Bienvenue sur EveryBodyWiki ! Créez un compte ou connectez vous pour participer, améliorer ou créer un article, une biographie (la vôtre ?), une page entreprise...


Marcel Dalarun

De EverybodyWiki Bios & Wiki

Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).

Marcel Dalarun (né en 1922, mort le 27 février 2017) est ancien président de l'association Magène et ancien président du groupe folklorique Charles Frémine.

Il a été responsable de la commission linguistique de l'Association Jersey-Coutançais et animateur de l'Université Populaire Normande du Coutançais[1]. Il a participé à l'élaboration de la Grammaire Normande qui a eu un certain retentissement médiatique. Il est l'auteur de plus de 50 textes de chansons en normand enregistrés par le groupe Magène[2],[3].

Sa création poétique s'appuie sur deux volontés : évoquer des thèmes peu abordés dans la littérature normande (l'amour, l'amitié, la liberté, l'enfance...) et utiliser un vocabulaire très riche. Sa production originale et érudite fait de lui un des plus grands poètes en langue normande[1].

Ses textes ont été mis en musique par Daniel Bourdelès et Véronique Pézeril. « Espère ma caunchoun » (Attends que vienne ma chanson) est sa chanson la plus populaire. Elle évoque la main tendue, l'amitié (Extrait des CD « Rouogie du sei » et « En concert ») :

Amin, à fène forche
qué d' marchi touot seu,
t'as les gaumbes qui lochent
et reide freid oû quoeu.
Guette doun vei, achteu,
te v' la malhéreus.
Vyins dauns ma maisoun.
Espère ma caunchoun.

Ami, à force de t'épuiser
à marcher seul,
tu as les jambes qui tremblent
et très froid au cœur.
Regarde donc, maintenant,
tu es malheureux.
Viens dans ma maison.
Attends que vienne ma chanson.

Son nom est, par ailleurs, souvent associé aux recherches entreprises sur l'histoire des potiers de la région de Néhou. Marcel Dalarun a réuni une collection de poteries artisanales qu'il a cédée au département de la Manche. Il a participé, avec Rémi Pézeril, à De terre et de feu (1996), un ouvrage de référence sur cet artisanat.

75 de ses poèmes et chansons ont été regroupés en 2004 dans un ouvrage intitulé A men leisi. Un deuxième livre est en préparation.

Œuvres[modifier]

Notes et références[modifier]

  1. 1,0 et 1,1 « Décès de Marcel Dalarun », article du journal La Manche libre du 1er mars 2017.
  2. « Rémi Pézeril : « Le normand, notre trésor », article du journal Ouest France, du 2 octobre 2013.
  3. « Parlez-vous normand ? », article du site actu.fr du 10 avril 2015.
  • Portail de la Normandie Portail de la Normandie

Cet Article wiki "Marcel Dalarun" est issu de Wikipedia. La liste de ses auteurs peut être visible dans ses historiques.


Les cookies nous aident à fournir nos services. En utilisant nos services, vous acceptez notre utilisation des cookies.