Bienvenue sur EveryBodyWiki ! Créez un compte ou connectez vous pour participer, améliorer ou créer un article, une biographie (la vôtre ?), une page entreprise...


Jean Philippe de Lespinay

De EverybodyWiki Bios & Wiki
 Modifier cette InfoBox
Jean Philippe de Lespinay
2019 par H (Commequiers).jpg
Jean-Philippe de Lespinay en 2019

🎓 Diplôme ESCAEM 1971
👔 Profession Chef d'entreprise
Activités chef d'entreprise
Autres activités Ecrivain
🐤 Twitter https://twitter.com/jeanphi85
👔 LinkedIN https://www.linkedin.com/in/jean-philippe-de-lespinay-3460b131/
👍 Facebook https://www.facebook.com/jeanphilippe.delespinay
Site internet  www.tree-logic.com


Jean-Philippe de Lespinay est un chef d'entreprise et inventeur français, travaillant dans le domaine de l'informatique et de l'intelligence artificielle. Il descend d'une vieille famille aristocratique d'origine bretonne[1] avec titre, blason et château de famille (Jean de Lespinay Trésorier du Duché de Bretagne au 15e siècle, Louis-Armand de Lespinay général de Napoléon, Zénobe Alexis de Lespinay Marquis, député de Vendée et maire de Chantonnay). Il est connu pour ses inventions dans le domaine de l'informatique [2] [3], son intelligence artificielle "raisonnante" et sa définition de l'intelligence : "raisonnement sur les connaissances". Son travail a été récompensé en février 2017 par le prix d'intelligence artificielle américain awards.ai[4] dans la catégorie "AI achievement" (intelligence artificielle opérationnelle), seul français dans l'histoire ayant reçu une distinction dans cette discipline.

Biographie[modifier]

Jean-Philippe de Lespinay est né à Paris le 19 juin 1946. Après avoir obtenu deux bacs, Math Elem et Philo en 1966 et 67, il sort diplômé de l'École Supérieure de Commerce de Marseille en 1971. En 1973, à l'issue d'une formation chez Honeywell Bull, il obtient le diplôme d'Ingénieur Commercial en informatique. Il se marie en 1977, a quatre enfants. En 1986, il crée une start-up pour vendre de l'intelligence artificielle aux entreprises et se met à faire de la recherche pour ses clients dans ce domaine. Il fait plusieurs découvertes : la métaconnaissance Maïeutique, le mécanisme de raisonnement, la métaconnaisance Logique des Flux, le Conversationnel, le développement automatique de programmes en langage naturel, fondées, qui valident sa fameuse définition de l'intelligence : intelligence = raisonnement sur la connaissance qui lui permet de développer une intelligence artificielle destinée au grand public.

En 1991, le Ministère de la Recherches reconnaît officiellement la qualité de sa recherche. En 1999 il obtient de l'ANVAR le label FCPI[5] réservé aux projets innovants d'importance nationale. Parallèlement, il est mis à l'honneur par les médias et ses clients dans de nombreux articles de presse[6] et sur le web[7]. En 2017, à soixante-dix ans, on peut penser que sa carrière est terminée. Pourtant, il reçoit cette année-là le prix d'intelligence artificielle américain awards.ai pour la réussite de sa carrière et sa technologie IA destinée au grand public. Une reconnaissance de valeur car ce sont ses concurrents américains en IA qui la lui accordent.

Hormis ses travaux, l’aspect marquant de la vie de Jean-Philippe de Lespinay est l’interminable guerre l'opposant à l’establishment français[8], qui va le pousser à trois dépôts de bilan, le ruiner et le mener au divorce. En tant que chercheur privé et surtout non informaticien œuvrant dans ce qu'il y a de plus pointu en informatique, il rencontre une résistance opiniâtre de la part des scientifiques universitaires qui s'opposent à sa vision simple de l'intelligence artificielle[9]. Au cours de sa carrière, il ne parviendra jamais à obtenir d'aide de l'État pour ses recherches, aucune revue scientifique officielle ne parlera de ses inventions la Maïeutique, la Logique des Flux ou l’intelligence artificielle raisonnante contrairement aux journaux nationaux[10] . Comme sa technologie permet à quiconque de programmer en langage courant sans compétence informatique, il doit subir en plus l'obstruction systématique des responsables informatiques qui font obstacle en sous-main aux commandes des services utilisateurs d'entreprises. Les services fiscaux bien stimulés par les universitaires lui dénient également la qualité de chercheur et reprennent le crédit impôt recherche qu'ils lui ont accordé en dépit d'une expertise du Ministère de la Recherche qui confirme la valeur de sa R&D lui accordant le titre de technicien de recherche en IA[11] bien qu'il soit commercial. La justice s'en mêle ensuite saisissant sa maison, l’interdisant de gérer pour 10 ans sur un dossier qu'il clame fabriqué de toutes pièces, le condamnant au maximum. Elle va jusqu'à l'atteindre dans sa vie privée car il est bientôt ruiné et divorcé (2007). Exaspéré par ces attaques, il se baptise "lanceur d'alertes" et crée en 2010 un blog relatant toutes ces attaques année après année depuis 1986, qui compte aujourd'hui environ 300 pages[12]. Début 2020 il crée un groupe Facebook : Intelligence artificielle grand public qui dix mois plus tard compte plus de 4 000 adhérents et continue à grandir.

Il est aujourd'hui retraité, vit dans la propriété de famille et continue à s'activer pour faire reconnaitre la valeur essentielle de son intelligence artificielle raisonnante, qu'il déclare destinée à bouleverser la société : la fameuse "Singularité".

Carrière professionnelle et scientifique[modifier]

Début 1986, Jean-Philippe de Lespinay crée une start-up, Arcane[13] ("Automatisation du Raisonnement et de la Connaissance, Acquisition Normalisée de l'Expertise"), pour vendre de l’intelligence artificielle aux sociétés. Au contact d'experts d'entreprises, il trouve une méthode intuitive d'extraction de leurs connaissances inconscientes sous forme de règles qu'il baptise la Maïeutique en référence à la méthode socratique. Cette méthode représente visuellement les savoir-faire d'experts sous forme d'arbres de décision et en extrait automatiquement la connaissance sous-jacente sous forme de règles de systèmes experts. Il l'associe au générateur "Intelligence Service" contenant le moteur de systèmes experts raisonnant Pandora développé par le chercheur Jean-Louis Laurière[14] (université Paris VI). L'ensemble produit un logiciel intelligent, auto-apprenant et "conversationnel" c'est à dire apte à dialoguer avec ses utilisateurs. Le résultat est un outil de développement adapté aux non-informaticiens.

Début 1987, la Banque de Bretagne présente à la presse le système expert Joséphine (1 000 règles et plusieurs programmes externes[15],) de conseil en placements financiers, développé en quatre mois par deux analystes financiers de la banque et un "Maïeuticien", Michel Le Séac'h, lui-même ancien cadre de banque récemment formé par Jean-Philippe de Lespinay à la Maïeutique. Le développement de systèmes experts est alors considérée comme une procédure complexe, longue et coûteuse, nécessitant des équipes entières d'informaticiens et d'experts pendant au minimum un an[16].Le retentissement est énorme, d'autant plus que cette intelligence artificielle est à la disposition de clients dans les agences et peut être testée incognito par les journalistes. Michel Le Séac'h relate cette expérience dans un livre [17].

Les années qui suivent, Jean-Philippe de Lespinay généralise progressivement sa théorie sur la puissance du raisonnement automatisé. En 1988, sa société développe Moca[18], un moteur de système expert raisonnant et universel capable d'expliquer son fonctionnement en langage de tous les jours et de signaler les contradictions, destiné à la vente sur le marché. En 1990, il démontre la fiabilité de la Maïeutique avec "Maïeutica"[19],[20], un logiciel qui automatise complètement la démarche de recueil de la connaissance, de synthèse des règles et d'exécution des systèmes experts. Avec Maïeutica il entreprend le développement de systèmes experts pour des administrations françaises (Créatest pour l'ANCE, Exportest pour la Région Pays de la Loire, Aloes pour l'Université de Nancy, Soudfe pour la DCNS Indret, etc.)[21].

En 1991, il invente la "Logique des Flux", qui simule le raisonnement d'un technicien recherchant la cause d'une panne dans une machine en lisant un plan. Il la fait programmer par son équipe dans le logiciel MIAO[22]("Maintenance Intelligemment Assistée par Ordinateur") vendu aux industriels et à l'Éducation Nationale pour les formations à la maintenance. En raisonnant, MIAO produit donc des systèmes experts de diagnostic de panne sans recourir à des experts de la machine ou même sans que la machine existe encore[23].

À partir de 1992, il généralise sa théorie de la Maïeutique affirmant qu'elle permet à n'importe qui sans compétence informatique de programmer[24],[25].

En juillet 1999, il crée une nouvelle start-up, Tree Logic, avec le soutien du capital risque et de business angels, afin de réaliser "Tiara"[26], une intelligence artificielle vocale grand public[27] qui rend l'ordinateur invisible, sans clavier, sans souris et même sans écran, il suffit d'un téléphone ou d'une oreillette. Vu ses ennuis judiciaires à répétition qui le ruinent, cette invention n'a pas encore pu être commercialisée.

En 2001, Tree Logic développe T.Rex ("Tree Rules Extractor"), un générateur d'applications informatiques en langage naturel dérivé de Maïeutica destiné aux non-informaticiens[28].

En 2016, pour faciliter le travail des chercheurs en IA, il donne une définition de l’intelligence très synthétique : Intelligence = raisonnement sur la connaissance[29], expliquant que toute sa carrière et ses inventions ont été fondées sur ce principe très facile à programmer selon lui, d'autant plus qu'avec la Logique de Boole gravée dans les microprocesseurs tout ordinateur est animé par un raisonnement.

Publications[modifier]

Wikitext.svg
La mise en forme de cette section ne suit pas les recommandations concernant la typographie, les liens internes, etc. (avril 2017). Découvrez comment la « wikifier ».

Notes et références[modifier]

  1. Blog et archives de la famille Lespinay
  2. « Le développement à la portée de tous », sur Le Monde Informatique,
  3. Revue Automates Intelligents Jean-Paul Baquiast and Christophe Jacquemin, "Dossier: L'Intelligence Artificielle Raisonnante" (2009): "Jean-Philippe de Lespinay Il honore notre revue en pensant qu'elle peut par sa large diffusion favoriser la prise de conscience de ces possibilités, en alimentant un débat. Il a donc bien voulu nous confier la publication de ce que nous appellerions pour notre part un document fondateur concernant les perspectives d'une nouvelle IA."
  4. Prix awards.ai accordé en 2017 à Jean-Philippe de Lespinay et sa société Tree Logic[1]
  5. label FCPI
  6. Articles de presse concernant Jean-Philippe de Lespinay[2]
  7. « Références web "intelligence artificielle raisonnante" », sur www.google.fr
  8. « Un Breton distingué par un prix international d’intelligence artificielle. », sur breizh-info.com,
  9. « Lettres AFIA ert LAFORIA à la revue Science et Vie », sur tree-logic.fr
  10. « Du Zéro plus au zéro pointé, Science et Vie avril 1991 », sur Tree Logic,
  11. « Jugement du tribunal administratif reconnaissant à Jean-Philippe de Lespinay la qualité de technicien de recherche en intelligence artificielle (22 juin 2000, No 95.2939) », sur Tree Logic,
  12. « Blog Wordpress Jean-Philippe de Lespinay », sur Wordpress.com
  13. n° d’enregistrement de la SA ARCANE au régistre de commerce : 334 667 748 R.C.S. NANTES Greffe du Tribunal de Commerce de NANTES 1986
  14. Résumé de la carrière de Jean-Louis Laurière [3]
  15. Le Point February 2, 1987: "Banque : monnaie artificielle"
  16. Kenneth Laudon, Jane Laudon, Eric Fimbel, "Management Information Systems: Managing the Digital Firm", Business & Economics, 2010 edition, chapter 11-3.5 : The implementation of a large number of expert systems requires the deployment of considerable development efforts, lengthy and expensive. Hiring and training a larger number of experts may be less expensive than building an expert system .(...) Some expert systems, particularly the largest, are so complex that over years, the costs of curative and adaptive maintenance become as high as the cost of development
  17. Le Séac'h, Michel, Développer un système expert (Comment développer un système-expert), PSI, Paris 1989
  18. Systèmes Experts, December 10, 1992: "MOCA, moteur d'inférence ou plutôt mécanisme de raisonnement (...) dont le fonctionnement est identique quel que soit le domaine...(...) les raisonnements utilisés peuvent être expliqués par le système à tout moment (...) Les systèmes experts d'Arcane fonctionnent tous sur ce principe et sont les seuls quasiment maintenant sur le marché de l'informatique à appliquer la logique d'ordre zéro +".
  19. Alain Pauly, CXP Magazine, Décembre 1993
  20. Logiciels & Systèmes, Juillet 1996: Maieutica
  21. Createst(1987-95) est un test d'aptitude pour les candidats à la création d'entreprise developpé par Jean-Philippe de Lespinay pour l'ANCE (devenue l'Agence France Entrepreneur); Aloes (1992-98) est une aide du choix de son futur métier donc de la formation supérieure ad hoc, développé Jean-Philippe de Lespinay pour l'Université de Nancy II; Exportest (1990) est un test de la capacité d'une entreprise à exporter développé pour le Conseil Régional des Pays de la Loire); SoudFE est un guide conversationnel pour le soudage par faisceaux d'électrons développé pour la DCN Indret (DGA); le ministère de l'Education Nationale a acheté 50 Miao et 50 Maïeutica (version "éducation") pour les lycées et écoles; etc.
  22. Jean-François Cros, Industries et Techniques, February 15, 1990; Hervé Babonneau, Ouest France, February 15, 1990; Marc Feretti, Produktion, June 27, 1991
  23. Marc Feretti : interview with Michel Micheneau (Merlin Gerin company), Maintenance & entreprise, November 1993
  24. Bancatique, December 1992: Programming accessible to all
  25. IX-Magazine, March 1995: Programming "for those who do not know"
  26. TIARA, "08 FR IAPL 0JG9 - Artificial Intelligence - a speaking and user-friendly computer", European CRI innovations database, January 8, 2008
  27. Intelligence artificielle : le serviteur vocal, Jean-Philippe de lespinay, Newbiz, April 20, 2002
  28. Le développement à la portée de tous, Le Monde Informatique, July 13, 2001
  29. Intelligence = raisonnement sur la connaissance [4]

Erreur Lua dans Module:Catégorisation_badges à la ligne 170 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).


Autres articles des thèmes Entreprises entreprises ET Informatique Informatique : Steg Computer, Acumatica, why! open computing, iConcept, Astase, Engie It

Autres articles du thème Entreprises entreprises : Vivapolis, Le Roi du matelas, MIF68 - Marseille International Fashion center, Arkhineo, Antefilms Production, Mauerhofer & Zuber, D-Clics

Autres articles du thème Informatique Informatique : Steg Computer, Synchrone (entreprise), TraceParts, Marcus Brinkmann, DATAVANCE, ABC Informatique, David Nahmias

Cet Article wiki "Jean Philippe de Lespinay" est issu de Wikipedia. La liste de ses auteurs peut être visible dans ses historiques.