Bienvenue sur EveryBodyWiki ! Créez un compte ou connectez vous pour participer, améliorer ou créer un article, une biographie (la vôtre ?), une page entreprise...


Objets de Kaamelott

De EverybodyWiki Bios & Wiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Erreur Lua dans Module:Bandeau à la ligne 249 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).

Ceci est la liste des objets de l'univers de la série télévisée française Kaamelott et de ses dérivés.

La bague d'Arthur[modifier]

Mystérieuse bague que porte Arthur à l'annulaire de sa main gauche. Elle lui permet de tenir ses ennemis à distance en contrôlant leurs lames (couteaux, épées, etc.).

Offerte à Arthur par César en personne, cette bague lui est très chère. Lorsqu'elle essaye de lui dérober, Azénor se voit rétorquer : « J'peux pas vous la donner, celle-là. ».

Vue dans : La Kleptomane (Livre I), L’Assemblée des rois 2e partie (Livre III), Le Sauvetage (Livre IV), La Supplique (Livre V)

Vue dans le livre IV quand Arthur prend d'assaut le camp de Lancelot : il utilise la bague comme bouclier.

Vue dans le livre VI, cette bague lui avait en fait été offerte par l'empereur César lui-même, la nommant à l'occasion « bague de contrôle des lames ».

La bague du roi Loth[modifier]

Il ne semble pas y avoir d'explication sur l'origine de la bague magique que porte le roi Loth et qui lui permet de tétaniser ses ennemis en les électrocutant. Il l'utilise à deux reprises, une fois pendant l'assemblée des rois (ep 27 Livre III), une seconde fois contre Arthur lui-même (Livre V). Dans la légende arthurienne, le roi Loth est cependant décrit comme un roi-magicien.

Le bouclier de destruction[modifier]

Simplement évoqué par Perceval au tavernier avant une quête avec le roi, il s'agit d'un des nombreux objets magiques tombés en désuétude dans « la cave » de Kaamelott.

Mentionné dans : Le Chaudron rutilant (Livre I)

Le chaudron rutilant[modifier]

Recherché par Arthur et Perceval, il s'agit d'un chaudron qui « brille quand on déclenche le sort d'appel. » Pour cela, il faut lire un parchemin, que Perceval oublie plusieurs fois à la taverne, et qui contient la formule magique à lire.

Mentionné dans : Le Chaudron rutilant (Livre I)

La ceinture de chasteté[modifier]

Elle est imposée à Guenièvre par Arthur avant son absence. Lancelot propose en secret à Guenièvre de lui retirer la ceinture le soir avant de dormir.

Mentionnée dans : Le Secret de Lancelot (Livre I)

La corne d'appel[modifier]

La corne d'appel est utilisée à de nombreuses reprises afin notamment de capter l'attention des guerriers lors des batailles rangées. Le sonneur Kay semble tenir beaucoup à sa corne, au contraire d'Arthur qui la jette plusieurs fois par énervement.

Le compotier de Karadoc[modifier]

Le compotier de la grand-mère de Karadoc est désigné porte-bonheur personnel par Karadoc. Lors d'une mission furtive, Arthur se fâche contre lui lorsqu'il casse son compotier et hurle "Putain il est cassé, il va m'arriver un truc !", et lui met un coup de poing.

Vu dans : Le Porte-bonheur (Livre III)

La couronne royale de Loth[modifier]

Apportée en cadeau de réconciliation par Loth, Galessin et Dagonet, volée avant d'être remise à Arthur par Venec et ses bandits de grand chemin, revendue « à la moitié de sa valeur » aux naïfs Yvain et Gauvain, cédée aux régents du royaume, Leodagan et Karadoc, portée par eux comme symbole de leur autorité, c'est en fait « une jatte, une très belle jatte, mais une jatte », identifiée comme telle par Arthur. Vue dans : Les Repentants (Livre V), Le Périple (Livre V), Le Substitut (Livre V), L'Avènement du Sanguinaire (Livre V), Le Retour du Roi (Livre V). Certains fans de la série pensent que cet objet pourrait être le Graal[1].

Les Clous de la Sainte Croix[modifier]

Un vieillard aurait donné les Clous de la Sainte Croix à Perceval lors d'une mission. Inconscient de son geste, Perceval les aurait alors jeté dans une rivière ou dans une forêt.

Évoqués dans : Les Clous de la Sainte Croix (Livre III)

La corne d'abondance[modifier]

La Corne d’abondance a été évoquée par la Dame du Lac lors d'une réunion entre Lancelot, Arthur et Léodagan dans un quartier général avant une bataille contre les saxons. Les dieux auraient un doute sur la réelle définition du Graal. En plus d'un vase et d'une pierre incandescente, le Graal pourrait aussi être une corne d'abondance. Après avoir pris connaissance de cette possibilité, et sachant qu'une corne d'abondance génère de la nourriture en permanence, Karadoc décide de partir en quête intensive mais vaine pour rechercher cet objet.

Évoquée dans : La Corne d'abondance (Livre III)

La dague d'Arthur[modifier]

Offerte par un Arthur aux anges à Madenn, fille de Guéthenoc, pour la donner plus tard à l'enfant qu'elle porte. Elle avait servi à Arthur à égorger un chef ostrogoth, à Rome. Cette exécution a permis à Arthur, lors de son passage à Rome, de justifier son élévation au rang de Dux Bellorum, voulu par le conseiller de César.

Vue dans : La Coccinelle de Madenn (Livre I)

Les diadèmes[modifier]

Les rois Arthur de Bretagne, Léodagan de Carmélide et Loth d'Orcanie, l'enchanteur Merlin, Dames Ygerne et Séli, portent un diadème.

Le Discobole[modifier]

Ramené de Rome par Guenièvre, cette sculpture d'un homme nu lançant un disque n'est pas du tout du goût d'Arthur.

Vue dans : Le Discobole (Livre I)

La dent de requin / La dent de furet[modifier]

Lors d'une bataille rangée, Karadoc et Perceval sont envoyés à Kaamelott afin de rapporter à Merlin une dent de requin pour un sort de rage. Sur le chemin du retour, les deux chevaliers s'arrêtent à la taverne et prennent peur lorsque le tavernier parle de dent maudite. La dent de requin finit dans la cheminée du tavernier, alors que Merlin lance un sort de feu ridicule avec une dent de furet qui provoque l'hilarité des ennemis et permet à Arthur, dans la confusion, de gagner la bataille.

Mentionné dans : La Dent de Requin (Livre I)

Excalibur[modifier]

Excalibur est la légendaire épée magique qui fait d'Arthur le roi de Bretagne. Elle s'enflamme quand celui qui la tient possède une destinée exceptionnelle. En plus d'Arthur, c'est notamment le cas de Perceval (pour qui elle brille d'ailleurs davantage que quand Arthur la tient lui-même). Dans l'épisode L'Ivresse II du Livre III, Arthur révèle qu'Excalibur possède la capacité de se déplacer sur le sol pour revenir vers l'élu.

Le Graal[modifier]

C'est le Saint Calice utilisé lors de la Cène et qui aurait ensuite recueilli le sang du Christ. Les dieux ont confié à Arthur la difficile mission de retrouver cet objet sacré. Il est assisté dans cette quête de l'épée magique Excalibur, d'un ange gardien aussi appelé la fée Viviane, mais plus connue sous le nom de « Dame du Lac », ainsi qu'accessoirement de tous les chevaliers de la table ronde. Tantôt coupe, tantôt pierre incandescente, les Dieux ne sont pas d'accord eux-mêmes sur la nature même du Graal. L'origine et l'existence même de Kaamelott sont liées au Graal. D'après Perceval, la logique voudrait que le Graal soit « un bocal à anchois ».

La réplique du Graal[modifier]

C'est un faux Graal proposé par Bohort autour de la table ronde dans le court-métrage Dies Irae qui précède la série et les épisodes pilotes. Au vu de la difficulté de retrouver le vrai Graal, les chevaliers ont décidé de présenter à Arthur un prototype. Le roi de Bretagne, d'abord extrêmement ému, finit par comprendre qu'il ne s'agit pas du vrai Graal et chasse violemment tous les chevaliers hors de Kaamelott, en jetant par-dessus les murailles le faux Graal, ainsi que le repas du midi.

Les hallebardes de métamorphose[modifier]

Simplement évoquées par Perceval au tavernier avant une quête avec le roi, il s'agit d'un des nombreux trésors magiques tombés en désuétude dans « la cave » de Kaamelott.

Mentionnées dans : Le Chaudron rutilant (Livre I)

Le Grand Livre du druide[modifier]

Écrit en jargon magique (d'après Arthur…), c'est, selon Elias de Kelliwic’h, un ouvrage de base de la science druidique ; présent dans la bibliothèque de Merlin.

Mentionné dans : L'Imposteur (Livre I)

Le Livre des Prophéties[modifier]

Sur le conseil de la fée Morgane, Arthur consulte ce livre ésotérique pour y découvrir une prophétie le concernant. Père Blaise refuse de toucher et d'être dans la même pièce que le livre, panique quand celui-ci s'ouvre tout seul. Arthur y découvre une prophétie annonçant la venue de Méléagant sur Terre pour le punir de sa liaison avec Mevanwi.

Vu dans : La Réponse (Livre IV)

Le Laser du Jedi[modifier]

Perceval ramène d'un autre plan dimensionnel ce qui semble n'être qu'un simple bibelot. Le soir, Guenièvre active par hasard l'objet qui s'avère être un sabre laser. Mais Arthur fait ramener le laser par Perceval au prétexte qu'il ne veut pas faire de collection d'épées magiques.

Vu dans : Stargate II (Livre III)

La Liste des cons[modifier]

Lors d'une réunion provoquée par le père Blaise et destinée à réconcilier Arthur et Lancelot, une liste des cons, indignes de participer à la quête du Graal, est rédigée. Tous les personnages de Kaamelott finissent sur la liste.

Mentionné dans : Le Médiateur (Livre III)

Les Mèches de cheveux[modifier]

Lors d'une négociation de paix entre Kaamelott, les Burgondes et les Vikings, Arthur offre une mèche de cheveux à chacun. Cependant il prend conscience de son erreur en se rappelant que cette offrande est une marque de respect chez les Wisigoths et non chez les Vikings.

Vues dans : Le Dialogue de paix II (Livre III)

Le Médaillon d'Arthur[modifier]

Porté en quasi-permanence par le roi depuis sa toute jeune enfance, ce médaillon a été forgé par Anton et représente le dieu irlandais de la parole, Ogma, pour refléter l'éloquence du petit Arthur. C'est grâce à lui qu'Anton et son fils reconnaissent Arthur lors de sa visite avec Méléagant (livre V).

Le Médaillon d'Ether[modifier]

Trouvé par Perceval lors d'une mission miraculeusement réussie, ce médaillon transforme tous les métaux en gaz - ce qui entraîne la disparition du trésor de Kaamelott, Perceval ayant oublié cette propriété avant de ranger le médaillon dans la salle des coffres.Le médaillon à également la particularité d'être composé d'une pierre incandescente (sous entendu, qui peut contenir du liquide) (Livre III, Le Trophée)

Le Médaillon de Chaleur[modifier]

Cédé par la Dame du Lac à Arthur, ce médaillon permet de créer un « cercle de chaleur de quinze pieds de rayon pendant deux ou trois secondes » quand on casse sa cordelette. Dépité, Arthur voit sa vie sauvée par ce médaillon lorsque Perceval et Karadoc créent, en criant, une avalanche qui engloutit le roi et ses hommes.

Mentionné dans : L'Armée du nécromant (BD - Tome I)

Le Oud[modifier]

Arthur joue brillamment de ce luth d'origine égyptienne, oublié dans un camp égyptien sur les terres bretonnes. On ne peut pas en dire autant d'Yvain, qui reprend l'instrument au grand dam de ses parents mais à la grande joie du Seigneur Bohort.

Vu dans : Le Oud (Livre I) et Le Oud II (Livre IV)

Le Peigne en argent[modifier]

Offert par Léodagan à sa fille Guenièvre, le peigne en argent se trouve être en réalité un peigne en toc, sans aucune valeur. On l'apprend à la suite d'un larcin à Kaamelott durant lequel les troupes de Venec volent Excalibur.

Vu dans : Le Larcin (Livre II)

La Pierre de Lune[modifier]

Objet magique que de nombreux enchanteurs essaient de fabriquer depuis des siècles, ce que Merlin parvient à faire. Elle change la viande de chèvre en eau douce.

Mentionnée dans : La Pierre de Lune (Livre III)

La Pierre de Roche[modifier]

Objet magique que de nombreux enchanteurs essaient de fabriquer depuis des siècles, que Merlin cite quand il parle de la Pierre de Lune. Elle change le sable en eau douce.

Mentionnée dans : La Pierre de Lune (Livre III)

La Pierre philosophale[modifier]

Objet magique fabriqué par Merlin en se basant sur sa recherche de la Pierre de Lune et une description de cette pierre (la Pierre philosophale). Cependant, en raison d'une erreur de compréhension de la part de merlin, elle change le plomb en eau au lieu de le changer en or.

Mentionnée dans : La Pierre de Lune (Livre III)

Les Plaques de dissimulation[modifier]

Les plaques de dissimulation sont des objets enchantés commandés spécialement à Merlin par Arthur, pour préparer l'invasion du camp de Lancelot en forêt. Il s'agit de plaques de bois qui permettent de rendre invisible ce qui se cache derrière. C'est, bien entendu, Elias qui se charge de l'enchantement des plaques, Merlin préférant se concentrer sur les vernis de protection.

Mentionnées dans : L’Enchanteur (Livre IV)

Vues dans : Les Plaques de dissimulation (Livre IV), Le Sauvetage (Livre IV)

La potion de changement de voix[modifier]

Une potion créée par Perceval et Karadoc dans l'épisode Les alchimistes de la saison 2. Après ingestion, cette potion transforme la voix et la rend très aigüe, à la manière de l'hélium. Arthur, entre autres, se sent totalement démuni devant autant de bêtise et de perte de temps.

La potion de vivacité[modifier]

Une potion qu'Arthur prend lorsqu'il est fatigué. Les deux fois que ce dernier décide d'en prendre, un quiproquo s'installe et Arthur en boit trop. Il devient hyperactif et entre dans un état de rage.

La potion de fécondité[modifier]

Potion que Dame Séli tente de faire avaler à Arthur, croyant que le problème de la non-venue de l'héritier proviendrait de cela.

La potion de vérité[modifier]

Potion que Dame Séli tente de faire avaler à son mari pour lui faire avouer une infidélité. Ce sont Arthur et Guenièvre qui la boivent et qui se disent des vérités l'un à l'autre. Une fois l'influence de la potion finie, Arthur tente alors de faire croire à son épouse qu'il s'agissait d'une potion de confusion pour masquer ce qu'il avait pu lui dire (son non-amour et son non-désir sexuel pour elle).

La potion d'invisibilité[modifier]

Potion que Merlin fabrique par mégarde quand Arthur lui demande un remède contre l'angine.

La potion d'invincibilité[modifier]

Une autre potion que créé Merlin par hasard à la place d'une potion pour le mal de gorge de Mevanwi. Alors qu'Arthur et Lancelot désirent célébrer cette découverte exceptionnelle, Merlin leur confie qu'il s'est trompé dans l'étiquetage de ses fioles et qu'il lui est impossible désormais de recréer cette potion.

La potion de chagrin[modifier]

Potion que donne Demetra a la Reine Guenièvre pour qu'elle puisse consoler et se rapprocher d'Arthur. Malheureusement, alors que cela semble marcher, le Roi en boit de nouveau, retombe dans un chagrin profond et finit la nuit entre tristesse et somnolence sans avoir touché sa femme.

La potion de métamorphose / de polymorphie[modifier]

Potion utilisée par Élias de Kelliwic'h (se transformant en Arthur) afin d'obtenir 9500 pièces d'or de la part de Kaamelott, et accessoirement pour faire ranger le laboratoire par Merlin. Uther Pendragon aurait utilisé ce subterfuge pour passer une nuit avec Ygerne de Tintagel. Enfin, lorsque Lancelot demande à Merlin de lui en confectionner une (assurément pour passer une nuit avec Guenièvre), celui-ci lui répond qu'il avait passé une sacrée soirée en se "mettant" en César.

La Regia[modifier]

C'est la lance romaine devant laquelle Arthur prie Mars. La Dame du Lac apparaît alors pour lui rappeler qu'il est engagé dans une quête au nom du Dieu unique.

Vu dans : Le Culte secret (Livre III)

Les Sièges de transport[modifier]

Il s'agit de deux tabourets qui permettent à celui qui s'assoit sur l'un d'être téléporté sur l'autre.

Le premier tabouret a été découvert par Perceval et Karadoc dans une forêt de Bretagne. Il était gardé depuis 17 ans par un vieillard zélé. Le second tabouret a été découvert par le viking Haki, dans une taverne du Languedoc. Guidé par une ancienne prophétie, il le trouva derrière un mur. Les deux tabourets sont finalement rassemblés par Perceval et Karadoc, dans les caves du château de Kaamelott.

Perceval raconte plus tard cette anecdote au tavernier pour illustrer le fait que les objets qu'il ramène de quête finissent toujours « à la cave. »

Mentionné dans : Le Chaudron Rutilant (Livre I)

Vus dans : Les Sièges de transport (BD - Tome II)

Le Saint Suaire[modifier]

Tout comme les Clous de la Sainte Croix, un vieillard aurait insisté pour que Perceval récupère ce morceau de tissu, dont les tâches forment une tête de barbu. Perceval l'aurait jeté également au pretexte qu'il grouillait de puces.

Évoqué dans : Les Clous de la Sainte Croix (Livre III)

Notes et références[modifier]

Erreur Lua dans Module:Catégorisation_badges à la ligne 170 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).


Autres articles des thèmes Fantasy et fantastique Fantasy et fantastique ET Humour humour : Le Chevalier femme, Lieux de Kaamelott, Arthur (Kaamelott), Bohort (Kaamelott)

Autres articles des thèmes Humour humour ET Séries télévisées séries télévisées : Mad Marx, Arthur (Kaamelott), Mardi en famille, Les Mecs pas très net, Lancelot (Kaamelott), Lieux de Kaamelott, Cocovoit

Autres articles des thèmes Fantasy et fantastique ET Séries télévisées séries télévisées : Lieux de Kaamelott, Arthur (Kaamelott), Bohort (Kaamelott), Le Chevalier femme

Autres articles du thème Fantasy et fantastique Fantasy et fantastique : Aenarion, Mercenaires (Warhammer), Nakor, Eckmül, Le Chevalier femme, Organisations de La Roue du temps, Conseil cambérien

Autres articles du thème Humour humour : Jean-Marie Arrus, Jimmy Moore, Perceval (Kaamelott), Made in Groland, Le Hater, Charles de Leusse, Valéry Giscard d'Estaing (Les Guignols de l'info)

Autres articles du thème Séries télévisées séries télévisées : Les Segpa, Spike (My Little Pony), Famille Nassri-Boher, Liste des personnages de Partners, Le Chevalier femme, Jessica Lord, Julia Akkermans

Autres articles du thème Légende arthurienne légende arthurienne : Arthur (Kaamelott), Tom a'Lincoln, Bohort (Kaamelott), Karadoc (Kaamelott), Perceval (Kaamelott), Lancelot (Kaamelott), Le Chevalier femme


Cet Article wiki "Objets de Kaamelott" est issu de Wikipedia. La liste de ses auteurs peut être visible dans ses historiques et/ou la page Edithistory:Objets de Kaamelott.



Compte Twitter EverybodyWiki Follow us on https://twitter.com/EverybodyWiki !