Welcome to EverybodyWiki 😃 ! Nuvola apps kgpg.png Log in or ➕👤 create an account to improve, watchlist or create an article like a 🏭 company page or a 👨👩 bio (yours ?)...

Proto-protestantisme

De EverybodyWiki Bios & Wiki



Le proto-protestantisme, également appelé pré-protestantisme ou mouvements pré-Réforme, désigne les individus et les mouvements qui ont propagé des idées similaires au protestantisme avant l'an 1517, année généralement considérée par les historiens comme l'année de départ de l'ère de la Réforme[1].

Le français Pierre Valdo, l'anglais John Wyclif et le tchèque Jean Huss sont les principales figures majeures connues du proto-protestantisme.

Proto-protestantisme byzantine[modifier]

Article connexe : Concile de Hiéreia.

Il y a une forte opposition dans l'Empire byzantin, au sein de l'Église orthodoxe, de certains empereurs et évêques orthodoxes de l'iconoclasme et aux dulies.

À l’origine de la querelle iconoclaste, il n’y avait qu’un débat sur les pratiques de dévotion entre le patriarche de Constantinople, Germain, et

l’évêque Constantin de Nakoléia. Ce dernier, refusait fermement le culte des images mais également celui des saints, dans lequel il voyait une résurgence du polythéismes en se basant sur l’Ancien Testament (“Tu ne feras pas d’idole ni aucune image de ce qui est dans les cieux” voit-on dans le Deutéronome et “Vous ne ferez pas d’idoles et vous ne vous érigerez pas de statues ni de stèles” selon le Lévitique).

L’évêque de Nakoléia n’était pas le seul clerc à s'opposer, le rejet du culte des images ayant déjà d’ardents prosélytes en Asie Mineure, à Constantinople même et dans l’entourage de l’empereur Léon III.

L’empereur Constantin V décida de convoquer une réunion publique et de prendre très officiellement position contre le culte des images. La démission consécutive de Germain allait laisser le champ libre au souverain qui va promulguer toute une série d’édits interdisant les images.

Constantin V avait condamné le culte des images comme un acte de polythéisme, une invention du diable et une hérésie. Pendant tout son règne, il combattit

les adorateurs d’images. Six décennies après le début de l’Iconoclasme, l’impératrice Irène, régente pendant la minorité de son fils, Constantin VI, convoqua en 787 le deuxième concile de Nicée.

Les délégués de l’évêque de Rome influencèrent les débats, et déclarent le précédent concile de Hiéréia nul et non-avenu, entraînant le rétablissement du culte des images.

Proto-protestantisme d'Europe occidentale[modifier]

Pierre Valdo[modifier]

Article détaillé : Pierre Valdo.

Vaudès avait prêché pour le strict respect de la Bible (de manière similaire à la doctrine solo scriptura) et a lutté contre les dogmes catholiques, tels que le purgatoire et la Transsubstantiation. Il a financé une des premières traductions de la bible en langue vernaculaire (le francoprovençal).

John Wycliffe[modifier]

Article détaillé : John Wyclif.

Le théologien et professeur à l'université d'Oxford John Wycliffe avait développé de nombreuses idées similaires à celles promues plus tard dans la Réforme. Il rejetait l'autorité pontificale sur le pouvoir séculier (ultramontanisme), traduisait la Bible en anglais vernaculaire et prêchait des réformes anticléricales et centrées sur la Bible. Les enseignements de Wycliffe ont été diffusés par ses disciples, connus sous le nom de Lollards.

Les Lollards affirmaient que la fonction de la papauté n'avait pas de fondement scripturaire, rejetaient la transsubstantiation et soulignaient l'importance des Écritures[2].

Jan Hus[modifier]

Article détaillé : Jan Hus.

Au cours de la première décennie du XVe siècle, Jan Hus, un prêtre et professeur catholique tchèque influencé par les écrits de John Wycliffe, a fondé le mouvement hussite. Il fut brûlé sur le bûcher comme hérétique en 1415 par les autorités séculières. Après son exécution, une révolte éclate. Les hussites ont vaincu cinq croisades continues proclamées contre eux par le pape.

Plus tard, des différends théologiques ont provoqué une scission au sein du mouvement hussite. Les utraquistes soutenaient que le pain et le vin devaient être administrés au peuple pendant l'Eucharistie. Une autre faction importante était les Taborites, qui s'opposaient aux Utraquistes lors de la bataille de Lipany pendant les guerres hussites. Il y avait deux partis distincts parmi les hussites : les mouvements modérés et radicaux. D'autres branches hussites régionales plus petites en Bohème comprenaient les Adamites, les Orebites, les Orphelins et les Praguers.

Références[modifier]

Articles connexes[modifier]

  • Période iconoclaste de l'Empire byzantin
  • Concile de Hiéréia
  • Réformateur protestant#Précurseurs

Liens externes[modifier]

Erreur Lua dans Module:Catégorisation_badges à la ligne 170 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).


Autres articles des thèmes Christianisme christianisme ET Protestantisme protestantisme : Walter Lollard, Association des réformés évangéliques indépendants, Yvan Castanou, Doctrine adventiste du salut

Autres articles du thème Christianisme christianisme : Église vieille-catholique romaine, Don de jeûne, Document pétrinien, Antonio De Rosso, Fraternité sacerdotale traditionaliste theysiaine, Témoins de Jéhovah et caractère sectaire, Association des réformés évangéliques indépendants

Autres articles du thème Protestantisme protestantisme : Association des réformés évangéliques indépendants, Hubert Brasier, Jean-Pierre Blanchard (essayiste), Église Martin Luther King, Francisco Lacueva, Bruno Gaudelet, Walter Lollard

Autres articles du thème Moyen Âge Moyen Âge : Aux couleurs du Moyen Âge, Gui d'Excideuil, Corinne Beck, Jacquouille la Fripouille, Hofnar, Admirable parlement, Age of Empires II: Rise of the Rajas


Cet Article wiki "Proto-protestantisme" est issu de Wikipedia. La liste de ses auteurs peut être visible dans ses historiques et/ou la page Edithistory:Proto-protestantisme.