Bienvenue sur EveryBodyWiki ! Créez un compte ou connectez vous pour participer, améliorer ou créer un article, une biographie (la vôtre ?), une page entreprise...


Luc Lapraye

De EverybodyWiki Bios & Wiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value). Luc Lapraye est un artiste français né en Bourgogne le . Il vit et travaille à Paris.

Il est représenté par la Galerie Laure Roynette à Paris[1].

Biographie[modifier | modifier le wikicode]

Après une carrière dans le monde industriel, l'artiste met ses compétences d'ingénieur au service de l'art. Il suit des cours d'histoire de l'art à l'École du Louvre, et se fait repérer par la Galerie Gabrielle Maubrie qui lui offre sa première exposition personnelle "Loi Carrez", où l'artiste vend ses toiles au prix du mètre carré[2].

Luc Lapraye se définit comme un "Global Artist", au sens où il prend acte des mutations de l'art contemporain et de son assimilation au marché de l'art, tout en restant attentif aux inégalités et aux bouleversements écologiques de la planète. Le critique d'art et expert honoraire près de la Cour d'appel de Paris Ghislain Mollet-Viéville, certifie que l'œuvre globale de l'artiste Luc Lapraye intitulée TheSquareMeter s'inscrit dans la continuité de l'art minimal et de l'art conceptuel[3].

L'œuvre[modifier | modifier le wikicode]

L'artiste invente des récits fictifs et met en situation ses projets avec des vues d'exposition factices, rendant flou la distinction entre le vrai et le faux[4]. L'imposture, le "fake" et l'art appropriation constituent les fondements de sa démarche. Ces stratégies se présentent comme autant d'enjeux caractérisant le mouvement de globalisation de l'art et son emballement programmé.

Luc Lapraye met face au problème de l'évaluation et de l'importance disproportionnée prise par la grille marchande au détriment des autres valeurs[5], au travers de mises en scène[6] qui miment et minent la loi de l'offre et de la demande. Les toiles de sa série TheSquareMeter deviennent une monnaie d'échange qui se trouve au centre d'un commerce virtuel entre les hommes[7],[8]. Les diptyques sont vendus de 1€/m2 à 1 000 000 000 €/m2, dans toutes les monnaies, du yen au dollar, de la livre sterling à l’euro, TheSquareMeter devient ainsi l'œuvre la plus chère de l'histoire[9]. L'artiste accompagne la bulle spéculative autour de l'art contemporain et dénonce son traitement marketing et l'hypocrisie de ses acteurs[10]. Dans ses expositions, Luc Lapraye prend en charge les difficultés logistiques, de stockage, d'accrochage et de prêt à consommer. Il présente ses œuvres déjà emballées et entend ainsi décorréler l'aspect artistique de celui commercial[11].


Expositions (sélection)[modifier | modifier le wikicode]

  • 2017
    • Banque Privé BNP Fontainebleau "Solo show »
    • Galerie Valérie Delaunay: Exposition "Le paradoxe du Cartel »
    • Galerie Laure Roynette: Exposition "Matière première"
    • Parc sculpture Vonnas: Exposition "Dandelion H5" Solo show
    • Centre d'art Port Tonic Art Center: Exposition "Vanity" Solo show
    • Galerie Episodique: Exposition "L'Actuel" Paris 11 ème
  • 2016
    • Galerie Laure Roynette: Exposition "Dandelion" Paris Marais Hors les murs YIA
    • Galerie Laure Roynette: Exposition "Thesquaremeter" Paris Marais Solo show
  • 2015
    • Galerie Gabrielle Maubrie: Exposition "Port Tonic Art Center" Golf de St Tropez
    • Galerie Gabrielle Maubrie: Exposition "Loi Carrez" Paris Marais Solo show

Liens externes[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]

  1. Galerie Art Paris
  2. (en)Be art Magazine, French artist Luc Lapraye
  3. Paris Art Luc Lapraye
  4. Gaya Goldcymer et Jonathan Taieb., L'art & ses objets, Paris, Escourbiac La galerie Episodique, (ISBN 9782953297232), p. 91, p. 105.
  5. Chroniques du chapeau noir : Luc Lapraye : les tribulations du mètre carré artistique [1]
  6. La valeur de l'art contemporain http://www.laviedesidees.fr/La-valeur-de-l-art-contemporain.html
  7. (en)Slash Paris Luc Lapraye thesquaremeter
  8. Inferno Magazine
  9. Marion Zilio, TheSquareMeter http://marionzilio.com/thesquaremeter/
  10. Isabelle de Maison Rouge, Le mythe de l'artiste (au-delà des idées reçues), Paris, Editions Le Cavalier Bleu, (ISBN 9791031802251), p. 24, p. 52, p. 102, p. 136, p. 178.
  11. Comité des Galleries d'art, Luc Lapraye

Erreur Lua dans Module:Catégorisation_badges à la ligne 170 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).


Autres articles des thèmes Art contemporain art contemporain ET Sculpture sculpture : Bruce de Jaham, Isabelle Jeandot, Guénolé Azerthiope, Jérôme Sorolla, David Décamp, Jean Isnard (plasticien)

Autres articles des thèmes Sculpture sculpture ET Peinture peinture : Julien Turbiau, Elisabeth Hannay, Edoardo Puglisi, Sissy Piana, Sam Saint-Maur, Jean-Luc Séverac, Guénolé Azerthiope

Autres articles des thèmes art contemporain ET Peinture peinture : Jérôme Sorolla, Peinture-peinture, Guénolé Azerthiope, Magdalena Lamri, Philippe Guesdon, Herman van der Werf, Paris Tonkar

Autres articles du thème Art contemporain art contemporain : Grégoire Maisonneuve, Synesthésie (association), 9e Concept, Thibaut Huchard, Jean Michel Garczynski, Zoom Back, Camera !, Joachim Montessuis

Autres articles du thème Sculpture sculpture : Petrus (sculpteur), Jérôme Sorolla, Sam Saint-Maur, David Décamp, Francesco Procida, Isabelle Jeandot, Gilbert Ovtcharenko

Autres articles du thème Peinture peinture : Thierry Hellouin de Ménibus, Sally Rosenbaum, Paris Tonkar, Magdalena Lamri, Frédéric Hégo, Élie Bernadac, Virginie Cadot

Autres articles du thème France France : Syndicat des psychiatres des hôpitaux, Groupement des scientifiques pour l'information sur l'énergie nucléaire, La Séance Rugby, Philippe Lechien, Oussama Ammar, Stéphane Delalandre, Collectif Radicalement anti-nucléaire


Cet Article wiki "Luc Lapraye" est issu de Wikipedia. La liste de ses auteurs peut être visible dans ses historiques et/ou la page Edithistory:Luc Lapraye.



Compte Twitter EverybodyWiki Follow us on https://twitter.com/EverybodyWiki !