Bienvenue sur EveryBodyWiki ! Créez un compte ou connectez vous pour participer, améliorer ou créer un article, une biographie (la vôtre ?), une page entreprise...


Mohammed Mechkarini

De EverybodyWiki Bios & Wiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value). Mohamed Mechkarini est un rebelle kabyle qui s'attaqua aux administrateurs coloniaux au début du XXe siècle. Finalement capturé, il est incarcéré le .

Désertion[modifier]

Le , au cours de la Première Guerre mondiale, le tirailleur Mohamed Mechkarini, du 1er régiment de tirailleurs algériens, originaire du Âarch des Aïth Aïcha, en garnison à Miliana, a quitté son corps portant des effets militaires[1].

Mohamed Mechkarini avait rejoint un groupe de soldats algériens dans la garnison de Miliana, avec son ami Ben Kada Zemmouri, afin d'opérer une désertion massive des rangs de l'armée française pour commencer la préparation une rébellion visant l'indépendance de l'Algérie[2].

Mechkarini a suivi dans son voyage l'épopée des résistants Mohand Saïd Abdoun et Arezki El Bachir[2].

Portés volontaires en 1914, son collègue Zemmouri Ben Kada, après l'instruction réglementaire, a été envoyé en France sur le front, et le , étant sentinelle à l'un des postes d'écoute, sa compagnie, la 10e, étant en service, il passa à l'ennemi, portant ses armes avec un de ses camarades nommé Sellaf[3].

Ces faits furent bientôt connus du dépôt du régiment à Miliana, où il fut noté[4].

Mohamed Mechkarini, ayant appris la désertion de son ami Zemmouri, prépara pendant cinq mois son départ de la garnison avant d'accomplir son action le [5].

Après avoir été fait prisonnier en Allemagne, Zemmouri a alors subi les effets de la propagande qui a été faite dans les camps de prisonniers indigènes pour le recrutement de l'armée turque, et a consenti à servir dans les rangs ennemis.

Cependant, Zemmouri est retourné à son dépôt à Miliana le , et a été démobilisé le 4 mars, sans être dérangé.

Peu de temps après sa libération, Zemmouri, croyant probablement que tout était oublié, eut la fâcheuse idée de donner un signe de vie.

Il est venu au dépôt de son ancien régiment pour réclamer un remboursement, arguant qu'il était un ancien prisonnier et blessé.

Des recherches ont été faites et des notes sur lui sont réapparues. Zemmouri a été alors arrêté et poursuivi.

Il a avoué les faits après avoir initialement indiqué qu'il avait été blessé lors d'une patrouille et fait prisonnier[6].

Le conseil de guerre d'Alger, présidé par le colonel Nicolas Delin, colonel de la gendarmerie, a statué le sur le cas de ce tirailleur du 9e régiment de tirailleurs algériens, dans la garnison de Miliana, nommé Zemmouri Ben Kada, et accusé de désertion face à l'ennemi[7].

À l'audience, à la fin du procès, l'accusé a prononcé des évaluations inappropriées à l'encontre des régiments de tirailleurs[8].

Zemmouri fut ainsi jugé selon le Code de justice militaire de l'armée française, selon les articles 235 à 239 relatifs à la désertion à l'étranger et à la désertion face à l'ennemi[9].

Le tribunal militaire d'Alger l'a alors condamné à mort[10].

Au cours de la réunion, le capitaine Boutet était le commissaire du gouvernement, tandis que la défense de Zemmouri était assurée par l'avocat Émile Morinaud[11].

Arrestation[modifier]

Après avoir roulé sa bosse partout, Mohamed Mechkarini a été arrêté le par la gendarmerie de Thénia[12].

Procédure judiciaire[modifier]

Le tribunal militaire d'Alger, sous la présidence du conseiller Collin, avait jugé le cas de Mohamed Mechkarini pour sa désertion en temps de guerre.

Il a été jugé selon le Code de justice militaire de l'armée française, selon les articles 231 à 234 pour la désertion dans le pays[9].

Au tribunal, Mechkarini dit qu'il n'a pas déserté de peur de se battre, mais à la suite de mauvais traitements infligés par l'un de ses sergents[13].

Cette déclaration est reconnue comme erronée, et le déserteur est condamné à trois ans de prison.

Sa défense a été assurée par l'avocat Naudin.

Décès[modifier]

Mohammed Mechkarini est décédé à Thénia en 1935.

Il a été enterré dans le cimetière de Thénia dans l'actuelle wilaya de Boumerdès.

Voir aussi[modifier]

Articles connexes[modifier]

Liens externes[modifier]

Notes[modifier]

  1. « L'Echo d'Alger : journal républicain du matin », [s.n.], (consulté le 22 janvier 2018)
  2. 2,0 et 2,1 Hugues (1860-1925) Le Roux, « Je deviens Colon. Moeurs algériennes », C. Lévy, (consulté le 22 janvier 2018)
  3. « La Justice / dir. G. Clemenceau ; réd. Camille Pelletan », [s.n.], (consulté le 22 janvier 2018)
  4. « La Presse », [s.n.], (consulté le 22 janvier 2018)
  5. « L'Oued-Sahel : journal politique, littéraire, commercial et agricole », [s.n.], (consulté le 22 janvier 2018)
  6. France Sénat (1875-1942) Auteur du texte, « Feuilletons / Sénat », Impr. de A. Bourdilliat, (consulté le 22 janvier 2018)
  7. « L'Echo d'Alger : journal républicain du matin », [s.n.], (consulté le 22 janvier 2018)
  8. « Le Mutilé de l'Algérie. Journal des mutilés, réformés et blessés de guerre de l'Afrique du Nord », [s.n.?], (consulté le 22 janvier 2018)
  9. 9,0 et 9,1 Victor (1802-1866) Foucher, « Commentaire sur le Code de justice militaire pour l'armée de terre, promulgué le 4 août 1857... par M. Victor Foucher,... », Firmin-Didot, frères, fils et Cie, (consulté le 22 janvier 2018)
  10. Amicale des mutilés du département d'Alger et Fédération départementale des victimes de la guerre (Alger), « L'Algérie mutilée : organe de défense des mutilés, réformés, blessés, anciens combattants, veuves, orphelins, ascendants de la Grande Guerre : bulletin officiel de l'Amicale des mutilés du département d'Alger », [s.n.], (consulté le 22 janvier 2018)
  11. « L'Echo d'Alger : journal républicain du matin », [s.n.], (consulté le 22 janvier 2018)
  12. « L'Echo d'Alger : journal républicain du matin », [s.n.], (consulté le 22 janvier 2018)
  13. « L'Impartial : organe républicain des intérêts de Djidjelli et de la région », [s.n.], (consulté le 22 janvier 2018)

Erreur Lua dans Module:Catégorisation_badges à la ligne 170 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).


Autres articles des thèmes Kabylie Kabylie ET Algérie Algérie : Kader Affak, Mohamed Belhocine, Jeunesse sportive des Issers, Bahloul ben Assem, Arezki El Bachir, Thala Mezzyene, Chabab Moustakbal Baladiyate Thenia

Autres articles du thème Kabylie Kabylie : Toufik Boushaki, Chabab Moustakbal Baladiyate Thenia, Kader Affak, Arezki El Bachir, Mohya, Cimetière des martyrs de Tizi Ouzou, Takherradjit

Autres articles du thème Algérie Algérie : Jeunesse sportive de Guelma, Mustapha Benghernaout, Association fataiat widad d'Oum Bouaghi, Akim El Sikameya, Ibn El Mawla, Boukanoun, Club Athlétique Planteurs


Cet Article wiki "Mohammed Mechkarini" est issu de Wikipedia. La liste de ses auteurs peut être visible dans ses historiques et/ou la page Edithistory:Mohammed Mechkarini.



Compte Twitter EverybodyWiki Follow us on https://twitter.com/EverybodyWiki !