Marius Diserens

De EverybodyWiki Bios & Wiki
Aller à :navigation, rechercher

Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).

Marius Diserens, né le à Lausanne, est un professeur de yoga et une personnalité politique suisse queer et androgyne du canton de Vaud.

Biographie[modifier]

Marius Diserens naît le à Lausanne. Il est prématuré de trois mois. Son père travaille dans les institutions publiques ; sa mère tient un institut de beauté[1]. Il a un frère aîné, grandit à Nyon[2] et y fait son gymnase[3]. Il passe ensuite trois mois à Vancouver pour perfectionner son anglais[3].

En 2014, on lui diagnostique une béance du cardia. Il souffre alors d'anorexie. C'est notamment grâce au yoga qu'il parvient à se soigner. À la fin 2016, il devient professeur de yoga[4] et ouvre un site Internet de nutrition[3].

À partir de 2015, il étudie les relations internationales à l'Université de Genève. Il se spécialise en études genre et fait un échange estudiantin à Santa Cruz, en Californie, en 2018. C'est lors de ce séjour aux États-Unis qu'il affirme son androgynie[1],[2]. Il porte volontiers des robes, des hauts talons et du vernis à ongle en plus d'une barbe[5] et s'identifie à son genre masculin de naissance[1],[6].

Il a près de 9 000 suiveurs sur Instagram, où des marques le paient pour son image[1].

Parcours politique[modifier]

Il adhère aux Verts en 2021 et se présente en mars à l'élection au Conseil communal de Nyon, où il décroche un siège avec un très bon score[2]. Il y siège à partir du mois de septembre[1].

En 2022, il est candidat au Grand Conseil du canton de Vaud[2].

Positionnement politique[modifier]

Il se dit partisan de l'écoféminisme[1] et inspiré par Alexandria Ocasio-Cortez[7].

Références[modifier]

  1. 1,0 1,1 1,2 1,3 1,4 et 1,5 Raphaël Ebinger, « Portrait de Marius Diserens – Le militant féministe casse les normes et entre en politique », sur 24 heures, (consulté le 22 février 2022)
  2. 2,0 2,1 2,2 et 2,3 Agathe Seppey, « Marius Diserens, doux dynamiteur de codes », Le Temps,‎ , p. 20 (ISSN 1423-3967, lire en ligne, consulté le 22 février 2022)
  3. 3,0 3,1 et 3,2 Ellen De Meester, «Le yoga m'a sauvé la vie», sur Femina, (consulté le 22 février 2022)
  4. Thomas Héteau, « Le vêtement sportif mise sur la fluidité du genre », sur L'Équipe, (consulté le 22 février 2022)
  5. (de) « Christian Levrats Wechsel zur Post beeinflusst Wahlen in Freiburg - Die Woche in Tessin und Romandie - à partir de la minute 16:05 », sur Schweizer Radio und Fernsehen (SRF), (consulté le 22 février 2022)
  6. Sophie Woeldgen, « Comment les millennials font tomber les frontières de genre », sur www.heidi.news, (consulté le 22 février 2022)
  7. Zelda Chauvet, « Marius Diserens », sur lameche.net, (consulté le 22 février 2022)

Lien externe[modifier]

Compte Instagram

Erreur Lua dans Module:Catégorisation_badges à la ligne 170 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).


Autres articles des thèmes LGBT LGBT ET Politique suisse politique suisse : Gaël Bourgeois

Autres articles des thèmes Politique suisse politique suisse ET Vaud Vaud : Commission des jeunes du canton de Vaud, François Pointet, Philippe Glatz, Rémy Jaquier, François de Siebenthal

Autres articles du thème LGBT LGBT : Gay International Group, Pink Pistols, Gaypodcast, Simon Vendeme, Trouble fête, Michel Heim, Wokistan

Autres articles du thème Politique suisse politique suisse : Virginie Gaspoz, Bertrand Reich, Michèle Righetti, Jacques Knoepfler, John Clerc, François de Siebenthal, Yvan Botteron

Autres articles du thème Vaud Vaud : Atelier De Grandi, École nouvelle de la Suisse romande, Ducs Yverdon, Pierre Tripod, École internationale La Garenne, Philippe Kenel, Les journées de la schizophrénie


Cet Article wiki "Marius Diserens" est issu de Wikipedia. La liste de ses auteurs peut être visible dans ses historiques et/ou la page Edithistory:Marius Diserens.