Bienvenue sur EveryBodyWiki ! Créez un compte ou connectez vous pour participer, améliorer ou créer un article, une biographie (la vôtre ?), une page entreprise...


Jean-Max Hémery

De EverybodyWiki Bios & Wiki



Jean-Max Hémery est un peintre français né en 1948 à Yvetot (Seine-Maritime).

Biographie[modifier]

Il passe son enfance au Havre. Fasciné par la mer, il embarquera souvent sur les remorqueurs. Diplômé des Beaux-Arts et de Paris I Sorbonne (arts plastiques et sciences de l’art), il est agrégé d’arts plastiques. Il enseigne dans un collège de la banlieue parisienne tout en construisant une œuvre patiente et exigeante: "C'est là qu'il fallait être" (sic). Rejetant toute idée de carrière, il abandonne plus ou moins les expositions afin de ne pas se condamner, selon ses termes, « à peindre et repeindre comme un cheval tournant en rond dans un haras ». Il déclare vouloir éviter selon la formule d’Artaud « une peinture qui ne servirait qu’à peindre », et développe le concept de scryptage afin de délivrer le tableau de sa stricte plasticité.

Œuvres[modifier]

Entre 1974 et 1978, il produit Le point blanc au centre géométrique du carré noir sur fond où précisément on l’accroche. La tension entre le carré blanc et le carré noir exactement superposés sera le fondement de tous les autres tableaux.[interprétation personnelle] Ses tableaux (tables de bois au sens étymologique) se déclinent dans l'unique format du mètre carré (100 x100, 71x71 et 25x 25), ni grand ni petit.

Il est l’auteur de plusieurs grandes séries conçues comme des ensembles thématiques et stylistiques. Humour et ironie dynamisent un discours où se mêlent résolution esthétique et évidence du propos.[interprétation personnelle]

Au-delà de toutes les tendances, il se positionne dans un après-peinture qu’il investit d’un graphisme pictural et textuel radical.

Refusant le pompier comme le gimmick spectaculaire, il affirme une voie singulière de l’expression contemporaine, critique et lumineuse, méta-picturale et poétique.[interprétation personnelle]

On note diverses séries proposant un développement thématique dont le cycle de Sun’s Ends (2004-2007) ou les Treize cas d’immobilisme (2009-10). On note divers cycles, Time and Wind (1981-1990), Etudes d'homme (1994-1999) et diverses séries, Eh bien dansez maintenant (1982), 24 Portraits pour 23 Personnages (1984), Can You Tell Me Where? (1991), Aux Nomades et Prisons Furtives (1992), Memento Vivere (2001).

En 2011, il illustre l’ouvrage du linguiste Jean Szlamowicz, Détrompez-vous ! Les Étranges Indignations de Stéphane Hessel décryptées (Éditions Intervalles) avec un tableau issu de la série Sun’s Ends.

En 2013, il écrit un texte dense, Scryptage, manifeste pour le tableau après la peinture dont la parution est désormais imminente: "Scryptage (script/ scopein/ crypt) contourne ce qui s'obstine à séparer l'image et le texte, dicibilité et visibilité pour les mettre en travail. Au temps de l'imagerie proliférante et du discours suraccéléré, on entendra le tableau comme "stase essentielle, plaque d'inscription polygraphique générale pour une vlisibilité plus aigüe et plus étendue de ce qui est et de ce qui vient, c'est-à-dire ce qui arrive" (sic).

Après la série W.Here où le point peint point, il produit en 2014 une série de tableaux où se manifeste de manière toujours plus critique son rapport désenchanté au monde[interprétation personnelle] : L’Exacte Folie du monde, Après Fukushima, Fin de partie, L’Esprit du temps V, Le Mensonge, L’Incidence


Expositions[modifier]

Jean-Max Hémery expose peu. On a néanmoins pu l’apercevoir en diverses occasions.

1981: Galerie FRAC, Paris; Galerie Peinture Fraîche, Paris

1982: Maison des Arts de Créteil, Art-Communication III, 19 scryptages, Eh bien dansez, maintenant; Galerie Peinture fraîche, Paris. Scryptage où la peinture sèche; Salon de Vitry.

1984: Maison des Arts de Créteil, dans le cadre du spectacle L’enclave des papes ou la nouvelle villégiature. 24 portraits pour 23 personnages.

1985: Maison des Arts de Créteil, 18 artistes français (biennale de Paris).

1986: Mac 2000, Paris, Grand Palais. 32 scryptages du cycle Time and Wind; Galerie Huit-Poissy, 19 scryptages du cycle Time and Wind.

1989: Galerie Huit-Poissy, 19 scryptages du cycle Time and Wind.

1990: Gand (Belgique), Lineart; Galerie Huit-Poissy, 19 scryptages du cycle Time and Wind.

1994: Fondation Sculptura Amsterdam (Pays-Bas), 13 tableaux du cycle Études d’homme.

1998: 32 tableaux du cycle Études d’homme, salle circulaire du Conseil municipal, Gonesse.

2005: La Descente des marins, Lesconil (Finistère).


Sources[modifier]

Scryptage, manifeste pour le tableau après la peinture, 2016.

Scryptage, plaquette offset/main, 350 exemplaires, pour Mac 2000. 1986.

http://bi.adagp.fr

http://www.galerie-percept-meme.com/fr/portfolio-15658-0-40-jean-max-hemery.html

Site officiel http://beyondpainting.tumblr.com/

Détrompez-vous ! Les Étranges indignations de Stéphane Hessel décryptées, Jean Szlamowicz (Éditions Intervalles), ISBN 978-2916355573

JMXH, catalogue de Mac 2000, Grand Palais, 1986

Radio: France Culture, "Les arts et les gens", Pierre Descargues, Alin Avila, Valère Bertrand (08/12/86; 18/05/87; 12/06/89; 01/01/90)

Plaquettes non publiées: Antécédents (1969-76); Du carré noir aux avatars (1977-79); Scryptages. Notes (1984); Etudes d'Homme (1998)

Erreur Lua dans Module:Catégorisation_badges à la ligne 170 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).


Autres articles du thème Peinture peinture : Stéphane Trois Carrés, Gérard de Wallens, Joseph Fainaru, Olivier Genoud, Magdalena Lamri, Dominique Vervisch, Alexis Thomas Astier

Cet Article wiki "Jean-Max Hémery" est issu de Wikipedia. La liste de ses auteurs peut être visible dans ses historiques.