez vous pour participer, améliorer ou créer un article, une biographie (la vôtre ?), une page entreprise...


Benjamin Morando

De EverybodyWiki Bios & Wiki

Demander une suppression de contenu Benjamin Morando est un producteur et compositeur de musiques de film et musicien de musique électronique français. Il a écrit et réalisé des musiques pour le cinéma et collaboré avec des plasticiens. Au sein des groupes Octet et Discodeine, il a sorti plusieurs albums et remixé des artistes comme Ennio Morricone, Beck ou Metronomy.

Biographie[modifier]

Il a composé des musiques pour des artistes contemporains comme Camille Henrot (Lion d'argent à la Biennale de Venise 2013) dont ces œuvres représentées par la galerie Kamel Mennour : Dying Living Woman, Scope, Deep Inside [1],[2],[3].

Il a collaboré en 2006 avec l'architecte japonais Shigeru Ban pour les Nuits Blanches au parc du château de Versaillesqui comportaient également des œuvres de Ange Leccia, Felice Varini ou Bertrand Lavier [4].

En 2015, il interprète avec de nombreux musiciens In C de Terry Riley au Musée d'art moderne de la ville de Paris pour fêter les 15 ans du label de musique électronique Tigersushi [5].

Au sein du duo de musique électronique Discodeine formé avec Cédric Marszewski, il a réalisé deux albums. Le premier en 2011, intitulé Discodeine comportait des titres chantés par des artistes invités, comme Synchonize interprété par Jarvis Cocker leader du groupe Pulp , D-A par Baxter Dury ou Singular chanté par Matias Aguayo (de)[6]. Cet album fut bien reçu par la presse et reçu notamment des critiques élogieuses de l'hebdomadaire Télérama ou du quotidien Le Monde [7],[8]. Le second album Swimmer sorti en 2013 comportait Aydin un titre chanté par Kevin Parker le leader de Tame Impala [9]. Il fut également bien accueilli par la presse notamment par le quotidien Libération et l'hebdomadaire Les Inrockuptibles qui leur réserva de bonnes critiques [10],[11]. En plus de ces deux albums, Discodeine sortit de multiples EP et remixes notamment pour Metronomy, WhoMadeWho, Joakim ou Para One et donnés de nombreux concerts en France comme à la Grande halle de la Villette au festival Villette sonique au Grand Palais ou à l'étranger comme au Mexique au festival Mutek ou au festival Sonar à Barcelone [12],[13],[14],[15].

En 2007, sous le nom de Pentile, Benjamin Morando donne un concert à la Géode dans le cadre du festival Villette sonique lors d'une soirée avec Bernard Parmegiani, Jamie Lidell et Krikor [16].

Au sein du groupe Octet, il a réalisé en 2004, un album Cash and carry songs, salué par le site américain Pitchfork comprenant le single Hey Bonus qui fut très remarqué notamment par l'artiste américain Beck qui leur demanda de remixer son morceau Girl. (en)[17],[18].

Avec le compositeur Benoît de Villeneuve, il est invité en juin 2016 à donner un concert avec le trio à corde Vacarme dans le temple protestant de Lourmarin durant le festival Yeah initié par Laurent Garnier [19]. Certaines compositions issues de cette performance sont publiées en février 2018 sur le disque intitulé Artificial Virgins [20],[21]. Ils composent et interprètent sur scène la musique de la performance Le Printemps sauvage de la plasticienne Salma Cheddadi donné sur scène au Centre national d'art et de culture Georges-Pompidou dans le cadre du Festival Hors piste.

Avec des instrumentistes de musique ancienne, il crée l'ensemble The Noise Consort. Ils sortent en 2017 On The Hitchpin Rail, un EP mêlant sons de clavecin et sonorités électroniques expérimentales [22],[23],[24]. La même année, il est conseiller musical et compose avec The Noise Consort, la musique originale de la piece Ensemble Ensemble du metteur en scène de théâtre et de danse contemporaine Vincent Thomasset. Elle sera crée dans le cadre du Festival d'Automne au theâtre de la Bastille [25].

Musiques de films[modifier]

Fictions[modifier]

En collaboration avec Benoît de Villeneuve, il a composé en 2015 la musique du long-métrage Le Grand Jeu de Nicolas Pariser avec André Dussollier, Clémence Poésy et Melvil Poupaud qui gagna le prix Louis-Delluc 2015 du meilleur premier film. En 2009, ils composent la musique du court-métrage Wakefield (Prix de la jeunesse à Clermond 2010) réalisé par François Valla et Laurent Bébin dont les narrateurs sont Michael Lonsdale et Jarvis Cocker et les acteurs principaux : Serge Renko et Dorothée Brière [26].

En 2002, Il compose la musique du court-métrage Le Cap réalisé par Bruno Mas avec Robin Renucci et en 2001, celle du court-métrage d'animation De là à là réalisé par Élodie Bouedec [27],[28].

Documentaires[modifier]

En 2015, il compose la musique du documentaire Être cheval de Jérôme Clément-Wilz diffusé sur France 4 et dans de nombreux festivals comme à l'IFDA aux Pays-Bas ou L'Étrange Festival en France[29],[30],[31].

Discographie[modifier]

Albums[modifier]

  • 2015 : Bande originale du film Le Grand Jeu. co-composée avec Benoît de Villeneuve. (Label : True Velvet Records). Digital.
  • 2013 : Discodeine : Swimmer. (Label : Pschent / Distribution Wagram). CD, LP vinyl & digital [32].
  • 2011 : Discodeine : Discodeine (Label : Pschent / Distribution Wagram). CD & digital.
  • 2004 : Octet : Cash & Carry Songs. Diamond Traxx (FR) et Plain (USA). CD [33].

EP & Singles[modifier]

  • 2018 : Villeneuve & Morando : Artificial Virgins - EP (10"). (Label : Sounds Like Yeah / Doucement). Vinyl & digital.
  • 2017 : The Noise Consort : On The Hitchpin Rail - EP (12"). (Label : Kill The DJ / Doucement). Vinyl & digital.
  • 2013 :
    • Discodeine : Aydin - EP (Label : Pschent / Distribution Wagram). Digital.
    • Discodeine : Seabox - EP (Label : Pschent / Distribution Wagram). Digital.
  • 2010 :
    • Discodeine Feat. Jarvis Cocker : Synchronize - EP (12"). (Label : Dark & Lovely). Vinyl & digital.
    • Discodeine Feat. Jarvis Cocker : Synchronize - EP (12"). (Label : DFA). Vinyl & digital.
    • Discodeine : Extension - EP (10", Ltd, Blu). (Label : Dark & Lovely). Vinyl & digital.
    • Discodeine Feat. Matias Aguayo : Singular - EP (12"). (Label : Dark & Lovely). Vinyl & digital.
  • 2009 : Discodeine : Tom Select - EP (12"). (Label : Dark & Lovely). Vinyl & digital.
  • 2008 :
    • Discodeine : Joystick - EP (12"). (Label : Dark & Lovely). Vinyl & digital.
    • Discodeine : Texas Gladiators - EP (12"). (Label : Dark & Lovely). Vinyl & digital.
  • 2004 : Octet : Hey Bonus - EP (12"). (Label : Diamond Traxx). Vinyl & CD.
  • 2001 : Octet : The Buxtehude Years 1999-2001 - EP (12"). (Label : Diamond Traxx). Vinyl & CD.

Liens externes[modifier]

Références[modifier]

  1. www.riquet.fr, « Camille Henrot . Artiste Plasticienne : Selected works : Dying Living Woman », sur www.camillehenrot.fr (consulté le 2 janvier 2017)
  2. www.riquet.fr, « Camille Henrot . Artiste Plasticienne : Selected works : sCOpe », sur www.camillehenrot.fr (consulté le 2 janvier 2017)
  3. www.riquet.fr, « Camille Henrot . Artiste Plasticienne : Selected works : Deep Inside », sur www.camillehenrot.fr (consulté le 2 janvier 2017)
  4. « Zoom sur ... - Nuit Blanche - 7 octobre 2006 », sur www.v2asp.paris.fr (consulté le 2 janvier 2017)
  5. « Tigersushi & friends aux 15 ans du label », Culturebox,‎ (lire en ligne, consulté le 2 janvier 2017)
  6. « Discodeine - Discodeine | Songs, Reviews, Credits | AllMusic », sur AllMusic (consulté le 2 janvier 2017)
  7. « Critique par Télérama »
  8. Odile de Plas, « Discodeïne », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne, consulté le 2 janvier 2017)
  9. « Swimmer - Discodeine | Songs, Reviews, Credits | AllMusic », sur AllMusic (consulté le 2 janvier 2017)
  10. Maxime de Abreu, « Discodeine, electro cosmique et mystérieuse - Les Inrocks », Les Inrocks,‎ (lire en ligne, consulté le 2 janvier 2017)
  11. « «Swimmer», plongeon dans l’univers de Discodéine », Libération.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 2 janvier 2017)
  12. « L’art sonique de Discodeine », Libération.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 2 janvier 2017)
  13. « Cinema Paradiso Superclub : Colette Call Party au Grand Palais », sur www.sortiraparis.com (consulté le 2 janvier 2017)
  14. « Discodeine | », sur mutek.mx (consulté le 2 janvier 2017)
  15. « Sónar Sessions Discodeine », Red Bull Music Academy Radio,‎ (lire en ligne, consulté le 2 janvier 2017)
  16. « .... Villette sonique .... », sur www.villettesonique.com (consulté le 2 janvier 2017)
  17. « Cash and Carry Songs - Octet | Songs, Reviews, Credits | AllMusic », sur AllMusic (consulté le 2 janvier 2017)
  18. « Octet: Cash and Carry Songs Album Review | Pitchfork », sur pitchfork.com (consulté le 2 janvier 2017)
  19. « Festival Yeah 2016 », sur Festival Yeah (consulté le 2 janvier 2017)
  20. « Villeneuve & Morando feat. Vacarme (3) - Artifical Virgins », sur Discogs (consulté le 30 septembre 2018)
  21. « Villeneuve & Morando, la terre et le fer », magic, revue pop moderne,‎ (lire en ligne, consulté le 30 septembre 2018)
  22. « The Noise Consort - On The Hitchpin Rail », sur Discogs (consulté le 30 septembre 2018)
  23. « Quand soudain, 16 tonnes de clavecins vous tombent sur le coin de la figure », Noisey,‎ (lire en ligne, consulté le 30 septembre 2018)
  24. « New Baroque : Bach to the future | Tracks ARTE », sur Tracks | ARTE (consulté le 30 septembre 2018)
  25. Théâtre de la Bastille, « ENSEMBLE ENSEMBLE - Les spectacles - Théâtre de la Bastille », sur Théâtre de la Bastille (consulté le 30 septembre 2018)
  26. « Clermont-Ferrand 2010 - Palmarès - Actualité Film », EcranLarge.com,‎ (lire en ligne, consulté le 2 janvier 2017)
  27. « Le Cap (2002) », sur www.unifrance.org (consulté le 2 janvier 2017)
  28. « De là à là (2001) », sur www.unifrance.org (consulté le 2 janvier 2017)
  29. « "Pony play" - "Être cheval", une quête initiatique », Hebdomadaire,‎ (lire en ligne, consulté le 2 janvier 2017)
  30. « Horse-Being | IDFA » (consulté le 2 janvier 2017)
  31. Forum des images, « Être cheval - Les Programmes - Forum des images », sur Forum des images (consulté le 2 janvier 2017)
  32. « Discodeine », sur Discogs (consulté le 7 janvier 2017)
  33. « Octet », sur Discogs (consulté le 7 janvier 2017)

Erreur Lua dans Module:Catégorisation_badges à la ligne 170 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).


Autres articles des thèmes 50px musique électronique ET Cinéma français cinéma français : Musique(s) électronique(s)

Autres articles du thème 50px musique électronique : F-777, Jérôme Jay Sebag, Matt Sassari, Rouge Rouge, The Nycer, Joakim Yama, Eptic

Autres articles du thème Cinéma français cinéma français : Marie-Lorna Vaconsin, Un jour, un tueur, Yvonne Gradelet, Brice Vincent, Vesper (film), Lucrèce Carmignac, Ton temps, ton énergie


Cet Article wiki "Benjamin Morando" est issu de Wikipedia. La liste de ses auteurs peut être visible dans ses historiques et/ou la page Edithistory:Benjamin Morando.


Les cookies nous aident à fournir nos services. En utilisant nos services, vous acceptez notre utilisation des cookies.