Bienvenue sur EveryBodyWiki ! Créez un compte ou connectez vous pour participer, améliorer ou créer un article, une biographie (la vôtre ?), une page entreprise...


Jean-Noël Sarrail

De EverybodyWiki Bios & Wiki



Jean-Noël Sarrail
Naissance (57 ans)
Toulouse, France
Activité principale auteur-compositeur-interprète, vulgarisateur en astronomie
Genre musical chanson française, rock
Instruments piano, flûte
Années actives depuis 1978
Site officiel jeannoelsarrail.com

Jean-Noël Sarrail est un auteur-compositeur-interprète, pianiste et arrangeur français, né le 6 octobre 1963 à Toulouse.
Il a notamment écrit et composé l'ouvrage Dessine-moi un mouton ! inspiré du chef-d’œuvre d'Antoine de Saint-Exupéry Le Petit Prince, en 2019.
Il est par ailleurs vulgarisateur en astronomie et a écrit l'ouvrage 50 activités avec l'astronomie préfacé par Hubert Reeves, en 2003 et réédité en 2011.

Enfance[modifier]


Jean-Noël Sarrail voit le jour un dimanche à midi dans la "ville rose". Il grandit dans l’Ariège, aux pieds des Pyrénées, la tête dans les étoiles.
Très jeune, il pianote aux côtés de sa mère sur le Gaveau familial et découvre le ciel et ses mystères grâce à son grand-père « Géo Trouvetou ». Il est bercé par les chansons françaises jouées à la guitare par son père, les disques anglo-saxons de ses cousines et la musique classique de ses grands-parents.
Dès 1978, il compose ses premières chansons et forme son premier groupe de rock Gulf Stream au lycée de Mirepoix. Dès lors, l’écriture, la composition et le chant se révèlent à lui comme une évidence !

Activités musicales[modifier]


En 1981, il entre au Conservatoire de Toulouse pour quelques années. Il n’y restera pas car la rigueur d’une carrière de concertiste ne l’attire pas. Il ne renie pas pour autant la musique classique : en 1988, il composera une pièce pour 8 musiciens de l’Orchestre du Capitole de Toulouse. Il suit par ailleurs les cours de musicologie de l’Université Toulouse 2 pendant 6 ans.
Hésitant entre le métier d’astronome et une carrière de musicien, il choisit finalement d’enseigner ces deux disciplines. De même, il mêle souvent dans ses chansons ses deux passions : musique et astronomie.
En parallèle, il joue dans de nombreuses formations de musique rock : Gulf Stream, Shogun, Sales Fées Velues, Hydra...

En 1990, un CAPES d'éducation musicale en poche, il part vivre un an en Californie afin de baigner dans la musique West Coast qu’il affectionne particulièrement. Il en profite pour composer et arranger dans des studios d'enregistrement de Los Angeles, où il rencontrera des musiciens de rap de la scène black américaine.
De retour en France, Jean-Noël est remarqué par Michel Legrand en 1996 avec son titre Ils ont perdu leur soleil[1]. Suivent trois albums : Clair de Terre[2] en 1998, des "chansons de chambre" accompagnées par un trio acoustique (piano, flûte traversière et violoncelle), Bout de Vie[3] en 2007, album plus éclectique dans lequel une quinzaine de musiciens interviennent. En 2016, il sort son troisième album La lune se lève[4]. Cet album uniquement piano-voix, illustré par Sabine Guerrero, comprend à la fois 11 chansons et deux suites instrumentales de 12 pièces pour piano[5]. Un clip vidéo est tourné sur la chanson Ricains et Ruskofs[6].

En 2019, il enregistre 23 chansons inspirées par Le Petit Prince d’Antoine de Saint-Exupéry et écrit un livre-CD[7] d'une centaine de pages édité aux éditions Lugdivine, intitulé Dessine-moi un mouton ![8]. Il fait à nouveau appel à Sabine Guerrero pour les illustrations.Ces chansons ont été pour la plupart écrites et composées en 2000, date du centenaire d'Antoine de St-Exupéry. Un spectacle est donné à la Cité de l'espace à Toulouse en 2006, devant la famille de l’écrivain, dont son neveu et filleul François d'Agay[9]. Ce dernier préfacera amicalement l’ouvrage. Du 1er au 3 novembre 2019, Jean-Noël Sarrail participe au 10e Festival de Taragalte[10] en compagnie du percussionniste Ali Alaoui, où il présente sur scène une douzaine de chansons du livre-CD dont certaines sont interprétées par des enfants marocains de M’hamid El Ghizlane. Un spectacle avec 4 chanteurs et projections géantes est en cours d'élaboration[11].

Discographie[modifier]

45 tours[modifier]

  • 1985 : Only love remains (Gulf Stream)
  • 1987 : Dieu de la scène (Shogun)

Albums collectifs[modifier]

  • 1994 : Jeu d'aimer - La pluie (Les poèmes de Lucien)
  • 1995 : Ils ont perdu leur soleil (Sarbacane)
  • 1996 : Ils ont perdu leur soleil (Frontons de la Chanson)
  • 1997 : Partons vers le ciel (Chansons en étoiles)

Albums studio[modifier]

  • 1998 : Clair de Terre
  • 2007 : Bout de vie
  • 2016 : La lune se lève
  • 2019 : Dessine-moi un mouton ! (livre-CD)
  • 2020 : Dessine-moi un mouton ! (CD seul)

Enseignement de la musique[modifier]

Depuis 2001, il enseigne à l’Institut National Supérieur du Professorat et de l’Éducation (INSPE) de Toulouse Occitanie-Pyrénées qui dépend de l’Université Toulouse 2 Jean-Jaurès. Il intervient auprès des étudiants en master de musicologie, en piano et écriture musicale[12].
En 2001 et 2002, il participe à l’édition des cours de musique du niveau primaire avec le CNED.
En 2004, il écrit une méthode originale d’accompagnement au piano avec DVD[13] coéditée par le CNED et l’IUFM.
En 2015, cette méthode est rééditée en ligne par le CNED.

Activités astronomiques[modifier]

De 1997 à 2006, il est chargé de mission par le rectorat de Toulouse à la Cité de l'espace pour former ses animateurs, créer les ateliers destinés aux scolaires et former les enseignants à l’astronomie et au spatial.
En 2003, il écrit l’ouvrage « 50 activités avec l’astronomie » préfacé par Hubert Reeves, qui deviendra « 50 activités pour découvrir l’astronomie et l’espace »[14] en 2011, aux éditions Canopé.
Il intervient régulièrement dans des formations destinées aux enseignants avec le CNES[15] et la « Maison pour la Science »[16] et donne régulièrement des conférences dans divers festivals : Fleurance[17], Tautavel[18], Ciel en Fête[19], Scientilivre[20], Ast’roquettes[21].

De 2009 à 2012, il participe avec le groupe de rock Hydra et l’astrophysicien Peter Von Ballmoos (IRAP) à une série de concerts-conférences Starlive[22] alliant musique rock et phénomènes violents de l’univers.

En 2012, il remporte avec le club d’astronomie du collège de Lavaur le premier prix du concours C Génial[23] avec un travail original sur l’astrologie… passée au crible de l’astronomie ! Ce projet « Astronomie et… astrologie ! » remporte également le premier prix de Citoyens des Sciences 2012, puis en 2013 pour l’opération « Faites de la science ».

Il est président de l’observatoire astronomique de Sabarat[24] dans l’Ariège de 2004 à 2008, puis de 2017 à 2020. En 2009, année mondiale de l’astronomie, il imagine puis fait installer une maquette du système solaire[25] sur 20 km dans la vallée de l’Arize. Depuis cette date, la coupole de l’observatoire de Sabarat est la seule coupole peinte en jaune, car elle représente le Soleil, centre de la maquette.

En 2012, il vole en apesanteur[26] dans l’Airbus A300-0G de la société Novespace en compagnie de l’astronaute Thomas Pesquet.

Depuis 2015, il tourne sur scène en duo théâtral avec Philippe Picgirard avec le spectacle « La mythologie des constellations » racontée en light-painting[27].

En novembre 2019, il anime des soirées d'observation des étoiles dans le Sahara marocain lors du Festival de Taragalte[28].

Son grand-père « Géo Trouvetou » Robert Barrué a coédité en 1981 un calendrier perpétuel[29] avec l’astronome et éditeur Pierre Bourge. Une autre de ses inventions, la machine à tracer les cadrans solaires est exposée au musée de la Cité des sciences et de l'industrie de la Villette à Paris depuis 1986. Il a également inventé et édité une machine à calculer les moyennes coefficientées en 1968.

Autres activités[modifier]

En 1994, il est nommé au Guinness Book pour son record du coup le plus cher au Scrabble francophone[30] réalisé en 1992 : 1734 points en plaçant les 7 lettres de son chevalet.

En 1999, il fonde le groupe de zététique de Toulouse avec l’association Aldéran[31].

En 2010, il intègre l’association MENSA-France.

En 2015, il publie une nouvelle d’anticipation « 9 juillet 2065 »[32] dans la revue alternative Ecorev. En 2019, il édite un essai sur un projet utopique « Activez-vous ! Pour une autogestion planétaire, ou pour la moins mauvaise solution politique »[33].

En 2018, à l’occasion des 50 ans de la sortie du film 2001, l’Odyssée de l’espace de Stanley Kubrick, il élabore 3 conférences[34] sur la genèse, les musiques et le tournage du film.

Notes et références[modifier]

  1. « Ils ont perdu leur soleil », sur YouTube, (consulté le 31 mars 2020).
  2. « Clair de Terre », sur YouTube, (consulté le 31 mars 2020).
  3. « Bout de Vie », sur YouTube, (consulté le 31 mars 2020).
  4. « La lune se lève », sur YouTube, (consulté le 31 mars 2020).
  5. « Jean-Noel Sarrail chanteur et pianiste », sur La Dépêche, (consulté le 31 mars 2020).
  6. « Ricains et Ruskofs », sur YouTube, (consulté le 31 mars 2020).
  7. « Interview de Jean-Noel Sarrail », sur inspe.univ-toulouse.fr, (consulté le 31 mars 2020).
  8. « Dessine-moi un mouton », sur éditions Lugdivine, (consulté le 31 mars 2020).
  9. « Actualités », sur antoinedesaintexupery.com, (consulté le 31 mars 2020).
  10. « Programme », sur taragalte.org, (consulté le 31 mars 2020).
  11. « Teaser du spectacle musical Dessine-moi un mouton », sur YouTube, (consulté le 31 mars 2020).
  12. « Formateur enseignant », sur INSPE Université Toulouse, (consulté le 31 mars 2020).
  13. « Méthode d'accompagnement au piano », sur worldcat.org, (consulté le 31 mars 2020).
  14. « 50 activités avec l'astronomie », sur réseau Canopé, (consulté le 31 mars 2020).
  15. « Programme CNES UE 2012 », sur cnes-csg.fr, (consulté le 31 mars 2020).
  16. « Atelier-conférence de Jean-Noel Sarrail », sur jean-monnet-castres.mon-ent-occitanie.fr, (consulté le 31 mars 2020).
  17. « Conférences et cours », sur fermedesetoiles.com, (consulté le 31 mars 2020).
  18. « Quatre jours la tête dans les étoiles », sur lindependant.fr, (consulté le 31 mars 2020).
  19. « Ciel en Fête 2017 », sur neptunion31.com, (consulté le 31 mars 2020).
  20. « Les invités Scientilivre 2019 », sur deliresdencre.org, (consulté le 31 mars 2020).
  21. « Ast'Roquettes la tête dans les étoiles », sur ladepeche.fr, (consulté le 31 mars 2020).
  22. « Foix Un voyage rock aux confins de l'univers », sur ladepeche.fr, (consulté le 31 mars 2020).
  23. « Astronomie et astrologie Concours C Génial », sur YouTube, (consulté le 31 mars 2020).
  24. « observatoire de Sabarat », sur observatoire de Sabarat, (consulté le 31 mars 2020).
  25. « Le système solaire en 20 km », sur ladepeche.fr, (consulté le 31 mars 2020).
  26. « Thomas Pesquet atterrit en Ariège », sur ladepeche.fr, (consulté le 31 mars 2020).
  27. « Mythologie et étoiles », sur revedeciel.fr, (consulté le 31 mars 2020).
  28. « 10ème Festival international de Taragalte », sur Maroc-diplomatique.net, (consulté le 31 mars 2020).
  29. « Astronomie et calendriers », sur ladepeche.fr, (consulté le 31 mars 2020).
  30. « Le coup le plus cher », sur records.ortograf.com, (consulté le 31 mars 2020).
  31. « Astronomie et astrologie », sur YouTube, (consulté le 31 mars 2020).
  32. « L'utopie de Jean-Noel Sarrail », sur cairn.info, (consulté le 31 mars 2020).
  33. « Autogestion planétaire JN Sarrail », sur recim.org, (consulté le 31 mars 2020).
  34. « Les 50 ans de 2001 l'odyssée de l'espace », sur actu.fr, (consulté le 31 mars 2020).

Voir aussi[modifier]

Articles connexes[modifier]

  • Le Petit Prince

Liens externes[modifier]

Erreur Lua dans Module:Catégorisation_badges à la ligne 170 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).


Autres articles du thème Musique musique : Amaria, Session One, Jordan Jeffrey Baby, Milli Vanilli Greatest Hits, Viva+, Universal Music Group, Disque compact


Cet Article wiki "Jean-Noël Sarrail" est issu de Wikipedia. La liste de ses auteurs peut être visible dans ses historiques et/ou la page Edithistory:Jean-Noël Sarrail.