Bienvenue sur EveryBodyWiki ! Créez un compte ou connectez vous pour participer, améliorer ou créer un article, une biographie (la vôtre ?), une page entreprise...


Kaol Kozh

De EverybodyWiki Bios & Wiki


Erreur Lua dans Module:Bandeau à la ligne 249 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).

Kaol Kozh est une association qui œuvre pour la défense de la semence paysanne[1].

Les adhérents de l’association produisent des semences « libres de droit », d’une grande diversité, produites sans l’aide de biotechnologies[2].

La plupart des 50 adhérents de l’association sont des producteurs maraîchers engagés dans l’agriculture biologique.

Le logo Kaol Kozh


Histoire[modifier]

Plusieurs producteurs de légumes biologiques membres de l'Association des Producteurs de Fruits et Légumes Bio de Bretagne (APFLBB), titulaire de la marque BioBreizh découvrent, dans des semences de variété de chou-fleur bio, un noyau ayant pour origine un radis japonais et qui implique l'utilisation d'une technique et méthodologie proches de celles des OGM. Cette découverte inquiétante sera un déclencheur : s'appuyant sur l'expertise de Marc Sire, un ingénieur agronome, un groupe d'agriculteurs "bio" portés par René Léa crée l'association Kaol Kozh qui crée une alternative au système semi-industriel de l'agro-écologie [3].

L’association, créée en septembre 2007 en Ille-et-Vilaine, est principalement connue par les actions de communication du groupe Carrefour en 2017 liées à la commercialisation, interdite, des semences non enregistrées.

Dans le cadre de la commercialisation des semences et produits Kaol Kozh et BioBreizh, le groupe Carrefour a été à l'origine d'une pétition en ligne, en septembre 2017, intitulée « Quand la loi appauvrit la biodiversité et notre alimentation, changeons-la ! » Cette pétition a recueilli 83000 signatures[4].

Statut[modifier]

Le périmètre d’actions de l’association, publié au Journal Officiel le 6 octobre 2007 sous le numéro 629, est de :

  • recenser et préserver les populations végétales (potagères, céréalières, fourragères...) adaptées ou adaptables aux terroirs bretons et à la production biologique ;
  • sélectionner, améliorer et créer des populations selon les principes et les techniques respectant l’intégrité du vivant suivant les critères définis dans le règlement intérieur,
  • mettre en culture ces populations et suivre leurs comportements chez les producteurs et en stations d’essais, se doter d’outils de triage, de nettoyage et de conservation des semences ;
  • évaluer les besoins en semences des producteurs en lien avec les attentes des consommateurs ;
  • sensibiliser le grand public à la diversité des produits végétaux, leurs goûts, leurs formes, leurs couleurs et leurs usages ;
  • rechercher, diffuser et mutualiser les savoirs savoir-faire concernant les semences ;
  • coordonner et mutualiser l’ensemble des actions sur le semences biologiques réalisées, en cours de réalisation et en projets sur le territoire de la Bretagne ;
  • être acteurs auprès des instances nationales et européennes sur le thème des semences et variétés pour l’agriculture biologique ;
  • diffuser les semences produites par et pour les adhérents de l’association.

Economie[modifier]

L’association a bénéficié d’un accord contractuel de 5 ans avec le groupe Carrefour, en 2017, malgré le coût, supérieur de 30 %, des semences paysannes par rapport aux semences industrielles[5].

La décision du groupe Carrefour est prise pendant le débat sur les états généraux de l'alimentation. L'enseigne a accepté toutes les conditions fixées par l'association Kaol Kozh[6].

Le partenariat Carrefour/Kaol Kozh est très satisfaisant pour René Léa, président de l'association Kaol Kozh : "la création d’une Maison des graines des paysans qui permettra de développer et structurer un réseau de production de semences fermières certifiées". Néanmoins le réseau Semences Paysannes constate les limites de ce partenariat "à l’heure où quelques multinationales (Bayer-Monsanto, DuPont-Dow, et Sygenta-chemchina) sont en passe de breveter l’ensemble de l’alimentation"[7].

Ces semences paysannes proposées par Kaol Kozh ont été baptisées dans un premier temps, par les médias, "légumes interdits"[8]. La campagne médiatique organisée par le Groupe Carrefour a fait évoluer les cadres réglementaires et normatifs de la commercialisation de ces semences paysannes qui étaient un frein à leur développement mais aussi ouvert le débat[9].

En attendant les évolutions législatives qui autoriseront, en 2021 la vente de ces semences paysannes, les Maisons de semences paysannes peuvent servir de protection aux paysans vis-à-vis de ces restrictions[10].

Dès le printemps 2019, Roscoff, accueillera la première Maison des Semences Paysannes bretonne qui sera utilisée en tant que siège de l'association et vitrine de ses activités. Soutenue par la Fondation Carrefour sur ce projet, à hauteur de 180 000 euros, l'association Kaol Kozh disposera d'une plateforme pédagogique de sensibilisation aux notions de biodiversité et de permaculture[11].


Biodiversité et patrimoine[modifier]

Cette section a besoin d’être illustrée. Des médias (images, vidéos, sons) sous licence libre ou du domaine public sont les bienvenus (aide).

Les adhérents de l’association proposent des semences locales et traditionnelles (oignons roses d'Armorique, choux de Lorient, choux de Ploujean, haricots coco de Pont-l'Abbé ou de Belle-Ile, artichauts Camus du Léon, artichaut Glas-Ruz,butternut Kouign Amann, échalote demi-longue de Cléder, potimarron Angélique, rhubarbes acidulées de Bretagne…) très adaptées aux particularités du terroir. Cette stratégie s'oppose à celle des grands groupes du secteur alimentaire (Bayer-Monsanto, DuPont-Dow, et Sygenta-chemchina)[12].

Kaol aborde cette notion patrimoniale et de bien commun de nos semences. L'association met avant tout en avant l'adaptation de ses semences paysannes au plus près du territoire. [13]


Notes et références[modifier]

  1. Site internet du réseau « semences paysannes » : https://www.semencespaysannes.org/
  2. Article de Marion Perrier – Alternatives économiques n° 381 du 1er juillet 2018 : « Kaol Kozh cultive la biodiversité » : https://www.alternatives-economiques.fr/kaol-kozh-cultive-biodiversite/00085319
  3. Reportage France 5 réalisé par Céline Destève "Le chou, un légume à la mode, à la mode" diffusé le 25 novembre 2018.
  4. Page internet : « Soutien à l'association Kaol Kozh pour promouvoir la biodiversité et la qualité alimentaire » sur le portail de la fondation Carrefour : http://www.fondation-carrefour.org/fr/content/soutien-lassociation-kaol-kozh-pour-promouvoir-la-biodiversite-et-la-qualite-alimentaire
  5. Article Europe 1 avec AFP du 20 septembre 2017 : « Des légumes issus de semences paysannes vendus chez Carrefour » : http://www.europe1.fr/societe/des-legumes-issus-de-semences-paysannes-vendus-chez-carrefour-3440909
  6. Article du journal Le Parisien du 20 septembre 2017 « Carrefour veut sauver et commercialiser des semences de fruits et légumes paysans » : http://www.leparisien.fr/economie/carrefour-veut-sauver-et-commercialiser-des-semences-de-fruits-et-legumes-paysans-20-09-2017-7273746.php
  7. Article revue Que Choisir du 28 septembre 2017 "Marché interdit de Carrefour Des légumes pas si interdits que ça.
  8. Reportage BFM Business du 20 septembre 2017 "Ces légumes "interdits" qui arrivent chez Carrefour"
  9. Article d'Europe 1 du 4 mai 2018 : « Bruxelles autorise la vente de semences paysannes en 2021 pour le bio » : http://www.europe1.fr/emissions/la-une-de-leco/bruxelles-autorise-la-vente-de-semences-paysannes-en-2021-pour-le-bio-3643079
  10. Orane Dupont – avril 2016 « Les Maisons de semences paysannes, une gestion collective et participative de la biodiversité cultivée » - actes de la journée des innovations pour une alimentation durable : http://www.chaireunesco-adm.com/IMG/pdf/actes_jipad_2016_web.pdf
  11. Article journal Le Télégramme du 26 septembre 2018 "Une maison pour les semences ! ".
  12. Article de Marine Le Breton Huffington Post du 20 septembre 2017 « Des légumes "interdits" vendus par Carrefour, mais de quoi s'agit-il ? »
  13. Article d'Eric Nedjar – Blog France Info – 18 janvier 2019 « Koal Kozh se bat pour le maintien de la biodiversité des cultures en Bretagne ».

Erreur Lua dans Module:Catégorisation_badges à la ligne 170 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).


Autres articles des thèmes Bretagne ET Associations associations : Emglev An Tiegezhioù, Comité Bretagne - Croatie, Musée Archipel breton

Autres articles du thème Bretagne Bretagne : Joannic Martin, Radio Mené, Festival Rocklang, Les Éditions Sauvages, Lorient Pipe Band, François-Thomas Leguen de La Croix, Lycée Freyssinet (Saint-Brieuc)

Autres articles du thème Agriculture et agronomie : Brevet de technicien supérieur agricole en gestion et maîtrise de l'eau, Fédération nationale des syndicats paysans, BioBreizh, Gilles Thévenet, Acolyance

Autres articles du thème Associations associations : Verbuendungshaus fforst e.V., Ardenne bleue, Partenaires pour la santé mentale, Centre de traduction poétique, Jeune chambre internationale, Equilibre, GT Process


Cet Article wiki "Kaol Kozh" est issu de Wikipedia. La liste de ses auteurs peut être visible dans ses historiques et/ou la page Edithistory:Kaol Kozh.


Les cookies nous aident à fournir nos services. En utilisant nos services, vous acceptez notre utilisation des cookies.