Bienvenue sur EveryBodyWiki ! Créez un compte ou connectez vous pour participer, améliorer ou créer un article, une biographie (la vôtre ?), une page entreprise...


Restaurant Kualao

De EverybodyWiki Bios & Wiki


Demander une suppression de contenu



Le restaurant Kualao est un restaurant laotien situé dans la ville de Vientiane, la capitale du Laos. Il sert de la cuisine laotienne raffinée et offre des spectacles de danses traditionnelles laotiennes, ainsi que des performances musicales à ses clients.

Emplacement et histoire[modifier]

Le restaurant Kualao se situe à Xiengyeune, dans le district de Chantabouly à Vientiane, et occupe une surface d’environ 2 200 mètres carrés. Cet emplacement est connu car il se situe à l’intersection du That Dam, un « stupa noir » érigé au centre d’un rond-point, à proximité du restaurant.

Le restaurant lui-même se trouve à l’enceinte d’une villa à deux étages de style colonial. Les espaces publics de cet ensemble de bâtiments comprennent une grande pièce au plafond élevé qui sert de hall principal pour les repas, d’une salle VIP, ainsi que deux salles de réception. Le bâtiment a été aménagé de façon à pouvoir servir de restaurant tout en conservant certains de ses aspects coloniaux.

D’après les dires, et selon la carte géographique de la capitale de Vientiane de 1963, le Gouvernement Royal Lao aurait utilisé cette maison coloniale comme bureau pour le Département des Taxes. Jusqu’en 1993, la maison servait de logement de fonction pendant plusieurs années à l’ancien Vice-Ministre de l’Education, Mr Khampong Phankongsa (une commodité offerte aux agents de la fonction publique durant l’exercice de leurs fonctions). Après un consensus obtenu entre le Ministère des Finances (responsable de la gestion des biens de l’Etat) et le Vice-Ministre de l’Education, le restaurant Kualao s’est vu attribué en 1994, une licence d’exploitation de la part du Ministère de l’Information, de la Culture et du Tourisme. La compagnie Lane Xang Travel ouvrit donc le restaurant en même temps qu’Hotel Lao, répondant ainsi aux exigences du Gouvernement du Laos à cette époque, de voir les agences de voyages et bureaux d’excursions fournir des services touristiques incluant à la fois un hôtel et un restaurant, ainsi qu’aux conditions d’obtention d’une licence d’exploitation d’une agence de tourisme et de voyages.

Le restaurant Kualao a été créé par Manola Daravong, qui en est le propriétaire et le gestionnaire.

Cuisine[modifier]

Le restaurant Kualao emploie des chefs laotiens et concocte des plats traditionnels laotiens à base d’ingrédients locaux. Le restaurant sert une multitude de plats typiquement laotiens, notamment du riz gluant (aussi appelé riz glutineux), cuit à la vapeur dans un panier en bambou tressé, du laab, une salade d’émincé de viande largement considéré comme le « plat national » du Laos, ainsi qu’un phakhao, un grand assortiment de plats servis sur un plateau traditionnel en rotin tressé, composé de plusieurs petites portions de plats figurant parmi les mets les plus communs au Laos. Des desserts locaux, tel que le Nam Vaan, une salade de fruits sucrée composée d’un mélange de billes de riz et de lait de coco et servie dans une coquille de noix de coco, font également partie du menu.

Accueil du public et des médias[modifier]

Le restaurant Kualao est fréquenté par des touristes, des visiteurs internationaux ainsi que des laotiens. Certains forums de voyage, tels que TripAdvisor, donnent des commentaires généralement favorables sur le restaurant. Tandis que plusieurs touristes semblent apprécier cette opportunité de pouvoir expérimenter la nourriture et assister à des spectacles laotiens dans un environnement propre et moderne, d’autres en revanche, disent que le restaurant ressemble plus à un piège à touristes hors de prix et que d’autres restaurants à Vientiane servent les mêmes plats et à des prix moins élevés.

Certains clients ont également remis en question l’authenticité des plats du restaurant Kualao. Certaines critiques citent notamment l’inclusion de plats thaïlandais et chinois dans le menu ainsi que l’usage de glutamate monosodique dans certains de ses plats, comme les facteurs clés ayant un impact sur son authenticité.

Le journaliste Daniel Altman, dans un article du New York Times de 2007, intitulé « The Centuries-Old Allure of Laos’s Relaxed Capital » a écrit la phrase suivante à propos du restaurant : « certains joyaux coloniaux ont également atteint un standard international, comme Kualao»[1].

Le premier site d’information en ligne et en anglais, The Laotian Times, a notamment qualifié le restaurant Kualao comme « un lieu agréable, bien situé, et doté d’un parking à disposition, sur la base du premier arrivé, premier servi, bien sûr. »[2]

Une photographe du célèbre Pakao (du menu du Kualao) a été prise par un blogueur londonien et présenté dans The Guardian[3].

Un contributeur du site internet J&C Expats, Russell J. Peterson, a décrit la cuisine servie au Kualao comme « exceptionnelle »[4].

Une clientèle remarquable[modifier]

Le restaurant Kualao a reçu plusieurs hauts dignitaires et fonctionnaires laotiens et étrangers. Parmi ces personnalités, figurent les Premiers Ministres japonais, Shinzo Abe, Yoshihiko Noda, Junichiro Koizumi et Keizo Obuchi, son Altesse Impériale Fumihito, le Prince Akishino, Vaclav Klaus, ancien Président de la République Tchèque, Helen Clark, ancienne Présidente de Nouvelle-Zélande et S.R. Nathan, ancien Président de Singapour ainsi que Ben Rhodes (un haut fonctionnaire à la Maison Blanche). Les hauts fonctionnaires laotiens ainsi que les personnalités du monde des affaires et de la communauté diplomatique étrangère représentent également une clientèle régulière importante du restaurant.

De plus, plusieurs célébrités régionales ont également rendu visite au restaurant Kualao, notamment des personnalités du monde du divertissement thaïlandais, tels que « Janie » Janie Tienphosuwan, « Noon » Woranut Bhirombhakdi, « Ploy » Laila Boonyasak (connue auparavant sous le nom de Cherman Boonyasak), « Pancake » Khemanit Jamikorn, « Film » Rattapoom Toekongsap, « Jui » Warattaya Nilkuha, « Not » Vorarit Fuangarome, Pete Thongchua, « Sek Loso » Seksan Sukpiman, ainsi que l’humoriste « Nose » Udom Taepanich.

Notes et références[modifier]

  1. (en) Daniel Altman, « The Centuries-Old Allure of Laos's Relaxed Capital », sur The New York Times (consulté le 14 janvier 2007)
  2. (en) « Kualao Prepared to Host Delegates for ASEAN Summit »
  3. (en-GB) « How to take great photos of food – six tips from an expert », The Guardian,‎ (ISSN 0261-3077, lire en ligne, consulté le 16 juillet 2017)
  4. (en-US) « Kualao Restaurant: Serving Authentic Lao Food | », sur jclao.com (consulté le 16 juillet 2017)

Liens externes[modifier]

Erreur Lua dans Module:Catégorisation_badges à la ligne 170 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).


Autres articles du thème Alimentation et gastronomie alimentation et gastronomie : My Cuisine, Louis Clerc, Philippe Emanuelli, El Che Cola, École Maître Crêpier et Cuisinier, Bella Jakubiak, Red Kola

Autres articles du thème Laos Laos : Café lao, Giganospinosaurus, Likhalosaurus

Cet Article wiki "Restaurant Kualao" est issu de Wikipedia. La liste de ses auteurs peut être visible dans ses historiques.


Les cookies nous aident à fournir nos services. En utilisant nos services, vous acceptez notre utilisation des cookies.