Bienvenue sur EveryBodyWiki ! Créez un compte ou connectez vous pour participer, améliorer ou créer un article, une biographie (la vôtre ?), une page entreprise...


Mirtha Caputi Medeiros

De EverybodyWiki Bios & Wiki



Mirtha Medeiros
Nom de naissance Mirtha Gladys Romero Pascale
Surnom Mirtha Ca Medeiros, Mirtha Caputi Medeiros
Naissance
Montevideo (Uruguay)
Nationalité Drapeau de l'Uruguay Uruguay, Drapeau de la France France
Décès
Paris (France)
Profession Comédienne, Metteur en scène, Professeur d’Art Dramatique


Mirtha Medeiros, également connue sous le nom de Mirtha Caputi Medeiros, née Mirtha Gladys Romero Pascale à Montevideo (Uruguay), le , et morte à Paris (France), le est une artiste dramatique, interprète et metteur en scène de plusieurs rôles et pièces au théâtre et au cinéma.

Elle a animé de nombreux ateliers et stages en tant que professeur et intervenante méthodologique. Journaliste et critique théâtrale, elle a couvert de nombreux festivals et a aussi initié et organisé des voyages en Uruguay et en Argentine avec de grands noms du Théâtre français.

Passionnée de littérature et d'arts plastiques, formée par de grands professeurs et maîtres à de diverses méthodes théâtrales, elle a pu consacrer sa vie au théâtre et à l’enseignement.

Biographie[modifier]

Vie privée[modifier]

Fichier:Ses deux filles Chimène et Elli.jpg
Ses deux filles Chimène et Elli

Mirtha est Mère de deux filles: Elli Medeiros et Chimène Caputi-Joubert

Mirtha est Grand-Mère de six enfants:

- enfants d'Elli: Calypso, César, Pumita et Anton;

- enfants de Chimène: Marco et Héloïse.

Formation et Réalisations en Uruguay[modifier]

En 1960, en Uruguay, Mirtha entre au Conservatoire et fait ses premiers pas sur scène.

Mirtha entre au Conservatoire

« Marqué par la création de sa Comédie Nationale et de son Conservatoire dans les murs du TEATRO SOLIS[1] le Théâtre uruguayen fut l’héritier du Siècle d’Or espagnol. Le Conservatoire (EMAD) [2] uruguayen créé en 1949 porte le nom de l’actrice catalane Margarita Xirgú devenue à l’époque la plus célèbre actrice de langue espagnole, elle fut la muse inspiratrice du poète Federico García Lorca(...). Margarita Xirgú s'exile en Uruguay lorsqu'en 1936 le Général Franco lève ses armes armes contre la République Espagnole et y reste pendant la longue Guerre d'Espagne. Parmi le million de morts, García Lorca, fut fusillé à Grenade. Alors que l'Espagne sombre dans quarante ans de dictature, L'Uruguay était un pays démocratique dans en pleine croissance économique et culturelle, consolidée par le bien-être de quelques décennies de gouvernement batllista.. »

Bâtiment construit XIX siècle

Diplômée « Escuela Municipal de Arte Dramático de Montevideo » EMAD (Professeur Principal José ESTRUCH[3] 1960-1963)

Diplômée « Ayudantia de Arte Escénico EMAD » (Professeur Eduardo SCHINCA[4] 1964)

Diplômée « Danse et mouvement » (Séminaire Méthode Moshe Feldenkrais,1964).

Rôles et participations en Uruguay (directions de José ESTRUCH, Eduardo SCHINCA, Héctor CUORE), 1960-1965: :

Sra. Gibbs- NUESTRO PUEBLO de Thorton Wilder;

Suegra- BODAS DE SANGRE; Bernarda- Josefa- LA CASA DE BERNARDA ALBA; Tía- Manola 2a- DOÑA ROSITA LA SOLTERA; YERMA de Federico García Lorca;

Coro- LOS SIETE SOBRE TEBAS de Esquilo;

Cristina- LA CUEVA DE SALAMANCA de Cervantes;

La Sombra- El Fuego- LA VIDA ES SUEÑO de Calderón de la Barca;

Magdalena- EL VERGONZOSO EN PALACIO de Tirso de Molina;

Rencontre à Toledo avec son Maître José Estruch

Aminta- EL BURLADOR DE SEVILLA; Lucinda- El Trujamán- LAS BIZARRERIAS DE BELISA; Casilda- PERIBAÑEZ Y EL COMENDADOR DE OCAÑA de Lope de Vega;

Dynámenee- FAMA POSTUMA A LA VIDA Y MUERTE DE... (UN FENIX DEMASIADO FRECUENTE) de Montalban;

Archiduquesa- EL PRINCIPE DURMIENTE de Terence Rattigan;

Celia- A FALTA DE PAN de Pedro E. Pico;

Rosalía- TU CUNA FUE UN CONVENTILLO[5] de Vaccarezza;

Pepa- Da. Rosario- LAS DE BARRANCO de Gregorio de Laferrère;

Lavinnia Mannon- EL LUTO LE SIENTA A ELECTRA de O’Neill;

Sofía- UN POLICIA ENTRE PLUMAS (LES PLUMES ROUGES) de Roger-Pierre et Thibault Cartier[6];

ROMEO Y JULIETA  Version Pablo Neruda;

LE CID de Corneille;

LLUVIA de Somerset Maugham;

LA DAMA DE LAS CAMELIAS[7] de Alexandre Dumas;

LAS DE BARRANCO  Gregorio de Laferrère;

EL REHEN de Bertrand Brehan;

HAMLET de Shakespeare;

CANCIONES PARA MIRAR de Maria Elena Walsh;

CALIGULA d'Albert Camus;

Assistante d'Adaptation et Mise en Scène de NUMANCIA de Cervantes, direction d'Eduardo SCHINCA

Pièces de théâtre en direct pour la télévision Ciclos Estela Castro y Juan Jones

Responsable de Coordination Costumière à la Chaîne Nationale de Télévision Uruguayenne TV5 1963-1965

Formation et réalisations en Argentine[modifier]

Le 23 août 1965, encore à Montevideo, elle se marie, change son nom artistique en « Mirtha Caputi Medeiros » et part en Argentine avec son époux, détaché en mission.

Ne serait-il pas le temps de marquer un léger « entracte théâtral » et de partir à la découverte d'autres mondes?

Sur son carnet japonais elle avait marqué « ÊTRE PRAGMATIQUE » et, plus bas, une sorte de dialogue avec elle-même:

-Temps Passé?...-Temps perdu... -Temps Présent?... -Temps à vivre... -Temps qui Reste?... -Temps à ne pas perdre... -Temps qui Passe?... -Temps qui pousse... -Temps qui Pèse?... -Temps de pause... -Temps de Jeu?... -Temps d’agir... -Temps d’Étude?... -Temps d’inspiration... -Temps de Création?... -Temps de transmettre -Temps pour Soi?... -Temps à dédier…

Ses lectures de romans d'anticipation se multiplient. Orwell, Bradbury, Asimov, Wiener, prennent place à côté de Jules Verne, Huxley, Wells, Hergé. Personnages et créations du passé deviennent d'actualité: la pascaline de Pascal, le métier de Jacquard, le Moulin de Charles Babbage, la machine de Turing, le binaire de Couffignal, l'algorithme de Lady Ada, Alphaville de Godart... en jalonnant l'histoire envahissante de « l'Informatique ».... Mirtha assiste à divers cours et conférences et découvre la cybernétique, l'algèbre logique, l'analyse de systèmes, la télégestion, les bases de données relationnelles…

Réception Manager Bull Paris

Diplômée « Langages de programmation » : Cobol (COmmon Business Oriented Language), Dartmouth Time-Sharing BASIC language[8], GMAP 600[9], Gamma10, GE 115, Algèbre logique (Bourbaki)[10]…(1965-1970).

Fonctions assumées : Cadre Informaticienne, Documentaliste et Communicatrice chez Bull en Argentine, elle voyagera en Europe en 1967 lors de l’annonce par Bull General Electric du Time-Sharing Service sur ses réseaux.

Participation au séminaire Lee STRASBERG au Théâtre National Général San Martin de Buenos Aires, atelier d’un mois avec le directeur artistique et enseignant du « Actors Studio », juillet 1970[11]

Autres rôles, autres scènes: interprète avec « Compañía Teatro de Buenos Aires »,dans MEDIO MUNDO[12] de Jacobo Langsner, mise en scène de l’auteur en 1968 et avec « Taller Actoral Teatro Nacional Cervantes », LOCOS DE VERANO de Gregorio de Laferrère en 1970.

Formation et réalisations en France[modifier]

Arrivée en France le1er mars 1971 par le port de Cannes.

Dans son jardin en France

Quatre mois plus tard,Mirtha donne naissance à Paris à sa fille Chimène.

Le 1er octobre 1973, Mirtha réalise son rêve professionnel : s'inscrire aux cours de l' École de Théâtre Jacques LECOQ[13].

Avec l'École Jacques Lecoq[modifier]

Les techniques et méthodes de LECOQ ajoutent de nouvelles composantes indélébiles dans le bagage artistique de Mirtha. L’emphase sur le mouvement du corps, la chorégraphie du chœur et « le mime » trouvent chez elle un écho immédiat. Les caractérisations de la « commedia dell'arte », l’usage de masques, le « clown » et les bouffons sont intégrées avec la joie de grandes découvertes. Dans la pédagogie de Jacques LECOQ, pas d’enseignement sans expérience. Le laboratoire est permanent : improvisation, démonstration de théories, répétition d'exercices. Les travaux individuels en auto-cours en dehors de l’école, les enquêtes, laissent à chaque élève la liberté de choisir un milieu inconnu de la vie quotidienne pour l'explorer (i.e. pour son enquête "Journée dans une caserne", Mirtha accompagne une vraie sortie d’intervention des Pompiers de Paris).

Diplômée « École Jacques LECOQ » le 30 juin 1975.


En sortant de l’École, avec comédiens de sa promotion, création de la «Compagnie du Pain d’Orge[14]», au «Théâtre Gérard Philippe», Champigny sur Marne, Ile-de-France, sous la direction de Jacques GUEDJ.

Théâtre Gérard Philippe, à Champigny


Créations Collectives de la Compagnie du Pain d"Orge (1976-1984):

LA PRODIGIEUSE AVENTURE DE TARTARIN DE TARASCON, Création tirée du roman d’Alphonse DAUDET;

SINDBAD LE MARIN, création collective en adaptation de fables d’origine perse et indienne;-

HISTOIRES DE CAPE ET D’ÉPÉE, création collective tirée de romans des XVe à XVIIIe siècles espagnols;

JOUR APRÈS JOUR, FENÊTRE APRÈS FENÊTRE, création problèmes sociaux quartiers de grands ensembles;

LE JOUR OU LA TERRE S’EST ARRÊTÉE DE TOURNER, création collective d’actualité écologique;

LE BŒUF SUR LE TOIT, hommage à Darius Milhaud, avec l’Ensemble 2E2M;

L’HISTOIRE DU SOLDAT[15], (extraits) de Stravinski avec l’Ensemble 2E2M; SPORTS ET DIVERTISSEMENTS, d’Erik Satie avec l’Ensemble 2E2M;

Initiation à l'Histoire de l'Art - Cairn de Gavrinis, 1976

STAGE OUVERT «MÉTHODOLOGIES ÉCOLE Jacques LECOQ» en quatre sections : mouvement, mime, masque, improvisation

Reprise de L’HISTOIRE DU SOLDAT de Stravinski, (lecture d'extraits au conservatoire lors des examens de piano), 1983.

Les Comédiens du Pain d'Orge, invités par la Compagnie « LE THÉÂTRE DE LA JEUNE LUNE » de Minneapolis, (diplômés de la même promotion, direction Dominique Serrand[16]), participent dans la mise en scène en trois séances de la pièce de Serge GANZI : «Les Fantastiques Aventures du Comte de Saint-Germain» au Théâtre Présent de Paris[17],1984.

Avec le Théâtre de l'Opprimé d'Augusto Boal[modifier]

Ayant participé aux premiers stages sur les Méthodologies et Pratiques du «Théâtre de L’Opprimé», dictés par Augusto BOAL[18] à Paris en 1979, Mirtha assiste régulièrement aux séances et ateliers internes d'actualisation "Formation et Entraînement": Paris 1982, 1993, 1997, 2001 ; Rio de Janeiro 1993 ; Porto Alegre, 2002.

Intervenante Méthodologique, Mirtha anime stages, ateliers, formations, laboratoires, contribue à la création d' exercices et modèles en différents milieux, 1980-2000.

Elle contribue, en 1998, à la création du « Théâtre de l'Opprimé de Paris[19]» par Rui FRATI[20], son Directeur Général Artistique et depuis toujours son « Alma Mater ». Elle a présidé le « Théâtre de l'Opprimé de Paris », de 2001 à 2006.

Rui Frati, Mirtha Caputi Medeiros, Augusto Boal
Montage d'images: Maîtres, Ecoles, Pays, Réalisations

Quelques domaines de la vie réelle traités lors de ses Interventions (France, Brésil, Uruguay, Burkina Faso, 1980-2000):

Intégration Jeunes Immigrés, CTO Paris, Vénissieux, Valence

Coopération Nord/Sud, La Villette, Montreuil

Formation et Recherche, INFREP Boulogne, Clermont-Ferrand

Droits de la Femme, MFPF Paris, Rio de Janeiro, Ouagadougou

Lutte contre le racisme, MRAP Paris

Organisation Action Sociale,UNAF/UNAGAF Paris

Préparation à la Retraite,CNFPT Lyon

Rencontre Internationale d’Architecture, Ministère Économie, Arche de la Défense, Paris

Arc en ciel[21] des quartiers,

Dedans/Dehors (prisons justice),

Stages pour Comédiens, Cantal, Quézac, Ouagadougou, Montpellier, Lille, Limoges, Paris, Lyon, Reims

Une semaine Méthodes et Exercices Augusto Boal

Troisième Age,Mâcon Flamboyance

Situations en Famille, Nancy, Grenoble

École Assistantes Sociales, Paris

RMI, SDF, SIDA, Alcoolisme Chômage, Douarnenez, Marseille, Rennes, Bourges, Vénissieux, Argenteuil

Relation d’Aide à la Personne, Paris

II Forum Social Mundial Porto Alegre,

VII Festival International du Théâtre de l'Opprimé,

Exil et Identité, Rio de Janeiro, Création "Le Voyage de Mr et Mme"

Manifestation improvisée en réaction à Tuerie de l' Église Candelaria[22] à Rio de Janeiro.

Avec le Théâtre de Philippe Adrien[modifier]

Très appréciés chez Philippe ADRIEN: le pragmatisme dans l'enseignement (ARRT[23], Stages pro, Théâtre et Société) et la modernité de ses créations. Vulnérable et éphémère, la mise en scène était pour Mirtha la seule phase du théâtre qui rend la créativité exprimable et observable.

1995 à 1996 - Ateliers Sociologie « Pierre BOURDIER », Philippe ADRIEN, Théâtre de la Tempête, Cartoucherie-Vincennes

sur plateau Théâtre de La Tempête

1997 à 2000 - Stages-Ateliers « Improvisons Ensemble », Philippe ADRIEN, Théâtre de la Tempête, Cartoucherie-Vincennes

Après la présentation en 1995 de « La Misère du monde » de Pierre Bourdieu, puis en 1996 celle du « monde comme il va »[24], Philippe Adrien organise pour la troisième année consécutive les « Rencontres à la Cartoucherie ». Plus de cent cinquante comédiens et metteurs en scène créeront une cinquantaine de spectacles courts. Depuis 1995 Mirtha sollicite aux auteurs uruguayens et argentins des pièces courtes à soumettre en fonction de thèmes définis chaque année. Traduits - en général par Elli - les textes sont proposés et une fois sélectionnés, Mirtha en fait l’adaptation, choisit les comédiens, costumes, décor, musique, lumière... et elle en fait sa mise en scène.

« Rencontres à la Cartoucherie[25]» (Théâtres de la Tempête et du Chaudron )[modifier]

1997 ET L’AN QUI PASSE, de Susana Lastreto[26], Argentine

1997 LA DICTÉE de Susana Lastreto

1998 IMAGINONS de Ricardo Miguel Grasso, Uruguay

1998 APRÈS DINER de Ricardo Prieto, Uruguay

1998 UNE FRANÇAISE APPELÉE ÉGALITÉ de Ana Magnabosco, Uruguay

1999 DONNE-MOI DE L’ARGENT de Ricardo Prieto

avec comédiens après répétition, avec affiche
Après pièce sur les derniers Charruas aux Rencontres à la Cartoucherie. Claude Demarigny et Mirtha applaudissent.

2000 ALLER-RETOUR de Juan Graña, Uruguay

2001 COPIE TORDUE de Ana Magnabosco

2003 LE POUVOIR de Ricardo M Grasso, Uruguay

2003 LE PRÉNOM de Griselda Gambaro, Argentine

Traduction de Françoise Thanas, mise en scène de Serge Sandor

2003 ET TOI… TU SAIS QUI TU ES ? de Patricia Zangaro, Argentine

Traduction de Françoise Thanas, mise en scène de Rodolfo Natale

auteurs, metteurs en scène, comédiens font salut final autour de Philippe Adrien et Mirtha

Voyages du Théâtre Français en Uruguay et Argentine[modifier]

Représentante de l’Asociación de Críticos de Teatro del Uruguay (ACTU, filiale UNESCO), Mirtha a été l’Initiatrice, gestionnaire et organisatrice de voyages avec de grands noms du Théâtre Français, aux biennales, « Muestra Internacional de Teatro de Montevideo »

Jacques Lecoq en Uruguay et Argentine 1992[modifier]

voyage Jacques Lecoq à Montevideo et Buenos Aires

Stage-Atelier pour Professionnels, Conférences et Démonstrations, V Muestra Internacional de Teatro de Montevideo

Conférence « VII Congreso y Festival Latinoamericano de Mimo », au Centro Cultural General San Martin, Buenos Aires

Philippe Adrien en Uruguay 1996[modifier]

« EN ATTENDANT GODOT » de Samuel Beckett, VI Muestra Internacional de Teatro de Montevideo

avec Comédiens et décors de sa création « Théâtre de La Tempête » au Teatro Solís, Montevideo

Ateliers en Uruguay 1996[modifier]

VII Muestra Internacional de Teatro de Montevideo

Augusto Boal[modifier]

Séminaire-atelier pour Acteurs, Psychologues et Professeurs, Espace Culturel La Spezia

Susana Lastreto - Mirtha Caputi Medeiros[modifier]

Stage-Atelier en Espagnol pour Acteurs, « El Cuerpo Guerrero, Escenas de Guerra, Poder y Resistencia », Espace Tritón

Claude Demarigny[modifier]

« Escritura Dramática », Atelier en espagnol, Instituto Uruguayo-Brasilero, Montevideo

Stanislas Norday en Uruguay 1998[modifier]

« IL PLEUT DEHORS… » de Jean-Luc LAGARCE, (Yo estaba en casa y esperaba que llegara la lluvia)

coproduction Théâtre Ouvert et Les Fédérés, au Teatro Solis, VIII Muestra Internacional de Teatro de Montevideo

Susana Lastreto en Uruguay 1998[modifier]

« Le Cancan des Corps Guerriers » de et par Susana LASTRETO, VIII Muestra Internacional de Teatro de Montevideo

Annie Girardot en Uruguay 2001[modifier]

« MADAME MARGUERITE » version de Roberto ATHAYDE, au Teatro Stella, IX Muestra Internacional de Teatro de Montevideo..

montage images foires
avant voyage en Uruguay
Ateliers, Congrès, Actuations

Réalisations lors d'autres Festivals[modifier]

Dr Olver De Leon, Mirtha Caputi Medeiros, Mirta Caamaño, présentation anthologie d'Amadis de Gaula

En 1978 Mirtha participe au Comité d’Organisation du « Colloque International France-Uruguay » à la Sorbonne et depuis cette date elle a favorisé les échanges artistiques entre les deux pays en introduisant en France des textes d’auteurs uruguayens et argentins pour en faire la mise en scène avec des comédiens de langue française. Plusieurs de ces textes ont été créés pour les « Rencontres à la Cartoucherie » et repris sur d’autres scènes ou présentés en première création.

Festivals France, Espagne, Amérique du Sud

EL DONCEL DEL MAR, Amadis de Gaula27,28, Sorbonne III, 1978

EXPÉRIENCE THÉÂTRALE, Colloque Acteurs Latino-Américains en Europe, Sorbonne III, 1987

LE POISSON ROUGE, l’Age dans tous ses États, Forum Théâtre, Mâcon, 1989

LE MAGE SUR UN CHEMIN PARFAIT, Ricardo Prieto, IBERAL-CELCIT, Espace Hérault, 1993

PEINES SANS IMPORTANCE, Griselda Gambaro (Argentine), Hispanité-Explorations, Bayonne, 1994

LA POISSE (prison de femmes) Elena Canova, Paula Monmeneu, Victoria Nacarino (Espagne, IBERAL-CELCIT, Théâtre du Rond-Point, 10 mai 1994, circulation interdite 29 'sur les Champs Élysées

COUPLES, de et par Susana Lastreto (Argentine), Maison de l’Acteur, Montrouge, 1995

LAS ROSAS DE MARIA FONSECA, Ricardo Muñoz Caravaca (Cuba), Hispanité-Explorations, Instituto Cervantes et Collège d’Espagne, 1997

APRÈS DINER, Ricardo Prieto (Uruguay), IBERAL-CELCIT, Théâtre de l’Opprimé, 1998

Écritures et pratiques théâtrales des années 90 en Uruguay, La Péniche, Hispanité-Explorations, Bayonne, 1998

LES VILLES ENTERRÉES, Koechlin-Ali Yahia-Allain, Théâtre de l’Opprimé, 1999

LES SAUVEURS, Ricardo Prieto (Uruguay, IBERAL-CELCIT et Théâtre de l’Opprimé, Maison de l’Amérique Latine, 1995 et 1996, Maison du Off à Avignon, 1999

UNE FRANÇAISE APPELÉE ÉGALITÉ, Ana Magnabosco (Uruguay), IBERAL-CELCIT, Maison de l’Amérique Latine, 1999

MARTHA, Ana Magnabosco (Uruguay), IBERAL-CELCIT, Maison de l’Amérique Latine, 1999

ALLER-RETOUR, Juan Graña (Uruguay), Bateau Daphné, festival Uruguay sur Seine, 2000

L’INCORRUPTIBLE, Helder Costa (Portugal), IBERAL-CELCIT, Maison de l’Amérique Latine, 2001

LE DEUIL, Ana Magnabosco, (Uruguay), IBERAL-CELCIT, Maison de l’Amérique Latine, 2002

LE POUVOIR, Ricardo Prieto (Uruguay, IBERAL-CELCIT, Maison de l’Amérique Latine, 2003

DONNE-MOI DE L’ARGENT, Ricardo Prieto (Uruguay), IBERAL-CELCIT, Maison de l’Amérique Latine, 2004

FORUM DES FEMMES, FIT de Cadiz, 1997 à 2004

Retours de Festivals[modifier]

H199 Festival Ibero-Americano de Cadiz

Au retour de Festivals internationaux Mirtha rédige des rapports et commentaires critiques pour la Revue "Espaces Latinos"[27] (1997-2004), ainsi que pour les institutions culturelles citées précédemment.

Festival International du Théâtre de l’Opprimé, Paris 1981, Rio de Janeiro 1993, Porto Alegre 2002..

Festival Iberoamericano de Teatro (FIT de Cadiz), Ville de Cadiz, 1997 à 2004.

Muestra Internacional de Teatro de Montevideo, biennale organisée par ACTU, 1992 à 2001.

 

==

Cinéma et Télévision[modifier]

==

Dürer 1514 Melancholia I (la noia)

COPYRIGHT d’Olivier Assayas, 1978.

POISSON FANTÔME de Mounir Dridi, 1985

Tangos, l'exil de Gardel[28] de Fernando Solanas[29] 1986. ( Alcira ).

Mirtha et Leonor Galindo[30] lors du tournage Tangos

Clip VANILLE de Elli Medeiros[31] 1987

L’ÉTOILE DE MER[32] de Thierry Tartas, 1988.

rencontre Hôtel de Ville

Navarro 0201 Fils de périph de Denys Granier-Deferre[33], 1989. ( Madame Zora )

L'Irlandaise de José Giovanni, 1991.( Mère Supérieure )

L'Ennui[34][35] de Cédric Khan, 1998. ( Concierge ) adapté du roman éponyme d'Alberto Moravia La Noia

ROSA LA NUIT de Nicolas Cornut, 2003. ( Rosa )

L’Empreinte[36] de David Mathieu-Mahias[37], 2004. ( Thérèse )

SUEÑOS de et avec Elli Medeiros[38] et Mickaël Phélyppeaux 2005

Doublages pour la télévision

Notes et références[modifier]

  1. « Teatro Solis », sur www.teatrosolis.org.uy (consulté le 9 octobre 2016)
  2. Siniestro, « Emad - Historia », sur www.emad.edu.uy (consulté le 13 novembre 2016)
  3. « Editorial Fundamentos: libros para pensar, libros para vivir - Catálogo », sur www.editorialfundamentos.es (consulté le 13 novembre 2016)
  4. « Eduardo Schinca », Comedia Nacional,‎ (lire en ligne, consulté le 13 novembre 2016)
  5. Ministerio de Educación y Cultura MEC, « Llamada Madre », (consulté le 5 novembre 2016)
  6. « Les plumes rouges - Spectacle - 1962 », sur data.bnf.fr (consulté le 5 novembre 2016)
  7. (es) « Estela Castro », Comedia Nacional,‎ , troisième paragraphe, TV Canal 12 (lire en ligne, consulté le 13 novembre 2016)
  8. (en) « Introduction - DTSS - Dartmouth Time Sharing System », sur dtss.dartmouth.edu (consulté le 9 octobre 2016)
  9. « Langages de programmation CII Honeywell BullI », sur www.histoireinform.com (consulté le 9 octobre 2016)
  10. N. Bourbaki, Eléments d'histoire des mathématiques, Springer Science & Business Media, (ISBN 9783540339816, lire en ligne)
  11. (es) karina mauro, « El método de Lee Strasberg, Stanislavsky y después... », www.alternativateatral.com,‎ 2 agosto 2008
  12. Miguel Vassy, « candombe la calle del corazon », (consulté le 9 octobre 2016)
  13. Ideal Productions, « Ecole internationale de théâtre Jacques Lecoq, école théâtre de création Paris - L'École - Ecole Jacques Lecoq », sur www.ecole-jacqueslecoq.com (consulté le 9 octobre 2016)
  14. « Compagnies - Répertoires - Point Doc - Arcadi », sur www.arcadi.fr (consulté le 13 octobre 2016)
  15. newhope123, « Stravinsky - L'Histoire du Soldat (version originale), huit extraits », (consulté le 9 octobre 2016)
  16. South Coast Repertory, « Dominique Serrand talks his love for 'Tartuffe' », (consulté le 9 octobre 2016)
  17. « Les fantastiques aventures du Comte de Saint-Germain - Spectacle - 1984 », sur data.bnf.fr (consulté le 12 octobre 2016)
  18. « Augusto Boal (1931-2009) - Auteur - Ressources de la Bibliothèque nationale de France », sur data.bnf.fr (consulté le 7 novembre 2016)
  19. « Théâtre de l'Opprimé », sur Théâtre de l'Opprimé (consulté le 13 octobre 2016)
  20. Théâtre de l'Opprimé, « Présentation Théâtre Forum - Rui Frati », (consulté le 13 octobre 2016)
  21. « L'arc-en-ciel du désir - Augusto BOAL - Éditions La Découverte », sur www.editionsladecouverte.fr (consulté le 5 novembre 2016)
  22. Sarah Macbeth, « O teatro de rua dos meninos de rua | Participatory Methods », sur www.participatorymethods.org (consulté le 5 novembre 2016)
  23. « les formations (stages pro) »
  24. MARTINE FOURNIER, « Bourdieu après Bourdieu », sur Sciences Humaines (consulté le 15 octobre 2016)
  25. « RENCONTRES À LA CARTOUCHERIE 2003 - Cartoucherie - Théâtre de la Tempête | THEATREonline.com », sur www.theatreonline.com (consulté le 7 novembre 2016)
  26. « FOCUS AUTEUR #17 - SUSANA LASTRETO », sur Vimeo (consulté le 7 novembre 2016)
  27. « 30 ans d’Espaces Latinos | Espaces Latinos », sur www.espaces-latinos.org (consulté le 14 octobre 2016)
  28. https://en.wikipedia.org/wiki/Tangos,_the_Exile_of_Gardel
  29. https://es.wikipedia.org/wiki/Pino_Solanas
  30. [https://es.wikipedia.org/wiki/Leonor_Galindo
  31. crachetonvenin, « vanille - elli medeiros », (consulté le 5 novembre 2016)
  32. « L'étoile de mer », sur cinema-iledefrance.paris (consulté le 5 novembre 2016)
  33. chaine série fr en stand by, « Navarro 0201 Fils de periph », (consulté le 24 juillet 2017)
  34. https://it.wikipedia.org/wiki/La_noia_(romanzo)
  35. https://fr.wikipedia.org/wiki/L%27Ennui_(film,_1998)
  36. « L'empreinte (2004) » (consulté le 1er août 2017)
  37. http://www.allocine.fr/personne/fichepersonne-66832/filmographie/
  38. « bi-portrait | Sueños », sur www.bi-portrait.net (consulté le 5 novembre 2016)


Erreur Lua dans Module:Catégorisation_badges à la ligne 170 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).


Autres articles du thème 50px théâtre : Damiane Goudet, Franck Bellucci, Compagnie de l'Octogone, Christian Morel de Sarcus, Le Cid (Declan Donnellan), Charlotte Hervieux, Pascal Miralles

Cet Article wiki "Mirtha Caputi Medeiros" est issu de Wikipedia. La liste de ses auteurs peut être visible dans ses historiques.