Bienvenue sur EveryBodyWiki ! Créez un compte ou connectez vous pour participer, améliorer ou créer un article, une biographie (la vôtre ?), une page entreprise...


Massimo Rotundo

De EverybodyWiki Bios & Wiki

Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).

Massimo Rotundo (Rome, 11 avril 1955) est un dessinateur de bande dessinée italien.

Biographie[modifier]

Après avoir fréquenté l'Académie des Beaux-Arts où il a obtenu son diplôme en décoration, il commence sa carrière de dessinateur en travaillant, avec l’Eura Editoriale en 1978, dans le magazine Lanciostory en dessinant des bandes dessinées et des petites couvertures de magazines[1]. Assez tôt, il est remarqué et son nom commence à apparaître dans divers magazines tels que Heavy Metal ou L'Echo des Savanes. Au début des années quatre-vingt, l'âge d'or des magazines de bande dessinée d’auteur, Rotundo collabore avec différents journaux. Après l'hebdomadaire de l'Eur Rotundo, il atterri brièvement sur l’Eternauta et notamment le numéro 12 du magazine de Février 1983, il publie Le dernier voyage à Delos, un récit court de science-fiction en couleurs formé de quatre tables seulement, sur des textes de Maria Teresa Contini. Après cette brève expérience Rotundo ne sera de retour dans le magazine qu’après dix ans avec Tigre Tigre, une autre bande dessinée de science-fiction écrite cette fois par Richard Barreiro.

À la même période, il commence le septième numéro du magazine Orient Express de Janvier 1983, avec l’incroyable récit de bande dessinée intitulé Le Pecheur de Brooklyn, sur des textes de Richard Barreiro, une histoire de science-fiction sur un éventuel futur dévasté par l'inconscience de l'homme et, plus tard, à nouveau dans l’Orient express, il publie Le détective sans nom d’après le scénario de Luigi Mignacco à partir du numéro 17 du magazine de Décembre 1983. Les deux bandes-dessinées ont ensuite été reprises dans la collection "Gli albi di Orient express". Dans le numéro 26 de l’Orient Express de Novembre 1984, de nouveau d’après des textes de Barreiro, il réalise la courte histoire du détective privé Lou Alcaide appelée Un dragon sur l'autoroute. Entre-temps, il collabore avec de nombreux magazines de mode et de style de vie, mais aussi de bandes-dessinées comme Glamour ou Diva.

En 1985, il commence à travailler avec le magazine Comic Art avec l'histoire La ville de non-retour sur des textes de Giuseppe Ferrandino. La collaboration avec le magazine durera longtemps et verra l'émergence de certains acteurs clés. Dans Comic Art on retrouvera les six épisodes qui composent la bande-dessinée Exotique, réalisée à quatre mains avec son ami Franco Saudelli pour le supplément L'Espresso Più à partir de mai 1987. C’est également dans le numéro 66 de Comic Art d’Avril 1990 qu’apparaît le personnage de Nina Tovarisc, écrit et dessiné par Rotundo, défini par l'auteur la bande dessinée Perestroïka, dans une ambiance pseudo-communiste avec des personnages féminins, charmantes et à moitié nues, des femmes-soldat intéressées par tout, sauf par la guerre. Le premier épisode intitulé War Hot montre un futur proche dans lequel la Russie n'a pas subi un effondrement et l'URSS est toujours debout.

Pour l'éditeur français Albin Michel, il publie en 1988 la série érotique Ex Libris Eroticis qui lui permet de se faire connaître et apprécier en France. Il s’agit d’histoires très courtes où l'érotisme est lié à l'histoire et à la culture, où l’action se passe dans des lieux composés à chaque fois à partir d'une ville différente qui, chacune à leur tour, est choisi comme arrière-plan pour revisiter, via la bande-dessinée, la littérature érotique et l’illustration du début du XXe siècle. La bande dessinée sera reproposée dans le magazine de bande dessinée pour adultes Bleu, à partir du numéro 4 d’Avril 1991, avec le titre Atlante Erotico. Il sera ensuite repris dans un volume avec le titre original de Ex Libris eroticis. La collaboration de Rotundo avec Blue commence cependant auparavant, dès le premier numéro du magazine, avec la publication de quelques histoires courtes ; C’est d’ailleurs Rotundo lui-même qui réalise la couverture du premier numéro de Blue en Janvier 1991. Pour Bleu, il réalisera également la série Chinagirl, encore de l'érotisme, mais dans une ambiance plus exotique, l'Extrême-Orient. Il sera ensuite également apprécié pour ses réductions en bande-dessinée d'œuvres littéraires, parmi lesquels doivent être déclarés La peau de chagrin, Honoré de Balzac, Pier Paolo Pasolini, basé sur les scénari de Jean Dufaux et les mythes grecs en bande-dessinée de Luciano De Crescenzo.

À partir de 1998, il rejoint l'écurie Sergio Bonelli Editore qui l'implique dès les premières étapes de la mise en œuvre du nouveau personnage Brendon, conçu par Claudio Chiaverotti, dont il réalisera plusieurs épisodes, dont le premier Né le 31 février de Juin 1998. La série se déroule dans un futur post atomique désolé et Brendon est un chevalier blanc classique. À partir du numéro 46 les couvertures de la série, jusqu'à présent réalisées par Corrado Roi, sont confiées à Rotundo. Depuis 2007, il est également responsable des couvertures de la mini-série Face Cachée, créé par Gianfranco Manfredi toujours pour Sergio Bonelli Editore, et est en outre dessinateur de certains épisodes. Pour de nombreux magazines tels que Métal Hurlant, Torpedo, Seven avec lesquels il a collaboré, Rotundo a également produit des histoires courtes et épisodique.

Il a également collaboré avec l'écrivain Giuseppe Ferrandino comme dessinateur pour les comics tels que noir et Sandokan.

Parmi ses œuvres les plus récentes, réalisées directement en volume, il faut noter la saga des veines horror Prediction (scénarisé par Pierre Makyo et mise en couleur par Emanuele Tenderini jointe pour l'instant au deuxième épisode et publiée par la maison d'édition Delcourt.

Parmi les prix remportés, en 1990 le Yellow Kid comme meilleur designer italien et le Gran Guinigi au Lucca Comics et Jeux de Lucques et en 1992 le prix F.M. di Trani, ville de Foiano.

Rotundo est aussi peintre, activités qu’il réalise en signant ses œuvres sous le pseudonyme "Max Grecoriaz". En 2015, il a conçu pour Sergio Bonelli Editore le Texone numéro 30 "Tempête sur Galveston", écrit par Pasquale Ruju.

Cinéma[modifier]

Rotundo est par ailleurs l'un des fondateurs et enseignants de l'école romaine de la bande dessinée[2], et travaille également pour le cinéma et le théâtre. Dans l'industrie cinématographique, il a travaillé comme illustrateur, avec la costumière Milena Canonero pour de nombreux films et pièces de théâtre. Il a travaillé comme dessinateur pour le film Croisade de Paul Verhoeven, Titus de Julie Taymor (nominé pour un Oscar pour la conception des costumes), Wolfman de Joe Johnston et Gangs of New York de Martin Scorsese. Dans l'industrie de l'animation, il a créé le design des personnages de la série Ulysse. Mon nom est persone (Prix Kineo Diamanti-Cartoon On The Bay à Venise - Festival de Venise 2012) produit par la RAI, et The Animation Band

Références[modifier]

  1. (it) « Site officiel de Massimo Rotundo. », sur Massimo Rotundo (consulté le 25 mars 2016)
  2. (it) « Massimo Rotundo, eleganza ed erotismo nel segno di uno dei maestri italiani del fumetto », sur www.slumberland.it (consulté le 25 mars 2016)
  • Erreur Lua dans Module:Autorité à la ligne 424 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).

Erreur Lua dans Module:Catégorisation_badges à la ligne 170 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).


Autres articles des thèmes Arts arts ET Italie Italie : Paolo Bolpagni, Agostino Mario Comanducci

Autres articles du thème Arts arts : Michel Pichol, L'Amour qui ose dire son nom. Art et homosexualité, Ar Roué, French American Cultural Society, Astrid Chevallier, SylC, Toto Frima

Autres articles du thème Italie Italie : Franco Fossi, Giovanni Ceccarelli, Eugenio Benedetti, Leonardo Glauso, Table Vs Ludovico Einaudi, Mauger Melo, Leonardo Caffo

Cet Article wiki "Massimo Rotundo" est issu de Wikipedia. La liste de ses auteurs peut être visible dans ses historiques.


Les cookies nous aident à fournir nos services. En utilisant nos services, vous acceptez notre utilisation des cookies.