Bienvenue sur EveryBodyWiki ! Créez un compte ou connectez vous pour participer, améliorer ou créer un article, une biographie (la vôtre ?), une page entreprise...


La série d'invincibilité de The Undertaker

De EverybodyWiki Bios & Wiki


The Undertaker.

La série d'invincibilité de The Undertaker ou The Streak[1] est la série d'invincibilité de The Undertaker à WrestleMania. La Streak a débuté lors de WrestleMania VII, soir où Undertaker participe à son premier WrestleMania et bat Jimmy Snuka. Elle a prit fin lors de WrestleMania XXX où l'Undertaker perd contre Brock Lesnar. La dernière victoire du Phenom est lors de WrestleMania 29 face à CM Punk. L'Undertaker était absent lors de WrestleMania X (en 1994) et WrestleMania 2000 pour faute de blessure[2],[3]. En tout, il a vaincu 18 hommes, qui comprenait trois fois Triple H, deux fois Shawn Michaels et Kane, ainsi qu'un Handicap match face à Big Show et A-Train à WrestleMania XIX.

Bien que cette Streak face partie du kayfabe, cette série de victoires a été décrite par le journal TheJournal.ie comme étant la « meilleure série de victoires dans l'histoire du sport »[4], tandis que Sky Sports l'a comparé à la série de victoires de Floyd Mayweather, Jr.[5].

La Streak est devenue l'une des principales attractions de WrestleMania[6], avec une victoire potentielle sur The Undertaker lors de l'événement, souvent décrit comme étant plus prestigieux que gagner le WWE Championship[7],[8]. En 2014, à l'occasion de WrestleMania XXX, Undertaker a perdu contre Brock Lesnar. Pendant des années, le débat pour savoir qui aurait dû briser la Streak a été ramené sur le tapis[7],[8],[9],[10],[11],[12].

Contexte[modifier]

WrestleMania[modifier]

Logo de WrestleMania.

WrestleMania est le plus grand spectacle de catch de l'année et de la World Wrestling Entertainment (WWE). Crée pour contrer Starrcade, pay-per-view principal de la National Wrestling Alliance (NWA) et World Championship Wrestling (WCW), WrestleMania I a réuni plus d'un millions de téléspectateurs. Le succès de WrestleMania a transformé le catch en divertissement sportif et a placé la WWE en tant que première fédération de catch, au rang mondial, incitant la WWE à promouvoir l'événement comme étant le « Super Bowl du catch »[13].

The Undertaker[modifier]

Mark William Calaway le à Houston, au Texas. Il fait ses débuts à la WWE (alors WWF) lors des Survivor Series (1990). Calaway a commencé sa carrière de lutteur à la World Class Championship Wrestling (WCCW) en 1984. Après avoir lutté pour la World Championship Wrestling (WCW) sous le nom de "Mean" Mark Callous de 1989 à 1990, il a signé avec la World Wrestling Federation (WWF, plus tard WWE) en 1990. À la WWE, The Undertaker a été sept fois champion du monde, ayant remporté le championnat de la WWF/E quatre fois et le championnat du monde poids-lourds trois fois, ainsi que le vainqueur du Royal Rumble (2007) . Il est reconnu comme le quatrième plus jeune champion de la WWF/E dans l'histoire, ayant remporté le titre âgé de 26 ans[14] et comme le plus vieux champion du monde poids-lourds dans l'histoire, l'ayant gagné à 45 ans.

Statistique des matchs[modifier]

Streak Date Temps et issu du match Lieu Remarque
1-0
Jimmy Snuka
21 mars 1991
WrestleMania VII
4:20
tombé
Los Angeles Memorial Sports Arena
Los Angeles, Californie
Ceci a marqué la première victoire de la Streak.
2-0
Jake Roberts
5 avril 1992
WrestleMania VIII
6:36
tombé
Hoosier Dome
Indianapolis, Indiana
3-0
Giant Gonzalez
4 avril 1993
WrestleMania IX
7:33
Disqualification
Caesars Palace
Las Vegas, Nevada
4-0
King Kong Bundy
2 avril 1995
WrestleMania XI
6:36
tombé
Hartford Civic Center
Hartford, Connecticut
5-0
Diesel
31 mars 1996
WrestleMania XII
16:46
tombé
Arrowhead Pond
Anaheim, Californie
6-0
Sycho Sid
23 mars 1997
WrestleMania 13
21:19
tombé
Rosemont Horizon
Rosemont, Illinois
C'était pour le WWF Championship.
7-0
Kane
29 mars 1998
WrestleMania XIV
16:58
tombé
Fleet Center
Boston, Massachusetts
8-0
Big Bossman
28 mars 1999
WrestleMania XV
09:46
tombé
First Union Center
Philadelphie, Pennsylvanie
C'était un Hell in a Cell match.
9-0
Triple H
1er avril 2001
WrestleMania X-Seven
18:17
tombé
Asdtrodome Reliant
Houston, Texas
10-0
Ric Flair
17 mars 2002
WrestleMania X8
18:47
tombé
SkyDome
Toronto, Ontario, Canada
C'était un match sans disqualification.
11-0
Big Show et A-Train
30 mars 2003
WrestleMania XIX
09:45
tombé
Safeco Field
Seattle, Washington
C'était un Handicap match.
12-0
Kane
14 mars 2004
WrestleMania XX
07:45
tombé
Madison Square Garden
New York, État de New York
13-0
Randy Orton
3 avril 2005
WrestleMania 21
14:14
tombé
Staples Center
Los Angeles, Californie
Undertaker aurait dû perdre.
14-0
Mark Henry
2 avril 2006
WrestleMania 22
09:26
cercueil
Allstate Center
Rosemont, Illinois
C'était un Casket match.
15-0
Batista
1er avril 2007
WrestleMania 23
15:47
tombé
Ford Field
Détroit, Michigan
C'était pour le World Heavyweight Championship.
16-0
Edge
30 mars 2008
WrestleMania XXIV
23:50
soumission
Citrus Bowl
Orlando, Floride
C'était pour le World Heavyweight Championship.
17-0
Shawn Michaels
5 avril 2009
WrestleMania XV
30:41
tombé
Reliant Stadium
Houston, Texas
18-0
Shawn Michaels
28 mars 2010
WrestleMania XXVI
23:59
tombé
University of Phoenix Stadium
Glendale, Arizona
C'était un match Streak vs. Career (Lucha de Apuesta record).
19-0
Triple H
3 avril 2011
WrestleMania XXVII
29:22
soumission
Georgia Dome
Atlanta, Géorgie
C'était un No Hold Barred match.
20-0
Triple H
1er avril 2012
WrestleMania XXVIII
30:50
tombé
Sun Life Stadium
Miami, Floride
C'était un Hell in a Cell match.
21-0
CM Punk
7 avril 2013
WrestleMania 29
22:07
tombé
MetLife Stadium
East Rutherford, New Jersey
C'était la dernière fois que l'Undertaker gagnait durant sa Streak.

La Streak[modifier]

WrestleMania VII (1-0)[modifier]

Jimmy Snuka, première "victime" de l'Undertaker.

Le match s'est terminé lorsque le Suprefly Splash a été contré en Tombstone Piledriver[15],[16].

WrestleMania VIII (2-0)[modifier]

Jake Roberts est la deuxième victime de l'Undertaker.

Après avoir fait son DDT, Jake Roberts est allé à l'extérieur pour attaquer le manager de Undertaker, Paul Bearer. Undertaker s'est relevé et lui a fait le Tombstone Piledriver en dehors du ring avant de remonter et lui faire le tombé final[17].

WrestleMania IX (3-0)[modifier]

Giant Gonzalez a été disqualifié après avoir endormi l'Undertaker avec du chloroforme pour pouvoir gagner le match. C'est la seule victoire par disqualification de la Streak mais c'est aussi la victoire la plus controversée, si Gonzalez n'aurait pas été disqualifié, il aurait gagné le match[18].

WrestleMania XI (4-0)[modifier]

Le match, arbitré par l'arbitre de baseball Larry Young, s'est fini lorsque le Deadman a fait un Bbody slam puis une Flying Clothesline avant de faire le tombé sur King Kong Bundy[19].

WrestleMania XII (5-0)[modifier]

Avant de partir pour la WCW, Diesel a perdu son match suite à un Tombstone Piledriver[20].

WrestleMania 13 (6-0)[modifier]

Undertaker en 1997.

Dans un match pour le championnat de la WWF, Bret Hart est intervenu pendant le match pour distraire Sycho Sid et permettre à l'Undertaker de gagner suite à son célèbre Tombstone Piledriver[21].

WrestleMania XIV (7-0)[modifier]

Kane, le "frère" de l'Undertaker, est l'une des plus célèbres victime de ce dernier.

Après que Kane se soit relevé de deux Tombstone Piledriver, le Phenom lui a mit un troisième Tomsbtone pour avoir la victoire[22],[23].

WrestleMania XV (8-0)[modifier]

Il s'agit du premier Hell in a Cell match de l'histoire de WrestleMania. Undertaker a fait sa prise de finition, avant de pendre Bigboss Man avec l'aide de The Brood (Christian, Edge et Gangrel)[24].

WrestleMania X-Seven (9-0)[modifier]

Triple H est le catcheur ayant le plus de fois affronter Undertaker à WrestleMania, au total de trois.

Après s'être battus à travers la foule, Undertaker a fait un Last Ride puis le tombé[25]. C'est le premier WrestleMania du personnage de motard "American Badass".

WrestleMania X8 (10-0)[modifier]

Undertaker faisant son Tombstone Piledriver sur Ric Flair.

Malgré les interventions d'Arn Anderson, l'Undertaker a réussi à battre Ric Flair. Cela marque la dixième victoire du American Badass à WrestleMania. Après le match, Undertaker fait le signe dix avec ses doigts[26].

WrestleMania XIX (11-0)[modifier]

Undertaker après avoir gagné son match face à A-Train et Big Show.

Malgré le départ de Nathan Jones, le partenaire initial de The Undertaker, celui-ci est quand même venu aider son ex-partenaire en donnant des coups de pied à Big Show et A-Train, ce qui permet à l'Undertaker de faire le Tombstone Piledriver sur A-Train. Ce combat est le dernier match de Undertaker sous la gimmick d'"American Badass"[27].

WrestleMania XX 12-0[modifier]

Revenant en tant que Deadman, Undertaker fait face à Kane pour la seconde fois et l'a battu grâce au Tombstone[28].

WrestleMania 21 (13-0)[modifier]

Randy Orton a tenté un Tombstone sur son adversaire mais l'Undertaker le contra et lui fait fit la prise[29].

C'est la première fois qu'un adversaire voulait briser la Streak.

WrestleMania 22 (14-0)[modifier]

The Undertaker a réussi a mettre Mark Henry dans le cercueil et a le fermer, donnant alors la victoire[30].

WrestleMania 23 (15-0)[modifier]

Après avoir remporté le Royal Rumble (2007)[31], Undertaker a eu l'opportunité de choisir son adversaire à WrestleMania[32]. Il avait le choix entre le champion de la WWE John Cena, le Liste des World Heavyweight Champions Batista et le champion de la ECW Bobby Lashley. Undertaker a choisi Batista[33].

Undertaker a utilisé plusieurs des ses mouvements classique comme le Old School, le Last Ride, le Chokeslam ou le Snake Eyes. Batista a tenté un Batista Bomb mais l'Undertaker l'a contré et lui a fait le Tombstone Piledriver[34],[33].

WrestleMania XXIV (16-0)[modifier]

Undertaker après avoir remporté le World Heavyweight Championship face à Edge.

Edge n'a jamais perdu de match solo à WrestleMania[35]. Edge a décrit le match comme le plus grand match de sa carrière[36].

L'Undertaker s'est fait dominé pendant tout le match, mais il arrive à porter à Edge son Last Ride malgré l'intervention de Curt Hawkins et Zack Ryder. L'Undertaker a finalement fait son Hell's Gate, gagnant le match par soumission[37].

WrestleMania XXV (17-0)[modifier]

Le Phenom après avoir battu Shawn Michaels.

Après avoir battu Vladimir Kozlov lors du Raw du 2 mars 2009, Shawn Michaels obtient le droit d'affronter Undertaker[38].

Pendant le match, Undertaker a fait un plongeon suicidaire (Air Deadman) sur un cameraman. La prise aurait « ajouté plus de drame et d'émotion au match, lui donnant un élément de réalisme ». La finition du match, décrite comme « chargée d'émotion », a impliquée Undertaker a utiliser ses quatre mouvements de finition reconnus (Tombstone Piledriver, Last Ride, Chokeslam, Hell's Gate) sans réussir à terminer le match. Undertaker « à un regard de tristesse et de désespoir sur son visage » après que Michaels s'est relevé du Tombstone Piledriver. Moment qui été décrit comme un « instantané du cœur et de la passion qui était exposée au spectacle »[39],[40]. Michaels lui a finalement fait un Sweet Chin Music mais Taker s'est relevé et lui a fait le Tombstone[39].

Le match a été décrit comme étant le "show-stealer" et comme étant un "classique instantané". Il a été salué par les nombreuses critiques comme un des plus grands combats de l'histoire de WrestleMania[40],[41],[42].

WrestleMania XXVI (18-0)[modifier]

Shawn Michaels a prit sa retraite après sa seconde défaite.

The Undertaker a rejeté une revanche à WrestleMania de la part de Michaels : "une revanche à WrestleMania cette année n'entraînera qu'une déception plus amère pour toi. Shawn, je n'ai rien à te prouver. Ma réponse est non." Michaels a répliqué : "Je te verrai à WrestleMania. Ta série, ton titre, ton âme sera la mienne"[43]. À Elimination Chamber (2010), Michaels intervient et coûte le titre à Undertaker, c'est Chris Jericho qui gagne[44].

À la fin du match, Michaels a fait son Sweet Chin Music en dehors du ring, laissant Undertaker sur la table des commentateurs, avant d'effectuer un Moonsault de la troisième corde, ce qui brise la table[45]. À la fin du match, HBK a mit une claque à son adversaire ce qui a énervé l'Undertaker qui fit un Jumping Tombstone Piledriver pour remporter le match[46],[47]. En raison de la stipulation[48], Michaels a prit sa retraite[49], [50], le moment a été décrit comme "la fin d'une ère"[51].

WrestleMania XXVII (19-0)[modifier]

Triple H a promis de faire ce que son meilleur ami Shawn Michaels n'a jamais réussi à faire : briser la Streak. Le match est un No Holds Barred match[52]. Chacun des deux hommes se sont relevés de leur prise de finition mais l'Undertaker a triomphé après avoir fait abandonner Triple H avec son Hell's Gate. c'est la première fois que Undertaker a eu recours à des secours pour sortir de l'arène[53],[54].

WrestleMania XXVIII (20-0)[modifier]

Undertaker a proposé un match revanche car il a eu besoin de l'aide des secours pour quitter l'arène l'an passé. Triple H a initialement refusé avant d'accepter. Le match est un Hell in a Cell match avec Shawn Michaels en arbitre spécial, le match est décrit comme « la fin d'une époque » (« The End of an Era ». Triple H a donné des coups de chaise violent sur Triple H ainsi que des coups de sledgehammer. HBK a demandé plusieurs fois si Undertaker était encore capable de catcher, ce dernier répondant que oui. Undertaker a fait un Hell's Gate sur HBK qui fut alors remplacé par Charles Robinson mais s'est prit un Chokeslam. Undertaker a gagné peu de temps après avec un Piledriver Tombstone[55],[56],[57]. Considéré comme l'un des meilleurs Hell in a Cell de l'histoire[58], Triple H le considère comme son match préféré[59].

WrestleMania 29 (21-0)[modifier]

Dans un segment controversé, la semaine avant WrestleMania 29, le manager de CM Punk, Paul Heyman, habillé comme, et utilisant les manières de Paul Bearer récemment décédé, est venu affronter The Undertaker alors qu'il était caché avec les druides distinctifs de Undertaker. Comme Undertaker a tenté de les agresser, Punk a agressé Undertaker avant de verser les cendres de Bearer qui étaient dans la célèbre urne[60].

Punk a fait une descente du coude du haut de la troisième corde en hommage à Randy Savage sur la table des commentateurs espagnol[61]. Undertaker s'est relevé et a frappé Punk avec l'urne. Il lui a fait un Go to Sleep puis un Tombstone Piledriver pour remporter le match et ajouter un dernier point à la Streak[62].

Fin de la Streak et conséquences[modifier]

Articles détaillés : WrestleMania XXX et Brock Lesnar.
Brock Lesnar porte des t-shirts célébrant la fin de la Streak.

Le 23 octobre 2010, après avoir perdu son le UFC Heavyweight Championship face à Cain Velasquez, Brock Lesnar a été confronté à The Undertaker qui lui a dit "Tu veux le faire ?". La confrontation a conduit à des spéculations sur un match à WrestleMania entre les deux[63],[64], et marque le début de leur rivalité[65].

Le 24 février 2014, à Raw, Undertaker fait son retour après dix mois d'absence (depuis que The Shield lui a fait une powerbomb à travers la table des commentateurs) pour défier Lesnar à un match à WrestleMania XXX[66]. Undertaker était vu comme le favori de la rencontre[67], mais après un Kimura Lock et trois F-5, Lesnar bat Undertaker et met fin à une série de victoires de plus de vingt ans. L'émotion et le silence envahit l'arène[68],[69]. Undertaker a été hospitalisé après avoir subi une grave commotion cérébrale au début du match[70],[71]. La musique de Lesnar n'a pas été jouée pendant quelques minutes alors que les cameramans de la WWE continuaient de mettre en évidence la réaction d'une foule choquée. Le manager de Lesnar, Paul Heyman, a commencé à utiliser la victoire pour promouvoir davantage son client[72]. Selon Sports Illustrated, la fin de la Streak est le moment le plus choquant depuis le Montreal Screwjob[73].

Un grand nombre de fans se sont opposés au résultat. Justin Henry de WrestleCrap a défendu la décision arguant qu'il a suscité une réponse émotionnelle[74]. Questionné par Stone Cold Steve Austin au sujet de sa décision de mettre fin à la Streak, Vince McMahon a déclaré qu'il n'y avait que Lesnar pour pouvoir briser la Streak, ajoutant que The Undertaker était choqué par la décision, mais a volontairement accepté parce qu'il voulait rendre l'entreprise plus grande[75].

Voulant se venger, Undertaker fait son retour lors de Battleground (2015) et attaque Lesnar durant son match face à Seth Rollins et lui coûte une victoire[76], incitant une revanche à SummerSlam (2015)[77]. Lors de cet événement, le 23 août, après une distraction et un coup dans l'entre-jambe, Undertaker a remporté sa première victoire télévisée sur Lesnar lorsqu'il lui a fait le Hell's Gate[78],[79]. Un Hell in a Cell match a été organisé lors de Hell in a Cell (2015) qui a été remporté par Lesnar[80].

Annexes[modifier]

Références[modifier]

  • (en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « The Streak (wrestling) » (voir la liste des auteurs).
  1. (en) « Feras », WWE (consulté le 21 février 2015)
  2. (en) David Shoemaker, « What's at Stake When John Cena Wrestles Brock Lesnar at 'SummerSlam' », Grantland, (consulté le 22 février 2015)
  3. (en) Buck Woodward, « Undertaker, Royal Rumble, Vickie Guerrero and more », PWInsider, (consulté le 22 février 2015)
  4. (en) « The greatest winning streak in sport is still going strong », The 42,‎ (lire en ligne)
  5. (en) « The Undertaker's Show of Shows victims », Sky Sports,‎ (lire en ligne[archive du ])
  6. (en) Tom Fordy, « Why the Undertaker is the world's greatest sportsman », sur The Telegraph, (consulté le 23 janvier 2016) : « In the last decade, the Undertaker's infamous streak became the cornerstone of the [WrestleMania] event, bigger than any championship or accolade on the line. »
  7. 7,0 et 7,1 (en) Henry Tiger Oliver, « Why Brock Lesnar won't break The Undertaker's WrestleMania win streak », sur The Oklahoman, (consulté le 16 mars 2015) : « The Streak is not just a WrestleMania match. It is THE WrestleMania match. It's as daunting an adversary as The Undertaker himself. To defeat The Streak is an accomplishment greater than winning the prestigious WWE World Heavyweight Championship. »
  8. 8,0 et 8,1 (en) FSM staff, « The Greatest WrestleMania Matches of All-Time: The Undertaker vs. Shawn Michaels (WrestleMania XXV) », Uncooked Media, no 117,‎ , p. 40 :

    « The Undertaker's positioning was perfect as he caught Michaels mid-[moonsault] and delivered an apocalyptic Tombstone to deny his opponent the grandest prize in WWE: the scalp of The Undertaker at WrestleMania. »

  9. (en) « Steve Austin interview », Power Slam,‎ (lire en ligne)
  10. (en) Billy Krotchsen, « Bret Hart discusses who he thinks should end Undertaker's streak », PWInsider,‎ (lire en ligne)
  11. (en) Rob McNichol et Joel Ross, « Kurt Angle: The streak could have been mine », The Sun,‎ (lire en ligne)
  12. (en) Alex Giannini, « Seven Superstars Sheamus wants to fight », WWE Official Website,‎ (lire en ligne)
  13. (en) « The Home of the Jets and the Giants Will Become Body Slam Central for a Night », The New York Times,‎ (lire en ligne)
  14. (en) Kevin Powers, « 10 youngest WWE Champions ever », WWE Official Website,‎ (lire en ligne)
  15. (en) « Jimmy Snuka interview, talks Undertaker », Wrestling Observer Newsletter,‎ (lire en ligne[archive du ])
  16. (en) Blaine Van Der Greind, « The Streak: Superfly first to fall », Canoe,‎ (lire en ligne)
  17. (en) Blaine Van Der Greind, « Undertaker stomps a Snake », Canoe,‎ (lire en ligne)
  18. (en) Blaine Van Der Greind, « Slaying a giant », Canoe,‎ (lire en ligne)
  19. (en) Blaine Van Der Greind, « DiBiase can't lead Bundy to win », Canoe,‎ (lire en ligne)
  20. (en) Blaine Van Der Greind, « Nash lays down on way out », Canoe,‎ (lire en ligne)
  21. (en) Blaine Van Der Greind, « Sid drops the belt », Canoe,‎ (lire en ligne)
  22. (en) Kevin Eck, « Kane keeps his dark side inside the ring », The Baltimore Sun,‎ (lire en ligne)
  23. (en) Blaine Van Der Greind, « Brother versus brother », Canoe,‎ (lire en ligne)
  24. (en) Blaine Van Der Greind, « Bossman hangs », Canoe,‎ (lire en ligne)
  25. (en) Blaine Van Der Greind, « The first battle with Triple H », Canoe,‎ (lire en ligne)
  26. (en) Blaine Van Der Greind, « Wooo! A battle with the Nature Boy », Canoe,‎ (lire en ligne)
  27. (en) Blaine Van Der Greind, « Two is not better than one », Canoe,‎ (lire en ligne)
  28. (en) Blaine Van Der Greind, « Again, Kane is not able », Canoe,‎ (lire en ligne)
  29. (en) Blaine Van Der Greind, « The Legend Killer gets Tombstoned », Canoe,‎ (lire en ligne)
  30. (en) Blaine Van Der Greind, « Finishing the World's Strongest Man », Canoe,‎ (lire en ligne)
  31. (en) « Undertaker wins the Royal Rumble Match », WWE,‎ (lire en ligne)
  32. (en) Louis Dee, « Decision at hand », WWE,‎ (lire en ligne)
  33. 33,0 et 33,1 (en) « Tickets punched for WrestleMania », WWE,‎ (lire en ligne)
  34. (en) Kevin Eck, « Q&A with Batista », The Baltimore Sun,‎ (lire en ligne)
  35. (en) Tim Baines, « Canadian boy Copeland fights to keep his Edge », Canoe,‎ (lire en ligne)
  36. (en) Nick Tylwalk, « 'Über-villain' Edge aims to steal the show », Canoe,‎ (lire en ligne)
  37. (en) Dale Plummer, « Mayweather, Orton survive Mania; Edge, Flair don't », Canoe,‎ (lire en ligne)
  38. (en) James Caldwell, « Undertaker's WrestleMania opponent determined on Raw tonight », Pro Wrestling Torch,‎ (lire en ligne)
  39. 39,0 et 39,1 (en) Dan Wahlers, « Dan Wahlers talks Undertaker vs. Shawn Michaels », Wrestling Observer Newsletter,‎ (lire en ligne[archive du ])
  40. 40,0 et 40,1 (en) Sumit Rehal, « Top ten WrestleMania matches of all time », The Independent,‎ (lire en ligne)
  41. (en) Kevin Eck, « Shawn Michaels vs. The Undertaker », The Baltimore Sun,‎ (lire en ligne)
  42. (en) Dale Plummer, « Wrestlemania 25: HBK-Undertaker steals the show », Canoe,‎ (lire en ligne)
  43. (en) « Winning the Royal Rumble is your only chance at salvation », Cagematch,‎ (lire en ligne)
  44. (en) James Caldwell, « Complete coverage of Raw & Smackdown Elimination Chamber matches – Sheamus and Undertaker defend titles », Pro Wrestling Torch,‎ (lire en ligne)
  45. (en) Bill Simmons, « WrestleMania XXVI – Bill Simmons' diary », ESPN,‎ (lire en ligne)
  46. (en) Dale Plummer et Nick Tylwalk, « Undertaker ends Shawn Michaels' career in thrilling rematch to cap off Wrestlemania XXVI », Canoe,‎ (lire en ligne)
  47. (en) James Caldwell, « WrestleMania 26 Results – The Undertaker vs. Shawn Michaels Report », Pro Wrestling Torch,‎ (lire en ligne)
  48. (en) Dale Plummer et Nick Tylwalk, « Undertaker ends Shawn Michaels' career in thrilling rematch to cap off Wrestlemania XXVI », Canoe,‎ (lire en ligne)
  49. (en) Kevin Eck, « Shawn Michaels says goodbye on Raw », The Baltimore Sun,‎ (lire en ligne)
  50. (en) Mark Xamin, « HBK's retirement the end of an era », Canoe,‎ (lire en ligne)
  51. (en) Dave Scherer, « Looking at Shawn Michaels' retirement », PWInsider,‎ (lire en ligne)
  52. (en) Shane McKinley, « Triple H vs. Undertaker preview special », Pro Wrestling Torch,‎ (lire en ligne)
  53. (en) James Caldwell, « The Undertaker vs. Triple H with The Streak on the line », Pro Wrestling Torch,‎ (lire en ligne)
  54. (en) Dave Meltzer, « WrestleMania 27 live coverage from the Georgia Dome », Wrestling Observer Newsletter,‎ (lire en ligne[archive du ])
  55. (en) Dale Plummer et Nick Tylwalk, « Highs of Taker-HHH, Cena-Rock and Punk-Jericho overcome plenty of lows at WrestleMania XXVIII », Canoe,‎ (lire en ligne)
  56. (en) Wade Keller, « Keller's WWE WrestleMania 28 Take: », Pro Wrestling Torch,‎ (lire en ligne)
  57. (en) James Caldwell, « Caldwell's WWE WrestleMania 28 PPV Report », Pro Wrestling Torch,‎ (lire en ligne)
  58. (en) Mayer Nissim, « WWE Hell in a Cell: 5 best-ever bouts », Digital Spy,‎ (lire en ligne)
  59. (en) « Triple H says Undertaker clash at WrestleMania 28 was one of his best », Sky Sports,‎ (lire en ligne[archive du ])
  60. (en) Arda Ocal, « Pre-WrestleMania Raw highlighted by Paul Bearer imposter, urn's ashes », The Baltimore Sun,‎ (lire en ligne)
  61. (en) Bryan Graham, « 80,676 WrestleMania Fans Can't Be Wrong », Sports Illustrated,‎ (lire en ligne)
  62. (en) James Caldwell, « Taker-Punk result – did Punk break The Streak? », Pro Wrestling Torch,‎ (lire en ligne)
  63. (en) Paul Hopkinson, « Brock Lesnar vs. Cain Velasquez Fight Overshadowed By Undertaker? », CBS News,‎ (lire en ligne)
  64. (en) Kevin Eck, « Is Brock Lesnar going to wrestle The Undertaker at WrestleMania XXVII? », The Baltimore Sun,‎ (lire en ligne)
  65. (en) « UFC interview provided spark to Brock Lesnar-Undertaker feud », Fox Sports, (consulté le 24 novembre 2015)
  66. (en) Alex Oster, « The Undertaker returns on Monday Night Raw, upstaging Hulk Hogan », The Baltimore Sun,‎ (lire en ligne)
  67. (en) Chris Smith, « Gamblers Knew The Undertaker Would Lose At WrestleMania 30 », Forbes,‎ (lire en ligne)
  68. (en) Christopher Hooton, « Undertaker's streak ends at WrestleMania 30 », The Independent,‎ (lire en ligne)
  69. (en) James Caldwell, « The Undertaker's Streak is over », Pro Wrestling Torch,‎ (lire en ligne)
  70. (en) Amelia Butterly, « WWE WrestleMania star The Undertaker has head injury », BBC,‎ (lire en ligne)
  71. Undertaker concush
  72. (en) David Shoemaker, « The Mouth of the WWE », Grantland,‎ (lire en ligne)
  73. (en) Ben Sin, « WWE Stars React to the End of the Undertaker's Streak », Sports Illustrated,‎ (lire en ligne)
  74. (en) Justin Henry, « The End of the Streak is Not WrestleCrap », WrestleCrap, (consulté le 10 avril 2015)
  75. (en) James Caldwell, « Austin/McMahon podcast », PWTorch, (consulté le 10 avril 2014)
  76. (en) James Caldwell, « CALDWELL'S WWE RAW RESULTS 7/20: Complete "virtual-time" coverage of live Raw - Battleground fall-out, Taker-Lesnar pullapart, big six-man tag main event, Divas, more », Pro Wrestling Torch (consulté le 21 juillet 2015)
  77. (en) Ryan Pappolla, « The Undertaker vs. Brock Lesnar », WWE (consulté le 21 juillet 2015)
  78. (en) James Caldwell, « CALDWELL'S SUMMERSLAM REPORT 8/23: Complete "virtual-time" coverage of Lesnar vs. Taker, Title vs. Title, more matches », Pro Wrestling Torch (consulté le 23 août 2015)
  79. (en) « Matches featuring both The Undertaker and Brock Lesnar », The Internet Wrestling Database, {{Article}} : paramètre « date » manquant (lire en ligne)
  80. (en) James Caldwell, « 10/25 Live HIAC PPV Report – CALDWELL'S Live Coverage », Pro Wrestling Torch (consulté le 26 octobre 2015)

Liens externes[modifier]




Erreur Lua dans Module:Catégorisation_badges à la ligne 170 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).


Autres articles des thèmes 50px catch ET États-Unis États-Unis : Hakim Zane, Navajo Warrior, Kevin Matthews (catch), RK-Bro, Damien Wayne Kostyal, Reno Anoa'i, Samuel Shaw

Autres articles du thème 50px catch : Reno Anoa'i, AAW Tag Team Championship, Gallows et Anderson, Xtreme Zone Wrestling, Veterans of War, Kento Kobune, Liste des champions actuels à la WWE

Autres articles du thème États-Unis États-Unis : Alonza Picket, Paul Moran, Gabriel Grego, RK-Bro, Hakim Zane, Kiss Army, The Band of Utopia

Cet Article wiki "La série d'invincibilité de The Undertaker" est issu de Wikipedia. La liste de ses auteurs peut être visible dans ses historiques.


Les cookies nous aident à fournir nos services. En utilisant nos services, vous acceptez notre utilisation des cookies.