Bienvenue sur EveryBodyWiki ! Créez un compte ou connectez vous pour participer, améliorer ou créer un article, une biographie (la vôtre ?), une page entreprise...


Julius-Amédée Laou

De EverybodyWiki Bios & Wiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche



Julius-Amédée Laou, né en 1950[1], est un auteur, dramaturge et réalisateur français d'origine martiniquaise, né à Paris.

Biograhie[modifier | modifier le wikicode]

Julius-Amédée Laou est le réalisateur de Solitaire à Micro Ouvert[2],[3], de La Vieille Quimboiseuse et le Majordome[4],[5], de Zouk, Mariage et Ouélélé !!! [6], mais il est aussi l’auteur d'une trentaine de pièces de théâtre et le directeur de la Compagnie des Griots d'aujourd'hui.

Il met en scène sa première pièce Ne m'appelez Jamais Nègre![7],[8] en 1982, puis Sonate en solitude majeure [9] en 1984, qu'il présente au Théâtre de la Bastille [10] et qui remportera le Prix du court métrage à la 41e Mostra internationale du cinéma de Venise; suivront Une Autre Histoire ou le Malentendu [11]; Les trompettes de la renommée [12] et La fin du rêve du roi Narmer [13]. La pièce Folie Ordinaire d'une Fille de Cham [14] sera quant à elle portée au grand écran par le réalisateur et un ethnologue français Jean Rouch [15]. En 1997, la pièce Madame Huguette et les souches [16] sera présentée au Théâtre de la Tempête à la Cartoucherie de Vincennes.

Le film de Julius-Amédée Laou Solitaire à micro ouvert remporte le Prix du meilleur court-métrage à la 41e Mostra de Venise - Festival cinématographique de 1984.

Le parcours professionnel de Julius-Amédée Laou [17] a été récompensé à plusieurs reprises. En 1984, il reçoit le Prix du court métrage du Festival de Venise; en 1985, le Prix du Mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples (MRAP), ainsi que le Prix de la réalisation et de la meilleure musique au 4e Festival du cinéma Francophone [18] en 1988.

Depuis 1985, il a donné de nombreuses conférences et animé des stages de théâtre, de mise-en scène ou de formation de l’acteur, dans le cadre de structures théâtrales françaises et dans des universités américaines, telles que Georgetown University [19] (Washington), Howard University (Washington) et à l’invitation de Maryse Condé [20], à Harvard University, qui y était professeure en 1996. Sa pièce Une Autre Histoire ou le Malentendu (Another story) sera d'ailleurs présentée au Ubu Repertory Theater de New-York en 1995 et recevra des critiques élogieuses dans lThe New-York Times [21] .

Le spécialiste du théâtre français et professeur à Georgetown University Roger-Daniel Bensky consacre un chapitre de son ouvrage sur le théâtre français Le masque foudroyé[22] à l'oeuvre de Julius-Amédée Laou.

De septembre 1985 à juin 1991, il a également dirigé et animé le cours d’art dramatique L’Atelier de l’acteur Julius-Amédée Laou, rue de la Roquette, dans le 11e arr. de Paris.

J-A. Laou [23] a été membre de jury dans de nombreux festivals de films en France, en Martinique et à l’international, dont ceux de Montréal [24],[25], d’Amsterdam, de Toronto ou de Stockholm.

Il a également fait des mises en scène d’autres textes que les siens, dont celle de Monsieur Zobel en 1996, une adaptation faite à partir de poèmes de l’écrivain et poète martiniquais Joseph Zobel, avec les comédiens France Zobda, Joby Bernabé et Greg Germain.

Directeur de la société de production cinématographique de Longs Métrages Les Chamites du 21ème Siècle Productions (S.A.R.L), J-A. Laou a été membre pendant deux ans (1992-1994) de la Commission d'Aide à l'Écriture Audio-Visuel du C.N.C. (Centre National de la Cinématographie). Il est Sociétaire de la Société des Auteurs et Compositeurs Dramatiques (S.A.C.D.).

Le 28 décembre 2011, la Soirée Julius-Amédée Laou [26] lui a été consacrée à la Cinémathèque Française de Paris, durant laquelle ont été projetées ses œuvres avec un hommage spécial rendu au comédien Robert Liensol.

Avec sa compagnie de théâtre La Cour des poètes, créée en 2014 et composée de 18 comédiens professionnels, J.-A. Laou ouvre Le Petit Théâtre de La Cour des poètes, un théâtre montpelliérain dont le parrain est Daniel Mesguich. Il y produit et met en scène des pièces de William Shakespeare, d’Anton Tchekhov, d’August Strindberg, de Georges Feydeau, de Tennessee Williams, des pièces de jeunes auteurs français ainsi quelques-unes de ses pièces.

Cinéma[modifier | modifier le wikicode]

Julius-Amédée Laou [27] est l'auteur et le réalisateur de plusieurs films de fiction dont :

  • Solitaire à Micro Ouvert (1984) : Court-métrage de fiction, Prix du court métrage (catégorie Venizia Genti) à la 41ème mostra internationale du cinéma de venise (1984). Prix du M.R.A.P aux Journées cinématographiques d'Amiens (1985).
  • Mélodies de Brumes à Paris (1985) : Moyen-métrage de fiction avec Greg Germain, présenté aux 4e Journées Cinématographiques d'Amiens. Diffusé deux fois sur Antenne 2 (1986 et 1987). Diffusé 2 fois sur FR3 (1986-1988).
  • La Vieille Quimboiseuse et le Majordome [28] (1987) : Long métrage de fiction dont les principaux interprètes sont Jenny Alpha et Robert Liensol. Le film a obtenu le Prix de la réalisation au festival de la francophonie 1987. Distribué en France, le film est resté trois mois en salle à Paris et a été diffusé à trois reprises sur la chaîne de télévision britannique Channel 4.
  • Zouk, Mariage et Ouélélé !!! Titre anglais : French Wedding, Caribbean Style (2004) : Long métrage cinéma avec : Dieudonné, Loulou Boislaville, Ralph Thamar, Nicole Dogué, Ériq Ebouaney, Micheline N’dieye, Emil Abossolo-Mbo, Emilie Benoit. Ce film a été présenté dans de nombreux festivals, à Montréal, New York, Los Angeles, Amsterdam, Stockholm, aux sept Parnassiens à Paris. Julius-Amédée Laou étant à chacun de ces festivals membre des jurys, le film n’a jamais pu être présenté en compétition, mais il a néanmoins bénéficié d’une excellente critique dans le prestigieux magazine de cinéma américain Variety [29].

Théâtre[modifier | modifier le wikicode]

Auteur dramatique, J.-A. Laou a écrit une trentaine de pièces, en plus d'Une autre histoire ou le malentendu, dont :

  • Ne m'appelez jamais Nègre ! La première pièce de théâtre a été créée par La Compagnie des Griots d'Aujourd'hui au Théâtre du Forum des Halles (déc. 1982) avec France Zobda, Nicole Dogué, Alex Descas, Jean-Michel Martial et très souvent à la Cinémathèque Française de Paris:
  • Folie ordinaire d'une fille de cham [30] a été jouée en anglais à New York au Ubu Repertory Theater en février 1986, m.e.s de Françoise Kourilsky. Traduite en allemand, Folie ordinaire d'une fille de cham a fait deux tournées en Allemagne et plusieurs représentations à la 1ère Bonner BIENNALE de 1992.Traduite en suédois, la pièce a été jouée en Suède. Plusieurs diffusions sur la Radio Nationale Suédoise (de 1987 à 1990). La pièce a été captée par le réalisateur français Jean Rouch en 1986 et portée au cinéma: Folie ordinaire d'une fille de Cham, le film [31].
  • Sonate en Solitude Majeure (Publiée à l'avant-scene Théâtre.) A été créée en juin 1986 par La Compagnie des Griots d'Aujourd'hui au Théâtre de la Bastille dans une mise en scène de l'auteur, avec Robert Liensol.
  • La fin du rêve du roi Narmer (Publiée aux editions des quatre-vents) présentée en lecture-mise-en-espace par la troupe de Daniel MESGUICH à La Métaphore-Théâtre National de Lille, (nov. 1992). A été jouée à Fort-de-France (Martinique). La Cie des Griots d’Aujourd’hui avec France ZOBDA, Joby BERNABÉ, Greg GERMAIN, Max CILLA, mise en scène de l’auteur (mars. 1996). Plusieurs troupes françaises ont monté cette pièce.
  • Les Trompettes de la Renommée (Publiée aux éditions des quatre-vents), traduite en suédois, interprétée et mise en onde par une troupe suédoise, plusieurs diffusions sur la Radio Nationale Suédoise (1993 et 1994). Cette pièce a été montée par des troupes suédoises.
  • Madame Huguette et les Souches (1997) : La pièce a été créée aux « Rencontres Théâtrales » du Théâtre de la Tempête situé à la Cartoucherie de Vincennes avec Geneviève Mnich dans le rôle principale. Elle a été jouée à Paris au THEATRE MONTMARTRE-GALABRU de janvier 1998 à juin 1998 et du 12 novembre au 31 décembre 2002. Présentée au Festival d’Avignon à l’occasion de la 1ère édition du « Théâtre du Verbe Incarné » de Greg Germain, en juillet 1998, elle y connait un grand succès public. La pièce a été jouée au mois de novembre 1999 à la Georgetown University à Washington U.S.A. dans une mise en scène de Roger D. BENSKY. Plusieurs représentations à l’Ambassade de France à Washington D.C. (U.S.A.).

Littérature[modifier | modifier le wikicode]

- La fin du rêve du roi narmer], publié aux editions des quatre-vents, 1992.

Notes et références[modifier | modifier le wikicode]

  1. Notice BnF de Julius-Amédé Laou.
  2. https://www.unifrance.org/film/43163/solitaire-a-micro-ouvert
  3. « Les collections de films du Forum des images », sur http://collections.forumdesimages.fr/
  4. https://www.unifrance.org/film/8236/la-vieille-quimboiseuse-et-le-majordome
  5. L'Association des Trois mondes - FESPACO, Les cinémas d'Afrique: Dictionnaire, Karthala -ATL, , 289 p. (ISBN 2-84586-060-9, lire en ligne), p. 289
  6. Journal Témoignages. Article du 27 septembre 2003.
  7. http://data.bnf.fr/fr/39479959/ne_m_appelez_jamais_negre_spectacle_1984/
  8. (en) Daniel Meyer-Dinkgräfe, Who's Who in Contemporary World Theatre, New-York, Routledge - London & New-York, 2000 - 2002, 169 p. (ISBN 0203 10590 -7, lire en ligne), Julius-Amédée Laou - 169
  9. Paul Roselé Chim, Economie du cinéma de l'audiovisuel et de la communication (lire en ligne), p. 79
  10. « Sonate en solitudes majeures », sur Les archives du spectacles,
  11. Article de Raphaël Baptiste, critique de la pièce Une Autre histoire ou le malentendu.
  12. « Bibliothèque Nationale de France (BNF) », sur http://data.bnf.fr
  13. « Bibliothèque Nationale de France (BNF) », sur http://catalogue.bnf.fr,
  14. « Folie ordinaire d'une fille de Cham compte parmi les œuvres de la vidéothèque du Centre national de la recherche scientifique (CNRS). », sur Vidéothèque du CNRS,
  15. « Comité d'honneur du centenaire de Jean Rouch 2017 - Julius-Amédée Laou », sur http://jeanrouch2017.fr,
  16. Article du journal Africultures, critique de Sylvie Chalaye, 31 août 1998.
  17. Denis Bélanger et Michel Coulombe, « Entretien avec Julius-Amédé Laou », Ciné-Bulles,‎ mai–juillet 1988 (lire en ligne)
  18. Simone Suchet, « Martinique première! : Festival du cinéma francophone », 24 images,‎ , p. 23 (ISSN 0707-9389, lire en ligne)
  19. (en) « A SYMPOSIUM CELEBRATION - The Georgetown University Department of French », sur www.yourcenariana.org
  20. « Hommage à Maryse Condé, de J-A. Laou », sur gensdelacaraibe.org,
  21. (en) By D.J.R. BRUCKNER, « IN PERFORMANCE; THEATER - Julius Amedee Laou's "Another Story" », The New-York Times,‎ (lire en ligne)
  22. (en) « Le masque foudroyé de R. Bensky », sur Standford University Library,
  23. Philippe Rège, Encyclopedia of French Film Directors, Volume 1, 594 p., Julius-Amédée Laou figure dans l'Encyclopedia of French Film Directors, Volume 1, p 594
  24. Marsolais, G. (1988)., « Le lisse et le rugueux - Festival des films du Monde à Montréal », CinémaS - Revue d'étude cinématographique - Érudit - 24 images, (41), 37– 41.,‎ numéro 41, hiver 1988–1989, p. 5 (ISSN 0707-9389, lire en ligne)
  25. « Répertoire du Conservatoire de musique d'art dramatique du Québec - Julius- Amédée Laou », sur https://biblio.cmadq.gouv.qc.ca,
  26. (en) « The French Antillean Diaspora in the theater of Julius Amédé Laou - Article de la dramaturge Stéphanie Bérard », sur Black European Studies,
  27. « La Revue du Cinéma n° 433 page 57 »,
  28. Unifrance
  29. Article de Ronnie Scheib] du 6 janvier 2014 : http://variety.com/2004/film/reviews/french-wedding-caribbean-style-1200537167/
  30. Extrait de la pièce Folie ordinaire d'une fille de Cham de J-.A Laou, réalisé par Jean Rouch.
  31. « Folie ordinaire d'une fille de Cham », sur www.film-documentaire.fr,

Erreur Lua dans Module:Catégorisation_badges à la ligne 170 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).


Autres articles du thème Cinéma Cinéma : Jacques Leporati, Invités surprises, Valentin Alt, Liste des salles de cinéma au Maroc, Cinéma brut, Escale à Nanarland, Edo Brunner

Autres articles du thème 50px théâtre : Fernando Schweitzer, Jean-Marie Raigué, Théâtre École d'Aquitaine, Alessandro Bevilacqua, Hugo Gargiulo, Barbara Nicolier, Jérémy Bardeau


Cet Article wiki "Julius-Amédée Laou" est issu de Wikipedia. La liste de ses auteurs peut être visible dans ses historiques et/ou la page Edithistory:Julius-Amédée Laou.



Compte Twitter EverybodyWiki Follow us on https://twitter.com/EverybodyWiki !