Bienvenue sur EveryBodyWiki ! Créez un compte ou connectez vous pour participer, améliorer ou créer un article, une biographie (la vôtre ?), une page entreprise...


William Morris (Fondation Next Century)

De EverybodyWiki Bios & Wiki


William Morris est le Secrétaire général de la Fondation Next Century.

Biographie[modifier]

William Morris est le fils de l’auteur et l’éditeur cornique Claud Morris et de Patricia (née Holton), une écrivaine et journaliste américaine. William est de double nationalité anglaise-américaine. Il poursuit des études supérieures en intègrant la Bible College of Wales, Grenville College à Bideford, City of Westminster College, London College of Printing, le Royal Agricultural College, et Exeter University.

William est journaliste et éditeur. Il est spécialiste du Moyen-Orient et entretient des liens étroits avec le monde arabe. À une époque, William Morris éditait "Voice" - un périodique consacré aux affaires du monde arabe.

Il a commencé sa carrière en tant qu‘éditeur à la fin des années soixante en fondant plusieurs publications, y compris London Law Quarterly qui ne circule plus. Au début des années quatre-vingt, William quitte son métier en tant qu’éditeur pour établir un élevage de moutons aux pays de Galles. Il fait également du volontariat à la prison de Swansea. Il est ensuite élu au poste de conseiller pour le comté de West Glamorgan et devient membre du comité de la protection du public. L'industrie minière connaît une crise (Carreg Goch Mining fondé à Swansea en 1988) et William décide de déménager au Moyen-Orient en 1991.

C’est à ce moment que William travaille en tant que conseiller auprès le vice-premier ministre du Sultanat d'Oman, basé à l’université de Sultan Qaboos (SQU) pendant six ans jusqu'à 1996. Dans ce rôle, il a notamment conseillé le vice-premier ministre en ce qui concerne la publication d'une série de revues académiques à l'université, nouvellement établie à Oman. Il a aussi créé le Sultan Qaboos University Press.

Fondation Next Century[modifier]

William est retourné à Cornouailles avec sa famille en 1996. À son retour, il est nommé secrétaire général de la Fondation Next Century - une organisation dont les fondateurs sont Jon Kimche et Lord Arnold Weinstock, avec le soutien de Andrew Cavendish (le onzième duc de Devonshire) et le prince (maintenant Amir) du Qatar.

Il travaille ensuite avec le parti travailliste (Labour Party) en Grande-Bretagne. À la demande de Derek Fatchett (ministre des affaires étrangères). William produit un rapport sur le Cachemire, en consultation avec la communauté Mirpuri en Grande-Bretagne. En octobre 2000, en temps de guerre en Irak, il aide à mettre en place une équipe pour envoyer des messages entre le ministre des affaires étrangères Mr. Peter Hain et le ministre irakien M. Tarek Aziz[1].

Il a dirigé trois délégations pour l’observation des élections en Irak (le NCF est la seule organisation avec une reconnaissance internationale pour avoir fait de l’observation électoral dans le pays. Il y a eu des opérations dans les zones vertes et rouges du pays)[2].

En avril 2011, William travaille en étroite collaboration avec l'opposition libyenne pour faciliter le rétablissement de Misrata.

En juin 2012, il créé l'unité syrienne de NCF, qui a produit des comptes rendus réguliers sur les développements de la guerre en Syrie. Il travaille avec l'opposition laïque de la Syrie auprès de la communauté internationale pour promouvoir une paix qui mènerait à une série de réformes post-guerre. L'unité syrienne de NCF enregistre également le nombre de victimes dans le conflit depuis juin 2012 avec des rapports mensuels[3].

William Morris était un orateur pour The Policy Studies Organization’s Middle East Dialogue 2012, « The Middle East Today: The Arab Spring, the Syrian Summer. »[4] Il a parlé de nouveau sur la question syrienne à la conférence organisé par The Policy Studies Organization à Washington en 2015[5]. En juin 2016, il a coordonné une conférence de quatre jours « The Middle East Migration Crisis – Genesis and Responses », en partenariat avec Initiatives of Change[6].

Élection de commissaire de police et du crime[modifier]

William déclare sa candidature comme commissaire de police et du crime pour les comtés de Devon et Cornouailles en 2012 et 2016. Comme candidat indépendant, il perd les deux élections.

Volontaire[modifier]

William Morris travaille également en tant que bénévole avec Initiatives of Change, une organisation caritative.

Vie privée[modifier]

William Morris épouse Veronica Harding en 1978. Ils ont trois enfants: Joseph Morris, Loveday Morris, et Samuel Morris. Il a également deux petites-filles. Ses croyances religieuses personnelles sont éclectiques. Il s’est également inspiré de l'ayatollah Safavi, soufi iranien et conseiller spirituel (ou « Marjah »).

Émissions télévisées[modifier]

Depuis 2014, William produit et diffuse une émission (The English Hour) chaque semaine sur la chaine Arab News Network (ANN TV), dédié aux affaires du Moyen-Orient.

Notes et références[modifier]

Lien externe[modifier]

Erreur Lua dans Module:Catégorisation_badges à la ligne 170 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).


Autres articles du thème Royaume-Uni Royaume-Uni : Chris Fenna, Tobias O'Kandi, Rock, Centre de traduction poétique, Jesy Nelson, David Horovitch, David Learner

Cet Article wiki "William Morris (Fondation Next Century)" est issu de Wikipedia. La liste de ses auteurs peut être visible dans ses historiques.


Les cookies nous aident à fournir nos services. En utilisant nos services, vous acceptez notre utilisation des cookies.