Welcome to EverybodyWiki 😃 ! Nuvola apps kgpg.png Log in or ➕👤 create an account to improve, watchlist or create an article like a 🏭 company page or a 👨👩 bio (yours ?)...

Yakamoto Kotzuga

De EverybodyWiki Bios & Wiki


Yakamoto Kotzuga
Nom de naissance Giacomo Mazzucato
Naissance (27 ans)
Venise, Italie
Genre musical éléctronique, hip-hop, pop, bande originale
Années actives depuis 2013
Labels Sugar Music

Yakamoto Kotzuga, pseudonyme de Giacomo Mazzucato, est un musicien, compositeur et producteur de musique italien. Il est né le à Venise, en Italie.

En 2015, il signe avec le label Sugar Music bien que la quasi-totalité de ses compositions soient produites par le label La Tempesta.

Biographie[modifier]

Il a étudié au conservatoire de Venise[1].

Sa carrière musicale commence en 2013 avec la sorti de deux EPs : Rooms of Emptiness produit par Bad Panda Records et Lost Keys & Stolen Kisses produit par le label français Highlife Recordings[2].

À cette période, il travaille sur quelques productions musicales basées sur des collaborations et des remix, notamment pour les rappeurs Ghemon et Mecna. Sa composition The Smell sera, par ailleurs, choisie comme la bande son du reportage de Vogue sur la Paris Fashion Week[3].

En 2014, la sortie de son single All These Things I Used To Have[4] marque son entrée dans la division internationale du label La Tempesta.

En 2015, il obtient une résidence artistique à Fabrica, le centre de recherche du groupe de communication Benetton, une marque de mode[3]. Il y possède le rôle de compositeur et concepteur sonore où il créé des productions musicales pour des documentaires et des spots publicitaires. Il signe, cette même année, un contrat avec le label Sugar Music. La sortie de son premier album Usually Nowhere par La Tempesta International[3],[5][réf. insuffisante] et Sugar Music, en 2015, lui permet de partager la scène avec d'autres artistes, notamment Forest Swords, Tycho, Lapalux, Blonde Redhead ou encore John Talabot. Cet album confirme l'évolution de sa place dans l'industrie musicale italienne[6]. Il sort également le single Futile qui devient la bande originale de la première expérimentation italienne de clip vidéo avec la technologie de la réalité virtuelle à 360[7]°. La vidéo est produite par Cattleya[8][réf. insuffisante]. Il travaille également des personnes de l'industrie de la mode, notamment Chiara Boni. Il est le compositeur de la bande son originale de son défilé de la Fashion Week de New York.

En 2016, il sort son single T.H.R.U sous le label La Tempesta International.

En 2017, il annonce être le cofondateur de Crossfade, un studio de composition musicale et de conception sonore, établi à Milan, Londres et Venise.

En 2018, sous le label La Tempesta International, il sort l'album Slowly Fading ainsi que trois singles : Inner God, Until We Fade et The Biggest of Hearts avec Erio.

Genre musical[modifier]

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (novembre 2020)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Yakamoto Kotzuga compose essentiellement de la musique électronique. Cependant, son genre musical se caractérise par un mélange de plusieurs sons et styles qui pourraient ressembler à la musique d'artistes du monde entier et peut varier du hip-hop à la musique classique[3]. Il a également produit de nombreux bandes originales pour des films et des séries TV : In Aquis Fundata (2017), Tutte Le Mie Notti (2019), Baby (2018-2020). Il a, par ailleurs, sorti un album sur les plateformes de streaming contenant toutes ses compositions pour le film Tutte Le Mie Notti.

Notes[modifier]

Certaines informations proviennent de la version anglaise de la page Wikipédia sur Yakamoto Kotzuga.

Références[modifier]

  1. (it) « Giacomo Mazzucato, in arte Yakamoto Kotzuga », sur Vogue Italia (consulté le 27 novembre 2020)
  2. « Yakamoto Kotzuga », sur Discogs (consulté le 27 novembre 2020)
  3. 3,0 3,1 3,2 et 3,3 « Giacomo Mazzucato - Yakamoto Kotzuga. », sur ragazzo gretto ®., (consulté le 28 novembre 2020)
  4. (it) « Streaming: Yakamoto Kotzuga - All These Things I Used To Have », sur Rockit.it (consulté le 27 novembre 2020)
  5. (it) Barbara Liverotti, « Usually Nowhere di Yakamoto Kotzuga », sur Fabrica (consulté le 27 novembre 2020)
  6. (it) « Yakamoto Kotzuga - Usually Nowhere », sur Rockit.it (consulté le 27 novembre 2020)
  7. (it) « Yakamoto Kotzuga: guarda il nuovo video Hermit », sur Rockit.it (consulté le 27 novembre 2020)
  8. (en-US) « (Ita) Video Clip Futile di Yakamoto Kotzuga a 360 - Produce Think 9 la nostra unit Digital », sur Think | Cattleya, (consulté le 27 novembre 2020)

Liens externes[modifier]

  • Erreur de script : la fonction « tout » n’existe pas.

Erreur Lua dans Module:Catégorisation_badges à la ligne 170 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).


Autres articles des thèmes Musique musique ET Italie Italie : Tony Blescia, Cloudland, Sandro Oliva, La Scala: Concert 03 03 03, Frank Villano, Elements, Remixes, Einaudi - Essentiel

Autres articles du thème Musique musique : Charlotte Hervieux, Maia Reficco, Studio Pôle Nord, Bercy 1989, Taïnos, Fat taf, Les Chansons cultes françaises - Sheila

Autres articles du thème Italie Italie : Lara Monica Costa, Italie-Pays-Bas en rugby à XV, Ion (rappeur), Famille del Col, Ferrari F80 Concept, InLibertà, Einaudi - Essentiel


Cet Article wiki "Yakamoto Kotzuga" est issu de Wikipedia. La liste de ses auteurs peut être visible dans ses historiques et/ou la page Edithistory:Yakamoto Kotzuga.