Bienvenue sur EveryBodyWiki ! Créez un compte ou connectez vous pour participer, améliorer ou créer un article, une biographie (la vôtre ?), une page entreprise...


La Sociologie de l'art

De EverybodyWiki Bios & Wiki


Erreur Lua dans Module:Bandeau à la ligne 249 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value). La Sociologie de l'art est un livre écrit en 2004 par Nathalie Heinich[1], sociologue française et chercheuse au CNRS, spécialiste de l'art, notamment de l'art contemporain.

La Sociologie de l'art[2] évoque l'évolution de la sociologie de l'art au fil de trois générations, puis rend compte de ses résultats actuels.

Première partie : histoire de la discipline[modifier]

Dans cette première partie, on peut voire évoluer la discipline sociologie de l'art au fil de trois générations de chercheurs.

La première génération d'intellectuels, L'Art et la Société, comporte des points faibles dans son approche « il manque la méthodologie et les références conceptuelles propres à cette discipline ».

La deuxième génération, L'Art dans la société, approfondit la matière en faisant référence au mécénat, aux institutions, au public et au statut de l'artiste.

La troisième génération, grâce à ses investigations empiriques, montre que la sociologie de l'art est devenu une discipline à part entière. Elle conclut que « l'art est une forme d'activité sociale parmi d'autres ».

Deuxième partie : les résultats scientifiques[modifier]

La deuxième partie est selon Jean-Marie Privat, « une explicitation et une illustration des problématiques et des acquis de cette montée en scientificité de la sociologie de l’art »[3].

Nathalie Heinich cite Pierre Bourdieu notamment sur le thème de l'inégalité d’accès à la culture, la modernisation des musées (évolution due aux enquêtes sociologiques), et la culture populaire.

Elle évoque ensuite l'admiration pour l'artiste et les acteurs de sa médiation : institutions, pairs, marchands, critiques. La reconnaissance du statut de l'artiste et sa personnalité anticonformiste, serviteur ou génie.

Puis elle détaille le clivage des sociologues concernant les œuvres.

Notices bibliographiques[modifier]

Nathalie Heinich fait référence à de nombreux ouvrages : 169 auteurs sont cités dans sa référence bibliographique[4] pour 236 ouvrages.

Notes et références[modifier]

  1. « Nathalie Heinich », sur cral.ehess.fr (consulté le 30 mars 2016)
  2. Nathalie Heinich, La sociologie de l'art, La Découverte, , 122 p. (ISBN 9782707143310)
  3. Jean-Marie Privat, « Nathalie Heinich, La sociologie de l’art », Questions de communication,‎ (ISSN 1633-5961, lire en ligne, consulté le 30 mars 2016)
  4. « remue.net : le mouvement qui déplace les tables », sur remue.net (consulté le 23 mars 2016)

Liens externes[modifier]

Erreur Lua dans Module:Catégorisation_badges à la ligne 170 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).


Autres articles du thème Sociologie sociologie : Tenez enfin vos promesses !, Jean-Claude Lutanie, Violence culturelle, Liste d'attentats-suicides, Couche sociale, Amélie M. Chelly, Pierre-Antoine Fabre

Autres articles du thème Art contemporain art contemporain : Esther Tanner Marcoux, Busy Going Crazy, Labomatic, Françoise Paviot, Richard Castelli, Mikoláš Axmann, Adelina Kulmakhanova

Cet Article wiki "La Sociologie de l'art" est issu de Wikipedia. La liste de ses auteurs peut être visible dans ses historiques.


Les cookies nous aident à fournir nos services. En utilisant nos services, vous acceptez notre utilisation des cookies.