Bienvenue sur EveryBodyWiki ! Créez un compte ou connectez vous pour participer, améliorer ou créer un article, une biographie (la vôtre ?), une page entreprise...


Philippe Eurin

De EverybodyWiki Bios & Wiki


Philippe Eurin
Description de cette image, également commentée ci-après
Philippe Eurin, lors de l'Handuro de la Fondation Hopale en 2011 avec Isabelle Aubret (marraine de l'évènement), le père Fleury et Bruno Cousein (Maire de Berck)
Nom de naissance Philippe Eurin
Naissance (64 ans)
Attin, France
Auteur
Langue d’écriture Français

Œuvres principales

"Le Fiu"(L’Harmattan) »Traumas"( Grandvaux) « Le silence des étoiles »(L’Harmattan)"La jungle de Calais, misère et solidarité"(L’Harmattan), « La maison aux géraniums »(L’Harmattan)

Philippe Eurin est un écrivain français né en 1956 à Attin, dans le Pas-de-Calais.

Biographie[modifier]

Philippe Eurin est né le à Attin La Paix Faite, un petit village du Pas-de-Calais (62) où il a passé toute son enfance. Son père travaillait à la sucrerie du village. Il gardera pour cette période de sa vie un attachement profond et nostalgique dominé par la camaraderie ouvrière et l’amour de son père et de sa mère, qu’on retrouve dans son premier roman « Le Fiu [1] » (Le Fils). Philippe Eurin aime situer ses textes dans les paysages qui lui sont chers et qu’il fait vibrer comme des personnages : les champs d’Artois à l’horizon infini, la Manche, les ciels changeants emplis d’une présence mystique.

Entre l’espérance et la constance du bien et du mal, Philippe Eurin met en scène son propre univers, dans une sorte de trinité terrestre incarnée par un père, une mère et leur fils que l’on voit vivre dans son deuxième roman « Le silence des étoiles [2] [3]».

En 1979, l’écrivain entre à l’Institut Calot de Berck comme animateur socioculturel auprès d’enfants et d’adolescents handicapés. En parallèle avec ce métier, il assouvit une passion pour le journalisme qui lui permet de suivre en 1987 le tournage de « sous le soleil de Satan » de Maurice Pialat et d’interviewer Gérard Depardieu et Sandrine Bonnaire pour Télé Star [4] et Le Matin de Paris[5]. Philippe Eurin aime croiser les chemins de Georges Bernanos.

Jusqu’à la fin de l’année 2015, il est responsable de la communication de la Fondation Hopale, un groupe hospitalier dont le siège est à Berck sur Mer. Sa proximité avec le milieu hospitalier l’incitera à cosigner avec son ami Jérôme Equer[6] « Traumas [7] [8] », un livre qui dépeint avec des photos et des textes le quotidien des grands malades. En 2008, toujours au côté de Jérôme Equer, Philippe Eurin suit pendant un an et demi la situation des migrants à Calais [9] [10] [11] et il publie en 2010 l’ouvrage « La jungle de Calais, misère et solidarité[12] [13].

Bibliographie[modifier]

  • L'Almanach du Pays de Montreuil (1991), en collaboration avec Philippe Valcq (Imprimerie du Moulin-saint Josse)
  • Le Fiu (2001) roman - L’Harmattan
  • Traumas (2003) récit - Grandvaux
  • Le Silence des étoiles (2006) roman - L’Harmattan
  • La Jungle de Calais, misère et solidarité (2010) récit - L’Harmattan,

« La maison aux géraniums »(2019) roman - L’Harmattan

Notes et références[modifier]

  1. « Le Fiu », L'Écho du Pas-de-Calais, no 27,‎ (lire en ligne)
  2. « Le silence des étoiles », L'Écho du Pas-de-Calais, no 78,‎ (lire en ligne)
  3. Jacques Hubert de Poncheville, « un père (tout) contre son fils », La voix du nord,‎
  4. "Téléstar" du 2 février 1987
  5. "Matin de Paris" no 3082 - du 29 janvier 1987
  6. Jérôme Equer est écrivain, photographe et scénariste. Il publie principalement des ouvrages dans la collection Pierre Bellemare. Ami de Philippe Djian, dont il fut le premier lecteur, c’est lui qui l’a convaincu de se consacrer à la littérature.
  7. « Jérôme Equer et Philippe Eurin Traumas », L'Écho du Pas-de-Calais, no 45,‎ (lire en ligne)
  8. « Traumatisés : les souffrances et les victoires dans un livre », Le Quotidien du médecin,‎
  9. « Calaisis TV: Rencontre avec l'ecrivain Philippe Eurin », sur dailymotion, (consulté le 4 septembre 2014)
  10. J.-H. Mabille, « Embarquement pour la jungle de Calais avec Philippe Eurin comme « passeur » », La voix du nord,‎ (lire en ligne)
  11. Marc Molin, « Ses mots sur la jungle de Calais », Le Journal de Montreuil,‎ (lire en ligne)
  12. . En 2019, l'écrivain revient au roman avec la publication de « La maison aux géraniums »( L’Harmattan). Dans ce livre il revisite les thèmes qui lui sont familiers: l’enfance et ses fêlures, la providence qui sauve, la recherche d’un chemin du ciel. « La jungle de Calais », L’Écho du Pas-de-Calais, no 113,‎ , p. 27
  13. « Reportage TV de la journaliste Claire Chevalier sur "la jungle de Calais, misère et solidarité" du 27 septembre 2010 », sur YouTube

Lien externe[modifier]

Erreur Lua dans Module:Catégorisation_badges à la ligne 170 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).


Autres articles du thème Littérature française ou francophone littérature française : David Camus, Jean-Pierre Brouillaud, Un minuscule inventaire, François-Xavier Luciani, Ruel Stroud, Le Grand Cirque 2000, Niki (auteur de livre-jeu)

Cet Article wiki "Philippe Eurin" est issu de Wikipedia. La liste de ses auteurs peut être visible dans ses historiques.