Bienvenue sur EveryBodyWiki ! Créez un compte ou connectez vous pour participer, améliorer ou créer un article, une biographie (la vôtre ?), une page entreprise...


Whaller

De EverybodyWiki Bios & Wiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche



Logo de Whaller

Adresse whaller.com
Description Réseau social privatif
Slogan Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Publicité Non
Inscription Gratuite
Siège social Puteaux
Drapeau de la France France
Créé par Thomas Fauré
Lancement 2013

Whaller est un réseau social privatif français créé par Thomas Fauré en 2013. En 2016, Whaller compte plus de 130 000 utilisateurs et héberge les réseaux sociaux[pas clair] de plus de 3 000 organismes parmi lesquels Pizza Hut, Havas, Vivendi, McDonalds France ou encore UHU France.

Fonctionnalités[modifier | modifier le wikicode]

Whaller permet à ses utilisateurs de créer des groupes de conversations appelés “sphères”. Celles-ci offrent plusieurs fonctionnalités[1] telles que :

  • la publication de messages textes en pouvant y incorporer des images, documents, sondages ou tâches ;
  • répondre à ces messages dans une zone de commentaires en gardant la possibilité d’y inclure des images ou documents ;
  • savoir si un membre de la sphère est en ligne ou non ;
  • envoi de messages privés entre deux membres d'une sphère ou organisation ;
  • trier les messages grâce à des tags ;
  • organiser ses tâches dans un kanban à la manière de Trello ;
  • visualiser ses dossiers Dropbox et Google Drive directement depuis le “sphère box” dans la sphère Whaller ;
  • intégrer[2] des services comme Microsoft Office, Dropbox, Google, Citrix GoToMeetings, Plussh[3], Callr, Appear.in et IFTTT[4].

Les utilisateurs ont également la possibilité de créer des “organisations”. Il s’agit de groupes pouvant comprendre plusieurs sphères.

Historique[modifier | modifier le wikicode]

C'est en 2010 que Thomas Fauré eut l'idée de créer Whaller quand son beau-frère lui demanda s'il était sage de laisser son fils utiliser Facebook[5]. Il travailla sur le projet entre 2010 et 2013, période au cours de laquelle il est rejoint par Jérôme Moreau, son ami de longue date.

Après avoir réussi à lui glisser une lettre en main propre, Thomas Fauré parvient à convaincre Vincent Bolloré d'investir dans le projet Whaller.

Concurrents[modifier | modifier le wikicode]

Whaller cible les particuliers, les étudiants[6] ainsi que les entreprises[7]. De ce fait, son offre est parfois confrontée à celles de concurrents comme Yammer, Slack, Facebook Workplaces ou encore Path.

Pour se différencier, Whaller met en avant l'étanchéité entre les sphères[8], l'absence de publicités[9], ainsi que le fait que les données de ses utilisateurs ne sont pas monétisées[10]. Le service profite également de l'interdiction du service Facebook aux moins de 13 ans pour se positionner sur le marché des écoles[11] et des familles.

Tarification[modifier | modifier le wikicode]

Whaller fonctionne selon le modèle du freemium : un utilisateur peut créer une sphère ou une organisation gratuitement. Pour débloquer certaines fonctionnalités, l'utilisateur doit souscrire à un abonnement à partir de 2€ par utilisateur et par mois, tarif dégressif en fonction du nombre d'utilisateurs.

Références[modifier | modifier le wikicode]

  1. « Whaller Créez vos propres réseaux sociaux privatifs », sur appvizer.fr
  2. (en) « Integrations - Whaller », sur whaller.com (consulté le 16 mai 2017)
  3. CNEWS Matin, « Whaller et Plussh lancent un service de vidéos live pour les pros », CNews,‎ (lire en ligne)
  4. (en) « Do more with Whaller - IFTTT », sur ifttt.com
  5. « Whaller, le réseau social ouvert et privatif », sur www.famillechretienne.fr (consulté le 16 mai 2017)
  6. « Réseaux sociaux privatifs : Whaller séduit l’enseignement », Alliancy, le mag,‎ (lire en ligne, consulté le 17 mai 2017)
  7. « Référentiel Lecko | Whaller », sur referentiel.lecko.fr (consulté le 17 mai 2017)
  8. « Whaller : le réseau social qui protège des gaffes et des bavures », sur CommentCaMarche (consulté le 16 mai 2017)
  9. Jacques Faverjon, « Utiliser un réseau social avec ses élèves - [TICE 42] », sur www2.ac-lyon.fr (consulté le 17 mai 2017)
  10. Mathilde Aubinaud, « Quand la DGSI recommande un réseau social : Whaller ! », sur La Saga des Audacieux, (consulté le 16 mai 2017)
  11. « Dossiers - Whaller, un réseau social français plus 'fermé', donc plus sécurisé », sur www21.ac-lyon.fr (consulté le 17 mai 2017)

Liens externes[modifier | modifier le wikicode]




Erreur Lua dans Module:Catégorisation_badges à la ligne 170 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).


Autres articles des thèmes Internet ET entreprises : Encounters Group, nu3, ITS Integra, Holibag, MeilleursAgents, Loisirs Enchères, Yacht Harbour

Autres articles du thème Internet : ipernity, Gamer (websérie), BibliObs, Spotify, ProRussia, Liste des chaînes hispaniques YouTube ayant le plus d'abonnés, Magcentre

Autres articles du thème entreprises : Comarch, Allo-Media, La Commande électronique, MesDépanneurs.fr, Juston Records, Prestige (bijouterie), ACCEO Solutions

Cet Article wiki "Whaller" est issu de Wikipedia. La liste de ses auteurs peut être visible dans ses historiques.


Compte Twitter EverybodyWiki Suivez-nous sur https://twitter.com/EverybodyWiki !