Bienvenue sur EveryBodyWiki ! Créez un compte ou connectez vous pour participer, améliorer ou créer un article, une biographie (la vôtre ?), une page entreprise...


Affaire Monique Case

De EverybodyWiki Bios & Wiki


L’affaire Monique Case, dite l’affaire du Bois Bleu (entre Germigny-l'Exempt, Grossouvre et La Chapelle-Hugon).

Découverte du crime[modifier]

Le 4 novembre 1965, au lieu dit le "Bois Bleu" dans le Cher, Georges Segretin, chef de bureau à la Société générale est retrouvé carbonisé dans sa 2CV[1].

L'enquête et les soupçons contre Monique Case[modifier]

L’enquête s’oriente rapidement sur Monique Case, commerçante avec son époux à La Guerche-sur-l'Aubois. Des rumeurs circulent sur sa vie « dissolue ». Très vite la trop élégante et trop sociable dame est accusée du meurtre avec la complicité d'un gendarme chargé de l’enquête, Jules Barrault. Les médias locaux, nationaux et bientôt internationaux s’emparent de l’histoire et la surnomment « Monique la diabolique ». Les enquêteurs, persuadés d’avoir trouvé la coupable idéale, s’acharnent. À Paris le meurtre de Ben Barka fait des remous. Le crime de La Guerche pourrait alors servir de dérivatif. Certains journaux remettent pourtant en doute la culpabilité de Monique Case qui risque la guillotine.

Contre-enquête, découverte du véritable assassin[modifier]

Monique Case est condamnée aux assises, mais elle ne va rester que 43 jours en prison. En effet, la contre-enquête d’une juge intègre, madame Chouvelon, va établir son innocence[2]. Le véritable assassin, Ernest Rodrigues est arrêté un an après les faits et sera condamné aux travaux forcés à perpétuité[3].

L'affaire a été jugée révélatrice de la société française des années 1960, où la suspecte a été jugée coupable plus sur sa prétendue immoralité (d'autant que son adultère avec le gendarme n'a jamais été établie) que sur de réelles preuves[4].

Notes et références[modifier]

  1. Marc Lemonier, Tour de France insolite du Crime, City Edition, 3 sept. 2014 - 288 pages
  2. Gérard Boursier, L'affaire du Bois bleu, Noir délire, 15 novembre 2006, 177 pages, (ISBN 978-2913936287)
  3. archives INA
  4. Claire Sécail, Le crime à l'écran: Le fait divers criminel à la télévision française (1950-2010) Nouveau Monde éditions

Émission radiophonique[modifier]

  • « L’affaire du Bois Bleu », le 24 novembre 2011 dans L'heure du crime de Jacques Pradel sur RTL.

Articles connexes[modifier]

  • Liste d'affaires criminelles françaises

Erreur Lua dans Module:Catégorisation_badges à la ligne 170 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).


Autres articles du thème Droit français droit français : Syndicat des avocats libres, Jean-Christophe Sciberras, SCot Grand Douaisis, Jean-Michel Ducomte, Philippe Coen, Conseil consultatif de l'Internet, Patrice Tacita

Autres articles du thème Criminologie criminologie : Tony Ferri, Violent true believer, Influence de l'immigration sur la criminalité des pays d'accueil, Présumé Innocent (émission de télévision), Liste de génocides, Meurtre de Sergueï Yatzenko, Ahmed al-Hisawi

Autres articles du thème Années 1960 années 1960 : Juin 1969, Conseil de Nantes, The Solarnauts, Les Duos célèbres - Le Miroir à trois faces : La Vie de bohème, La Veuve rusée (téléfilm), Le Philosophe sans le savoir (téléfilm, 1966), Variations (émissions de télévision)

Cet Article wiki "Affaire Monique Case" est issu de Wikipedia. La liste de ses auteurs peut être visible dans ses historiques.


Les cookies nous aident à fournir nos services. En utilisant nos services, vous acceptez notre utilisation des cookies.