Wiki-valley-lg-cyan 200px.png Créez votre propre base de connaissance privée ou publique et gérez les connaissances de votre projet ou entreprise de manière collaborative. (Annonce)


Bienvenue sur EveryBodyWiki ! Créez un compte ou connectez vous pour participer, améliorer ou créer un article, une biographie (la vôtre ?), une page entreprise...


Robert Pierrestiger

De EverybodyWiki Bios & Wiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche



Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).

Robert Pierrestiger, sculpteur. né à Paris et mort le à Coublevie[1],[2].

Biographie[modifier]

Robert Pierrestiger est né à Paris le dans le dixième arrondissement où il vit jusqu'à l'adolescence. Durant la seconde guerre mondiale, à l'âge de 14 ans, il est envoyé en Auvergne où il est employé comme garçon de ferme. Á 17 ans, après s’être engagé dans la Résistance[3],[4], il rejoint à pied le monastère de la Grande Chartreuse. Il y restera neuf ans, avant de prendre le chemin de l’usine. En 1968, les Chartreux l'envoient aux États-Unis dans le Vermont pour y concevoir les plans intérieurs et le mobilier de leur unique monastère sur le continent Nord américain. S’il doit quitter l’ordre pour des raisons de santé, Robert Pierrestiger a toujours gardé un contact étroit avec les Chartreux. « Les Pères m’ont tout appris. A prier, à me cultiver, à travailler de mes mains… Je leur dois tout. », aimait-il répéter. Il leur doit ses premières commandes de sculptures – ses vierges ornent des églises et maîtres-autels.

Revenu en France, affirmant sa vocation, Robert Pierrestiger devient sculpteur. Il n’arrêtera pas de tailler la pierre, créant des œuvres d’une grande sensualité. Il s'installe à Gillonnay dans la Bièvre où il travaille plus de vingt ans. Il participe à de nombreux symposiums de sculpture et expose son travail tant en France qu’en Algérie, au Liban, Chine, Maroc, Égypte, Burkina Faso, Espagne ou Taïwan[5].

Œuvres[modifier]

Robert Pierrestiger (à gauche) termine le polissage de son dernier "caillou" avec l'aide de Raymond Jaquier lors du Symposium de Saint-Jean de Chépy (juillet-août 2012)

Œuvres monumentales[modifier]

  • 2011 Cité scolaire du Vercors à Villard-de-Lans
  • 2006 Commune de Gillonnay
  • 2005 Shanghai Culture Park (Chine)
  • 2001-2002 Commande de dix sculptures monumentales à Guilin (Chine) et Taïpei (Taïwan)
  • 1997 Mémorial Michel Pinel, Servant
  • 1989 Cité scolaire de Pont-de-Cheruy
  • 1987 Collège de Saint-Marcellin
  • 1985 Cité scolaire de la Côte Saint André
  • 1982 Hôtel des impôts d’Ermont
  • 1981 Hôtel des Impôts de Denain
  • 1980 Collège de Seynod
  • 1979 Collège d’Albertville
  • 1977 Hôtel des Impôts de Chalon sur Saône
  • 1976 Collège de Saint-Martin Le Vinoux
  • 1975 Collège de Corenc
  • 1975 Groupe scolaire Échirolles
  • 1973 Lycée technique de Tlemcen (Algérie)
  • 1972 HLM à Échirolles
  • 1971 Collège de Saint-Priest[6]

Musées et collections[modifier]

  • Hualien County Stone Sculpture Museum (Taiwan)[7]
  • Centre national des arts plastiques[8]
  • Nécropole nationale de Vassieux-en-Vercors[4].

Principaux symposiums[modifier]

  • 2012 Symposium de Saint Jean de Chepy, Tullins
  • 2007 Symposium de Hualien (Taïwan)
  • 2006 Symposium de Kaoshuing (Taïwan)
  • 2004 Symposium de Yuzi Paradise (Guilin, Chine)
  • 2004 Symposium de Santa Maria de Leuca (Lecce, Italie)[9]
  • 2003 Symposium de Laongo (Burkina Faso)
  • 2001 Symposium de Hualien (Taïwan)
  • 2001 Symposium de Tanger (Maroc)
  • 2000 Symposium de Guilin (Chine)
  • 2000 Symposium de Rachana (Liban)[10]
  • 1999 Symposium de La Norma (France)
  • 1997 Symposium de sculpture international d’Assouan (Egypte)

Expositions[modifier]

  • 2009 Festival d’art contemporain, La Côte-Saint-André
  • 2009 Surfaces sensibles, Le Belvédère, Saint Martin d’Uriage
  • 2003 Exposition personnelle, Galerie la Resserre, Grenoble
  • 1998 Évêché de Grenoble
  • 1992 Exposition internationale de sculpture au Château Royal de Collioure
  • 1992 Exposition européenne « L’Art en la Matière » à la Côte-Saint-André
  • 1989 Exposition à Barcelone (Espagne)
  • 1988 Exposition au Prieuré de Chirens
  • 1984 Exposition à l’aéroport de Paris-Orly
  • 1982 Salon des réalités nouvelles
  • 1990 Participe comme assistant de Léonardo Delfino à la réalisation de la Place Nationale à Paris
  • 1978 Concours international des Glières

Notes et références[modifier]

  1. https://art.chepy.net/robert-pierrestiger.html
  2. https://www.francebleu.fr/emissions/les-portraits-d-isere-2013-2014/portrait-d-isere-robert-pierrestiger
  3. Philippe Barrière, Histoire et mémoires de la seconde guerre mondiale: Grenoble en ses après-guerre, 1944-1964, Grenoble, Presses universitaires de Grenoble, , 652 p. (ISBN 978-2706111273), p. 354
  4. 4,0 et 4,1 Nécropole nationale de Vassieux-en-Vercors, Robert Pierrestiger dans les collections
  5. https://fr.artprice.com/artiste/187261/robert-pierrestiger/biographie
  6. (en) « PIERRESTIGER, Robert », sur FranceArchives (consulté le 19 octobre 2019)
  7. (en) « Hualien county stone sculptural museum », sur https://stone.hccc.gov.tw/ (consulté le 22 octobre 2019)
  8. « Centre national des arts plastiques », sur http://www.cnap.fr (consulté le 22 octobre 2019)
  9. Segni & Resegni, II Simposio Internazionale di Scultura in Pietra Leccese - Santa Maria di Leuca 2004, Direzione artistica: Mario Calcagnile (pdf)
  10. Gemayel Diala, « Symposium de Rachana - Les artistes présentent leurs travaux La sculpture plus près du ciel », L'orient le jour,‎ (lire en ligne)

Annexes[modifier]

Bibliographie[modifier]

Liens externes[modifier]

Erreur Lua dans Module:Catégorisation_badges à la ligne 170 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).


Autres articles du thème Sculpture sculpture : Bruno Baratier, Francesco Procida, Un mètre cube d'eau, Sentier Artistique Lez'arts en Adret, Cévé, Dominique Fajeau, Patrick Pottier

Autres articles du thème Isère Isère : Ho5 Park, Jardinons ensemble, Albert Luyat, Pierre Ostian, Festival Sur la route de Tullins, Les Lames du Dauphiné, Ligne 1 des Transports du Pays voironnais


Cet Article wiki "Robert Pierrestiger" est issu de Wikipedia. La liste de ses auteurs peut être visible dans ses historiques et/ou la page Edithistory:Robert Pierrestiger.



Compte Twitter EverybodyWiki Follow us on https://twitter.com/EverybodyWiki !