Bienvenue sur EveryBodyWiki ! Créez un compte ou connectez vous pour participer, améliorer ou créer un article, une biographie (la vôtre ?), une page entreprise...


Savoir Au Présent

De EverybodyWiki Bios & Wiki


Savoir au Présent est une association culturelle loi 1901 créée en 1981 par Lise Didier Moulonguet. Elle organise différents programmes culturels, expositions et colloques nationaux centrés sur l'art contemporain et la culture visuelle.

Historique[modifier]

Association culturelle loi 1901, Savoir au Présent est fondée en 1981 par des responsables de structures culturelles, d’entreprises et de médias, réunis par Lise Didier Moulonguet. Après des études de physique-chimie à Jussieu et une formation en art contemporain à l’Institut Michelet, celle-ci est successivement productrice pour FR3, directrice de galerie d’art et responsable de publication au Centre Georges Pompidou.

Savoir au Présent se donne pour vocation d’accompagner et de soutenir des projets ambitieux dans le domaine de l’art et des créations visuelles pour soutenir les créateurs et faire partager leurs recherches à une grande diversité de publics.

Véritable laboratoire de l’action culturelle, son histoire est marquée par la création de programmes culturels prestigieux et leur accompagnement dans la durée, ainsi que de nombreuses formations et colloques nationaux qui ont contribué à jalonner les grandes étapes des politiques culturelles depuis les années 1980.

L’association débute son action par la mise en œuvre des premières formations à la médiation culturelle en 1982.

L’année suivante, elle organise Savoir au Présent… les Arts Plastiques, une exposition itinérante qui retrace les grands axes de l’art en France entre 1945 et les années 1980.

En 1984, Savoir au Présent introduit le principe de Résidences d'artiste en France, avec son programme pionnier Entrez les Artistes. L'association est par la suite à l'origine de leur déploiement à l'échelle nationale.

Entre 1988 et 1992, elle organise les colloques nationaux « École/Milieu artistique » au Sénat, puis « Art et espace public » à l’Assemblée Nationale, mené avec la Délégation aux Arts plastiques.

En 1988 est lancé Résonances : des œuvres monumentales créées à cette occasion dans des lieux historiques donnent lieu à des échanges entre artistes et scientifiques lors de la « Grande Interview ».

1991 marque le lancement du programme Télémaques qui naît de l’inquiétude face à une présence toujours plus forte des écrans au quotidien. Le dispositif entend éduquer l’intelligence sensible des lycéens et leur permettre d’acquérir un regard critique face aux flux d’images des médias.

En 1996, Savoir au Présent initie Francographies de l’art. Le programme entend redonner un sens à la critique d’art en organisant des échanges intercontinentaux entre l’Afrique et l’Europe.

En 2004, l’association lance Pôles d’Art, programme qui s’inscrit dans la continuité d’Entrez les Artistes, en proposant un atelier et une bourse à un artiste au sein d'entreprises.

Programmes[modifier]

Savoir au Présent… Les Arts Plastiques[1][modifier]

Savoir au Présent...Les Arts Plastiques est une exposition itinérante qui débute le 15 octobre 1983. Prenant pour point de départ la façon dont les artistes voient eux-mêmes l’art, elle se structure autour de six axes majeurs de l’art en France entre 1945 et les années 1980 : « Geste et matière : le corps à l’œuvre », « L’attitude devient art », « Le spectacle naît de la nature », « Mouvement, temps, espace », « L’image de l’image », « L’œuvre en question ». 35 organisations partout en France accueillent l’exposition qui prend la forme de panneaux, vidéos, jeux, banderoles, kakemonos et diapositives. Chaque accrochage est l’occasion d’une programmation culturelle singulière associant œuvres originales, animations, débats et publications.

Entrez les Artistes[2][modifier]

En 1984, Savoir au Présent introduit en France le principe des Résidences d’artiste avec le programme Entrez les Artistes, et accompagne son déploiement à l’échelle nationale. Entre 1985 et 2003, quelque 150 artistes bénéficient d’une bourse de résidence et d’un espace de travail de 6 à 12 mois au sein d’un établissement scolaire, culturel ou d’une entreprise.

Résonances[modifier]

Confronter le point de vue artistique au point de vue scientifique afin d’en explorer les thématiques communes et de mieux mettre en lumière leurs différences, tel est le concept des Résonances. Des œuvres d’art monumentales et éphémères sont créées dans des lieux historiques à vocation scientifique. À l’occasion de chacune des inaugurations sont organisées les « Grandes Interviews », associant scientifiques et artistes le temps d’une discussion.

  • 7 novembre 1988 : Même dans les moments les plus calmes de Louis Chacallis – Grand Réservoir de l’Hôpital Bicêtre.Grande Interview : Laurence Louppe (critique d’art), Marc Lachièze-Ray (astrophysicien), le professeur Fries et Claude Kordon (directeur de recherche au CNRS). Médiation : Daniel Dobbels
  • 24 avril 1989 : Jean-Pierre Bertrand – Grand Puits de Bicêtre. Grande Interview : Catherine David (conservatrice), Alain Guénoche (chercheur au GREC-CNRS), Jean-Didier Vincent (directeur de l’Unité Inserm 176), Gérard Wajcman (écrivain et psychanalyste). Médiation : Jean-Michel Ribettes.
  • 27 novembre 1989 : Thierry Cheverney – Chœur des Religieuses de la Chapelle de Port-Royal, Groupe Hospitalier Cochin. Grande Interview : Gilles Cohen-Tannoudji (physicien théoricien au CEA), Bernard Lamarche-Vadel (critique d’art), Didier Sicard (professeur de médecine interne à Cochin). Médiation : Michel Ellenberger.
  • 17 juin 1992 : L’Adoration des Bergers de Gilbert Della Noce – Bergerie nationale de Rambouillet[3]. Grande interview : Anne-Marie Brisebarre (ethnologue), Françoise Dieterlin (biologiste du développement – Collège de France), Nicole Eizner (sociologue au CNRS), Michel Van Praet (Museum d’Histoire Naturelle)

Télémaques[4][modifier]

Télémaques est un programme mené par Savoir au Présent depuis 1991. Celui-ci a pour but d’éduquer le regard des jeunes face aux médias et au monde télévisuel. Chaque année, un jury élit quatre Lauréats (documentaires, fictions, reportages, film d’animation…) parmi une sélection d’une centaine d’heures de programmes proposée par France 2, France 3, Arte et la Scam. Tout au long de l’année, les lycéens travaillent avec leurs enseignants afin de découvrir les arcanes de la production, les incertitudes de la réalisation et du montage, le rôle des diffuseurs. Des rencontres sont organisées en fin d’année dans chaque établissement avec un membre de l’équipe du film[5].

Liste des Lauréats TÉLÉMAQUES

Les Francographies de l’art[modifier]

En 1992, face à un effondrement de la critique d’art, Savoir au Présent répond par l’organisation des Francographies de l’Art. Un dispositif conçu autour de séjours intercontinentaux de critiques d’art entre l’Afrique et l’Europe, dans le but de stimuler la réflexion. Lors de ces séjours, des visites d’expositions et des rencontres avec des acteurs locaux de l’art contemporain sont organisées, amenant à l’écriture de textes critiques sur l’œuvre d’artistes découverts sur place. Savoir au Présent sensibilise le réseau des structures locales qui invitent à leur tour leur public à écrire un texte sur une œuvre de leur choix.

Lauréats[modifier]

  • Yacouba Konaté - Texte critique sur le travail d’Erik Dietman
  • Tanella Boni - Texte critique sur le travail de Bernard Moninot
  • Farid Zahi - Texte critique sur le travail de Jacqueline Dauriac
  • Mohamed Dlimi - Texte critique sur le travail de Véronique Joumard

Pôles d'art[modifier]

Dans la continuité des résidences d’artistes, les Pôles d’art permettent à des artistes d’avoir, pendant une période temporaire, un lieu de travail au sein d’une entreprise qui leur donne accès à des matériaux, des techniques ou à des équipements spécifiques liés à son domaine. La présence de l’artiste a pour objectif de redynamiser les modes de pensée installés dans l’entreprise.

Lauréats[modifier]

  • Clémence Renaud, accueillie par l’entreprise FINSA France (Morcenx, Landes)[6]
  • Jennifer Caubet, accueillie par l’entreprise Bertin Technologies (Tarnos, Landes)[7]
  • Simon Artignan, accueilli par l’entreprise Oxibis et le Musée de la Lunette (Morez, Morbiez, Jura)
  • Axel Rogier Waeselynck, accueilli par l’entreprise Soficar (Abidos, Pyrénées-Atlantiques)[8]

Notes et références[modifier]

  1. « Savoir Au Présent...Les Arts Plastiques », sur www.savoiraupresent.fr, Revue du Forum,
  2. « Entrez les Artistes », sur www.savoiraupresent.fr, Cahier de l'éducation nationale no 46,
  3. Michel Duvigneau, Art; culture et territoires ruraux : expériences et points de vue, Educagri éditions, , 324 p. (ISBN 978-2-84444-233-8, lire en ligne), page 307
  4. Jean Cluzel, Rapport colloque : Jeunes, éducation, violence à la télévision, Paris, Fondation Singer-Polignac, , 86 p. (lire en ligne), Page 73
  5. Anne Sogno, « « Madame, pourquoi vous n’avez pas fait un documentaire sur un lycée comme le nôtre ? », rencontre avec Julie Gavras », Nouvel Obs,‎
  6. Philipe Guillaumie, « LArt s'invite chez les panneaux », Sud Ouest,‎ (lire en ligne)
  7. « Phaéton », sur jennifercaubet.com
  8. « Une expo en fibre de carbone », La République des Pyrénées,‎ (lire en ligne)

Erreur Lua dans Module:Catégorisation_badges à la ligne 170 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).


Autres articles du thème Associations associations : Association de développement de la médecine française et du tourisme médical, Fondation du souffle, Fondation ELYX, La Coordination des modèles d'art, Voix libres, Love money pour l'emploi, Service volontaire international


Cet Article wiki "Savoir Au Présent" est issu de Wikipedia. La liste de ses auteurs peut être visible dans ses historiques et/ou la page Edithistory:Savoir Au Présent.


Les cookies nous aident à fournir nos services. En utilisant nos services, vous acceptez notre utilisation des cookies.