Lac sous Fourvière

De EverybodyWiki Bios & Wiki
Aller à :navigation, rechercher

Lac sous FourvièreLa page Modèle:Infobox/Pictogramme/map.css n’a pas de contenu.
La catastrophe de Fourvière à Lyon
La catastrophe de Fourvière à Lyon
Administration
Pays Drapeau de la France France
Subdivision 5e_arrondissement_de_Lyon
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Géographie
Coordonnées Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 606 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Type rumeur

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Lac sous Fourvière

Géolocalisation sur la carte : Rhône-Alpes

(Voir situation sur carte : Rhône-Alpes)
Lac sous Fourvière

Géolocalisation sur la carte : Lyon

(Voir situation sur carte : Lyon)
Lac sous Fourvière

Le lac sous Fourvière est une rumeur concernant l'existence d'un lac souterrain, à Lyon, sous la colline de Fourvière.

Pourquoi la rumeur[modifier]

La colline de Fourvière est en effet percée de nombreuses galeries de drainage, issues de l'époque romaine. D'anciennes citernes existent, sous la piste de la Sara et sous l'esplanade du lycée Saint-Just.

La rumeur a pour origine l'éboulement de 1930, dû à d'importantes infiltrations d'eau. À la suite de la catastrophe, la mairie de Lyon reçut de nombreux courriers attestant l'existence d'un lac.

La plus célèbre de ces lettres, datée de , provient d'une personne qui se désigne comme Veuve Richard, demeurant à Satillieu en Ardèche. Elle affirme avoir traversé, en bateau, le lac sous Fourvière.

Le sujet est cependant pris au sérieux par les autorités de l'époque. Le 13 janvier 1931, le Salut Public relate les recherches diligentées par le juge d'instruction Vinas, chargé d'enquêter sur la "catastrophe de Saint-Jean". Le maire de Lyon, Edouard Herriot, avait en effet reçu, quelques jours plus tôt, un rapport signé d'un ancien ingénieur du PLM. Son auteur, M.Roulet, était persuadé de l'existence d'une "poche d'eau, une sorte de lac" sous la cimetière de Loyasse. Il l'aurait même trouvé, lors d'une exploration de galerie, en compagnie de M.Gebhard, commissaire aux délégations judiciaires[1].

Quelques jours plus tard, dans son édition du 21 janvier, le Salut Public dément finalement la présence d'un lac. Le propriétaire du terrain menant à la galerie, aurait en effet indiqué au juge que la galerie menait à un mur retenant des eaux de captage, mais en aucun cas à un lac[2].

Dans son édition du 19 février, le Salut Public, ayant interrogé le professeur de minéralogie Henri Longchambon, finit par conclure : "Quant au lac souterrain qui aurait été découvert sous Loyasse, c'est une légende, disent les savants. De fait, personne ne peut assurer avoir canoté, péché ou jouté sur cette pièce d'eau."[3]

La fermeture au public des souterrains de Lyon a certainement amplifié la curiosité des Lyonnais.

Sources[modifier]

  • Christian Barbier, Les souterrains de Lyon, Ahun, Verso, , 221 p. (ISBN 2-903870-72-1)
  • Christian Barbier, Voyage au ventre de Lyon, Lyon, J.-M. Laffont, coll. « Variations », , 266 p. (ISBN 2-86368-032-3)

Notes et références[modifier]

Voir aussi[modifier]

  • Catastrophe de Fourvière

Lien externe[modifier]

Erreur Lua dans Module:Catégorisation_badges à la ligne 170 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).


Autres articles du thème Métropole de Lyon Grand Lyon : Les Poulettes, Amicale laïque de Saint-Genis-Laval Handball, Manissieux-Mi-Plaine-la Fouillouse, École européenne de management en alternance, Picsel (studio), IAE Lyon School of Management, Ménival-la Cordière

Autres articles du thème Lacs et cours d'eau lacs et cours d'eau : Oued Tléta, Lac de Boaghi, Lac Goldvue, Brevet de technicien supérieur agricole en gestion et maîtrise de l'eau, Liste des chenaux du Québec, Syndicat des eaux du Sud, Les Échances


Cet Article wiki "Lac sous Fourvière" est issu de Wikipedia. La liste de ses auteurs peut être visible dans ses historiques et/ou la page Edithistory:Lac sous Fourvière.