Pavillon Charles-Eugène-Marchand

De EverybodyWiki Bios & Wiki
Aller à :navigation, rechercher


Pavillon
Charles-Eugène-MarchandLa page Modèle:Infobox/Pictogramme/universite.css n’a pas de contenu.
Image illustrative de l’article Pavillon Charles-Eugène-Marchand
Généralités
Création 1994
Pays Drapeau du Canada Canada
Université Université Laval
Campus Cité-Universitaire
Coordonnées Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 606 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Adresse 1030, avenue de la Médecine
G1V 0A6, Québec
Site internet Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Cadre éducatif
Type Établissement d'enseignement universitaire

Géolocalisation sur la carte : Ville de Québec

(Voir situation sur carte : Ville de Québec)

<div style="position:absolute;border:none; top:Erreur d’expression : opérateur < inattendu.%;left:Erreur d’expression : opérateur < inattendu.%;

">
Point carte.svg

Le pavillon Charles-Eugène-Marchand (CHM) est l'un des bâtiments de l'Université Laval, à Québec.

Description[modifier]

Ce pavillon est nommé en l'honneur Charles-Eugène Marchand (1897-1993), homme d'affaires et philanthrope, en reconnaissance de sa contribution exceptionnelle à la Fondation de l'Université Laval.

L'édifice moderniste est conçu par les architectes St-Gelais, Tremblay, Bélanger et Beauchemin[1].

Il s'agit d'un pavillon de recherche en sciences de la vie abritant l'Institut de biologie intégrative et des systèmes (IBIS). Outre l'IBIS, il abrite le Centre de recherche sur la fonction, la structure et l'ingénierie des protéines (PROTEO), la Chaire de recherche du Canada en génomique et conservation des ressources aquatiques, la Chaire de recherche du Canada en génomique forestière et environnementale, le laboratoire de microbiologie moléculaire et génie des protéines, le Centre de bio-informatique et de biologie computationnelle, le comité de protection des animaux de l'Université Laval (CPAUL), l'Herbier Louis-Marie, le service de microscopie-histologie et la Plate-forme d'analyses génomiques de l'Université Laval.

Art public[modifier]

Une sculpture de Jocelyne Alloucherie — Abstraction — se trouve à l'extérieur, du côté est du pavillon.

Notes et références[modifier]

  1. Marc Grignon et Richard Beaudry, « Une architecture marquée par le classicisme et la modernité », Cap-aux-Diamants : La revue d'histoire du Québec,‎ numéro 72, hiver 2003, p. 37-38 (lire en ligne)

Voir aussi[modifier]

Articles connexes[modifier]

  • Liste des bâtiments de l'Université Laval

Liens externes[modifier]

Erreur Lua dans Module:Catégorisation_badges à la ligne 170 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).


Autres articles des thèmes Québec (ville) ET Éducation au Québec Éducation au Québec : Pavillon de médecine dentaire de l'Université Laval, Pavillon des sciences de l'éducation, Pavillon d'optique photonique laser, Pavillon des services de l'Université Laval

Autres articles du thème Québec (ville) : Pavillon d'optique photonique laser, Pavillon de médecine dentaire de l'Université Laval, Conseil municipal des enfants de Québec, Pavillon des services de l'Université Laval, Pavillon des sciences de l'éducation, Richard Charest, La Rotonde (centre chorégraphique)

Autres articles du thème Éducation au Québec Éducation au Québec : Ligue universitaire d'improvisation créative, Robert Féger, Pavillon Alphonse-Desjardins (UQAC), Chaire de recherche et d'enseignement La philosophie dans le monde actuel, Pavillon d'optique photonique laser, Institut d'éthique appliquée, Jean-Marc Martel (professeur)


Cet Article wiki "Pavillon Charles-Eugène-Marchand" est issu de Wikipedia. La liste de ses auteurs peut être visible dans ses historiques et/ou la page Edithistory:Pavillon Charles-Eugène-Marchand.