Bienvenue sur EveryBodyWiki ! Créez un compte ou connectez vous pour participer, améliorer ou créer un article, une biographie (la vôtre ?), une page entreprise...


Le ressentiment

De EverybodyWiki Bios & Wiki
🖊️Modifier cette InfoBox
Le ressentiment ✒️📰
Thème





Tous les attributs du ressentiment sont dans la fable du renard et les raisins. Dans le ressentiment on ne se contente pas de dévaloriser, de mépriser l’objet de notre désir qu’on constate hors de portée (les raisins inatteignables au haut de la treille  sont «trop verts ») mais de mépriser par anticipation tous ceux qui, eux, seraient capables de le satisfaire : « ils sont bons pour les goujats ».

Le désir de ceux qui sont capables de satisfaire  celui qui est pour nous hors de portée doit être un désir méprisable. Les nouveaux riches, par exemple, sont toujours, pour ceux qui ne le sont plus que de mémoire, des philistins, des goujats, proprement. Leur richesse ne sert que la satisfaction de bas désirs par quoi elle devient méprisable revalorisant par là nos propres désirs qui n’en ont pas besoin pour être satisfaits car ils sont d’un autre ordre, au sens de Pascal, hors d’atteinte cette fois des nouveaux riches et, pour tout dire, inconcevables même, pour eux.


« La bonne est partie (,,,) déçu, Bloom dénigre en pensée ces charmes dont la jouissance lui a été refusée » ( Joyce, Ulysse, Gallimard 59).

Le ressentiment est une envie qui refuse de se reconnaître. Incapable d'éliminer l'objet envié, le sujet du ressentiment le dévlare, et peut-être y croit-il lui-même, sans intérêt et même méprisable, inversant par là ses propres valeurs car il en vient à mépriser ce su'il désire. Ceci est marqué par le mot même : re-sentiment qui en fait un sentiment qui tourne sur lui-même, qui ne s'exprime pas, qui macère. Voir " L'homme du sous-sol" de Dostoïevski.

Pour Nietzsche, "c'est une vengeance imaginaire par laquelle les esclaves, incapables d'agir, essaient de compenser leur infériorité réelle en condamnant fantasmatiquement -par la morale et la religion- les barbares ou les aristocrates qui les oppriment et dont ils ne peuvent autrement triompher." (Voir Généalogie de la morale, I, 10)

Realité, certainement, du ressentiment. Mais réduction nietzschéenne contestable qui n'en fait qu'une rancune des faibles parce que manifestation d'impuissance. Étroite occurence. L'envie ne va pas que du faible au fort ni que de bas en haut. Les termes de la relation sont nombreux et variés. Certainement de pente faible plus d'horizontalité.

Contestable aussi que ce ne soit qu'un mode d'inaction. Nombre d'actions ou plutôt de réactions violentes procèdent du ressentiment.


Les cookies nous aident à fournir nos services. En utilisant nos services, vous acceptez notre utilisation des cookies.