Bienvenue sur EveryBodyWiki ! Créez un compte ou connectez vous pour participer, améliorer ou créer un article, une biographie (la vôtre ?), une page entreprise...


Parti niçois

De EverybodyWiki Bios & Wiki


Parti niçois / Partit Nissart
Image illustrative de l’article Parti niçois
Logotype officiel.
Présentation
Président Julien Llinares
Fondation 24 mars 2010
Siège 1, rue Caïs de Pierlas
06300 Nice
Idéologie Régionalisme Indépendantisme Autonomisme
Site web http://partinicois.canalblog.com/

Le Parti niçois (en niçois Partit Nissart) est un mouvement régionaliste niçois fondé le par Alain Roullier.

Historique[modifier]

Le Parti niçois est fondé le 24 mars 2010, jour du 150e anniversaire du traité de Turin, par Alain Roullier qui signe ce jour-là à Genève, une déclaration conjointe avec Jean de Pingon, fondateur de la Ligue savoisienne.

Principes[modifier]

Le Parti niçois se place dans la continuité de ce qui a déjà été entrepris depuis 2001 par la Ligue pour la restauration des libertés niçoises (LRLN), également fondée par Alain Roullier, en amplifiant et en voulant mener à terme les actions de cette dernière « avec force et détermination, conforté par la légitimité que lui donne l’Histoire et le Droit ».

Le Parti niçois fera en sorte « dans un premier temps, que les Niçois reprennent le pouvoir chez eux ; dans un second temps, le peuple Niçois réuni saura faire reconnaître devant les Nations, ses droits confisqués jadis par la force, la fraude et la corruption. »[1]

[modifier]

Le logo du Parti niçois est formé par les armoiries de Nice se trouvant à l’intérieur des contours stylisés du Pays niçois tels qu’ils étaient en 1860 au moment de l’annexion, lui-même traversé par les étoiles européennes en arc de cercle.

Dirigeants[modifier]

Présidents[modifier]

2010-2014 Alain Roullier
Depuis 2014 Julien Llinares[2]

Participation électorale[modifier]

  • Cantonales
    • Première participation électorale du Parti niçois lors des élections cantonales de 2011 à Nice avec trois candidats :
Gilles Zamolo canton de Nice-3 1,9 %[3]
Thierry Vallier canton de Nice-5 2,1 %[4]
Claude Senni canton de Nice-7 2,8 %[5]
    • Élection cantonale partielle en 2012 :
Julien Llinares canton de Levens 2,13 %[6]
  • Présidentielle et législatives
    • Pour l'élection présidentielle et les élections législatives de 2012, le Parti niçois appelle à voter « Nice libre » avec un bulletin édité pour l'occasion[7].
    • Pour l'élection législative partielle de mai 2016 dans la cinquième circonscription des Alpes-Maritimes, le Parti niçois soutient officiellement la candidate sans-étiquette Romane Raiberti-Ingigliardi, conseillère municipale d'opposition à Saint-Martin-Vésubie [8]. Celle-ci recueille 2,34 % des voix au premier tour.
  • Municipales
    • Alain Roullier, déclare en janvier 2011 dans une interview « déjà préparer une liste pour les prochaines municipales » de 2014[9]. Il annonce officiellement le 15 novembre 2013 la présence du Parti niçois aux élections municipales[10]. Cependant son décès survenu le 26 janvier 2014 lui empêche d'aller jusqu'au bout de cette idée et le Parti Niçois renonce à se présenter pour ces municipales.
    • Le Parti Niçois soutient la candidature de Jean-Marc Fonseca pour un poste de conseiller municipal pour les élections municipales partielle de la commune de Rigaud des 19 et 26 juin 2016[11]. Celui-ci est élu au second tour[12].

Notes et références[modifier]

  1. Le Parti niçois Partit nissart
  2. « 1- L'après Alain Roullier-Laurens - PAÏS NISSART - site officiel » (consulté le 22 mars 2015)
  3. Résultats sur le site du ministère de l'Intérieur.
  4. Résultats sur le site du ministère de l'Intérieur.
  5. Résultats sur le site du ministère de l'Intérieur.
  6. Résultats sur le site du ministère de l'Intérieur.
  7. « Élection présidentielle : à Nice, votons Niçois ! », communiqué du Parti niçois, 12 avril 2012
  8. Législative partielle : la consigne de vote du Parti Niçois, site du Parti niçois.
  9. « Alain Roullier-Laurens : Le Parti Niçois présentera des candidats aux cantonales. Interview », Les Nouvelles niçoises, 6 janvier 2011
  10. « Alain Roullier, candidat de "l'anti-système", repart » Nice-Matin, 15 novembre 2013
  11. Élection municipale partielle à Rigaud sur le site du Parti niçois
  12. « On connaît les résultats du 2e tour des élections à Rigaud », Nice-Matin, 27 juin 2016

Articles connexes[modifier]

  • Alain Roullier
  • Traité de Turin
  • Nice
  • Nationalisme niçois
  • Les Nouvelles niçoises

Lien externe[modifier]

Erreur Lua dans Module:Catégorisation_badges à la ligne 170 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).


Autres articles des thèmes Politique politique ET Nice Nice : Ligue pour la restauration des libertés niçoises

Autres articles du thème Politique politique : Génération Maurras, Liste des membres du Comité exécutif national du Congrès national africain 2002-2007, L'avenir est notre affaire, Jean Bourgknecht (1962), Oleg Goltvianski, Communisme de droite, Renaud Epstein

Autres articles du thème Nice Nice : Tomawok, Institut européen·European Institute, Florence Fabris, Nice Premium, Éditions Ovadia, BBA EDHEC, Christophe Musset

Cet Article wiki "Parti niçois" est issu de Wikipedia. La liste de ses auteurs peut être visible dans ses historiques.


Les cookies nous aident à fournir nos services. En utilisant nos services, vous acceptez notre utilisation des cookies.