Bienvenue sur EveryBodyWiki ! Créez un compte ou connectez vous pour participer, améliorer ou créer un article, une biographie (la vôtre ?), une page entreprise...


Amir Shpilman

De EverybodyWiki Bios & Wiki

Amir Shpilman (né le 4 décembre 1980) est un compositeur israélien.

Éducation et carrière[modifier]

Amir Shpilman[1] est né à Tel Aviv où il a commencé ses études de composition à l'âge de 17 ans. En 2006, après trois années passées à Paris où il étudie le solfège, le piano et la composition, il s'installe aux États-Unis pour étudier à la City University de New York où il obtient une licence en composition musicale sous la tutelle de Tania León, Jason Eckardt et de la pianiste Ursula Oppens .

Il étudie ensuite à la Hochschule für Musik Carl Maria von Weber à Dresde où il obtient sa maîtrise en composition sous la tutelle de Mark Andre, Manos Tsangaris et Franz Martin Olbrisch. En 2011, il fonde l'Ensemble Moto Perpetuo[2], un orchestre de chambre basé à New York spécialisé dans la musique contemporaine dont il a été le directeur artistique jusqu'en 2015.

Au cours de sa carrière, Shpilman a travaillé avec divers musiciens, orchestres et ensembles dont l'Ensemble Intercontemporain (Paris), l'International Contemporary Ensemble (New York), le Mivos Quartet, les Ensembles Meitar and Nikel (Tel Aviv), Interface (Francfort), AuditivVokal Dresden, El Perro Andaluz (Dresde), l'Ensemble Johann Rosenmüller (Leipzig), LUX: NM et l'Ensemble Mosaik (Berlin), les Ensembles Reconsil et Platypus (Vienne) et d'autres.

Parmi ses collaborateurs figurent le lauréat du prix Sapir de littérature, Reuven Namdar, l'artiste plasticien et designer Ghiora Aharoni, le sculpteur sonore Hans van Koolwijk[3], la poète Nadja Küchenmeister[4][5].

En avril 2013, Hedef[6], une de ses compositions pour grand ensemble, a remporté le Prix du Jury à la Fête du Printemps de Heidelberg sous la direction de Matthias Pintscher. En octobre 2014, l'Ensemble Intercontemporain a interprété son œuvre Iridescent Stasis à la Biennale de Venise[7] et en 2016, Shpilman a été sélectionné pour représenter l'Allemagne à la Capitale européenne de la culture[8], à Wroclaw, où a été interprétée sa pièce Destruction[9] pour chœur et grand orchestre. Le concert en plein air s'est déroulé sur les rives de l'Oder.

Œuvres[modifier]

Théâtre musical[modifier]

Tiferet, performance de théâtre musical
  • TIFERET (2017) théâtre musical ; pour 2 à 4 danseurs, 5 à 7 solistes vocaux, 30 chœurs, Dynamic Speakers et électronique; Commande du Maxim Gorki Theatre, interprétée au Maxim Gorki Theatre, Studio Я à Berlin par les danseurs Elena Kilchitskaya, Yotam Peled, les solistes d'AuditivVokal Dresden sous la direction d'Olaf Katzer et la chorale Carl-von-Ossietzky sous la direction de Berit Kramer
  • Images (2017) pour accordéon, saxophone et soprano; Commande de FrauVonDa dans le cadre du projet Musiktheater TaxiMusic, jouée au Acker Stadt Palast par LUX: NM et la mezzo-soprano Claudia Van Hasselt
  • Situation Object 2 (2017) pour 2 danseurs et ensemble de chanteurs solistes; Commande du Maxim Gorki Theatre, interprétée au Studio Я, à Berlin, par les danseurs Elena Kilchitskaya, Yotam Peled et AuditivVokal Dresden
  • Here I am, Send me! (2013) A cappella pour 20 solistes; Commande de LABA, 14th St Y Theatre NYC, représentation théâtrale entièrement mise en scène en 2014 lors des célébrations du 250e anniversaire de l'Académie des beaux-arts de Dresde, dirigée par Amir Shpilman

Orchestre[modifier]

  • Inmitten des Lebens (2017) pour orchestre baroque (instruments d'époque), chœur mixte et six solistes; Texte original par Nadja Küchenmeister ; Commande du Freiberger Dom, interprétée dans la cathédrale de Freiberg, en Allemagne par le Freiberger DomChor, l'Ensemble Freiberger Dom-Music et l'Ensemble Johann Rosenmüller
  • Destruction (2015/16) pour orchestre symphonique et grand chœur; Commande de la capitale européenne de la culture, Wroclaw 2016, Pologne[10]
  • Sh'ma (2010) interprétée au Brooklyn Center for the Performing Arts par le Brooklyn College Orchestra, sous la direction de Mark Rothman
  • Thème de Nir (2005)

Ensemble[modifier]

  • Indestruction (2019) composition immersive pour ensemble et Dynamic Speakers; Commande de l'Ensemble Mosaik et du Fonds de dotation Adele et John Gray, interprétée au Kesselhaus Kulturbrauerei à Berlin par l'Ensemble Mosaik et dirigée par Enno Poppe
  • Iridescent Stasis (2014) pour grand ensemble; Commande de l' Ensemble Intercontemporain et de la Biennale di Venezia[11], interprétée par l'Ensemble Intercontemporain, sous la direction de Jean-Michaël Lavoie
  • Hedef (2013) pour grand ensemble; Commande du Heidelberger Frühling (Fête du Printemps de Heidelberg), interprétée par l'Ensemble de l'Académie des Jeunes Compositeurs dirigé par Matthias Pintscher
  • Collective Improvisation 1 (2011) pour grand ensemble et quatre ordinateurs portables, jouée par l'Ensemble Moto Perpetuo au DiMenna Center for Classical Music à New York

Musique de chambre[modifier]

  • Die Weiße Stadt (2019) quatuor à vent; Commande de l'Ensemble diX pour célébrer les 100 ans du mouvement Bauhaus, interprétée au Lindenau-Museum Altenburg par l'Ensemble Dix
  • Spins 2 (2019) pour flûte solo et électronique; Commande de Kulturkontakt Austria (OeAD) et Platypus Ensemble, interprétée au Wien Modern Festival
  • Entangled (2019) pour trio d'instrumentation ouverte et d'électronique; Commande de l'Ensemble Mosaik, jouée au Acker Stadt Palast à Berlin
  • Spins (2016) pour saxophone et percussion (instrumentation ouverte); Commande de l'Ensemble Nikel et du Festival Tzlil Meudcan, interprétée au Teiva Theatre de Jaffa, Israël par Patrick Stadler et Brian Archinal
  • Resisim (2015) pour baryton et ensemble; Commande du DeutschlandFunk - Forum Neuer Musik pour le projet Mekomot, jouée à la synagogue Ehemalige de Stavenhagen en Allemagne
  • Echad (2014) pour flûte, clarinette, piano, violon et violoncelle; Commande de Heidelberger Frühling (Fête du Printemps de Heidelberg), jouée par le Meitar Ensemble, sous la direction de Matthias Pintscher
  • Sheketak (2011) pour flûte, clarinette, piano, violon et violoncelle; interprété à New York par l'International Contemporary Ensemble
  • Kol Nidrei (2011) pour clarinette et deux pianos; interprété au Brooklyn College et encadré par la pianiste Ursula Oppens
  • As if These Clouds (2010) pour 6 percussionnistes; interprété au Baruch Performing Arts Center à New York et au Donaueschinger Musiktage en 2014
  • Abashment (2009) pour trombone solo, violon, alto, violoncelle, contrebasse
  • Asymptote 2 (2009) pour flûte / pic, clarinette, b. trombone, percussions, piano, violon, alto, violoncelle, contre-basse

Musique vocale[modifier]

  • Situation Object 3 «Delivery» (2020) pour soprano solo; Commande du Festival Zeitgenössische Musik, interprétée au Studioboerne45, à Berlin, par la soprano Sirje Aleksandra Viise
  • Esh (2019) pour chœur de chambre SATB a cappella; Commande de Junges Ensemble Dresden, interprétée au Weinbergskirsche, à Dresden / Trachenberg, Allemagne
  • Malleable Images (2017) pour ensemble de solistes vocaux; Commande d' AuditivVokal Dresden, interprétée au Musée Albertinum, Lichthof, Dresde, sous la direction d'Olaf Katzer
  • Malleable Cycle (2017) pour grand chœur; Commande d'AuditivVokal Dresden, interprétée au Chorfestival Meißen klingt en Allemagne
  • Situation Object (2014) pour soprano solo; Commande du Town Hall Seattle, interprétée par Mary Mackenzie (mezzo-soprano)
  • Here I am, Send me! (2013) A cappella pour 20 solistes vocaux; Commande de LABA, 14th St Y Theatre NYC
  • Darkness (2012) pour piano et baryton; Commande du Frankfurt Alte Oper, interprétée par le baryton Leigh Melrose et la pianiste Anna Tillbrook
  • All is one (2010) pour grand chœur symphonique; Œuvre interprétée au Brooklyn Center for the Performing Arts, sous la direction de Vince Peterson
  • Kiri / White Mist (2008) pour mezzo-soprano et piano; Poème de Midori Higashijo; Œuvre interprétée au Brooklyn Performing Arts Center par la mezzo soprano Fabienne Seveillac et le pianiste Masako Yokouchi
  • In their Memory (2007) pour chœur de chambre; Interprétée au Brooklyn Center for the Performing Arts, sous la direction de Jonathan Babcock

Autres travaux[modifier]

  • Open Closed Open[12] (2018/19) installation multimédia avec les Dynamic Speakers; Commande du Musée juif de Berlin[13]
  • Touch Space (2018) installation musicale immersive lors d'une fête de 72 heures dans la discothèque About Blank à Berlin
  • Canto (2018) installation sonore avec Dynamic Speakers dans le cadre de CANTO XVIII, un salon et gala multidisciplinaire à l'American Irish Historical Society, New York
  • Klangmøbil (2015) recherche artistique collaborative sur la relation entre la production sonore, le mouvement et la matière qui a abouti à un ensemble de sculptures sonores mobiles, conçues uniquement pour les performances et les installations sonores

Prix[modifier]

  • Le prix Dagesh KunstLab pour l'œuvre Open, Closed, Open, au Musée juif de Berlin[14], en 2018
  • Première place (prix du jury, Académie des jeunes compositeurs) pour sa pièce Hedef au Festival du printemps de Heidelberg[15], en 2013

Les références[modifier]

  1. (de) Egbert Hiller, « Der israelische Komponist Amir Shpilman in Berlin - Wie die Welt sein könnte », sur Deutschlandfunk, (consulté le 6 novembre 2020)
  2. (en-US) Allan Kozinn, « A New Name Hits the New-Music Scene », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le 9 novembre 2020)
  3. (en-US) « klangmøbil », sur Ensemble Interface (consulté le 9 novembre 2020)
  4. (cs) « Luther 500 aneb Hrad přepevný jest Pán Bůh náš », sur OperaPlus, (consulté le 6 novembre 2020)
  5. (de) Sachsen, « 500 Jahre Reformation - Festkonzert mit Uraufführung », sur Evangelisch-Lutherisches Landeskirchenamt, (consulté le 9 novembre 2020)
  6. (en-US) Karen Loew, « Squiggles Are the New Quarter Notes: Why Music Looks Different Now », sur The Atlantic, (consulté le 6 novembre 2020)
  7. « Musique friction. Entretien avec Amir Shpilman, compositeur », sur Ensemble intercontemporain, (consulté le 9 novembre 2020)
  8. « Amir Shpilman », Gorki
  9. (en) Christopher John Baldwin, « Citizen-Centred Dramaturgy And The Flow Quartet - European Capital of Culture, Wroclaw 2016, Poland », Thesis, University of Kent,‎ (lire en ligne, consulté le 6 novembre 2020)
  10. (en) « Wrocław has felt the FLOW of the European Capital of Culture », sur www.wroclaw2016.strefakultury.pl, (consulté le 9 novembre 2020)
  11. (it) Geraldine Schwarz, « Una grande Biennale di Venezia, anzi tre. Presentate le rassegne dedicate a Danza, Musica e Teatro: Leoni d'Oro alla carriera a Steve Paxton, Jan Lauwers e Steve Reich », sur Artribune, (consulté le 6 novembre 2020)
  12. (de) Ralf Balke, « Open, Closed, Open », sur Jüdische Allgemeine, (consulté le 6 novembre 2020)
  13. (en) « Open Closed Open by Yair Kira, Amir Shpilman & Liat Grayver », sur asylum-arts.org (consulté le 9 novembre 2020)
  14. « Open, Closed, Open Multimedia Installation Awarded with the DAGESH Art Award », Jewish Museum berlin
  15. (de) « News [Amir Shpilman gewinnt Komponistenwettbewerb des „Heidelberger Frühling“] », sur www.miz.org, (consulté le 9 novembre 2020)

Liens externes[modifier]

Erreur Lua dans Module:Catégorisation_badges à la ligne 170 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).


Autres articles des thèmes Israël Israël ET Musique musique : Erez Yaary

Autres articles du thème Israël Israël : Liste de personnalités assassinées en Israël, Amit Offir, Joel Lion, Centre international pour la Kabbale de Tsfat, Hoax dans le conflit israélo-palestinien, Ishim (site web), Erez Yaary

Autres articles du thème Musique musique : Hôtel Costes, Vol. 1: Café Costes, Live at the Palladium, Ten (album d'Orange Range), Jordan Jeffrey Baby, Rabih El Khawli, Jade Thirlwall, Julia Paris


Cet Article wiki "Amir Shpilman" est issu de Wikipedia. La liste de ses auteurs peut être visible dans ses historiques et/ou la page Edithistory:Amir Shpilman.