Bienvenue sur EveryBodyWiki ! Créez un compte ou connectez vous pour participer, améliorer ou créer un article, une biographie (la vôtre ?), une page entreprise...


Saints de France

De EverybodyWiki Bios & Wiki



Les Saints de France sont les saints reconnus par la religion chrétienne et dont la nationalité d'adoption est la France.

Voici une liste encore incomplète des Saints de France :

  • Saint Martin de Tours.
    Saint Martin. Il naît en 316 en Hongrie et meurt en 397. Dès son jeune âge et malgré l'opposition de sa famille, il se rendait dans les assemblées de fidèles. Il entre à 15 ans dans les forces romaines qui le conduisent dans les Gaules. Un épisode marquant de cette période est celui où il rencontre un pauvre à qui, malgré le fait que c'est tout ce qu'il possède, il offre la moitié de son manteau. À 20 ans il obtient son congé de l'armée. Il se retrouve alors auprès de l'évêque de Poitiers. Il convertira alors sa mère et démontrera son attachement ferme à la foi. Il fondera aussi le premier monastère des Gaules; le monastère de Ligugé. La puissance de sa sainteté et de ses miracles le conduisirent alors sur le siège de Tours. Appelé à répandre la foi, il part plus tard à dos d'âne dans les campagnes pauvres pour y évangéliser les habitants. Rien ne l'arrêta et ce dans toutes les Gaules. Il peut ainsi être désigné comme Lumière et Apôtre des Gaules[1],[2].
  • Saint Barthélemy. Il naît au Ier siècle apr. J.-C. Il est le patron de Saint-Barthélemy, une île française des Antilles. Il était l'un des douze apôtre du Seigneur Jésus-Christ. La vision traditionnelle veut que Saint Barthélemy ait évangéliser l'Inde. Ainsi quand plus tard Saint Pantène se retrouva lui aussi évangélisateur en Inde, il y trouva la trace de Saint Bartélemy dans les évangiles de Mathieu qui circulaient sur place. Par contre d'autres informations prétendent qu'il ait également évangélisé l'Arabie et la Mésopotamie. Enfin il serait mort en martyr lorsqu'il était en Arménie, écorché vif par les frères du Roi que Saint Barthélemy avait réussit à convertir avec plusieurs autres arméniens. Cela lui vaut aujourd'hui le titre de patron des métiers en rapport avec le cuir, des bouchers, des relieurs, etc.[3]
  • Châsse et statue de sainte Thérèse de Lisieux.
    Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus( ou Sainte Thérèse de Lisieux). Elle naît en 1873 et meurt en 1897. À 4 ans, elle perds sa mère. À l'époque sa famille s'installe alors à Lisieux. À 9 ans, sa sœur ainée entre au Carmel. Souffrant alors d'une grave maladie nerveuse, Thérèse serait alors guérie par un sourire de la Vierge. À 13 ans , aux Fêtes, elle reçoit le don de force par une intervention divine. À 15 ans elle entre au Carmel. Pendant 9 ans, elle mènera une vie simple et religieuse. Atteinte de tuberculose par la suite, elle souffrira d'aridités intérieures et de solitude spirituelle. Elle sera aussi affectée par la maladie de son père . Continuant sa vie religieuse simple et quotidienne, elle meurt à 24 ans en ayant offert ses souffrances entre autres aux missionnaires en se livrant totalement à l’amour miséricordieux de Jésus[4].
  • Sainte Jeanne d'Arc.
    Saint Louis. Il naît en 1214 et meurt en 1270. Il monte sur le trône en 1226. Son règne sera fortement imprégné du Christianisme. Il tendra à défendre le bien commun et réformera la justice. Il ferra aussi construire plusieurs Églises, Abbayes et hospices. Il viendra aussi en aide aux plus faibles et travaillera à la conversion des Princes monglos. Enfin il soutiendra l'édification du collège de Sorbonne et se procurera des reliques de la Passion pour lesquels il fait construire la Sainte-Chapelle en 1242. Suite aux vœux prononcés lors d'une grave maladie, il part une première fois en Croisade en Égypte; c'est un échec. De retour il réformera la moralité du Royaume croyant que son échec y trouvait sa source. Enfin il repart en Croisade en Tunisie en 1270 où il trouve la mort. Il est canonisé en 1297 par Boniface VIII.[5],[6]
  • Le Château de Saint Cloud qu'occupa entre autres la Reine de France Marie-Antoinette au XVIIIe siècle se trouve dans la ville de Saint Cloud qui commémore tous les 7 septembre la fête de Saint Cloud mort en 560.
    Sainte Jeanne d'Arc. Elle naît au XVe siècle et meurt en 1431. À 13 ans elle entends des voix mystérieuses qui la guide afin de libérer la France du joug anglais auprès de Charles VII, roi de Bourges. Elle contribuera ainsi à libérer plusieurs des villes de France et aussi à sacrer le Roi Charles VII de France à Reims. Par contre peu de temps après elle sera capturée par les anglais puis, sous un semblant de procès, condamnée à être brûlée vive en 1431[7].
  • Saint Cloud. Il naît en 522 et était le fils du Roi d'Orléans. Son père est tué en Bourgogne quand il a 3 ans et l'oncle qui depuis, s'occupait de lui trouve lui aussi la mort. Saint Cloud décide de se consacrer à Dieu dans la vie monastique. Il se retrouve ainsi sous la discipline de Saint Severinus, un ermite qui vivait près de Paris. Il se retire plus tard en ermitage en Provence mais comme sa retraite est connue il décide de retourner vers Paris où il sera nommé prêtre en 551. Plus tard il se retire à nouveau à Saint Cloud où il construira un monastère . Il meurt en 560[8].

Références[modifier]

  1. http://sanctoral.com/fr/saints/saint_martin_de_tours.html
  2. http://www.catholic.org/saints/saint.php?saint_id=81
  3. http://nominis.cef.fr/contenus/saint/1725/Saint-Barthelemy.html
  4. http://saintsdefrance.canalblog.com/tag/Ste%20Th%C3%A9r%C3%A8se%20de%20l%27%20E.J.
  5. « Saint Louis (1214 - 1270) - L'apogée de la France capétienne - Herodote.net », sur www.herodote.net (consulté le 29 août 2016)
  6. Les communautés Chrétiennes Notre-Dame de Québec et Notre-Dame-de-la-Garde, Semainier paroissial, Québec, Les communautés Chrétiennes Notre-Dame de Québec et Notre-Dame-de-la-Garde,
  7. « Sainte Jeanne d'Arc » (consulté le 31 août 2016)
  8. « Saint Cloud », sur www.catholic-saints.info (consulté le 1er septembre 2016)

Annexes[modifier]

Bibliographie[modifier]

  • Metro Books, Le Grand livre des Saints, édition Le Pré aux Clercs, 2012.
  • Odile Haumonté, Le grand livre des Saints, Presses de la Renaissance, 2010.
  • Jacques Veissid, Savoir à quel Saint se vouer, Édition Perrin, 1995.
  • Les communautés Chrétiennes Notre-Dame de Québec et Notre-Dame-de-la-Garde, Semainier paroissial , Québec, Les communautés Chrétiennes Notre-Dame de Québec et Notre-Dame-de-la-Garde, 21 août 2016.

Erreur Lua dans Module:Catégorisation_badges à la ligne 170 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).


Autres articles du thème Christianisme Christianisme : Markus Joseph Odermatt, Œuvre missionnaire, Liste des noms de Dieu des antiennes Ô en hébreu, Joseph Bercy, Albert Stévaux, Daniel Kakusu, Église-Wallonie

Autres articles du thème France France : Hélène Alsmann, Satanicum Tenebrae, Bruno Bayeux, Ilan Boccara, Mickaël Guichard, Gilles Papain, Pierre Pacheco

Cet Article wiki "Saints de France" est issu de Wikipedia. La liste de ses auteurs peut être visible dans ses historiques.