Bienvenue sur EveryBodyWiki ! Créez un compte ou connectez vous pour participer, améliorer ou créer un article, une biographie (la vôtre ?), une page entreprise...


Fatine Layt

De EverybodyWiki Bios & Wiki
Fatine Layt
Fatine Layt en 2014
Naissance (53 ans)
Paris (France)
Nationalité
Pays de résidence
Profession
Associée-gérant de LionTree France
Autres activités
Groupe Bel
Renault (Mobiliz)
Théâtre des Bouffes du Nord
Formation
Sciences Po
SFAF

Fatine Layt (née à Casablanca le 10 juillet[1] 1967) est une femme d’affaires française. Elle dirige le bureau parisien de la banque d'affaires LionTree Advisors[2] fondée par Aryeh Bourkoff en 2012[3].

Formation[modifier]

Enfant, née d’une mère française diplômée de linguistique et d’un père marocain diplômé des Ponts et Chaussées, elle vit à Paris et passe son bac au lycée Sainte-Marie[4]. Passionnée de musique, elle dirige plusieurs orchestres et chorales de jeunes, et d’adultes. Violoncelliste, elle décroche en 1982 le premier Prix de musique de chambre du Conservatoire de Paris[4].

Parallèlement à une classe préparatoire littéraire d’hypokhâgne, elle rejoint Sciences Po (section éco-fi, promotion 1988)[5]. Elle complète sa formation par le diplôme de Société Française des Analystes Financiers (SFAF) trois ans plus tard Elle revient à Sciences Po donner des cours de finance et gestion financière en tant que maître de conférences entre 1990 et 2001[6].

Carrière[modifier]

Les débuts avec le groupe Euris[modifier]

Après quelques mois en tant que trader obligataire à la société boursière Legrand, elle se rapproche de Jean-Charles Naouri, l’ancien directeur de cabinet de Pierre Bérégovoy et réformateur des marchés financiers européens, qui l’engage au sein du fonds d’investissement Euris, qu’il vient de créer avec David de Rothschild, Vincent Bolloré, Marc Ladreit de Lacharrière[7].

Fatine Layt monte rapidement au sein du groupe, chargée d’affaires, puis administratrice déléguée de Editeuris, une holding rassemblant les participations d’Euris dans divers groupes d’édition et de presse (Oros Communication, Agence Photo Sygma)[8],[7].

Le parcours d’entrepreneur[modifier]

En 2007, elle fonde la banque d’affaires Partanea, et sa filiale, Partanea Value précurseur en matière de conseil en gouvernance. Deux ans plus tard, Partanea est rachetée par Oddo & Cie dont elle devient membre du comité exécutif, et présidente et associée-gérant d'Oddo Corporate Finance[9], la banque d’affaires du groupe, pendant sept ans[10]. Pressentie pour succéder à Rachida Dati au Ministère de la Justice, elle choisit finalement de se concentrer sur ses missions chez Oddo[11].

En octobre 2015, Fatine Layt quitte Oddo pour se lancer dans le Private Equity[12], notamment au sein du fonds ACG[13]. Elle s’associe aussi au lancement du fonds de capital-investissement French Food Capital, dont elle assure la levée de fonds. Elle préside en parallèle « La Boutique »[14], une banque d’affaires spécialisée dans les médias, télécoms et le food-retail qui s’illustre sur quelques dossiers pour des groupes comme Soufflet, Mondadori, ou des entrepreneurs comme Marc Laufer, l'ancien président d'Altice Média[14].

En janvier 2017, elle prend la direction de LionTree France, en qualité d’associée gérant, pour développer en France et en Europe cette banque d’affaires américaine basée à New York[15] fondée par Aryeh Bourkoff[16].

Autres mandats[modifier]

  • Elle est Young Leader 2008 de la French-American Foundation[17].
  • Elle est Administratrice et membre du comité d’audit du groupe Les fromageries Bel ( Babybel, Vache qui rit)[18].
  • Elle est administratrice de la fondation Renault et de Mobiliz (le fonds d’investissement de Renault)[19].
  • Elle est membre du conseil de surveillance du « Grand Emprunt National » après avoir été membre de la commission et membre du cluster finance de la fondation France-Afrique[20].

Famille[modifier]

Fatine Layt a une fille[11].

Engagements[modifier]

Fatine Layt est la Présidente d’Honneur du Cercle des Partenaires du Théâtre des Bouffes du Nord[21].

Distinctions[modifier]

Fatine Layt est Chevalier de la Légion d’Honneur[22].

Notes et références[modifier]

  1. « Ils sont nés un 10 Juillet », sur lesechos.fr, (consulté le 19 janvier 2017)
  2. « Boutique investment bank LionTree to open Paris office », Reuters,‎ (lire en ligne, consulté le 19 janvier 2017)
  3. (en-GB) « Subscribe to read », sur www.ft.com (consulté le 26 janvier 2017)
  4. 4,0 et 4,1 « Fatine Layt - JeuneAfrique.com », JeuneAfrique.com,‎ (lire en ligne, consulté le 19 janvier 2017)
  5. http://www.sciences-po.asso.fr/profil/fatine.coppee88.
  6. « Le Grand Débat - Cinq regards sur la France qui doute », Emile Magazine (Le Magazine des Anciens de Sciences Po),‎ (lire en ligne, consulté le 19 janvier 2017).
  7. 7,0 et 7,1 « Oddo Communiqué de presse »
  8. Clément Lacombe, « Fatine Layt, la banquière qui parle cash », sur Le Point, (consulté le 19 janvier 2017)
  9. « Fatine Layt, présidente d'Oddo Corporate Finance - France 24 », sur France 24, (consulté le 19 janvier 2017)
  10. « Fatine Layt, l'ex-associée de Messier, intègre le groupe Oddo & Cie », sur Le Figaro, (consulté le 19 janvier 2017)
  11. 11,0 et 11,1 Prisma Média, « Fatine Layt remplaçante de Rachida Dati au gouvernement ? - Voici », sur Voici.fr, (consulté le 19 janvier 2017)
  12. [vidéo] Canal Atlas, « FATINE LAYT », (consulté le 19 janvier 2017)
  13. « Les 135 nominations à retenir en 2015 (1/2) », sur lesechos.fr, (consulté le 19 janvier 2017)
  14. 14,0 et 14,1 « Marc Laufer serein sur le management de L'Etudiant », sur Challenges, (consulté le 19 janvier 2017)
  15. (en-GB) « LionTree names dealmaker Fatine Layt to head new Paris office », sur ft.com (consulté le 19 janvier 2017)
  16. « Boutique investment bank LionTree to open Paris office », sur Reuters, (consulté le 19 janvier 2017)
  17. Admin @ Suite, « Annuaire des Young Leaders - French-American Foundation France », French-American Foundation France,‎ (lire en ligne, consulté le 19 janvier 2017)
  18. « Le Groupe Bel - Gouvernance d’entreprise », sur http://www.groupe-bel.com/fr (consulté le 19 janvier 2017)
  19. « Fatine Layt fait son retour dans le capital-investissement », sur lesechos.fr, (consulté le 19 janvier 2017)
  20. « Les dix-huit de la commission Rocard Juppé », sur Paris Match, (consulté le 19 janvier 2017)
  21. « Les Bouffes du Nord ont un mécène », sur LeJDD.fr (consulté le 19 janvier 2017)
  22. « Légion d'honneur : promotion du Nouvel an (1re partie) », Le Figaro,‎ (ISSN 0182-5852, lire en ligne, consulté le 19 janvier 2017)

Erreur Lua dans Module:Catégorisation_badges à la ligne 170 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).


Autres articles du thème Entreprises entreprises : AYOMI, Expensya, Zygote (entreprise), PBtisk, Recticel Insulation, Ordiges, ISOTEC

Cet Article wiki "Fatine Layt" est issu de Wikipedia. La liste de ses auteurs peut être visible dans ses historiques.


Les cookies nous aident à fournir nos services. En utilisant nos services, vous acceptez notre utilisation des cookies.