Bienvenue sur EveryBodyWiki ! Créez un compte ou connectez vous pour participer, améliorer ou créer un article, une biographie (la vôtre ?), une page entreprise...


Juste après la pluie

De EverybodyWiki Bios & Wiki


Juste après la pluieLa page Modèle:Infobox/Pictogramme/universite.css n’a pas de contenu.
Auteur Thomas Vinau
Pays France
Genre Poésie
Version originale
Langue Français
Version française
Éditeur Alma Editeur
Lieu de parution Paris
Date de parution 30 janvier 2014
ISBN 978-2-36-279098-0

Juste après la pluie[1] est un recueil du poète français Thomas Vinau. Il a été publié le 30 janvier 2014 chez Alma Editeur[2].

Structure du recueil[modifier]

L'oeuvre est composée de 230 poèmes en vers libres.

Dénués de ponctuation, ces textes rappellent la forme du calligramme[3]. Leur taille, très variable, peut aller de quelques mots, comme le poème "Certitude"[4], à deux pages, comme c'est le cas du poème "Nous avons faim de quelque chose"[5].

Le recueil ne comporte pas de chapitre ou de partie. L'auteur le qualifie de "gros livre de petits poèmes"[6].

Une citation de Cesare Pavese, dans Le métier de vivre, ouvre le recueil :

"Mais la grande, la terrible vérité, c'est celle-ci : souffrir ne sert à rien."[7]

Des vers de George Perros dans J'habite près de mon silence sont cités par Thomas Vinau en fin de recueil :

"Mieux vaut traverser la manche

Sur le dos d'un requin bleu

Que de perdre une heure ou deux

A bien retrousser sa manche."[8]

Un mot de l'auteur, intitulé Lignes de fuite[9], remplit la fonction de postface.

Sujet du recueil[modifier]

Le poète puise son inspiration dans le quotidien. Les gestes et les événements de la vie de tous les jours sont des sujets de poésie pour Thomas Vinau[10]. Ce recueil peut sembler autobiographique quand l'auteur évoque des humeurs, des questionnements, des insectes ou encore des objets banals[11] dans des poèmes comme "Une peau de banane"[12], "Les édredons"[13] ou bien "Je n'ai pas d'imagination"[14].

"C'est quelque chose qui me sert chaque jour, chaque matin, à me remettre droit, à me nettoyer les yeux, à étirer mes rêves, à muscler ma lucidité."[6]

Liste des poèmes[modifier]

  1. Certains dimanches de grands vents
  2. Le troupeau
  3. Au compte-gouttes
  4. Saturée de saveurs
  5. Tout va bien
  6. L'éléphant
  7. Petit linge intime du ciel
  8. Un rayon
  9. Complices
  10. Un petit lambeau
  11. L'herbe a écrit sur mon dos
  12. Continuer
  13. Il est bon de savoir raisonner
  14. Quelque chose
  15. Conciliable
  16. Le bas
  17. Bon, je ne fais plus rien désormais qu'écouter
  18. 7h30
  19. Autrement dit
  20. Faim
  21. Là toute simple
  22. Loupiotes
  23. Sens
  24. L'amour traverse la rue
  25. Coaching
  26. Le ciel comme une enclume
  27. La nuit s'allume
  28. Le désert
  29. En travers de la gorge
  30. Le peuple mal taillé
  31. Une peau de banane
  32. Une petite rivière
  33. Le cœur et les pieds
  34. Bredouille
  35. J'ai éteint la lampe
  36. Tout vient à point à qui sait s'étendre
  37. Le philosophe qui avait trop mangé
  38. Courir dans la couleur
  39. Une ligne
  40. Le trou de ma chaussette
  41. Comment ne pas fuir
  42. La muse
  43. Croire en demain
  44. Enlève la merde de tes yeux de merde
  45. Et je lèche et je lèche
  46. Les nuages sont des cheveux sur son visage
  47. Mozart était-il myope
  48. Les mots sur l'épaule
  49. La tempête merveilleuse
  50. Certitude
  51. Des troupeaux de girafes
  52. Attila
  53. Dans ce grand wagon blanc
  54. Cocktail
  55. Deux orages ne se regardent jamais dans les yeux
  56. Le fin mot
  57. Lorsque tout brûle
  58. Le chemin
  59. Tu t'efforceras d'être
  60. Époustouflé de bleu
  61. Mascarades
  62. les arbres dorment nus
  63. Banane et funambulisme
  64. Une poule et un bébé
  65. Là-bas
  66. Des dents dans un hamac
  67. La marque du collier
  68. Les entailles ont des ailes
  69. Un petit quelque chose
  70. Sur le dos des mouettes
  71. Faire ce qu'on peut
  72. A l'intérieur
  73. Plan large
  74. Donnant- Donnant
  75. Tétanos
  76. Nous avons faim de quelque chose
  77. L'ardoise noire
  78. Le roi de l'évasion
  79. Nuisette
  80. Amarre
  81. J'dis ça j'dis rien
  82. Deux braises
  83. S'ensevelir
  84. La mille deuxième nuit
  85. L'endurance
  86. Nous ne sommes que des hommes
  87. J'écris parce que je suis sale
  88. Nourrir les bêtes
  89. Du sucre dans les plaies du chimpanzé
  90. Aporie
  91. Ni foule ni meute
  92. L'ascension
  93. Fais un vœu
  94. L'horizon ment
  95. Soif
  96. Météo
  97. Théorie de l'évolution
  98. Manœuvre
  99. Une boîte en fer
  100. Sous la table
  101. Les édredons
  102. De ce qui est puissant et de ce qui n'est rien
  103. Au cœur de la cible
  104. Walser s'en va
  105. Synchronie
  106. Clopinettes
  107. La bonne direction
  108. Issue
  109. Lire Chien blanc
  110. Collision délicate
  111. L'avaleur de sabre
  112. Options qu'on ne choisit pas
  113. Adventice
  114. Dieu a l'haleine chargée
  115. Arme de jet
  116. En haut des ponts
  117. J'aime pas la crème chantilly
  118. 6 titres de livres que vous feriez bien d'écrire si vous n'avez rien de mieux à faire
  119. Deux fois plus grande
  120. Enfance
  121. French kiss et bouche-à-bouche
  122. Les yeux des gens
  123. Quitter la rade
  124. La force des fourmis
  125. La lune et le citron
  126. L'Utopie ça fait du bruit en marchant
  127. Recyclage
  128. Lettre à un ami
  129. Les barbots du sablier
  130. Le butin de nos solitudes
  131. Gibier
  132. Les points cardinaux
  133. Les orteils de l'ambassadeur
  134. Les diamants sont faits de charbon
  135. Homéopathie du vide
  136. Où vont les rêves
  137. L'Histoire
  138. 171 mouettes
  139. Happy end
  140. La forêt déchirée
  141. Nos petites épaules
  142. Prise rapide
  143. La marque du collier
  144. Le souffle et le reste
  145. Fait divers
  146. Parfaitement retournée
  147. Yoda habite chez moi
  148. J'ai vu la lumière sourire
  149. 28 plumes
  150. L'océan et la serpillère
  151. Ce noir qui remonte
  152. De ce que l'âme doit aux semelles
  153. Il n'y a plus que la mer
  154. Je n'ai pas d'imagination
  155. Rite de passage
  156. État des lieux
  157. Rapiéçage
  158. Tartine
  159. Au fond du bol
  160. Coup de tête-balayette
  161. €€€
  162. Spontex
  163. Ou presque
  164. Tant que j'y pense
  165. Au seuil
  166. A ceux-là
  167. Une mandarine qui marche
  168. Là haut dans les collines
  169. Sous les lignes à haute tension
  170. La pelle et le fusil
  171. Au fond de la casserole
  172. On ne se refait pas
  173. Tête-à-tête
  174. Mon corps est une colocation
  175. La mort a des mains douces
  176. Croire au père Noël
  177. Ontologie
  178. Outsider
  179. Les vases communiquantes
  180. La peau d'Avril
  181. Issue de secours
  182. De ce qui est dit dans ce qui n'est pas dit
  183. Trois grains de sable
  184. L'inspecteur des travaux
  185. On pourrait se renseigner
  186. Soufflé
  187. La forêt qui ne brûle jamais
  188. Robin de rien
  189. Depuis combien de temps
  190. L'ampleur
  191. Parfois
  192. Une question de langue
  193. Le grand ménage
  194. Maçonne
  195. Le molosse zinzinulant
  196. L'implacable et l'asticot
  197. Catastrophe
  198. Mithridatisation
  199. Bulle
  200. Mange
  201. Fais gaffe, tu marches sur mes yeux
  202. Manucure
  203. Egotrip
  204. La mort qui danse
  205. Gâté
  206. Nécessité fait loi ou quelque chose comme ça
  207. Ablutions
  208. Entre lécher et mordre
  209. Alberto
  210. Fossoyeurs
  211. Et les comètes tombent
  212. Le petit bazar
  213. Soupe de cailloux
  214. A chevaucher dans la brûlure
  215. Le gant
  216. Passer la nuit
  217. En attendant
  218. L'homme mesure
  219. Arrondir les angles
  220. Pieds par-dessus tête
  221. Juste avant
  222. Au jour sans jour
  223. Kilo de plumes
  224. A quoi bon
  225. On moissonne comme on peut
  226. Lampe de poche
  227. Art brut
  228. Marécages
  229. La parenthèse déchantée
  230. Juste après la pluie

Notes et références[modifier]

  1. Thomas Vinau, Juste après la pluie, Paris, Alma Editeur, , 280 p. (ISBN 978-2-36-279098-0)
  2. « Juste après la pluie », sur www.alma-editeur.fr (consulté le 10 mai 2020)
  3. Solange Pinilla, « Juste après la pluie », Etudes,‎
  4. Thomas Vinau, Juste après la pluie, page 64
  5. Thomas Vinau, Juste après la pluie, page 90
  6. 6,0 et 6,1 Alma éditeur, « Thomas Vinau - Juste après la pluie »
  7. Thomas Vinau, Juste après la pluie, page 9
  8. Thomas Vinau, Juste après la pluie, page 269
  9. Thomas Vinau, Juste après la pluie, page 271
  10. Virginie Neufville, « Gâteau de miettes », Fragments de lecture,‎
  11. Anthony Dufraisse, « In Vinau veritas », Le matricule des anges,‎
  12. Thomas Vinau, Juste après la pluie, page 44
  13. Thomas Vinau, Juste après la pluie, page 144
  14. Thomas Vinau, Juste après la pluie, page 176


Erreur Lua dans Module:Catégorisation_badges à la ligne 170 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).


Autres articles du thème Poésie poésie : Agonie du général Krivitski, Groupe Taller de Stockholm, Angelo Rizzi, Jean-Paul Jamet, Éditions du Littéraire, Jean-François Dubois, Lieu (collection)


Cet Article wiki "Juste après la pluie" est issu de Wikipedia. La liste de ses auteurs peut être visible dans ses historiques et/ou la page Edithistory:Juste après la pluie.