Bienvenue sur EveryBodyWiki ! Créez un compte ou connectez vous pour participer, améliorer ou créer un article, une biographie (la vôtre ?), une page entreprise...


Patrice Cudicio

De EverybodyWiki Bios & Wiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche




Patrice Cudicio est médecin sexologue et hypnothérapeute français. Enseignant, il est également chargé de cours au DIU (Diplôme Inter Universitaire) de Sexologie du Grand Ouest.

Biographie[modifier]

Formation[modifier]

Né en 1948 dans un village du Lot, il étudie la médecine à Rennes et découvre dans des revues médicales une discipline en pleine éclosion: la sexologie. En 1977 et 1978, il en fait sa spécialité et se forme grâce aux cours donnés par la SFSC (Société Française de Sexologie Clinique). Il restera membre de cette association pendant plusieurs années, même si la SFSC ne s'occupe plus aujourd'hui que de l'organisation de congrès.

En 1979, il obtient son diplôme de médecin et une mention « très honorable » [réf. nécessaire] à sa thèse portant sur Les dysfonctions sexuelles de la femme diabétique. Il s’agira de la première thèse soutenue en sexologie à Rennes[réf. nécessaire].

Alors qu’il poursuit sa formation à l’Institut de Sexologie, il ouvre son premier cabinet de médecine générale en 1979. Dans le même temps, il est attaché au CHU de Rennes. Il se exercera dans plusieurs services tels que l’endocrinologie, la gynécologie ou le CECOS (Centre d’Examen et de Conservation du Sperme). Il y donne ses premières consultations de sexologie.

Au cours de ses recherches, il s’intéresse à l’hypnothérapie. Il se rend compte que l’hypnose, également peu développée à cette époque, peut soigner efficacement des troubles sexuels d’origine psychologique. Il effectue donc une formation de deux ans en Hypnosophrologie au COCPP (Centre d'Orientation Comportementale et Psychologique de Paris).

À partir de 1983, il devient enseignant à l’Institut français d’hypnose.

Lancement de la sexologie[modifier]

Dès 1981, il revend son cabinet de médecine générale pour s’installer à Rennes, créant ainsi le premier cabinet de sexologie sur tout l’Ouest de la France[réf. nécessaire].

Il a déjà des patients mais théoriquement, il n’a pas le droit d’exercer avec pignon sur rue. Et pour cause. À cette époque, la sexologie n’est pas reconnue par le Conseil national de l’ordre des médecins. Elle n’est enseignée que dans des centres privés. Une fois diplômés, les jeunes médecins n’ont pas le droit d’apposer sur leur plaque la mention de « sexologie ». Seuls quelques grands pontes parisiens osent s’afficher en tant que sexologues, protégés par leur notoriété médiatique. En 1988, il décide donc de fonder un syndicat avec d’autres médecins, le SNMS (Syndicat National des Médecins Sexologues). Il en prend la présidence au bout de quelques années. Son objectif : faire reconnaître l’exercice de la sexologie par le Conseil national de l’ordre des médecins. C’est chose faite en 1995, après quelques années de tractations.

Cette avancée autorisera, en particulier, l'organisation d'un enseignement universitaire de la sexologie, et non plus seulement privé. Elle permettra aussi de différencier la sexologie diplômée des individus aux pratiques douteuses. Désormais, les patients ne pourront plus s'y tromper.

Un premier diplôme est mis en place dès 1988. Il aboutira au DIU (diplôme inter-universitaire) de Sexologie qui recouvre les sept Facultés de l'Ouest: celles de Caen, Rennes, Brest, Nantes, Angers, Tours et Poitiers. Il est un des membres fondateurs de cette formation et un des deux directeurs d'enseignement. Il appartient également au comité pédagogique qui délivre les diplômes du DIU: le CCPU (comité de coordination pédagogique inter universitaire).

En 2007, il est également devenu trésorier d’une nouvelle association dont le but est d’organiser des congrès internationaux dans des pays francophones : la SFMS (Société francophone de médecine sexuelle)

Thèses[modifier]

Il défend un point de vue particulier sur la sexualité. Il considère ainsi qu’il existe deux sexualités très différentes que sont celle de l’homme, d’origine pulsionnelle et celle de la femme, essentiellement d’origine relationnelle. Il défend aussi une pratique de la sexologie qui ne se résume pas à délivrer des actes médicaux et des médicaments. Pour lui le cerveau est notre premier organe sexuel, et la psychologie a un rôle essentiel dans les troubles du désir ou de l'éjaculation. Il expose ces thèses dans plusieurs livres dont il est l'auteur sur le couple et la sexualité, ainsi que sur son site internet[1].

Au cours de sa carrière, il s’est également intéressé très tôt aux médias comme un moyen de diffuser et d’expliquer la sexologie au plus grand nombre. Après avoir produit et animé des émissions de radio dans les années 1980, il a réalisé la première cassette vidéo sur les troubles de l’éjaculation [réf. nécessaire]. Ce travail lui a valu plusieurs invitations sur des plateaux de télévision où il intervenait en tant qu'expert en sexologie[réf. nécessaire]. À ce titre, il a aussi rédigé de nombreux articles pour des publications médicales, mais aussi pour des magazines grand public comme Vital.

Bibliographie[modifier]

  • Méthode utilisant l'hypnose et les thérapies comportementales dans le cadre des dysfonctions sexuelles
  • Les métaphores et leur usage en sexologie
  • Approches hypnotiques des dysfonctions sexuelles
  • Sexologie et Hypnose
  • Intérêt thérapeutique d'un alpha bloquant: le Vasobral sur les troubles de l'érection
  • Impuissance masculine: les examens vasculaires sexuels deviennent indispensables
  • Les Dysfonctions sexuelles des femmes diabétiques dans Handicap et sexualité de Jacques Waynberg, Ed. Masson
  • Les réactions sexuelles féminines dans Abrégé de Gynécologie, Ed. Masson
  • Essai de l'hypnose dans les cas d'anéjaculation sans orgasme, psychogène, Ed. Simep
  • Harmonie et sexualité du couple, Ed. J’ai Lu
  • Communication et Relation Thérapeutique, Ed. Lamarre
  • Le Couple et la Communication, Ed. OES
  • Avoir une sexualité épanouie, Ed. Eyrolles (2007)
  • Dictionnaire de la sexualité humaine, Ed. L’esprit du temps
  • Manuel de sexologie, Ed. Masson
  • Traité d’hypnothérapie, Ed. Dunod etc…

Notes et références[modifier]

  1. [www.sexologie-magazine.com Site internet de Patrice Cudico]

Erreur Lua dans Module:Catégorisation_badges à la ligne 170 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).


Autres articles des thèmes Médecine médecine ET Sexualité et sexologie sexualité : Biastophilie

Autres articles du thème Médecine médecine : Michel Brack, Alexandre Pleindoux, Corpulence, Sergio Canavero, Eugénie Legrand, Défense de la santé publique, Claire Mounier-Vehier

Autres articles du thème Sexualité et sexologie sexualité : Pédophilie chez les rabbins, Culture intime, Comportement sexué, Sexe magick, Maryssa Rachel, Georges-Claude Guilbert, Biastophilie

Cet Article wiki "Patrice Cudicio" est issu de Wikipedia. La liste de ses auteurs peut être visible dans ses historiques.



Compte Twitter EverybodyWiki Follow us on https://twitter.com/EverybodyWiki !