Bienvenue sur EveryBodyWiki ! Créez un compte ou connectez vous pour participer, améliorer ou créer un article, une biographie (la vôtre ?), une page entreprise...


Liste d'élèves du Prytanée national militaire

De EverybodyWiki Bios & Wiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Cette liste d'anciens élèves du Prytanée national militaire regroupe les élèves ayant fréquenté l'établissement, depuis sa fondation en 1604 en tant que Collège Henri-IV, puis son évolution en Prytanée national militaire en 1808.

Collège Henri-IV (1604-1762)[modifier]

Article connexe : Collège Henri-IV de La Flèche.
  • Marin Mersenne (1588-1648), érudit, mathématicien, auteur des premières lois sur l'acoustique.
  • Pierre Séguier (1588-1672), magistrat sous Louis XIV.
  • Louis de Nogaret (1593-1639), archevêque de Toulouse et lieutenant général des armées du roi.
  • René Descartes (1596-1650), philosophe, auteur du Discours de la méthode.
  • Pierre de Marbeuf (1596-1645), poète.
  • Urbain de Maillé (1597-1650), maréchal de France.
  • Jérôme Le Royer de La Dauversière (1597-1659), fondateur de la congrégation des Hospitalières de Saint-Joseph et de Ville-Marie, actuelle Montréal.
  • Nicolas de Neufville de Villeroy (1598-1685), maréchal de France.
  • Jacques Vallée Des Barreaux (1599-1673), poète libertin et épicurien.
  • Charles de Schomberg (1601-1656), maréchal et pair de France.
  • Jean-Baptiste Budes de Guébriant, maréchal de France (1602-1643).
  • Julien Maunoir (1606-1683), missionnaire et prédicateur dans les campagnes bretonnes.
  • Isaac Jogues (1607-1646), missionnaire jésuite.
  • Gabriel Calloet-Kerbrat (av. 1620-ap. 1688), agronome.
  • Jean Picard (1620-1682), astronome et géodésien, le premier à calculer le rayon de la Terre de façon précise.
  • Louis-Henri de Pardaillan de Gondrin (1620-1674), archevêque de Sens.
  • François de Montmorency-Laval (1623-1708), premier évêque de Québec.
  • Claude-Emmanuel Lhuillier (1626-1686), poète.
  • François Louis Rousselet de Châteaurenault (1637-1716), officier de marine, maréchal de France.
  • Pierre Cholonec (1641-1723), missionnaire, administrateur des Premières nations du Canada.
  • Joseph Sauveur (1653-1716), musicologue.
  • Daniel Voysin de La Noiraye (1654-1717), chancelier de France.
  • Jacques Fitz-James de Berwick (1670-1706), fils de Jacques II Stuart et maréchal de France.
  • Jacques Ruël (1673-1756), théologien.
  • abbé Prévost (1697-1763), romancier, historien et homme d'église.
  • Louis François Henri de Menon (1717-1776), marquis de Turbilly, agronome.
  • Jean Dussaulx (1728-1799), disciple de Jean-Jacques Rousseau.
  • Jean-Charles de Borda (1733-1799), physicien, mathématicien, politologue et navigateur.
  • Charles François d'Aviau du Bois de Sanzay (1736-1826), archevêque de Bordeaux puis de Vienne.
  • Alexandre-Angélique de Talleyrand-Périgord (1736-1821), cardinal, archevêque de Paris et député aux États généraux de 1789.
  • Louis-François-Bertrand du Pont d'Aubevoye de Lauberdière (1759-1837), officier général, baron d'Empire, Commandeur de la Légion d'honneur, Député de Maine-et-Loire. Élève entre 1767 et 1773[1].

École de cadets (1764-1776) et Collège royal et académique (1776-1793)[modifier]

  • Gabriel de Hédouville (1755-1825), général et ambassadeur en Russie.
  • Jean-Baptiste Nompère de Champagny (1756-1834), contre-amiral de la Marine royale.
  • Aristide Aubert du Petit-Thouars (1760-1798), capitaine de vaisseau.
  • Ignace Chappe (1760-1829), administrateur des télégraphes.
  • Jean-Baptiste Jourdan (1762-1833), maréchal d'Empire.
  • Nicolas-Joseph Maison (1771-1840), maréchal de France.
  • Claude Chappe (1763-1805), inventeur qui démontra la communication pratique par sémaphore.
  • Henri-Jacques-Guillaume Clarke (1765-1818), maréchal et ministre de la Guerre.
  • Henri Gatien Bertrand (1773-1844), général du Premier empire.

Prytanée national militaire (1808- )[modifier]

XVIIIe siècle[modifier]

  • Aristide Aubert Du Petit-Thouars (1760-1798), capitaine de vaisseau et héros d’Aboukir ;
  • Les frères Claude Chappe (1763-1805) et Ignace Chappe (1760-1830), inventeurs du sémaphore ;
  • Henri Gatien Bertrand (1773-1844), général du Premier empire, compagnon de Napoléon à Sainte-Hélène.

XIXe siècle[modifier]

  • Aimable Pélissier (1794-1864), duc de Malakoff, maréchal de France, gouverneur de l'Algérie, grand Chancelier de la Légion d'honneur.
  • Achille Baraguey d'Hilliers (1795-1878), maréchal de France.
  • Marie-Alphonse Bedeau (1804-1863), général de division et ministre de la Guerre.
  • Louis d'Aurelle de Paladines (1804-1877), général de division.
  • Pierre Hippolyte Publius Renault (1807-1870), général de division, mort à la bataille de Champigny pendant le siège de Paris.
  • Antoine-Achille d'Exéa-Doumerc (1807-1902), général de division.
  • Édouard-Jean-Étienne Deligny (1815-1902), général de division.
  • Albert Cambriels (1816-1891), général de corps d'armée.
  • Charles Denis Bourbaki (1816-1897), général qui se distingue dans la Légion étrangère lors de la guerre de Crimée, puis dans l'armée du Rhin puis l'armée de l'Est lors de la guerre franco-prussienne de 1870 ;
  • Claude Lecomte (1817-1871), général pendant la Commune de Paris.
  • Léopold Davout (1829-1904), duc d'Auerstedt, général de division et Grand chancelier de la Légion d'honneur.
  • Joseph Gallieni (1849-1916), maréchal de France, ministre de la Guerre, gouverneur général du Soudan et gouverneur général de Madagascar ;
  • Eugène Silvain (1851-1930), comédien sociétaire de la Comédie-Française.
  • Albert d'Amade (1856-1941), général de division.
  • François-Joseph-Amédée Lamy (1858-1900), officier d'ordonne du président Félix Faure, chargé de la mission Foureau-Lamy en 1898.
  • Georges Catroux (1877-1969), général d'armée rallié au général de Gaulle, ministre de la IVe République, Grand chancelier de la Légion d'honneur.
  • Louis Koeltz (1884-1970), général et historien militaire.
  • Jacques Aupick (1789-1857), général, commandant de l'École polytechnique, ambassadeur et sénateur ;
  • Achille Baraguey d'Hilliers (1795-1878), maréchal de France ;
  • Odilon Barrot (1791-1873), homme politique ;
  • Henri Jules Bataille (1816-1882), général de division d’infanterie et grand-croix de la Légion d'honneur ;
  • Oswald Bénigne de Montarby (1828-1865), chef d'escadron s'étant particulièrement distingué lors de la bataille de San Pablo del Monte durant la campagne du Mexique, et dont les actes de bravoure vaudront à son régiment entier d'être décoré de la Légion d'honneur, fait alors unique dans la cavalerie ;
  • Ernest Courtot de Cissey (1810-1882), général et homme politique ;
  • Théobald Dalmas de Lapérouse (1814-1903), général de division et grand officier de la Légion d'honneur ;
  • Paul Desjardins (1859-1940), intellectuel du courant moderniste, animateur des Décades de Pontigny;
  • Henri Goelzer (1853-1929), professeur de lettres et éminent latiniste ;
  • Émile Lemoine (1840-1912), ingénieur civil et mathématicien ;
  • Paul Margueritte (1860-1918), écrivain et membre de l'Académie Goncourt ;
  • Antoine Brutus Menier (1795-1853), entrepreneur et fondateur des chocolats Menier ;
  • Victor Peralda (1889-1918), capitaine s'étant particulièrement distingué lors de la Première Guerre mondiale (cité huit fois, dont six fois à l'ordre de l'Armée), chevalier de la Légion d'honneur ;
  • Maurice Prozor (1849-1928), diplomate et homme de lettres ;
  • René-François Régnier (1794-1881), écrivain ecclésiaste ;
  • Louis-Nathaniel Rossel (1844-1871), ministre de la guerre de la Commune de Paris ;
  • Eugène Silvain (1851-1930), comédien à la Comédie-Française ;
  • Louis-Gaston de Sonis (1825-1887), général s’étant particulièrement illustré lors de la bataille de Loigny durant la guerre de 1870 ;
  • Raphaël Viénot (1804-1855), colonel distingué par la Légion d'honneur ;
  • Jean Vilain (1836-1863), sous-lieutenant au Régiment étranger lors de la bataille de Camerone.

XXe siècle[modifier]

  • Alain Agenet (1922-1977), résistant ;
  • Caroline Aigle (1974-2007), polytechnicienne et première femme pilote de chasse dans l'Armée de l'Air française ;
  • Henri Amiel (1907-1976), résistant, grand officier de la Légion d'honneur, compagnon de la Libération ;
  • Roger André (1914-1999), résistant ;
  • Paul Arnault (1911-1968), général de brigade, commandeur de la Légion d'honneur, compagnon de la Libération, croix de guerre 1939-1945 (six citations), croix de guerre des TOE (deux citations), médaille coloniale, médaille des évadés, croix du combattant volontaire, médaille des services militaires volontaires, médaille commémorative de la guerre 1939-1945, médaille commémorative de la campagne d'Italie 1943-1944, médaille commémorative de la campagne d'Indochine, médaille commémorative des opérations de sécurité et du maintien de l'ordre en AFN, médaille commémorative du Levant, commandeur du Nicham Iftikar ;
  • Patrick Baudry (né en 1946), astronaute français du CNES ;
  • Jean de Bazelaire de Ruppierre (1916-1943), officier des troupes coloniales, lieutenant dans la colonne Leclerc, capitaine au régiment de marche du Tchad, chevalier de la Légion d’honneur, croix de guerre 39-45, trois citations, compagnon de la Libération (1942), mort pour la France (1943) ;
  • Rodolphe Belmer (né en 1969), directeur général du groupe Canal+ de 2012 à 2015 ;
  • Jean-Claude Brialy (1933-2007), acteur, réalisateur et scénariste ;
  • Yvon Briant (1954-1992), homme politique et député ;
  • Jean Bulle (1913-1944), chasseur alpin, résistant, mort pour la France lors de la libération d'Albertville ;
  • Gérard de Cathelineau (1921-1957), capitaine, croix de guerre 1939-1945 avec étoile de bronze ;
  • Georges Catroux (1877-1969), général, gouverneur général de l'Algérie, ministre de l'Afrique du Nord, juge du Haut Tribunal militaire ayant jugé les généraux putschistes d'Alger de 1961 ;
  • Jean-François Clervoy (né en 1958), polytechnicien, spationaute français de l'Agence spatiale européenne ;
  • Antoine Compagnon (né en 1950), polytechnicien, ingénieur des ponts et chaussées, docteur d'État ès lettres, professeur de littérature française à l’université de Paris-Sorbonne et à l’université Columbia de New York, membre du Haut Conseil de l'éducation et professeur au Collège de France ;
  • Bruno Cuche (né en 1948), CEMAT, général, gouverneur des Invalides ;
  • Jean-Louis Delayen (1921-2002), général, premier officier allié à atteindre le Rhin en 1944, grand-croix de la Légion d'honneur ;
  • Raymond Duval (1894-1955), général d'armée.
  • André Fourié (1927-1953), lieutenant tombé lors de la bataille de Diên Biên Phu, chevalier de la Légion d'honneur, croix de guerre des Théâtres d'opérations extérieurs avec palme ;
  • André Geoffroy (1911-1944), militaire français, Compagnon de la Libération ;
  • Jean-Louis Georgelin (né en 1948), chef d'État-Major des armées ; grand chancelier de la Légion d'honneur ;
  • Paul Girot de Langlade (né en 1946), officier de l'Armée française, haut fonctionnaire, préfet de la Guadeloupe, chevalier de la Légion d'honneur et officier de l'Ordre national du Mérite ;
  • Henri Gouraud (né en 1944), chercheur en informatique, inventeur de la technique d'ombrage en image de synthèse qui porte son nom, l'Ombrage Gouraud ;
  • Pierre Guillaumat (1909-1991), ministre et industriel ;
  • Virginie Guyot, née Boissière en 1976, première femme au monde à commander une patrouille acrobatique, la patrouille de France ;
  • Kléber Haedens (1913-1976), écrivain, romancier, essayiste et journaliste ;
  • Yannick Haenel (né en 1967), écrivain et cocréateur de la revue Ligne de risque, prix interalliés 2009, premier roman ayant pour le cadre le Prytanée, Les Petits Soldats. ;
  • René Imbot (1925-2007), général et haut fonctionnaire français, chef d'état-major de l'Armée de terre, directeur général de la DGSE, décoré de la Légion d'honneur et de la croix de guerre des Théâtres d'opérations extérieurs ;
  • Paul Jacquier (1910-1985), aviateur des forces aériennes françaises libres, Compagnon de la Libération, directeur du SDECE ;
  • Jean-Pierre Kelche, né en 1942, chef d'État-Major des armées, grand chancelier de la Légion d'honneur ;
  • Jacques Lanxade, premier amiral à avoir été chef d'État-Major des armées ;
  • Pol Lapeyre (1905-1925), les circonstances de sa mort pendant les combats du Maroc sont depuis 1973 l'objet d'une citation lue chaque année devant les élèves de la Corniche à l'occasion du « 2S » ;
  • Pierre Le Blavec (né en 1968), professeur, pédagogue, éditorialiste et historien ;
  • Pierre Lefebvre (1923-2009), médecin général inspecteur, officier de la Légion d'honneur, commandeur de l'ordre de l'ordre national du Mérite, croix de guerre des Théâtres d'opérations extérieurs (avec étoile d'argent), commandeur de l'ordre des palmes académiques ;
  • Jacques Massu (1908-2002), général s'étant illustré durant la Seconde Guerre mondiale, dans l'infanterie coloniale depuis le Tchad jusqu'en Tunisie, avant de rejoindre la 2e DB lors de la libération de la France, puis de la reconquête de l'Indochine ; commandant de la 11e division parachutiste, grand-croix de la Légion d'honneur, compagnon de la Libération, croix de guerre 1939-1945, croix de guerre des Théâtres d'opérations extérieurs, croix de la Valeur militaire ;
  • Georges Méric de Bellefon (1927-1954), lieutenant (artillerie), mort des suites de ses blessures en Indochine (1954), chevalier de la Légion d'honneur, croix de guerre des T.O.E, deux citations;
  • Pierre Merlin (né en 1937), polytechnicien, docteur ès-lettres, président de l’université de Paris-Vincennes, professeur émérite à la Sorbonne ;
  • François Missoffe (1919-2003), homme politique, ministre ;
  • Pierre Montagnon (né en 1931), historien et officier de la Légion d'honneur à titre militaire ;
  • Jean Montalat, (1912-1971), homme politique français. Député de Corrèze, il a notamment fait connaître en 1964 la célèbre formule « La Corrèze avant le Zambèze », souvent attribuée par erreur à Raymond Cartier ;
  • Emmanuel Mounier (né en 1973), polytechnicien, homme d'affaires et dirigeant d'entreprise, Président d'Unique Heritage Media et Fleurus Presse, directeur de la stratégie de Safran et administrateur d'Ingenico de 2007 à 2011 ;
  • Jean Pichot-Duclos (né en 1935), général de brigade, officier de la Légion d'honneur, directeur de l'École interarmées du renseignement et des études linguistiques et cofondateur de l'École de guerre économique ;
  • Hervé Navereau (né en 1929), général d'armée et gouverneur militaire de Paris ;
  • Alain Oudot de Dainville, amiral et chef d'état-major de la Marine ;
  • Elsa Pallot (née en 1972), diplômée de l'école supérieure de journalisme de Lille, présentatrice TV sur France 2 ;
  • Maurice Ponte (1902-1983), ingénieur et académicien, considéré comme une figure importante dans le développement des radars ;
  • Jean-Claude Pressac (1944-2003), chimiste et pharmacien, réfuta non seulement les thèses négationnistes et démontra le fonctionnement des crématoires d'Auschwitz et l'implication de certaines entreprises allemandes dans la Solution finale orchestrée par les nazis ;
  • Bernard Saint-Hillier (1911-2004), général de corps d'armée, grand-croix de la Légion d'honneur, compagnon de la Libération, croix de guerre 1939-1945 (neuf citations), croix de la Valeur militaire (deux citations), médaille de la Résistance ;
  • Jean Simon (1912-2003), général d'armée, grand-croix de la Légion d'honneur, compagnon de la libération (chancelier de l'ordre de 1978 à 2002), Médaille militaire, croix de guerre 1939-1945 (neuf citations), croix de guerre des Théâtres d'opérations extérieurs (deux citations), croix de la Valeur militaire (deux citations), médaille de la Résistance ;
  • Pol Thibaux (1914-1963), médecin-militaire des forces françaises libres, Compagnon de la Libération ;
  • Pierre Vareille (né en 1957), dirigeant d'entreprises, Président-directeur général de Constellium ;
  • Jean Vaugien (1916-1975), général de brigade, commandeur de la Légion d'honneur qui s'est illustré pendant les campagnes d'Italie, de Provence et des Vosges au cours la Seconde Guerre mondiale ;
  • Pierre de Villiers (né en 1956), chef d'État-Major des armées ;
  • Michel Virlogeux (né en 1946), ingénieur concepteur du viaduc de Millau ;
  • Julien Dive (né en 1985), homme politique.

Notes et références[modifier]

  1. Jules Clère, Histoire de l'École de La Flèche, La Flèche, Jourdain, 1853, p. 208-209.

Bibliographie[modifier]

  • Annuaire des anciens élèves du Prytanée militaire de La Flèche, Paris, Association amicale des anciens élèves du Prytanée militaire de la Flèche, (ISSN 1295-4772, notice BnF no FRBNF37013398)
  • Bertrand Coudreau, Jean-Christophe Couderc et Pascale Pineau-Deciron, Les Grands destins du Prytanée, Éditions Définitives, , 294 p. (ISBN 9781326676803)
  • Jean-Claude Ménard et Daniel Potron, « Quelques figures de l'école », dans Du Collège royal au Prytanée militaire : 1604-2004 Quatre cents ans d'éducation à La Flèche, Paris, Association Amicale des Anciens Élèves du Prytanée Militaire, , 212 p., p. 175-203
  • Alain de Dieuleveult, « Des élèves de La Flèche et des maréchaux de France au XVIIe siècle », dans Cahier fléchois (no 33), (ISSN 0292-7365), p. 41-50

Erreur Lua dans Module:Catégorisation_badges à la ligne 170 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).


Autres articles du thème Sarthe Sarthe : La Nuit des Chimères, Château de Boisrier, Loïc Gautelier, Edouard Prudhomme de La Boussinière, Etangs Carpfighter

Autres articles du thème Histoire militaire histoire militaire : Charles-Marie Filhon, Maximilien Sébastien Frédéric Foy, La France mutualiste, Task force Lafayette (Guerre d'Irak), Charles Boudoux d'Hautefeuille, Philippe Mathelin, Soldats fusillés pendant la Première Guerre mondiale

Cet Article wiki "Liste d'élèves du Prytanée national militaire" est issu de Wikipedia. La liste de ses auteurs peut être visible dans ses historiques.



Compte Twitter EverybodyWiki Follow us on https://twitter.com/EverybodyWiki !