Bienvenue sur EveryBodyWiki ! Créez un compte ou connectez vous pour participer, améliorer ou créer un article, une biographie (la vôtre ?), une page entreprise...


Jean-Marie Nicolle

De EverybodyWiki Bios & Wiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche



Jean-Marie Nicolle, né le 4 janvier 1951 à Dieppe, est un philosophe français.

Biographie[modifier | modifier le wikicode]

Jean-Marie Nicolle a fait ses études secondaires au lycée Jehan Ango de Dieppe, puis ses études supérieures à l'université de Rouen. Il a obtenu l'Agrégation de philosophie en 1977, puis un doctorat de philosophie en 1998.[réf. nécessaire]

Il est membre fondateur de la Société Française Cusanus, membre de l'American Cusanus Society et membre du comité scientifique du Cusanus-Gesellschaft de l'université de Trêves.[réf. nécessaire]

Parallèlement à l'enseignement philosophique, et à la formation initiale et continue des professeurs de philosophie[réf. nécessaire], il a mené des recherches dans des domaines aussi variés que l'informatique (1988-1994), la toxicomanie dans l'Association Rouennaise d'Intervention et de Recherche en Toxicomanie (1986-1997)[réf. nécessaire], l'histoire des mathématiques au sein de l'Institut de Recherche de l'Enseignement des Mathématiques de Rouen (1989-1998)[réf. nécessaire] et {{refnec|au CNRS (2000-2001), l'histoire de l'art au Musée des Antiquités de Rouen (2008-2016)[réf. nécessaire].

Mathématiques et métaphysique chez Nicolas de Cues[modifier | modifier le wikicode]

Le thème central de ses recherches est le rapport entre les mathématiques et la métaphysique. Reprenant la tradition inaugurée par Jules Vuillemin[1] sur Descartes et poursuivie par Michel Serres[2] sur Leibniz, Pierre Magnard[3] sur Pascal, Maurice Caveing[4] sur Platon, et observant que la plupart des philosophes jusqu'au XVIIè siècle ont été des mathématiciens, il cherche à établir comment leurs travaux mathématiques ont déterminé non seulement leur méthode, mais aussi leurs choix métaphysiques. Il a travaillé sur les œuvres de Nicole Oresme, René Descartes[5], Blaise Pascal[6], Bernard de Fontenelle[7] et, surtout, celle de Nicolas de Cues dont il a traduit et commenté les écrits mathématiques[8]. Sa thèse de doctorat de philosophie, soutenue à l'université Paris X-Nanterre en 1998, sous la direction de Jean Seidengart, s'intitule "Mathématiques et métaphysique dans l'œuvre de Nicolas de Cues"[9].

Le christianisme a-t-il été une aide au développement de la science ou en a-t-il été un obstacle ? Dans son travail sur les écrits mathématiques de Nicolas de Cues, entièrement consacrés à la quadrature du cercle, Jean-Marie Nicolle conclut que les historiens des idées[10],[11],[12] ont tort d'en faire un précurseur de la modernité[13]. Son analyse de la pratique mathématique de Nicolas de Cues conduit dorénavant les commentateurs à reconsidérer la prétendue modernité du Cusain[14],[15],[16].

Publications[modifier | modifier le wikicode]

Livres

Contributions

"Innovation in mathematics and proclusean tradition in Cusanus' thought", in Yamaki, Kazuhiko, Nicholas of Cusa. A medieval Thinker for the Modern Age, Richmond, Curzon Press, 2002, p. 85-88 (ISBN 0-7007-1671-8)

"D'une mathématique à l'autre dans les démonstrations de Nicolas de Cues", in Oriens-Occidens n°5, Villejuif, UMR 7062 CNRS/EPHE/Université Paris 7, 2004, p. 43-64

"How to look at the Cusanus's geometrical figures ?", in Das Mathematikverstandnis des Nikolaus von Kues, Mitteilungen und Forschungsbeiträge der Cusanus-Gesellschaft, n°29, 2005, Trier, Paulinus, p. 279-293 (ISBN 3-7902-1590-2)

"La igualdad como resolucion de la alteridad", in Nicolas de Cusa : identidad y alteridad : pensamiento y dialogo, Buenos Aires, Biblos, 2010, p. 151-160 (ISBN 978-950-786-838-2)

""La coincidentia des oppositorum" dans les écrits mathématiques de Nicolas de Cues", in Coincidentia oppositorum de Nicolas de Cues à Nicolas Berdiaev, publié en russe, Saint Petersburg, Aletheia, 2010, p. 249-258 (ISBN 978-5-91419-355-0)

"Die Blindheit des Verstandes und die Sehkraft des Intellektes", in Schwaetzer, Harald, Vannier, Marie-Anne (dir), Zum Intellektvertändnis von Meister Eckhart und Nikolaus von Kues, Mûnster, Aschendorff Verlag, 2012, p. 117-122 (ISBN 978-3-402-15989-7)

Notes et références[modifier | modifier le wikicode]

  1. Jules Vuillemin, Mathématiques et métaphysique chez Descartes, Paris, PUF,
  2. Michel Serres, Le Système de Leibniz et ses modèles mathématiques, Paris, PUF,
  3. Pierre Magnard, Nature et Histoire dans l'apologétique de Pascal, Paris, Belles Lettres,
  4. Maurice Caveing, La constitution du type mathématique de l'idéalité dans la pensée grecque, Villeneuve d'Ascq, Presses universitaires du Septentrion, 1994-1998
  5. (en) Jean-Marie Nicolle, The mathematical analogy in the proof of God's existence by Descartes, Mathematics and the Divine, Amsterdam, Elsevier, (ISBN 0-444-50328-5), p. 385-403
  6. Jean-Marie Nicolle, Le calcul du temps dans les assurances maritimes à l'époque de Pascal, Les Pascal à Rouen (1640-1648), Rouen, Publications de l'Université de Rouen, , p. 129-135
  7. Jean-Marie Nicolle, « Le projet philosophique de Fontenelle dans ses Eléments de la géométrie de l'infini », Revue Fontenelle, Publications de l'Université de Rouen, no 2,‎ , p. 23-32
  8. (de) Tom Müller, « Nicolas de Cues, les Ecrits mathématiques, par Jean-Marie Nicolle », Cusanus Jahrbuch, Trier,‎ , p. 107-108
  9. « Fichier Central des Thèses »
  10. (de) Heinrich Rombach, System, Struktur, Die Ontologie des Funktionalismus und der Philosophische Hintergrund der modernen Wissenschaft, Freiburg-Munchen, Alber Studienausgabe, , p. 150
  11. Hans Blumenberg (trad. M. Sagnol, J-L Schlegel et D. Trierweiler), La légitimité des Temps modernes, Paris, nrf Gallimard, , p. 410-415
  12. (en) David Albertson, Mathematical Theologies, Nicholas of Cusa and the Legacy of Thierry of Chartres, New York, Oxford University Press, , p. 13
  13. Thibault Gress (dir.), Cheminer avec Descartes. Concevoir, raisonner, comprendre, admirer et sentir, Paris, Classiques Garnier, (ISBN 978-2-406-06052-9), partie IV, « Descartes et Nicolas de Cues », p. 407-442
  14. Frédéric Vengeon, Nicolas de Cues : Le monde humain, Grenoble, Millon, (ISBN 978-2-84137-263-8), p. 184-193
  15. Jocelyne Sfez, L'Art des conjectures de Nicolas de Cues, Paris, Beauchesne, (ISBN 978-2-7010-1593-4), p. 278-293
  16. (de) Reinhold F. Glei, « Konkav und konvex, Die Spielkugel in Nikolaus' von Kues De ludo globi », Mitteilungen und Forschungsbeiträge der Cusanus-Gesellschaft, Trier, Paulinus, vol. 34,‎ , p. 268-278

Liens externes[modifier | modifier le wikicode]

Erreur Lua dans Module:Catégorisation_badges à la ligne 170 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).


Autres articles du thème Philosophie philosophie : Éthique et Infini, Luc Langlois, Temps de réception, Ingénierie du paradis, Luc Carton, Bibliographie de Francis Bacon, Emanuele Coccia


Cet Article wiki "Jean-Marie Nicolle" est issu de Wikipedia. La liste de ses auteurs peut être visible dans ses historiques et/ou la page Edithistory:Jean-Marie Nicolle.



Compte Twitter EverybodyWiki Follow us on https://twitter.com/EverybodyWiki !