Bienvenue sur EveryBodyWiki ! Créez un compte ou connectez vous pour participer, améliorer ou créer un article, une biographie (la vôtre ?), une page entreprise...


Laurence Druez

De EverybodyWiki Bios & Wiki


Laurence Druez
Description de l'image Defaut.svg.
Naissance
Belgique
Nationalité Belge
Pays de résidence
Profession
Historienne, archiviste
Formation
Université de Liège

Laurence Druez est née en 1973 en Belgique[1]. Elle est historienne, chercheuse au Département des Sciences historiques de l’Université de Liège où ses travaux portent notamment sur la Réforme protestante, son historiographie et le protestantisme jusqu’à aujourd'hui[2]. Elle est également cheffe de travaux aux Archives de l'État en Belgique[3].

Biographie[modifier]

En 1995, Laurence Druez obtient une licence en Philosophie et Lettres (orientation Histoire) à l’Université de Liège. En 2001, au sein du même domaine d’études et de la même université, elle obtient un diplôme de troisième cycle. Sa thèse de doctorat porte sur la Réforme en tant qu’objet d’histoire. En 2003, elle poursuit son parcours à l’Université de Liège et accepte un poste de maîtresse de conférences, enseignant le cours d’Introduction à l’Histoire de la Réforme. Elle occupe toujours ce poste en 2019[4]. Outre sa carrière de chercheur, Laurence Druez travaille depuis 2002 aux Archives de l’État en Belgique, où elle devient cheffe de travaux en 2008. Elle y mène de nombreux projets de surveillance, de sauvegarde, d’ouverture à la recherche et de valorisation de fonds d’archives, tant d’Ancien Régime que contemporains[5].

Contribution intellectuelle[modifier]

Laurence Druez a contribué à l’étude de deux figures marquantes et controversées de la Réforme protestante du 16e siècle, soit Jean Sleidan et Jean Calvin. Elle pose un regard neuf sur un ouvrage phare de Sleidan, intitulé De statu religionis et reipublicae Carolo Quinto caesare commentarii[6]. La chercheuse participe à ériger un portrait plus complet, juste et fidèle de l’historien et humaniste luxembourgeois, malgré la difficulté à retracer ses échanges épistolaires[7]. À l’image de Sleidan, elle s’est penchée sur la vie de l’humaniste et théologien français Jean Calvin. En analysant les correspondances entre le réformateur et Madame de Fallais, elle brosse un portrait plus sensible et doux de l’homme, alors que l’Histoire l’a généralement reconnu pour sa froideur et son intransigeance[8]. Ainsi, les travaux de Laurence Druez sur les archives de Sleidan et de Calvin assurent d’exposer sous un jour différent des personnages polémiques de la Renaissance. Par le fait même, ils collaborent à la formation d’une histoire protestante plus affinée et complète.

Laurence Druez ne s’intéresse pas seulement aux débuts du protestantisme, mais à l’intégralité de son évolution, particulièrement sur le sol belge. Elle aborde son développement dans les Pays-Bas méridionaux[9] et précise les étapes qui ont conduit à la liberté des cultes en Belgique[10]. La chercheuse souligne l’actuelle méconnaissance des Belges envers une minorité religieuse présente sans discontinuité dans leur pays depuis 500 ans. Elle indique qu’il est urgent de préserver les archives des communautés protestantes qui sont à la fois très précaires[11] et précieuses pour la compréhension de leur naissance, de leur développement et de leur évolution, mais aussi du processus qui a présidé à l’acquisition ou à la construction de leurs lieux de culte, qui constituent les traces les plus concrètes, les plus visibles et les plus durables de leur enracinement en Belgique[12]. Par la co-publication d’un ouvrage sur le patrimoine protestant de la Wallonie[13], Laurence Druez a justement cherché à valoriser ce patrimoine à la fois documentaire et immobilier. Ce faisant, elle solidifie davantage l’inscription des protestants au sein de l’histoire de la société. Justifié par des préoccupations sociologiques, légales, historiques et historiographiques[14], l’intérêt de Laurence Druez pour ces archives religieuses permet de donner une voix aux minorités. Il a notamment débouché sur l’acquisition par les Archives de l’Etat en Belgique des archives de l’Eglise protestante de Dour[15] , une des plus anciennes sur le sol belge et la première en date dans le Borinage.

À travers ses travaux et ses conférences, on note chez la chercheuse une analyse plus marquée des lieux de culte[16], en tant que lieux de mémoire et de conservation des archives, mais aussi révélateurs d’un rapport particulier à l’espace, au temps, aux réalités matérielles et de toute une identité, qui est complexe. Elle affirme que dans le contexte belge, ces bâtiments sont fragiles et passent parfois inaperçus, surtout dans l’environnement urbain[17], d’où la nécessité d’en garder des traces alors que le protestantisme ne cesse d’évoluer et de se diversifier au plan doctrinal, ecclésiologique, sociologique et culturel, en particulier à travers la croissance de sa branche évangélique[18],[19]. Laurence Druez est donc concernée par le paysage mobilier et immobilier comme objet d’histoire, ayant même rédigé un guide pour tout chercheur qui souhaite retracer l’histoire de sa maison, tant au plan humain et social qu’au plan matériel, en procédant à reculons depuis la situation la plus récente jusqu’aux origines de l’immeuble, qui peuvent remonter à l’Ancien Régime[20].

En tant qu’archiviste, Laurence Druez a aussi contribué à une meilleure connaissance des institutions centrales, judiciaires et ecclésiastiques de la principauté de Liège et à l’histoire de la région liégeoise. Elle a mené en outre des projets de sauvetage de fonds d’archives d’une grande richesse, notamment celui relatif à des réfugiés juifs ayant séjourné au centre d’internement de Marneffe avant l’invasion de la Belgique par l’Allemagne en mai 1940[21] ou encore la collection photographique de la Police technique et scientifique de Liège, complète depuis 1923[22].

Dans l’ensemble, les travaux de recherche de Laurence Druez, sont caractérisés par la diversité des centres d’intérêt avec, toutefois, deux axes fondamentaux : la mise en valeur de l’histoire d’une minorité religieuse depuis ses origines et la préservation d’un patrimoine archivistique rare.

Publications[modifier]

  • Druez, L. (1996). État présent des études sleidaniennes. Bibliothèque d’Humanisme et Renaissance, 58(3), 685-700. https://www.jstor.org/stable/20678150
  • Druez, L. (2000). Jean Sleidan. Dans Nouveau Dictionnaire de Biographie alsacienne, (35), 3662-3665.
  • Druez, L. (2006). Perspectives comparées du règne de Charles Quint : histoire officielle, histoire luthérienne, histoire italienne. Dans Ch. Grell (dir.), Les historiographes en Europe de la fin du Moyen Âge à la Révolution (p. 77-108). Paris, PUF.
  • Druez, L. (2007). Jacques de Bourgogne. Dans Nouvelle Biographie nationale, (IX), 109-111.
  • Druez, L. (2007). Jean Sleidan. Dans Nouvelle Biographie nationale, (IX), 317-319.
  • Druez, L. (2010). Une amitié féminine de Calvin : Madame de Fallais. Foi & Vie, 2, 17-27. http://hdl.handle.net/2268/248648
  • Druez, L. (2013). Les Commentarii de Jean Sleidan : un livre d’histoire pour l’Empire au XVIe siècle. Dans A. Delfosse et T. Glesener (dir.), Lire, écrire et éduquer à la Renaissance. Mélanges en l’honneur de Franz Bierlaire (p. 167-184). Archives et Bibliothèques de Belgique. http://hdl.handle.net/2268/248642
  • Druez, L. (2015). Retracer l’histoire de sa maison. Une aventure dans les archives à la portée de chacun. Science Connection, (47), 2-6.
  • Druez, L. (2016). Chaque maison a son histoire. Guide des sources relatives au patrimoine immobilier privé.
  • Druez, L. et Maquet, J. (2017). Le patrimoine protestant de la Wallonie. La mémoire d’une minorité. Institut du Patrimoine wallon.
  • Druez, L. (2017). Les archives des communautés et des œuvres protestantes : la mémoire d'une minorité en Belgique, entre apologétique et histoire. Dans Actes du IXe Congrès de l'Association des Cercles francophones d'Histoire et d'Archéologie de Belgique et du LVIe Congrès de la Fédération des Cercles d'Archéologie et d'Histoire de Belgique (p. 211-221). http://hdl.handle.net/2268/248647
  • Druez, L. (2018). Le patrimoine du protestantisme belge. La mémoire d'une minorité religieuse discrète, mais vivante. Science Connection, (56), 26-30. http://hdl.handle.net/2268/248644
  • Druez, L. et Maquet, J. (2018). Le Brabant wallon et son patrimoine protestant. Contribution à l’étude d’une identité. Dans Revue d’Histoire du Brabant wallon. Religion, Patrimoine, Société, t. 32, fasc. 1 (p. 33-70).
  • Druez, L. (2019), Inventaire des archives de l’Eglise protestante de Dour. 1788-2001.
  • Druez, L. (2019). Les lieux de culte des nouvelles églises évangéliques : une contribution au patrimoine religieux belge?. Congo Libertés, 10, 45-52. http://hdl.handle.net/2268/248641

Distinctions[modifier]

Laurence Druez a obtenu diverses reconnaissances et bourses au fil de sa carrière. Voici celles mentionnées dans son curriculum vitæ[4] :

  • 1995 : Lauréate de la Fondation Camille Héla de l’Université de Liège
  • 1996 : Lauréate de l’Institut historique belge de Rome
  • 1997 : Lauréate du concours des bourses de voyage de la Communauté française de Belgique
  • 1997 : Lauréate de la Mission historique française en Allemagne
  • 1999 : Lauréate de l’École française de Rome et de la Mission historique française en Allemagne
  • 2001 : Lauréate de l’Institut historique belge de Rome

Notes et références[modifier]

  1. « Druez, Laurence », sur viaf.org
  2. Robert Alexander, « Laurence Druez historienne, entre protestantisme et humanisme: un enjeu d’aujourd’hui! », Académie royale de Belgique,‎ (lire en ligne)
  3. « Laurence Druez », sur academia.edu
  4. 4,0 et 4,1 « CV Laurence Druez 2019 », sur transitions.uliege.be
  5. « Laurence DRUEZ », sur arch.be
  6. Laurence Druez, « Les Commentarii de Jean Sleidan : un livre d’histoire pour l’Empire au XVIe siècle », dans Lire, écrire et éduquer à la Renaissance. Hommages en l'honneur de Franz Bierlaire, Bruxelles, Archives et Bibliothèques de Belgique, , 334 p. (lire en ligne), p. 167-184
  7. Laurence Druez, « État présent des études sleidaniennes », Bibliothèque d’Humanisme et Renaissance, vol. 58, no 3,‎ , p. 685-700 (lire en ligne)
  8. Laurence Druez, « Une amitié féminine de Calvin : Madame de Fallais », Foi & Vie, vol. 2,‎ , p. 17-27 (lire en ligne)
  9. Rijksarchief - Archives de l'État, « Le patrimoine protestant de Wallonie »,
  10. Laurence Druez, « La liberté des cultes en Belgique »,
  11. Laurence Druez, « Le patrimoine du protestantisme belge. La mémoire d'une minorité religieuse discrète, mais vivante. », Science Connection, no 56,‎ , p. 26-30. (lire en ligne)
  12. « Luther et la Belgique (1/2) » (consulté le 17 mai 2021)
  13. Laurence Druez et Julien Maquet, Le patrimoine protestant de la Wallonie. La mémoire d’une minorité., Namur, Institut du Patrimoine wallon, , 416 p. (ISBN 978-2-87522-196-4)
  14. Laurence Druez, « Les archives des communautés et des œuvres protestantes : la mémoire d'une minorité en Belgique, entre apologétique et histoire. », dans Actes du IXe Congrès de l'Association des Cercles francophones d'Histoire et d'Archéologie de Belgique et du LVIe Congrès de la Fédération des Cercles d'Archéologie et d'Histoire de Belgique, Liège, (lire en ligne), p. 211
  15. « Les archives de l'Église protestante de Dour déposées aux Archives de l'État à Mons et Les archives de l’Église protestante de Dour sont ouvertes à la recherche », 20 septembre 2017, 13 juin 2019
  16. « 1000 Jours dans l’Histoire - Évolution du protestantisme en Wallonie », sur rtbf.be,
  17. Laurence Druez, « Les lieux de culte des nouvelles églises évangéliques : une contribution au patrimoine religieux belge? », Congo Libertés, vol. 10,‎ , p. 48 (lire en ligne)
  18. « Le protestantisme évangélique : secte réactionnaire ou digne héritage de la Réforme ? »,
  19. « 1000 Jours dans l’Histoire - De la Réforme au protestantisme évangélique », sur rtbf.be,
  20. Laurence Druez, Chaque maison a son histoire. Guide des sources relatives au patrimoine immobilier privé, Namur, Institut du Patrimoine wallon, , 232 p.
  21. Laurence Druez, « Les archives des centres pour réfugiés israélites : des sources méconnues pour une page très humaine de la Seconde Guerre mondiale en Belgique », P.-A. Tallier (dir.), Sortir de la Deuxième Guerre ? Entre oubli, indemnisation, reconstruction et répression. Etat des sources et de la recherche,‎ , p. 101-117
  22. « Transfert d'archives judiciaires de la police scientifique »,

Bibliographie[modifier]

Liens externes[modifier]

  • Erreur Lua dans Module:Autorité à la ligne 424 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
  • Erreur de script : la fonction « tout » n’existe pas.
  • Erreur Lua dans Module:Dictionnaires à la ligne 101 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).

Erreur Lua dans Module:Catégorisation_badges à la ligne 170 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).


Autres articles du thème Historiographie historiographie : Les Origines intellectuelles de l'expédition d'Égypte, Joseph Camelin, Paolo Napoli, Anne-Françoise Garçon, Corinne Jaladieu, Michel Malherbe (historien), Jacqueline et Claude Briot

Autres articles du thème Sciences de l'information et des bibliothèques sciences de l'information et des bibliothèques : Bibliothèques de l'Estrie, Bibliothèque et médiathèques de Grasse, Commission des archives, Paulette Dozois, Médiathèque Alain Gérard, Centre d’information et de ressources pour les musiques actuelles, Le MOTif


Cet Article wiki "Laurence Druez" est issu de Wikipedia. La liste de ses auteurs peut être visible dans ses historiques et/ou la page Edithistory:Laurence Druez.


Les cookies nous aident à fournir nos services. En utilisant nos services, vous acceptez notre utilisation des cookies.