Bienvenue sur EveryBodyWiki ! Créez un compte ou connectez vous pour participer, améliorer ou créer un article, une biographie (la vôtre ?), une page entreprise...


Storytelling art

De EverybodyWiki Bios & Wiki

Demander une suppression de contenu Demander une suppression de contenu


L'artiste peintre et sculpteur français Marc Ferrero élabore le concept de storytelling art au XXIe siècle pour qualifier son œuvre, La Comitive, un roman en peinture, illustrant les aventures de trois personnages fictifs, Lisa L'Aventura, Marcello Di Cordoba et Andrew Michael Percival.

Le concept du Storytelling art[modifier]

Le storytelling art repose sur le storytelling, une forme de discours spécifique utilisant le vecteur narratif et l’art comme moyen d’expression.

Le Storytelling art est avant tout un art séquentiel qui peut être à la fois lu et vu. Les formes et les codes attribués aux comics sont traités avec des médiums et des dimensions qui sont ceux de la peinture classique.

Le but du Storytelling art est de construire un pont entre l’horizontalité du livre et la verticalité de la toile. C’est une nouvelle forme d’art qui reprend le séquençage d’une BD et l’occupation de l’espace de l’art contemporain…

Les influences du storytelling art[modifier]

Comme tout nouveau mouvement, le storytelling art puise ses sources dans différents courants artistiques.

  • Le pop art : Le storytelling art se rapproche du pop art par sa volonté de s’adresser au plus grand nombre.
  • La figuration narrative : Les personnages BD réalisés par Erro, les polars bleutés de Monory trouvent des échos dans le paysage contemporain du Storytelling art. Au-delà des thèmes, il y a également la manière d’agencer les images : d’une manière rapide, instinctive, pour dynamiser la composition, lui rendre un effet de mouvement.
  • Le cinéma : Le monde audiovisuel des années 1970 représente une source d’inspiration pour Marc Ferrero. Au niveau technique, le cinéma est omniprésent dans le Storytelling art : l’éclairage, les angles de prises de vue, l’utilisation de la répétition d’images, le jeu des séries, l’importance des couleurs.

Les toiles grands formats ont pour but de créer un enchaînement d’idées scéniques qui, dans leur association narrative, ressemblent à une histoire filmée. L’idée est de générer du suspens par l’image, par la manipulation de styles différents provoquant des ruptures graphiques.

Le mélange des genres[modifier]

L'idée principale portée à travers ce mouvement est que tous les styles graphiques peuvent cohabiter dans une même création, lorsqu'ils sont au service de la narration. Cela peut être du cubisme, de l’impressionnisme, du fauvisme comme de l’abstrait, mêlés à du pop art ou du figuratif. Le Storytelling art rend possible cette cohabitation au service de la narration.

Notes et références[modifier]

Article connexe[modifier]

Marc Ferrero

Liens externes[modifier]

Erreur Lua dans Module:Catégorisation_badges à la ligne 170 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).


Autres articles du thème XXIe siècle XXIe siècle : Coupe d'Europe de rugby à XV féminin, Canovu, Christophe Mouton (journaliste), 2071, Élie de Rothschild Jr, Laurence Auzière-Jourdan, 2006


Cet Article wiki "Storytelling art" est issu de Wikipedia. La liste de ses auteurs peut être visible dans ses historiques et/ou la page Edithistory:Storytelling art.