Bienvenue sur EveryBodyWiki ! Créez un compte ou connectez vous pour participer, améliorer ou créer un article, une biographie (la vôtre ?), une page entreprise...


Michel Cacouros

De EverybodyWiki Bios & Wiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche



Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).


Michel Cacouros est un historien de la philosophie byzantine et post-byzantine. Il est maître de conférences à l’École Pratique des Hautes Études à la Sorbonne, et enseignant à l’Institut Catholique de Paris[1].

Biographie[modifier | modifier le wikicode]

Michel Cacouros est né à Athènes en 1959. Après des études secondaires à l’école Varvakeio, il rentre à la faculté de médecine de l’université d'Athènes en 1977, avant de se tourner vers la littérature. C'est ensuite à Paris qu'il poursuit ses études.

En 1985, il obtient un premier Diplôme d'études approfondies (DEA) en études néohelléniques à Paris IV‑Sorbonne.

En 1988, il obtient son second Diplôme d'études approfondies (DEA) en lettres classiques et byzantines à Paris IV‑Sorbonne.

En 1992, il passe son doctorat en lettres classiques et byzantines, à Paris IV‑Sorbonne.

En 1996, il devient maitre de conférence à Maître de conférences à l’École Pratique des Hautes Études, et enseignant adjoint à l’Institut Catholique de Paris[1].

De 1996 à 2006, il est membre du comité de rédaction de la Revue des études byzantines[2].

En 2014, il reçoit une habilitation à diriger des recherches (HDR) à l’École Pratique des Hautes Études, section des Sciences historiques et philologiques[1].

Depuis 1995, il assure le catalogage des manuscrits de la bibliothèque du monastère de Dionysiou (au Mont Athos) et étudie les scriptoria et les copistes, byzantins et post-byzantins, qui y ont travaillé. Il étudie les reliures de ce fonds et, de manière plus générale, celles qui ont été réalisées dans l’espace athonite.

Travaux[modifier | modifier le wikicode]

Ses travaux portent sur l’exégèse, la tradition aristotélicienne et néoplatonicienne, l’histoire de l’enseignement à Byzance et dans l’après-Byzance avec des prolongements sur les traditions arabe et latine.

Il est également spécialiste de l'histoire de la logique, en particulier des Premiers Analytiques et Seconds Analytiques.

En philosophie byzantine, il étudie l’impact du leg néoplatonicien sur l’exégèse byzantine; il souligne très tôt dans son enseignement à l’EPHE dans ses publications les nombreux problèmes d’authenticité qui suscitent les textes philosophiques byzantins et il les attribue à une pluralité de facteurs d’ordre sociétal, mais aussi éducatif, en particulier leur reproduction quasiment mécanique et leur emploi itératif dans un cadre scolaire.

Dès ses premiers travaux en 1990 sur Théodore Prodrome, il met l’accent sur l’existence systématique des métatextes scolaires, correspondant à des schémas combinés avec des éléments textuels peu nombreux qui en permettent la compréhension et en offrent la clé d’accès. Ses travaux se situent dans le prolongement de ceux de Basile Tatakis et de Linos Benakis (en), ils postulent désormais l’examen systématique de la tradition manuscrite comme préalable nécessaire pour la connaissance du milieu dans lequel chaque texte philosophique est rédigé ou copié.

Il a étudié l’activité de plusieurs exégètes byzantins, comme Michel d’Éphèse (XIe – XIIe siècles), Théodore Prodrome (XIIe siècle), Néophytos Prodromènos (XIVe siècle) Jean Chortasménos (ca 1370-1431) et Georges Scholarios (ca 1385/1390-ca 1472).

Il a également réalisé des synthèses sur la philosophie et l’exégèse aristotélicienne à Byzance, en faisant apparaître des aspects qui étaient souvent ignorés dans la recherche. Ses recherches sur Jean Chortasménos lui ont permis d'établir sur la base d'une note autographe de cet érudit, qu'il a découverte, que Chortasménos a été katholikos didaskalos à l'école patriarcale de Constantinople.

Entre 2010 et 2016, il participe à la réimpression, revue et corrigée, des Œuvres complètes (8 tomes) de Georges Scholarios, d'après l'édition originale de Louis Petit (el), Xenophon A. Sidéridès (el) et Martin Jugie (ru), Paris 1928-1936.

Publications[modifier | modifier le wikicode]

  • M. Cacouros, Recherches sur le commentaire inédit de Théodore Prodrome sur le second livre des "Analytiques Postérieurs" d'Aristote, éditions Napoli : Giannini, 1990 (OCLC 968970290)
  • M. Cacouros, Un commentaire byzantin inédit au deuxième livre des "Seconds analytiques" attribuable à Jean Chortasménos, éditions Napoli : Paris : CNRS Editions, 1994 (OCLC 968970232)
  • M. Cacouros, Un patriarche a Rome, un katholikos didaskalos au patriarcat et deux donations trop tardives de reliques su seigneur : Gregoire III, Mamas et Georges Scholarios, le synode et la synaxis, éditions Napoli : Giannini, 2003 (OCLC 861053333)
  • M. Cacouros, en collaboration avec M.-H. Congourdeau, Philosophie et Sciences à Byzance de 1204 à 1453. Les textes, les doctrines et leur transmission. Actes de la Table Ronde organisée au XXe Congrès International d’Études byzantines, éditions Leuven : Peeters, 2006. (OCLC 5894457296)
  • M. Cacouros, 'Scholarios exégète d’Aristote, lecteur de Métochite, traducteur d’ouvrages latins sur le Corpus aristotelicum'. Athènes, 2015[3].
  • Œuvres complètes de Georges Scholarios, 8 tomes, réimpr. de l’éd. L. Petit, X. A. Sidéridès et M. Jugie, Paris 1928-1936, corrigée et revue, enrichie avec des essais suivants :
    • Les trois Traités de Georges Scholarios sur la Procession du Saint-Esprit : éléments préliminaires, présentation critique de l’Introduction de Martin Jugie et trois Études sur l’histoire de la transmission du texte des trois Traités. Essai en tête du t. II, Athènes 2010.
    • Les dialexeis de Scholarios préliminaires à la rédaction de ses ouvrages Sur la seule voie du salut et Bref exposé de la foi chrétienne : l’adaptation de leurs titres par lui-même en tant que témoignage d’historiographie patriarcale de première heure. Essai en tête du t. III, Athènes 2011.
    • Les abrégés de Scholarios pour la Somme contre les Gentils et la Somme théologique, Première partie et IaIIae, de Thomas d’Aquin : problèmes de terminologie et de présentation, d’organisation et des rapports avec les originaux. Essai en tête du t. V, 2013.

Articles[modifier | modifier le wikicode]

  • Un commentaire byzantin anonyme (inédit) des Analytiques postérieurs d’Aristote, Pré-Actes du XVIIIe Congrès International d’Études Byzantines, Moscou, 7-15 août 1991 (OCLC 5803035077)
  • Marginalia de Jean Chortasménos dans un opuscule de logique dû à Néophytos Prodromènos, Revue des études byzantine 53, 1995 (OCLC 4794951502)
  • Un manuel de logique organisé par Jean Chortasménos et destiné à l’enseignement. Catalogage du manuscrit, Revue des études byzantines 54, 1996 (OCLC 4794951464)
  • Théodore Prodrome, Robert Grosseteste, Jacques de Venise et l’histoire d’une erreur in terprétative dans l’exégèse des Seconds AnalytiquesII,1 2, 1996[3].
  • La division des biens dans le compendium d’éthique par Abū Qurra et Ibn al Ṭayyib et ses rapports avec la Grande Morale et le Florilège de Stobée, Éditions Peeters, Leuven-Paris 1997[3].
  • Jean Chortasménos katholikos didaskalos, annotateur du Corpus logicum dû à Néophytos Prodromènos, 1998[3].
  • Néophytos Prodromènos copiste et responsable (?) de l’édition Quadrivium Corpus aristotelicum du 14e siècle, Revue des études byzantines 56, 1998 (OCLC 4794951491)
  • Un manuel byzantin d’enseignement destiné à être copié “ à la pecia ” ?, Gazette du livre médiéval 36, 2000 (OCLC 7376845337)
  • Les schémas dans les manuscrits grecs de contenu logique : raisons d’être, fonctions et typologie, Gazette du livre médiéval 38, 2001 (OCLC 7376845039)
  • Un patriarche à Rome, un katholikos didaskalos au Patriarcat et deux donations trop tardives de reliques du Seigneur : Grégoire III Mamas et Georges Scholarios, le Synode et la Synaxis », "Byzantium State and Society", Institute for Byzantine Studies, Athènes 2003, (OCLC 886825271)
  • Survie culturelle et rémanence textuelle du néoplatonisme à Byzance. Éléments généraux - éléments portant sur la Logique, 2004 (OCLC 6066901700)
  • La philosophie et les sciences du Trivium et du Quadrivium à Byzance de 1204 à 1453 entre tradition et innovation : les textes et l’enseignement, le cas de l’école du Prodrome (Pétra), Éditions Peeters, Leuven-Paris-Dudley 2006[3].
  • Littérature philosophique à Byzance et sa postérité à l’époque moderne, 2009 (OCLC 6733792086)
  • La bibliothèque du monastère de Dionysiou (Athos): élargissement, nouvelles orientations et avancées du programme de catalogage, Scriptorium 63/2, 2009 (OCLC 6733704194)
  • M. Cacouros, Exégèse grecque et problèmes éditoriaux dans le commentaire moyen d'Averroès aux Seconds analytiques : livre II, chap. 1-10, éditions Athens : National Research Foundation, 2003 (OCLC 949189693)


Notes et références[modifier | modifier le wikicode]

  1. 1,0 1,1 et 1,2 « Michel Cacouros, Enseignant Chercheur », sur Ecole Pratique des Hautes Etudes (consulté le 17 octobre 2018)
  2. « Michel Cacouros », sur Les éditions du cerf (consulté le 17 octobre 2018)
  3. 3,0 3,1 3,2 3,3 et 3,4 « Michel Cacouros », sur viaf.org (consulté le 17 octobre 2018)

Liens externes[modifier | modifier le wikicode]

Erreur Lua dans Module:Catégorisation_badges à la ligne 170 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).


Autres articles du thème Philosophie philosophie : Respect humain, Raphaële Andrault, Pensée d'Edmund Husserl, Gilles Geneviève, Vice-Curateur du Collège de ’Pataphysique, José Seknadjé-Askénazi, Philippe Veysset

Autres articles du thème Moyen Âge Moyen Âge : Age of Empires II: Rise of the Rajas, Karin Ueltschi-Courchinoux, Vincent Tabbagh, Ordre de succession au trône de France en 1328, Ascendance sur trois degrés de Richard Ier d'Angleterre, Geoffroy de Kérimel, Ascendance d'Henri Ier de France sur trois degrés


Cet Article wiki "Michel Cacouros" est issu de Wikipedia. La liste de ses auteurs peut être visible dans ses historiques et/ou la page Edithistory:Michel Cacouros.



Compte Twitter EverybodyWiki Follow us on https://twitter.com/EverybodyWiki !