Bienvenue sur EveryBodyWiki ! Créez un compte ou connectez vous pour participer, améliorer ou créer un article, une biographie (la vôtre ?), une page entreprise...


Yaya Dembelé

De EverybodyWiki Bios & Wiki


Demander une suppression de contenu


Yaya Dembelé, né en à Sikasso au Mali, est un musicien, auteur-compositeur-interprète, guitariste et arrangeur. Outre la guitare, il joue les percussions, la batterie, la basse, le clavier.

Yaya Dembelé propose un style dans la mouvance Afro Blues, dans la lignée de son maître, Lobi Traoré dont il a été le musicien pendant plusieurs années de tournées internationales.

Biographie[modifier]

Les débuts : un artiste ancré dans la tradition[modifier]

Le jeune Yaya débute les percussions traditionnelles de son pays, le Mali, à l'âge de 7 ans. Issu d'une lignée de griots, il hérite de la tradition familiale, laquelle le façonne. Elle influence toujours aujourd'hui son expression artistique.

Jusqu'à 15 ans, Yaya joue dans les cérémonies traditionnelles. Il y acquiert de solides connaissances de la tradition, lui donnant des bases de la plus grande importance à ses yeux.

À l'âge de 16 ans, il participe à la Biennale du Mali, le festival tremplin des artistes maliens émergents par lequel sont passés les plus grands tel Salif Keïta. Il finit troisième.

Fort de cette expérience, il s'installe à Bamako dans l'espoir de percer en jouant dans les soirées, les clubs, les bars. C'est ainsi qu'il assiste à une prestation du grand Lobi Traoré dans un petit concert de quartier. Culotté, il prend un djembé et l'accompagne alors qu'il chante. À l'issue du concert, Lobi l'envoie chercher et décide de le tester lors d'une représentation dans l'endroit le plus sélect de Bamako de l'époque, le bar Bozo.

La reconnaissance : la collaboration avec Lobi Traoré[modifier]

Puis tout s'enchaîne aux côtés de Lobi entre 1990 et 1997. Les concerts dans des endroits prestigieux de Bamako tels le consulat des États-Unis, les grands hôtels, les galas. L'étranger avec de nombreux concerts en Europe : Paris, Berlin, Genève, Amsterdam, Habsbourg pour les plus importants.

Parallèlement, l'enregistrement de 2 albums avec Lobi : « Bamako » en 1994 et « Ségou » en 1996 sous la production du grand Ali Farka Touré, avec lequel Yaya aura le plaisir de collaborer sur le morceau « Maya Ye Sanka Ye ».

En 2013 sortira également l'album posthume « Bamako nights live at bar bozo en 1995 » dans lequel Yaya est aux percussions.

Un virage important : la guitare, la composition, une découverte[modifier]

Influencé par Lobi et Ali, Yaya décide en 1996 d'apprendre la guitare avec le projet de faire son chemin sur leurs traces dans ce style qui l'a marqué, l'Afro Blues.

En 1998, il se présente à la Foire de Bamako, autre lieu de recherche de nouveaux talents, cette fois-ci comme leader de son propre groupe, chanteur et guitariste, mais également auteur, compositeur et arrangeur de ses morceaux. Un artiste complet qui, galvanisé par le succès qu'il remporte, comprend qu'il a trouvé sa voie.

Un nouveau départ : la venue en France, le premier album[modifier]

En 2000, à l'occasion d'une tournée en France comme percussionniste avec Binké Traoré, il décide de rester. Il forme de jeunes artistes français à la musique malienne et crée le groupe « Instinct Mandinka » avec lequel il tourne. Il participe notamment au Festival tremplin Emergenza et termine finaliste après une compétition de 80 groupes dans un concours plutôt réservé initialement aux formations rock. Mais « Instinct Mandinka » sera aussi pour lui l'occasion de mûrir de nouvelles compositions dont l'aboutissement sera la sortie de son premier album « Mirri » (la pensée), qui voit le jour en 2009.

S'ensuit une tournée en France et au Mali qui remporte un vif succès.

Parallèlement, Yaya est appelé régulièrement par de nombreux artistes pour des représentations dans lesquelles il apporte le son unique de sa guitare, si particulier et si apprécié.

Organisateur à ses heures, Yaya n'hésite pas à inviter ses amis, tel Sékouba Bambino en 2011, Toma Sidibé, et Paul Sidibé en 2012, à venir jouer avec lui le temps d'une soirée.

Un deuxième album : la confirmation[modifier]

En 2016, l'album "En Nalou" (Notre Mère) voit le jour. Avec ce deuxième album, Yaya Dembélé propose des textes engagés sur des compositions toujours plus abouties, dans ce style qui est le sien, l'Afro Blues : « Ce deuxième album souhaite porter des messages d'espoir et d'amour pour mes frères africains, pour les femmes du monde entier en hommage à leur courage et à leur bienveillance, et pour tous les hommes qui œuvrent pour la Paix. À travers ces nouvelles chansons, je souhaite interpeller la conscience de chacun et chacune, qu'il soit un simple citoyen(ne), ou un grand homme (femme) politique, ou un religieux(se). Cet album, je voudrais qu'il agisse comme un révélateur de conscience. »[réf. nécessaire]

Discographie[modifier]

Albums
  • 2009 : Mirri « la pensée »
  • 2016 : En Nalou « notre mère »
Collaborations avec Lobi Traoré
  • 1994 : Bamako
  • 1996 : Ségou
  • 2013 : Bamako nights live at Bozo Bar in 1995, album posthume

Concerts[modifier]

  • 1989 : finit 3e à la Biennale du Mali
  • 1990 à 1997 : tournée en Europe, au Canada, au Mali avec Lobi Traoré sous la production d'Ali Farka Touré (Paris, Berlin, Genève, Amsterdam, Habsbourg, Toronto, Vancouver, Bamako, ...)
  • 1998 : Foire de Bamako
en France
  • Finaliste du Festival Emergenza, Havana Café, Ramonville (31), juin 2005
  • La Mounède, Toulouse (31), octobre 2005
  • L'accoudoir, Gaujan (32), mai 2008
  • Fête des Hivernants, Arvieu (12), novembre 2008
1er album « Mirri »
la tournée
  • Association Amanita Muscaria, Toulouse (31), janvier 2010
  • Festival Sam'Africa, Samatan (32), juillet 2010
  • Diasporas live, Espace Bonnefoy, organisé par Afro Events, Toulouse (31), juillet 2010
  • Association Regard, Rabastens (81), avril 2011
  • Festival Biocybel, Gaillac (81), juin 2011
  • Festival Wassan Africa, Launac (31), juillet 2011
  • Festival L'été de Vaour, Vaour (81), août 2011
  • Mandinka Productions avec Sékouba Bambino, Le Phare, Tournefeuille (31), octobre 2011
  • Samba Résille, Toulouse (31), février 2012
2e album « En Nalou »
la tournée
  • Cultura Balma-Gramont, Toulouse (31), septembre 2016
  • Festival du théâtre des réalités, Sikasso (Mali), décembre 2016
  • Institut Français du Mali, Bamako (Mali), janvier 2017
Collaborations
  • Groupe Makalou : Journée de solidarité culturelle et artistique, Centre culturel Alban Minville, mars 2011
  • Toma Sidibé et Paul Sidibé : Soirée de soutien pour le Mali, Connexion café, Toulouse (31), novembre 2012
  • Compagnie Fasodjenkafô : Altigone, Saint Orens (31), septembre 2011
  • Compagnie Koladia : Salle Falguières, Montauban (82), mai 2012
  • Compagnie Koladia : Auditorium Francis Poulenc, Brive (19), janvier 2014
  • Compagnie Koladia : Festival Wassa ´ n Africa, Launac (31), juillet 2014
  • Groupe Ourafama : Festival Afriqu'authentique, Toulouse (31), mars 2015
  • Groupe Kako Sanogo : MJC, Carbonne (31), juin 2016
  • Groupe Bakh Yaye : La Guinguette, Bordeaux (33), septembre 2016
  • Groupe Bakh Yaye : Festival Lembr Africa Fest, Lembras (24), septembre 2016

Notes et références[modifier]

Liens externes[modifier]


Erreur Lua dans Module:Catégorisation_badges à la ligne 170 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).


Autres articles du thème Mali Mali : Campus numérique francophone de Bamako, Appolo-reggae, Nojo sports, Séga Diarrah, Liste d'entreprises maliennes, Oulad Ghannam, Kalifa Dienta

Autres articles du thème Musiques du monde musiques du monde : Felia, L'Art à Tatouille, Marie-Michèle Étienne, A new groove, Puïli, Senegal Music Awards, Jacob Plasse

Cet Article wiki "Yaya Dembelé" est issu de Wikipedia. La liste de ses auteurs peut être visible dans ses historiques.


Les cookies nous aident à fournir nos services. En utilisant nos services, vous acceptez notre utilisation des cookies.