Bienvenue sur EveryBodyWiki ! Créez un compte ou connectez vous pour participer, améliorer ou créer un article, une biographie (la vôtre ?), une page entreprise...


Observatoire chronométrique +

De EverybodyWiki Bios & Wiki


Fondé en 2008 dans sa structure actuelle, le laboratoire d'horlogerie et de microtechnique de Genève, en abrégé TIMELAB, est, aux termes du code civil suisse, une fondation de droit privé. Elle est issue de la loi genevoise I 1.25 dont la promulgation date de 1886. L'Observatoire chronométrique+ est une des deux certifications que propose Timelab, elle s'inspire des tests réalisés par les divers Observatoire dès le XVIIIe siècle.

Observatoire chronométrique+[modifier]

L'Observatoire chronométrique+, certification suisse pour les chronomètres, effectue les contrôles sur des montres terminées et emboîtées.

Elle soumet chacune des montres à un contrôle en laboratoire afin de s’assurer de leur haute performance chronométrique.

Une montre certifiée Observatoire chronométrique + est l’assurance d’un produit horloger répondant aux standards internationaux.

Critères[modifier]

Les tests réalisés par l'Observatoire chronométrique+ sont les suivants:

  • ISO 3159 : La norme ISO 3159 donne la définition du chronomètre-bracelet à oscillateur balancier-spiral. Seuls les montres qui satisfont aux critères de précision édictés par cette norme reçoivent un certificat officiel de chronomètre. Les montres sont observés durant 16 jours consécutifs selon un programme d'épreuves.
  • Simulation au porté
  • Tests d'étanchéité :
    1. Test d’étanchéité à l'air : La montre est placée dans un machine qui permet d'effectuer le contrôle d'étanchéité à l'air par pression différentielle.
    2. Test d'étanchéité à surpression d'eau : La montre est plongée dans une cuve remplie d'eau afin de pouvoir simuler une immersion à une profondeur définie. De plus, un test qui consiste à appliquer une goutte d'eau froide sur la montre qui, a été préalablement chauffée, est réalisé avant et après le test à l'eau pour confirmer son étanchéité.
    3. Test d'étanchéité à faible profondeur : Ce test consiste à immerger la montre dans 10 cm d'eau pendant 60 min. De plus, un test qui consiste à appliquer une goutte d'eau froide sur la montre qui, a été préalablement chauffée, est réalisé après le test à l'eau pour confirmer son étanchéité.
  • Contrôle de la réserve de marche : La réserve de marche de la montre est contrôlée et tracée sur une machine dédiée. C'est la réserve de marche annoncée au client final qui est testée.
  • Test de résistance au champ magnétique : La montre est exposée quotidiennement à des sources de champ magnétique les plus diverses (ordinateurs, téléphones, fermetures magnétiques, moteurs…). Selon leur intensité, ces champs magnétiques peuvent dérégler les garde-temps ou même les arrêter. La résistance des mouvements horlogers aux champs magnétiques est donc un gage de qualité et diverses normes et essais sont appliqués dans ce but.

Notes et références[modifier]

Notes et références[modifier]

L'Observatoire chronométrique+

Timelab (Observatoire)

Bibliographie[modifier]

Time&Art, avril 2016, pp.54-56

Articles connexes[modifier]

  • Chronomètre
  • Chronomètre de marine
  • Horlogerie
  • Montre (horlogerie)

Erreur Lua dans Module:Catégorisation_badges à la ligne 170 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).


Autres articles du thème Horlogerie horlogerie : Richard (entreprise), Matwatches, Watch Certificate, Ultra (entreprise), Hanowa, Montre Lip Charles Lindbergh, Michel Hayard

Cet Article wiki "Observatoire chronométrique +" est issu de Wikipedia. La liste de ses auteurs peut être visible dans ses historiques.


Les cookies nous aident à fournir nos services. En utilisant nos services, vous acceptez notre utilisation des cookies.