Bienvenue sur EveryBodyWiki ! Créez un compte ou connectez vous pour participer, améliorer ou créer un article, une biographie (la vôtre ?), une page entreprise...


Maîtrise de sciences biologiques et médicales

De EverybodyWiki Bios & Wiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Erreur Lua dans Module:Bandeau à la ligne 249 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).

Les MSBM (ou Maîtrise des Sciences Biologiques et Médicales) que l'on appelle aujourd'hui « M1 Santé » ou « Master 1 Santé » sont les cursus spécifiques que l'on peut suivre en parallèle des études maïeutiques, médicales, odontologiques, pharmaceutiques et vétérinaires afin d'accéder plus facilement au 3e cycle d'études universitaires et au diplôme national de doctorat.

Histoire[modifier]

Création en 1987[modifier]

Les MSBM ont été créées par l'arrêté du 24 juin 1987 portant création de la maîtrise des sciences biologiques et médicales[1]. Ces MSBM étaient organisées comme un cursus parallèle aux études médicales, odontologiques, pharmaceutiques et vétérinaires permettant de poursuivre ses études sur un DEA (Diplôme d'Études Approfondies) du secteur des sciences de la vie et de la santé et puis sur un doctorat. Les MSBM permettaient aussi de postuler à des postes de AHU (Assistant Hospitalier Universitaire).

Pour pouvoir s'inscrire, il fallait être :

  • inscrit en 2e année des études médicales, pharmaceutiques ou odontologiques, ou
  • inscrit en 1re année des écoles nationales vétérinaires.

Pour valider sa maitrise, un étudiant devait obtenir trois certificats : C1, C2 et C3. Chaque certificat ne pouvait pas représenter plus de 100 heures. Les enseignements étaient théoriques et pratiques. L'étudiant devait choisir sa maîtrise parmi la liste suivante :

  1. Maîtrises spécialisées :
    1. Anatomie,
    2. Anatomie pathologique,
    3. Biochimie,
    4. Biophysique,
    5. Génétique,
    6. Hématologie,
    7. Histologie - embryologie,
    8. Immunologie,
    9. Informatique, statistique et épidémiologie,
    10. Microbiologie,
    11. Parasitologie,
    12. Pharmacologie,
    13. Physiologie ;
  2. Maîtrise libre

Le certificat C1 de la maîtrise libre était à choisir parmi les certificats C1 des maîtrises spécialisées. Le C2 et le C3 étaient libre. La liste des différents certificats de chaque maîtrise spécialisée est dans le tableau ci-dessous :

Maîtrise spécialisée C1 C2 C3
Anatomie Anatomie et organogenèse Anatomie spécialisée libre
Anatomie pathologique Méthodologie en anatomie pathologique libre libre
Biochimie Biochimie générale Biochimie spécialisée libre
Biophysique Biophysique générale Biophysique des radiations et imagerie libre
Génétique Génétique Cytogénétique libre
Hématologie Hématologie générale libre libre
Histologie - Embryologie Cytologie et histologie Embryologie libre
Immunologie Immunologie et immunopathologie libre libre
Informatique, statistique et épidémiologie Statistique, informatique et modélisation Méthodes en recherche clinique et épidémiologie libre
Microbiologie Bactériologie générale et systématique Virologie générale et systématique libre
Parasitologie Parasitologie générale Parasitologie spécialisée libre
Pharmacologie Pharmacologie générale Méthodes en pharmacologie clinique ; Pharmacologie spécialisée libre
Physiologie Physiologie générale Physiologie neuro-sensorielle ; Physiologie des communications intercellulaires libre

La validation de la maîtrise était prononcée au vu de l'obtention des trois certificats et au vu de :

  • soit la validation du 2e cycle des études médicales, pharmaceutiques ou odontologiques,
  • soit la détention du certificat de fin de scolarité des écoles nationales vétérinaires.

Modifications mineures en 1988[modifier]

En 1988[2], quatre nouvelles maîtrises spécialisées sont créées :

  1. Pharmacochimie,
  2. Chimie des substances naturelles,
  3. Méthodes d'analyse,
  4. Biologie des régulations cellulaires.

La liste des certificats des maîtrises spécialisées est ainsi modifiée (modifications et ajouts en orange) :

Maîtrise spécialisée C1 C2 C3
Anatomie Anatomie et organogenèse Anatomie spécialisée libre
Anatomie pathologique Méthodologie en anatomie pathologique libre libre
Biochimie Biochimie générale Biochimie spécialisée libre
Biologie des régulations cellulaires Méthodes d'étude en biologie cellulaire Régulations cellulaires, pathologie des régulations libre
Biophysique Biophysique générale Biophysique des radiations et imagerie libre
Chimie des substances naturelles Chimie structurale appliquée aux principes actifs des médicaments d'origine naturelle Chimie des substances naturelles, chimie extractive libre
Génétique Génétique Cytogénétique libre
Hématologie Hématologie générale libre libre
Histologie - Embryologie Cytologie et histologie Embryologie ; Biologie de la reproduction et du développement libre
Immunologie Immunologie et immunopathologie libre libre
Informatique, statistique et épidémiologie Statistique, informatique et modélisation Méthodes en recherche clinique et épidémiologie libre
Méthodes d'analyse Méthodologie physico-chimique d'analyse Analyse instrumentale libre
Microbiologie Bactériologie générale et systématique Virologie générale et systématique libre
Parasitologie Parasitologie générale Parasitologie spécialisée libre
Pharmaco-chimie Bases moléculaires de la chimie thérapeutique Stratégie en chimie thérapeutique libre
Pharmacologie Pharmacologie générale Méthodes en pharmacologie clinique ; Pharmacologie spécialisée ; Pharmacologie expérimentale libre
Physiologie Physiologie générale Physiologie neuro-sensorielle ; Physiologie des communications intercellulaires ; Psycho-physiologie ; Biodisponibilité des médicaments libre

Modifications de 1991[modifier]

En 1991[3], l'ensemble du dispositif est revu. À présent il n'existe plus qu'une seule MSBM. Afin de la valider, l'étudiant doit désormais obtenir un certificat C1 choisi parmi une liste de C1, un C2 choisi parmi une liste de C2, et un C3 choisi parmi les listes de C1 et de C2. La liste de « C1 - Anatomie et organogenèse » est la suivante :

  1. Aspects physico-chimiques appliqués à l'innovation pharmacotechnique ;
  2. Bactériologie générale et systématique ;
  3. Bases moléculaires de la chimie thérapeutique ;
  4. Biochimie générale ;
  5. Biophysique générale ;
  6. Chimie structurale appliquée aux principes actifs des médicaments d'origine naturelle ;
  7. Cytologie et histologie ;
  8. Génétique ;
  9. Hématologie générale ;
  10. Immunologie et immunopathologie ;
  11. Méthodes d'études en biologie cellulaire ;
  12. Méthodologie en anatomie pathologique ;
  13. Méthodologie physico-chimique d'analyse ;
  14. Parasitologie générale ;
  15. Pharmacologie générale ;
  16. Physiologie générale ;
  17. Statistique, informatique et modélisation.

La liste de « C2 - Analyse instrumentale » est la suivante :

  1. Anatomie spécialisée ;
  2. Bases conceptuelles de la nutrition humaine ;
  3. Biochimie spécialisée ;
  4. Biodisponibilité des médicaments ;
  5. Biologie de la reproduction ;
  6. Biologie du développement ;
  7. Biophysique des radiations et imagerie ;
  8. Chimie des substances naturelles, chimie extractive ;
  9. Cytogénétique ;
  10. Embryologie générale ;
  11. Embryologie cranio-faciale et développement ;
  12. Méthodes en pharmacologie clinique ou pharmacologie spécialisée ;
  13. Mécanismes d'action des toxiques ;
  14. Méthodes en recherche clinique et épidémiologique ;
  15. Organes bio-artificiels et régulations cellulaires ;
  16. Parasitologie spécialisée ;
  17. Pharmacologie expérimentale ;
  18. Physiologie neurosensorielle ou physiologie des communications intercellulaires ;
  19. Physiologie oro-faciale ;
  20. Psycho-physiologie ;
  21. Régulations cellulaires, pathologie des régulations ;
  22. Stratégie en chimie thérapeutique ;
  23. Virologie générale et systématique.

Un 2d arrêté en 1991[4] modifia la liste des certificats C2 en ajoutant le certificat :

  1. Informatique.

Modifications de 1998[modifier]

L'arrêté du 19 août 1998 modifiant l'arrêté du 24 juin 1987 modifié portant création de la maîtrise de sciences biologiques et médicales[5] modifie les MSBM en profondeur. Dorénavant, l'enseignement d'un certificat doit durer 100 heures et il doit comporter 25 heures au minimum de stage dans un laboratoire de recherche agréé ou d'activités sollicitant un travail de recherche en petits groupes.

Par ailleurs, la distinction entre certificats C1, C2 et C3 est supprimée et l'étudiant doit choisir trois certificats parmi la liste ci-dessous :

  1. Anatomie, imagerie et morphogenèse ;
  2. Anthropologie, ethnologie et sociologie de la santé ;
  3. Biochimie métabolique et régulations ;
  4. Biologie moléculaire de la cellule ;
  5. Biologie et pathologie moléculaires ;
  6. Biologie et médecine de la reproduction ;
  7. Biostatistiques et modélisation ;
  8. Biotechnologies et ingénierie biomédicale ;
  9. Conception et structure des molécules d'intérêt thérapeutique ;
  10. Cytogénétique germinale et somatique ;
  11. Différenciation et oncogenèse ;
  12. Environnement et santé ;
  13. Éthique, déontologie et responsabilité médicales ;
  14. Génétique humaine et comparée ;
  15. Immunologie et mécanismes physiopathologiques ;
  16. Informatique médicale et technologies de communication ;
  17. Mécanismes cellulaires et moléculaires du développement ;
  18. Méthodes d'analyse et contrôle de qualité des produits de santé ;
  19. Méthodes d'études en cytopathologie et histopathologie ;
  20. Méthodologie d'évaluation médico-économique des systèmes de santé ;
  21. Méthodologie de la recherche clinique et épidémiologique ;
  22. Mise en forme et biodisponibilité des médicaments ;
  23. Pharmacologie cellulaire, pharmacogénétique et pharmacocinétique ;
  24. Physiologie et biologie des systèmes intégrés ;
  25. Physiopathologie des maladies transmissibles ;
  26. Psychobiologie des comportements ;
  27. Traceurs et explorations fonctionnelles et métaboliques.

Concernant la validation de la MSBM pour les étudiants en médecine vétérinaire, la détention du diplôme d'études fondamentales vétérinaires suffit à présent.

Modifications mineures de 1999[modifier]

Le seul point à noter est la modification de l'intitulé du certificat « Méthodologie d'évaluation médico-économique des systèmes de santé » en « Méthodologie d'évaluation médico-économique dans les systèmes de santé »[6].

Modifications de 2000[modifier]

En 2000, un certificat est ajouté :

  1. Pathologie tropicale et santé internationale[7].

Modifications de 2001[modifier]

En 2001, les étudiants inscrits en 2e année des études de Maïeutique peuvent accéder aux MSBM. En outre, pour valider leur MSBM ils doivent avoir obtenu leur DE (Diplôme d'État).

Réforme LMD[modifier]

Avant la réforme LMD, les maîtrises (et donc les MSBM) sanctionnaient la fin du 2e cycle des études universitaires, au bout de quatre ans. Depuis la réforme LMD qui s'échelonna sur plusieurs années selon les universités (de 2003 à 2006), les MSBM constituent la 1re année des deux ans d'études nécessaires à l'obtention du diplôme national de master[8]. C'est pour cette raison qu'aujourd'hui l'appellation « MSBM » tend à être oubliée au profit des appellations « M1 Santé » ou « Master 1 Santé ». Désormais, c'est le diplôme national de master qui sanctionne la fin du 2e cycle des études universitaires, au bout de cinq ans.

Par ailleurs, les universités ont maintenant la liberté d'organiser le contenu de ces M1 Santé et la validation de la M1 Santé permet à l'étudiant de capitaliser les 60 premiers crédits ECTS du diplôme national de master.

Organisation[modifier]

75 %

Les M1 Santé permettent d'accéder à une multitude de diplômes nationaux de master délivrés par les universités. Ces diplômes sont repérés par la notification[9] :

  • de leur domaine (Arts, Lettres, Langues ; Droit, Economie, Gestion ; Sciences Humaines et Sociales ; Sciences, Technologies, Santé ; Sciences et techniques des activités physiques et sportives)[10],
  • de leur mention (123 mentions différentes),
  • de leur spécialité, le cas échéant,
  • de leur finalité (professionnelle ou recherche), le cas échéant.

Les étudiants inscrits en 2e année des études maïeutiques, médicales, pharmaceutiques ou odontologiques, ou en 1re année d'école nationale vétérinaire peuvent s'inscrire à une M1 Santé. La validation d'une M1 Santé est conditionnée par :

  • la validation d'un certain nombre d'UE permettant la capitalisation d'un certain nombre de crédits ECTS (ceci dépendant des universités), et
  • soit la validation du 2e cycle des études médicales, pharmaceutiques ou odontologiques, soit l'obtention du DE de sage-femme, soit l'obtention du diplôme d'études fondamentales vétérinaires (permettant de capitaliser les crédits ECTS manquants aux 60 crédits de la M1 Santé).

Liste des diplômes nationaux de masters[modifier]

05 %
  • Université d'Aix-Marseille :
    • STS mention Santé publique[A 1],
    • STS mention Neurosciences[A 2],
    • STS mention Pathologie humaine[A 3],
    • masters à finalité recherche de l'UFR de Pharmacie [A 4],
    • masters à finalité professionnelle de l'UFR de Pharmacie [A 5] ;
  • Université Picardie - Jules Verne :
    • STS mention Santé spécialité Interactions Moléculaires et Thérapeutique[A 6],
    • STS mention Santé spécialité Ingénierie de la Rééducation, du Handicap et de la Performance Motrice (IRHPM)[A 7],
    • STS mention Santé spécialité Physiopathologie Humaine, Explorations Fonctionnelles et Imagerie[A 8],
    • STS mention Santé spécialité Management de la Santé, de la Sécurité et de l'Environnement au Travail (MSSET)[A 9] ;

Voir aussi[modifier]

Notes[modifier]


Références[modifier]

  • Références générales
  • Liste des diplômes nationaux de master

Bibliographie[modifier]

  • Textes législatifs et réglementaires (dans l'ordre chronologique) :
    • (fr) Arrêté du 24 juin 1987 portant création de la maîtrise des sciences biologiques et médicales, Journal officiel de la République française, Paris, Direction de l'information légale et administrative, 5 juillet 1987 [lire en ligne]
    • (fr) Arrêté du 20 avril 1988 complétant l'arrêté du 24 juin 1987 portant création de la maîtrise des sciences biologiques et médicales, Journal officiel de la République française, Paris, Direction de l'information légale et administrative, 24 avril 1988 [lire en ligne]
    • (fr) Arrêté du 18 mars 1991 modifiant l'arrêté du 24 juin 1987 portant création de la maîtrise de sciences biologiques et médicales, Journal officiel de la République française, Paris, Direction de l'information légale et administrative, no 71, 23 mars 1991 [lire en ligne]
    • (fr) Arrêté du 17 octobre 1991 modifiant l'arrêté du 24 juin 1987 portant création de la maîtrise de sciences biologiques et médicales, Journal officiel de la République française, Paris, Direction de l'information légale et administrative, no 267, 16 novembre 1991 [lire en ligne]
    • (fr) Arrêté du 19 août 1998 modifiant l'arrêté du 24 juin 1987 modifié portant création de la maîtrise de sciences biologiques et médicales, Journal officiel de la République française, Paris, Direction de l'information légale et administrative, no 199, 29 août 1998 [lire en ligne]
    • (fr) Arrêté du 20 janvier 1999 portant modification de l'arrêté du 19 août 1998 modifiant l'arrêté du 24 juin 1987 portant création de la maîtrise de sciences biologiques et médicales, Journal officiel de la République française, Paris, Direction de l'information légale et administrative, no 23, 28 janvier 1999 [lire en ligne]
    • (fr) Arrêté du 5 juillet 2000 modifiant l'arrêté du 24 juin 1987 modifié portant création de la maîtrise de sciences biologiques et médicales, Journal officiel de la République française, Paris, Direction de l'information légale et administrative, no 162, 14 juillet 2000 [lire en ligne]
    • (fr) Arrêté du 13 juillet 2001 modifiant l'arrêté du 24 juin 1987 modifié portant création de la maîtrise de sciences biologiques et médicales, Journal officiel de la République française, Paris, Direction de l'information légale et administrative, no 169, 24 juillet 2001 [lire en ligne]
    • (fr) Décret n° 2002-603 du 25 avril 2002 modifiant le décret n° 84-573 du 5 juillet 1984 relatif aux diplômes nationaux de l'enseignement supérieur, Journal officiel de la République française, Paris, Direction de l'information légale et administrative, no 99, 27 avril 2002 [lire en ligne]
    • (fr) Arrêté du 25 avril 2002 relatif au diplôme national de master, Journal officiel de la République française, Paris, Direction de l'information légale et administrative, no 99, 27 avril 2002 [lire en ligne]

Articles connexes[modifier]

  • Études de médecine en France
  • Études de maïeutique en France
  • Études odontologiques en France
  • Études de pharmacie en France
  • Formation des vétérinaires en France
  • Processus de Bologne
  • Réforme LMD

Liens externes[modifier]

00 %

Erreur Lua dans Module:Catégorisation_badges à la ligne 170 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).


Autres articles des thèmes Éducation éducation ET Médecine médecine : Yves Carcassonne, Chaîne de l'Espoir Belgique

Autres articles du thème Éducation éducation : Lycée Sainte Marie du Port, Nicolas Ligneul, École supérieure de logistique industrielle, École secondaire publique Mille-Îles, Syndicat indépendant académique de l'enseignement secondaire, Vie étudiante en France : difficultés continues, Faculté des lettres et des sciences humaines d'Agadir

Autres articles du thème Médecine médecine : Alessandro Peccana, Hydrafacial, Biastophilie, Dawi, Eugénie Legrand, Étienne Minvielle, Défense de la santé publique

Cet Article wiki "Maîtrise de sciences biologiques et médicales" est issu de Wikipedia. La liste de ses auteurs peut être visible dans ses historiques.



Compte Twitter EverybodyWiki Follow us on https://twitter.com/EverybodyWiki !