Bienvenue sur EveryBodyWiki ! Créez un compte ou connectez vous pour participer, améliorer ou créer un article, une biographie (la vôtre ?), une page entreprise...


Marcel Beau

De EverybodyWiki Bios & Wiki

Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).

Pilote de chasse, officier de l'armée de l'air, le lieutenant Marcel Beau (1908-1940) meurt au combat contre l'ennemi, durant la campagne de France, ayant décollé de la base aérienne 279 Châteaudun avec trois autres pilotes.

Biographie[modifier]

Né à Tunis le , il est incorporé dans l'armée de l'air le , au Centre aéronautique n°35.

Le , il débute sa formation d'élève officier de réserve, sur la base aérienne d'Avord. Aspirant, breveté observateur, il est promu sous-lieutenant le 20 septembre de cette même année. Après un passage par la base aérienne 111 de Lyon-Bron, il clôt cette phase de formation le 15 octobre 1932, en retournant à la vie civile.

Engagé comme sergent mitrailleur le , il est admis à l'École de l'air, située alors à Versailles en 1935, au 3e Bataillon de l'Air. Il est breveté pilote de chasse le .

Nommé sous-lieutenant d'active le , il passe par la base aérienne 122 Chartres-Champhol, puis par la base aérienne 123 Orléans-Bricy, breveté commandant d'avion, le .

Nommé lieutenant, il passe successivement par la base aérienne 125 Istres-Le Tubé, par la base aérienne 702 Avord (Bataillon de l'Air 127), puis par l'école de pilotage de la base aérienne de Châteauroux-Déols.

La Deuxième Guerre mondiale est déclarée.

Le , le lieutenant Marcel Beau est affecté à la base aérienne 279 Châteaudun, au Bataillon de l'Air 120, rattaché à l'Entrepôt de l'Air 301. Il est adjoint au commandant de cette unité.

Le , alors que la base aérienne est bombardée par les appareils de la Luftwaffe, le lieutenant Beau décolle en patrouille avec l'adjudant-chef Dumas, l'adjudant Weiss et le sergent Malosse.

Il pilote un avion Bloch MB 152 portant le numéro 265[1]. Abattu par l'aviation ennemie, après une victoire probable, il s'écrase sur le territoire de la commune d'Ouzouer-le-Marché[2], au sud-est de Châteaudun, entre cette dernière et Orléans.

Parcours militaire et grades[modifier]

Décorations[modifier]

  • Croix de guerre 1939-1945 Croix de guerre 1939-1945, le
  • Citation à l'ordre de l'armée aérienne

Honneurs et souvenirs[modifier]

Une stèle s'élève à Ouzouer-le-Marché (Beauce-la-Romaine en mémoire du lieutenant Marcel Beau[3]

Une autre stèle rappelle les aviateurs de la base aérienne de Châteaudun, morts en service[4].

Le , la base aérienne 279 Châteaudun reçoit le nom de baptême "Lieutenant Beau".

Marcel Beau repose dans la nécropole nationale de Fleury-les-Aubrais.

Notes et références[modifier]

Articles liés ou connexes[modifier]

  • Base aérienne 122 Chartres-Champhol
  • Base aérienne 279 Châteaudun
  • armée de l'air (France)
  • Pilote de chasse

Lien externe[modifier]

Erreur Lua dans Module:Catégorisation_badges à la ligne 170 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).


Autres articles des thèmes Aéronautique aéronautique ET Armée française Armée française : Pierre-Adrien Matheron

Autres articles des thèmes Armée française Armée française ET Seconde Guerre mondiale Seconde Guerre mondiale : Jacques Guillemin de Monplanet, Lucette Alquier, Pierre Goybet

Autres articles du thème Aéronautique aéronautique : Boeing 777-200LR, Programme B4, Enhance Aéro, Aviations, Pierre-Adrien Matheron, Altipresse, Stelia Aerospace

Autres articles du thème Armée française Armée française : Michel de Courrèges, François Bouchet, Charles Schürr, Émile Louis Remy Leydet, Jean-Claude Thomann, Jean-Louis Py, Henri Fondi de Niort

Autres articles du thème Seconde Guerre mondiale Seconde Guerre mondiale : Gérard Claron, Midi libre, Walter Burniat, Jean-Gérard Verdier, Jérôme Barzotti, Meji 38, Camps d'extermination polonais


Cet Article wiki "Marcel Beau" est issu de Wikipedia. La liste de ses auteurs peut être visible dans ses historiques et/ou la page Edithistory:Marcel Beau.