Bienvenue sur EveryBodyWiki ! Créez un compte ou connectez vous pour participer, améliorer ou créer un article, une biographie (la vôtre ?), une page entreprise...


Qasim Hadi

De EverybodyWiki Bios & Wiki

Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).

Qasim Hadi (né en 1967)[1] est un syndicaliste irakien, organisateur de grèves sous le régime de Saddam Hussein et secrétaire général du Syndicat des chômeurs en Irak depuis 2003[2].

Biographie[modifier]

Sous Saddam Hussein (1968-2003)[modifier]

Technicien en machines agricoles, puis ouvrier dans la confection textile, Qasim Hadi a participé à plusieurs grèves à Mouseiba, Bagdad et Qadhimia, durement réprimée par le régime de Saddam Hussein. En 1991, il adhère à la Ligue pour l'émancipation de la classe ouvrière, une organisation communiste clandestine, issue du Parti communiste irakien. Il organise de nombreuses grèves, notamment celles de l'usine Noura à Kerbala en 1994, une entreprise liée à l'armée ; malgré le caractère illégal de la grève, le ministère de la défense est amené à négocier avec les grévistes et à céder à leurs revendications, du fait du caractère stratégique de la production. Puis, en 1998, Hadi prend part à l'organisation de la grève à l'usine Badir[1]. Il organise également les ouvriers des carrières de gypse pendant la période de l'embargo occidental[3]. Ses activités lui valent un total de quarante-neuf arrestations successives[1].

Après Saddam Hussein[modifier]

Le 1er mai 2003, Qasim Hadi prend part à la création du Syndicat des chômeurs en Irak (The Union of the Unemployed in Iraq ou UUI) [4] et en devient le secrétaire général[5],[6]. Le nom et les méthodes du syndicat font directement référence au syndicat homonyme existant au Kurdistan depuis 1991. Le syndicat revendique rapidement alors jusqu'à 300 000 adhérents (en 2004)[7]. La revendication principale est la création d'une indemnité chômage à hauteur de 100 $ mensuels[8]. Le succès du syndicat va entraîner la fondation de la Fédération des conseils ouvriers et syndicats en Irak, à laquelle le syndicat des chômeurs s'intègre[3].

À la fois cible des islamistes et du gouvernement, Qasim Hadi est arrêté à deux reprises en 2003 pour son activité syndicale, bien qu'une loi ait récemment accordé le droit théorique à la liberté d'association. À l'été, il est arrêté avec d'autres membres de son syndicat devant le quartier général de l'Autorité provisoire de la coalition alors qu'ils demandent du travail ou la sécurité sociale pour les millions de chômeurs ; en novembre, lors d'une grève assise, il est détenu quelques jours durant par les forces armées américaines. Le syndicat et ses manifestations ont été la cible également d'attaques des partis islamistes, ce qui suggère une collusion entre les forces occupantes et les groupes politico-religieux[9],[10],[5],[11],[12],[13],[14],[15],[16],[5].

Durant les six années qui suivent, Qasim Hadi organise manifestation après manifestation si bien que le syndicat des chômeurs devient une épine dans le pied d'abord de l'occupant américain puis des administrations iraquiennes qui lui succèdent[17]. Le syndicat s'est constitué un réseau de solidarité en Europe, en Australie et au Canada. Il publie un journal en arabe intitulé Al-Majalis Al-Ummalyia[18] et un autre en anglais dénommé The Voice of Iraqi Workers[19],[1].

En mars 2005, Hadi est l'un des fondateurs du Congrès des libertés en Irak[20]. En 2007, il devient directeur de Sana TV[21],[22], une chaîne de télévision liée au Congrès des libertés en Irak, opposée à la fois à l'occupation militaire, aux divisions ethniques et à l'islamisme, lancée avec le soutien financier du Comité japonais de soutien à la résistance civile en Irak[23].

Bibliographie et sources[modifier]

  • Nicolas Dessaux, Entretien avec Qasim Hadi et Akram Muhammad Nadir, Emprisonné à trois reprises par les forces d’occupation, in Résistances irakiennes contre l’occupation, l’islamisme et le capitalisme, L'Échappée, collection Dans la mêlée, 124 pages, (ISBN 2-915830-10-X)
  • Jooneed Khan, « Sept millions de chômeurs », La Presse,‎ (lire en ligne).
  • Nico, « Luttes des chômeurs et chômeurs en Irak », No Pasaran,‎ (lire en ligne).
  • Nicolas Dessaux, « "La guerre a détruit les institutions civiles, les infrastructures économiques et les services sociaux" - Entrevue avec Qasim Hadi, secrétaire général de l’Union des chômeurs en Irak », Le Journal des Alternatives,‎ (lire en ligne).
  • Collectif, « Luttes sociales en Irak », SIA Caen, 2007, Hobolo, 2008, lire en ligne.

Notes et références[modifier]

  1. 1,0 1,1 1,2 et 1,3 Présentation du comité directeur de l’Union des chômeurs en Irak, 2004.
  2. « Syndicaliste clandestin, organisateur de grèves victorieuses sous le régime de Saddam Hussein, Qasim Hadi est aujourd’hui secrétaire général du Syndicat des chômeurs en Irak. », Divergences, n° 5, janvier 2007, lire en ligne.
  3. 3,0 et 3,1 La Fcosi : Une organisation syndicale de base en Irak, SUD éducation, février 2006 : « il est l’un des rares meneurs ouvriers à avoir organisé des grèves dans les usines de traitement du gypse durant la dure période de l’embargo ».
  4. David Bacon, « La brute politique pétrolière irakienne », Equal Times,‎ (lire en ligne).
  5. 5,0 5,1 et 5,2 (en) Pratap Chatterjee (en), Iraq, Inc.: A Profitable Occupation, Seven Stories Press (en), (lire en ligne), p. 19
    « Two other trade union leaders — Qasim Hadi, general secretary of the Union of the Unemployed, and Adil Salih, another leader of the organization — were arrested in November 11 »
  6. Nicolas Dessaux, Islam, femmes et laïcité en Irak, Réfractions, n° 14, printemps 2005, page 125.
  7. (en) David Enders, « Fighting for a job in Iraq », Asia Times, 16 janvier 2004 : « Qasim Hadi, secretary general of the Union of the Unemployed, which claims to represent 300,000 people. »
  8. (en) Giuliana Sgrena on Iraq's new trade unions, Workers liberty, 1er avril 2005.
  9. (en) Jo Wilding, Don't Shoot the Clowns: Taking a Circus to the Children of Iraq, New Internationalist, (lire en ligne), p. 107
    « Qasim Hadi, the leader of the Union of Unemployed Iraqis (UUI), and Adil Salih, from the Union's leadership committee, were arrested in Baghdad on 23 November 2003 ... »
  10. Syndicat des chômeurs et chômeuses d'Irak. Appel contre la répression, 27 novembre 2003, lire en ligne.
  11. (en) Steelabor, vol. 66-70, United Steelworkers of America, (lire en ligne), p. 145
    « Qasim Hadi, general secretary of the Union of the Unemployed (part of the FWCUI), was arrested several times by occupation troops, for leading demonstrations of unemployed workers demanding unemployment benefits and jobs. »
  12. (en) Joanne Landy, « Questions for the Peace Movement: The US Occupation of Iraq.s », New Politics (en), vol. 9, no 4,‎ , p. 19 (résumé)
    « [...] reports have come in of newer arrests of Iraqi trade unionists: on November 23, a US military force in Baghdad arrested Qasim Hadi, president of the Union of the Unemployed in Iraq and Adil Salih, a member of union's leading committee; »
  13. (en) David Bacon (en), « Privatized Iraq: Imposed economic and social policies raise human rights questions », Race, Poverty & the Environment, vol. 11, no 1,‎ , pp. 46-49 (OCLC 830933585, résumé) [présentation en ligne]
    « There is a Union of the Unemployed, which has held marches and demonstrations demanding jobs and benefits. Its leader, Qasim Hadi, has been repeatedly arrested by the occupation troops. »
  14. (en) Asian Labour Update, Asia Monitor Resource Center (no 50-62), (lire en ligne), p. 17
    « US forces have detained union activists engaged in peaceful demonstrations, including Qasim Hadi and 54 other members of the Union of the Unemployed ... »
  15. (en) David Bacon (en), « Between Soldiers and Bombs: Iraq's Fledgling Labor Movement », Multinational Monitor (en),‎ septembre-octobre 2005, pp. 37-40 (lire en ligne [PDF])
    « Some of the first street protests in Baghdad were organized by the Union of Unemployed of Iraq, now part of the FWCUI, which led to many arrests, particularly for the union's head, Qasim Hadi. »
  16. (en) Z Magazine, vol. 19, The Institute for Social and Cultural Communications (no 1-6), (ISSN 1056-5507, lire en ligne), p. 17
    « He also put down some of the first street protests in Baghdad, organized by the Union of Unemployed of Iraq (part of the FWCUI), and has arrested the union's head, Qasim Hadi, many times. »
  17. (en) David Bacon, Eight Years of Occupation In Iraq, Eight Years of Misery, The Greanville Post, 3 avril 2011 : « For the next six years, he led one protest after another, making the Union of the Unemployed a thorn in the side first of the U.S. occupation administration, and then of the Iraqi regimes that followed. »
  18. Litt. « les conseils des travailleurs ».
  19. Litt. « la voix des travailleurs irakiens ».
  20. Déclaration de fondation du Congrès des Libertés en Irak (Iraq Freedom Congress - IFC), 18 mars 2005.
  21. « Irak : lancement prochain d’Al-Sana, une télévision irakienne pour la paix, la démocratie et la laïcité », sur prochoix.org, .
  22. « Le directeur de Sana TV est Qasim Hadi, président du Syndicat des chômeurs en Irak. », « Le Congrès des libertés en Irak », sur bataillesocialiste.wordpress.com, .
  23. Lancement prochain d’Al-Sana, une télévision irakienne pour la paix, la démocratie et la laïcité, 2007.

Lien externe[modifier]

Erreur Lua dans Module:Catégorisation_badges à la ligne 170 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).


Autres articles des thèmes Syndicalisme syndicalisme ET Irak Irak : Congrès des libertés en Irak

Autres articles du thème Syndicalisme syndicalisme : Emmanuel Roux, SUD-Solidaires Route, Section nationale Force ouvrière de la formation professionnelle des adultes, Évariste Dubois, Global Labour University, Manuel Romero Pazos, Confédération nationale des syndicats dentaires

Autres articles du thème Irak Irak : Congrès des libertés en Irak, Alliance patriotique irakienne, Georges Sada, Alwan (association), Couvent Mar Audicho' et Mar Qardagh, SOS Enfants d'Irak, Zamzam Spring Group

Cet Article wiki "Qasim Hadi" est issu de Wikipedia. La liste de ses auteurs peut être visible dans ses historiques.


Les cookies nous aident à fournir nos services. En utilisant nos services, vous acceptez notre utilisation des cookies.